Humeurs Passées (Juin 2011)

01.06.11

Humeurs Passées (Juin 2011)

Permalien 07:53:32 am, Categories: Humeur du Jour, Humeurs passées  

30 Juin 2011

Encore un mois qui se termine. Et demain ce sont les trois mois de vacances scolaire qui commencent. Mais j’ai l’impression que tout le monde entier sera en congé… à part le Liban.
Car en cette fin de mois il a reçu le cadeau envenimé de l’acte d’accusation dans lequel il apparait parfaitement bien, que les responsables sont beaucoup plus du parti de Dieu que de …dieu lui-même. Et qu’il faudra s’attendre à des réactions à tout le moins difficiles à gérer.
Mais il est 16 heures et on me signale :

… Ni d’attaque a la 8 Mars
… Ni des pétarades de cartouches en l’air
… Ni d’attaques des forces armées syriennes contre les frontières libanaises.

De plus il semble bien que les résolutions du Conseil des Ministres contiendront des allusions franches contre l’attentat du 5 Mars 2004…
Et si c’est comme çà eh bien c’est formidable.

Quant à commenter les nouvelles de la presse quotidienne, je n’ai pas mon journal pour en rendre compte. C’est comme cela. Il faut bien que nos journalistes se reposent de temps en temps.

Alors une ou deux petites anecdotes ???? Ok c’est parti !

Celle-la est très courte :
-«Tu sais ce que c’est qu’un congre ?...
«OUIGRE ! »

Comment M de Talleyrand est –il devenu aussi riche demanda-t-on un jour à Madame de Coligny.
Réponse de la Duchesse :
« C’est tout simple : il a passé sa vie à vendre ceux qui l’avaient acheté.

Allez à demain. On en saura un peu plus sur la vie de notre pays et du monde.

29 Juin 2011

C’est la Fête de St Pierre (Boutros) de St Paul (Boulos) et personne ne m’a téléphoné pour me dire bonne Fête… Sniff sniff.

Allons nous vers une queue de poisson avec le nouveau gouvernement qui vient d’être formé et risque jour après jour d’être déformé…
Déformé par les exigences de plus en plus incroyables des ex opposants qui veulent imposer par la force, des décisions qui ne manqueront pas de déformer l’image du Liban et de nous remettre au ban de l’ONU en refusant le Tribunal Spécial après l’avoir reconnu et accepté .C’est comme çà. Sans donner de raisons précises, les hérauts du Hezb font des déclarations contre le Tribunal. Leurs alliés par contre issus des orangers d’Antélias, ne refusent pas le Tribunal puisque leurs membres dans le gouvernement du passé avaient entériné ce TSL (Trahison syro- libanaise?)
C’est quand même un comble. Comment refuser de juger les assassins de Hariri, de Gebrane, de Samir, de Pierre et de tous les autres sous le prétexte fallacieux -qu’ils essaient de ‘’ commercialiser que cela va mettre le feu aux poudres.

Oubliant un peu que ce sont eux qui possèdent la poudre et les armes, ce sont eux qui ont fait la guerre à Israël en subissant plus de 1700 victimes et des milliards de destructions, reconstruites par l’argent de l’Iran. Et ce sont eux aussi qui ont investi Beyrouth bloquant la situation politique à la fin du régime Lahoud, et accusant aujourd’hui l’autre partie de les avoir entrainés à ces « représailles »

D’ailleurs un député orange a dit qu’en dépit des pépins que le TSL pourrait causer, on ne peut revenir sur la décision du gouvernement présidé à l’époque par le valeureux Fouad Siniora.

Nous sommes condamnés à subir toutes les élucubrations qui ne manquent pas chaque fois de laisser de grandes cicatrices chez les téléspectateurs … Mais enfin au nom de la démocratie on peut peut-être pardonner. !!!???

L’Oranger en chef nous affirme que la publication de l’acte d’accusation n’aura aucun impact sur la rue. Quand on sait que l’orange est habituellement pleine de pépins, on est heureux d’entendre cela de la part du général Aoun.
Mais çà c’est son affirmation. Quid de l’avis de ses partenaires qui menacent de la révolution si les décisions viennent les accuser. Autrement dit l’ambiance est bonne en « général », mais en particulier ?

Le ministre Aridi a fait sa tournée à l’Aéroport de Beyrouth. Et il déclare : « Tant que je suis ministre, la MEA ne sera pas en grève.
Autrement dit : “You can count on …MEA”

Un sac a main de Margaret Thatcher vendu 28.000 euros.
Comme d’habitude l’ancienne Premier Ministre de Grande Bretagne a prouvé qu’elle a toujours plus d’un tour (financier) dans son… sac.

28 Juin 2011

Il est important que tous les jeunes du Liban regardent les membres du Parti Populaire Syrien (Al Hezb al Souri al Kawmi) quand ils participent à un talk show et défendent leurs opinions concernant la politique que doit suivre le Liban. Hier soir dans l’émission « Bi mawdouiyyeh » de notre excellent confrère Walid Abboud, un de ses invités était notre ami le secrétaire général des forces du 14 Mars Fares Souaid. J’ai oublié le nom de son interlocuteur et à la vérité je ne veux même pas me souvenir de son nom, pour ne pas lui faire un brin de publicité. Moins on le connaitra et plus le Liban se sentira mieux.

J’aurais compris dans les années trente, quand le mandat français gouvernait la Syrie et le Liban que des hommes politiques aient formé un parti qui se targuait d’être le parti populaire syrien, le Liban, (même s’il existait alors sous la forme Etat du Grand Liban), étant encore trop jeune et trop précaire pour se lancer dans son aventure d’indépendance. Ce parti dont le drapeau ressemble à s’y méprendre à la Swaztika nazie avec ses 4 branches arrondies au lieu d’être perpendiculaires, voulait comme Hitler l’avait fait avec l’Autriche, une sorte d’Anschluss groupant la Syrie , le Liban et la Palestine sur laquelle déjà les Israéliens avaient un œil accaparateur.

Mais quand après avoir proclamé l’Indépendance du Liban, puis l’indépendance de la Syrie, la France s’était retirée de ce Moyen Orient ou naissaient toutes les convoitises, les peuples de ces pays se réveillaient à l’indépendance et étaient fiers d’être des Libanais , des Syriens, des Palestiniens.

Sauf …Sauf ce saugrenu Parti populaire syrien qui n’admet toujours pas que la Syrie n’ait pas englobé le Liban.

Le Chef du PPS avait arrêté jugé et exécuté comme un traitre à la patrie. On croyait tout terminé. Et qu’avec le temps, la notion d’un pays Liban et d’un AUTRE pays Syrie serait ancrée dans le cerveau des partisans PPS, hélas ils sont de plus en plus attachés a cette fusion contre nature entre les deux pays.

Hier cet interlocuteur a dit à un moment, à propos du retrait des troupes syriennes du Liban : « Quel dommage que cela se soit passé. »Imaginez un peu qu’un français dise qu’il regrettait que les troupes nazies aient quitté la France. Jugé pour haute trahison illico presto.
Messieurs les partisans de ce PPS tirez vous les premiers et allez vivre en Syrie…

Et cessez de plaider pour la Grande Syrie. La Syrie est déjà grande pas son histoire .Par son peuple qui se réveille et qui chante la liberté, en affrontant chars, canons et fusils. Ils ont soif d’indépendance. La VRAIE…

Si vous ne l’avez pas déjà fait, arrêtez vos activités et consacrez 10 minutes à la lecture du bloc note écrit pas notre ami Abdo Chakhtoura. Intitulé « Les Alliances Dangereuses ».Vous ne pouvez pas le manquer. Il est au milieu de la page une et il est encadré de VERT.
Je ne savais pas que Abdo avait des inimitiés politiques. Il le prouve aujourd’hui justement dans un article « écrit « en vert » et contre tous »

Mandat d’arrêt contre Kadhafi. Il ne pourra même pas profiter de « l’alibi »…

Ce matin au cours de sa conférence de presse Martine Aubry s’est lancée dans la campagne présidentielle française en proclamant sa candidature pour les élections de 2012.
On a demande a un de nos députés arméniens ce qu’il pensait de cette candidature:

« Martine vous dites ? Pas de problème avec LaMartine. Car demain LAM va partir et Artine va rester.Et la France Haygagan* elle sera !
*Arménienne.

27 Juin 2011

Les “SIX RIENS” du Moallem

On a entendu le Ministre des Affaires qui lui sont étrangères de la Syrie sœur nous servir de nombreuses insanités lors de sa conférence de presse fleuve de l’autre jour. Il a parlé de nombreux problèmes qui ne concernaient en « rien » le peuple de la Syrie.

Alors j’ai étudié quelques unes de ses déclarations et j’ai trouvé ces « six riens » qui ne concernaient pas la Syrie :

1-Bien sûr : ‘L’Europe n’existe plus sur la carte du monde » … Pfft adieu l’Europe ce n’est plus… rien.

2-« L’armée ne tire sur les civils qu’en légitime défense ». Et avec quoi ils tirent ? Avec …rien .Rien qu’avec des canons et des blindés.

3-« Rien, mais rien ne nous lie au Hezbollah que le destin des peuples arabes. » Oh la ! Doucement les « baas ».
Hezbollah est iranien et veut la perte des pays arabes. Allez faire comprendre cela à Mouallem !!! Iranien à faire !

4- Nouvel afflux de réfugiés syriens au Liban et en Turquie. « C’est rien …et c’est faux dit Moallem. Nous sommes en été et les syriens ont toujours aimé prendre les vacances au Liban et dans le Sandjak d’Iskenderun qui, lui est …syrien! N’étaient-ce les Français qui en 1938. Euh pardon j’oubliais : La France est en Europe et l’Europe n’existe pas… »

5-Le Hezbollah rapatrie son arsenal de Syrie. « Quel grand mensonge encore. Ils ont rapatrié quelques petits riens de leur arsenal : 25 rampes à fusée de longue portée - 30 chars blindés- 50 canons à longue portée pouvant atteindre Ankara et Jérusalem et trois avions sans pilote. C’est rien… vous dis-je. »

6- Les camionneurs turcs se plaignent des comportements hostiles de la part des autorités syriennes. « C’est vraiment n’importe quoi, souligne Moallem. Ils ont examiné leurs cargaisons et leur ont recommandé de faire une cure au soleil pendant 9 heures … C’est ce que vous appelez comportement hostile ?... C’est rien !!! »

Voila donc les « six riens » avec lesquels la Syrie veut gagner la guerre du régime actuel !
Un simple signal et … « L’Attaque-y est »

……………………… ……………………..

Comment mieux rapprocher HAMA et HOMS
Prenez le S de Homs et mettez le à la fin de HAMA et le HAMAS est né. Au côté de …HOM (c’est culotté je sais).

Le Cabinet peut il être plus inféodé au Hezbollah que çà ? Ahmadinejad exprime au Ministre des Affaires étrangères libanais sa satisfaction (soulignez le mot) concernant le cabinet Mikati.
Penserait –il vraiment que le nouveau Premier Ministre va être plus … « FACONNABLE… »

Carlos Eddé nous dit chaque fois des choses qui tout en nous amusant, nous laissent réfléchir à cette vérité. Ainsi sa déclaration : « La Syrie et Israël en contact continu depuis des années».
Il doit sûrement avoir raison le Amid du Bloc National. Car il est étrange de constater que les terres occupées par Israël depuis des dizaines d’années, vivant dans un calme absolu par la seule volonté des habitants qui sont encore et toujours des syriens.
Conclusion : Israël ne cherche que sa « Syrinité »

Le Général Aoun à nouveau devant les cameras après une absence de près d’une semaine, sans doute conseillées par son entourage après les incartades et les menaces qu’il a lancées la semaine dernière.

« La nouvelle majorité a réussi à ébranler l’empire mafieux qui était en place. »
Oublie-t-il qu’il avait parmi les membres du cabinet démissionnaire son propre gendre comme ministre « Très contesté » et qui ne faisait que tourner de casaque selon la direction du vent ? A-t-il oublié l’esclandre du ministère des PTT et l’affaire d’Ogero. A-t-il oublié que le gouvernement passé avait six ministres qui lui étaient inféodés et qu’ils auraient pu, alors « ébranler l’empire mafieux »
Avec 10 députés de son clan du C.P.L. (Comment Présider Liban ?) il va surement ébranler l’Etat.

En l’écoutant à la télévision j’ai eu la chaire de poule et les larmes d’émotion dans les yeux. Elle, c’est Magida El Roumi, une des premières lauréates du concours des amateurs dans les années 70 de la Compagnie Libanaise de Télévision (pas encore Télé Liban).C’est vrai que la voix de cette cantatrice aux mille reflets sonores ne peut vous laisser indifférents. C’est vrai que son sourire ne peut être que ravageur. Et c’est vrai que sa présence nous rapproche de plus en plus de la perfection…

Le Liban ne peut mourir, tant qu’il y a des voix comme celle de Magida Roumy pour lui redonner l’envie de vivre… pour l’éternité.

24 Juin 2011

AMIN MAALOUF: CAPITAL LIBAN

C’est ce titre qui m’est venu à l’esprit dès que j’ai lu la première page de L’Orient-Le Jour, portant la photo de notre Académicien avec un article de mon amie Maria Chakhtoura.
Oui c’est le véritable CAPITAL libanais qui vient d’être honoré par l’Académie Française en élisant notre compatriote Amin Maalouf, le vouant à tout jamais au rang d’immortel parmi les immortels, immortel comme le pays qui l’a vu naitre et grandir, immortel dans un monde de haute mortalité à cause de la folie des hommes.

Amin Maalouf : Capital Liban .
Et c’est vrai. Un capital hors du commun pour la littérature libanaise. Un capital hors norme avec la reconnaissance de notre francophonie dont nous sommes si fiers. Un capital de prestige nous qui nous targuons de parler et d’écrire mieux que les français et nous le prouvons grâce à nos journalistes francophones, aux écrivains francophones et aux grandes qualités d’humanisme des Libanais. Un capital que nous ne pourrons pas dépenser mais on ne peut s’empêcher de penser que dans ce pays qui se bat contre sa propre ombre on trouve encore, des écrivains qui font de l’ombre aux plus grands écrivains français qui sont restés à la porte d’entrée de l’Académie Française.

Durant les deux jours qui viennent nombreux seront les témoignages louant le talent d’Amin Maalouf. On parlera de lui. On parlera de son œuvre monumentale et partout on dira l’écrivain d’origine libanaise.

On aura beau nous battre à l’intérieur. On aura beau nous critiquer et attendre de nous que nous devenions matures dans notre comportement. Il reste qu’enfin la presse, les télévisions vont interviewer Amin Maalouf et le monde entier verra UN LIBANAIS, entrer à l’Académie Française.
Un cas unique jusqu'à ce jour. Et nous avons suffisamment de grands écrivains francophones pour espérer que dans les prochaines décennies nous verrons d’autres Libanais siéger sous la coupole.

Félicitations Monsieur l’Académicien, Cher ami.
Plus que jamais nous sommes fiers d’être Libanais .
Ca aussi c’est Capital !

-----------------------------------------------------------------------------------

Après les Bravos dans la première partie de mon blog voilà que je crie : « Hou…Hou… » devant la décision de la censure libanaise d’interdire le passage du film « Chou Sar ? » du Libanais De Gaulle (i faut le faire de toute évidence…)EID. Dans ce film le réalisateur relate un fait réel survenu durant les affres de notre guerre intestine : le massacre de 13 membres de la famille de l’auteur du film.

Quelle décadence! Déjà un film sur l’Iran s’est vu interdire. Voila un second exemple. Nous pensions que les ciseaux de la censure étaient à jamais enterrés. Mais non chassez le naturel il revient au galop…
Moi qui vous ai écrit, ai souffert entre 1959 et 1970 des décisions de la Censure Libanaise formée d’officiers de la Sûreté Générale, pour les émissions filmées et par un censeur du Ministère de l’Information pour les nouvelles et émissions politiques. Les aberrations dans le comportement des délégués des deux ministères (moins au niveau de l’Information, quand même…) feraient la matière d’un bouquin hilarant.

Interdire Athalie par la Comédie française, à cause de la tirade « Le cruel Dieu des Juifs l’emporte aussi sur toi » privant ainsi le président Chehab de regarder la pièce qu’il attendait avec impatience. Voir dans une scène de Star Trek qui se passe dans le Cosmos alors que deux astronautes regardent des cailloux et l’un deux s’exclame : « these are Jewels » que le censeur affirmait mordicus qu’il disait : « These are Jews… ».

Et plus récemment dans les années 96-98 arrêter un épisode d’une série libanaise a grand succès car dans une scène on entend une forte explosion. Le héros s’exclame : « c’est une explosion (infijar) »

Non dit le censeur, sous ce régime il ne put y avoir des « explosifs « dans Beyrouth » (sic ).Il a fallu faire un voice over disant : « Infajaret qarouret gas » (une bonbonne de gaz a éclaté .Ce qui ôtait tout son sens à la suite de l’histoire.
Sommes nous revenus la? Quel dommage.

Drôlement silencieux le général Aoun ces quelques jours ! Après son « One way ticket » et son » élargissement de la surface pénitentiaire de la prison de Roumieh » (où il voulait mettre Saad Hariri…) il a dû se rendre compte que même les siens qui ont accouru à la rescousse de l’interprétation des paroles du Maitre ont trouvé qu’il était allé une …prison trop loin.

En page une de L’Orient Le jour il y a 6 pubs sur 8 qui sont en anglais .Et encore les deux autres sont des pubs pour TV 5 Monde et l’Orient le Jour .
Nouveau titre du Journal : « The East-The Day ? »

23 Juin 2011

Pauvre Europe...
Le MAITRE, (lire Moallem en arabe…) a décidé d’oublier que l’Europe figure sur la carte. Ainsi donc c’est fini (comme dans Capri c’est fini), la Seine ne sera plus « aventureuse Juvizy à Paris… Il y aura un pape-ôté à Rome. On ne jugera plus les ennemis de paix à Nuremberg. Les taureaux attaquent-ils encore le torero en Espagne ? Les Pays-Bas ne seront plus à la …hauteur ! Le Franc Suisse achètera-t-il encore quelque chose. ? Et tout cela finira-t-il par assaisonner la salade…Russe ?

Ah M. Moallem! Que vous êtes bavard. Mais vous êtes un « gros » menteur en plus. Car ma fille habite la France européenne et elle me parle tous les jours. Vous avez encore une ambassade dans tous les pays d’Europe. Où seront-ils à partir de ce jour où vous avez rayé l’Europe de la carte. Et faites une visite à tous les domiciles syriens en Syrie et regardez les marques de détergent, des machines à laver, des voitures devant la maison, des enceintes HiFi (engrossées par vous ???) où vos enfants jouent les disques des Bee Gees, des Beatles ou des ABBA ou les Concerts de l’orchestre Philharmonique de Berlin ou le Sirtaki grec…

C’est çà l’Europe que vous voulez effacer de la carte? Mon pauvre ami, mais de cette Europe est venue la France qui en 1943 vous a rendu la souveraineté de cette patrie occupée par les ottomans jusqu’en 1918…

Espérons que dans la magnanimité de leur position vis-à-vis de la Syrie, les pays de l’Europe sauront vous éviter la … « scierie » de votre langue …pour une fois trop longue.

A écouter les différents « fans » du général Aoun, on a l’impression que çà y est : en 2013 nous allons avoir Michel Aoun à la Présidence de la Raie-Publique. Il aurait en principe 80 ans. Un peu moins que le Maréchal Pétain (84 ans en 1940).Mais beaucoup plus que le Général de Gaulle (50 ans en 1940 !)Si les octogénaires devaient subir les mêmes sorts, Michel Aoun n’a pas beaucoup de chance de devenir Président de la république libanaise en 2013.
Car alors à cause de lui et de ses députés ministres non-élus, nous pourrions être en pleine République Hezbollahi…

Et surtout pourvu qu’il ne fasse pas passer une loi rendant la Présidence héréditaire ce qui nous vaudrait une Présidence Bacile… Cà contamine !

Berry dénonce une duplicité américaine vis-à-vis du gouvernement. Ha !... les miroirs de ses (immenses) appartements à Ain el Tineh doivent être comme lui : Ils ne réfléchissent pas…
Sinon il aurait vu dans l’image de son reflet une « duplicité »libanaise vis-à-vis de ce gouvernement.

Moallem, toujours lui, déclare que Damas n’est pas intervenu dans la formation du gouvernement. Pourquoi donc les syriens nous prennent ils pour des c…? En effet, ce gouvernement attend d’être formé depuis 5 mois. Et durant ces 5 mois on a vu le pauvre Président Mikati, faire ses visites, refaire ses visites, re re faire ses visites et elles n’avaient pas abouti. Puis soudain, Walid rend visite au Grand Manitou, et dans les 48 heures on a un gouvernement qu’hier encore on croyait impossible. Si ce n’est pas une intervention alors je change de nom.
C’est pas mal Moallem.
Prof ou Pion ? That is the question.

Voila que l’aberration se renouvelle dans les publicités presse pour les Soldes. J’ouvre mon Journal à la page 5 pour découvrir en gros sur toute une page le mot « SALE ».Pourtant tout est propre: l’écriture , le logo, le Journal qui transmet le message. Mais nous les francophones nous lisons SALE synonyme de ’ pas propre.’

Je tiens le pari suivant : demandez autour de vous à des femmes et à des hommes comment s’appelle la période des rabais des prix saisonniers sur les vêtements et autres. Je vous parie que 80 % des interrogés vous répondront :
« Fi Solde 3end foulane… »

Je continuerai de faire le Don Quichotte pour défendre l’usage du Français dans la presse francophone. Sauvons ce qui reste.

Feu Pierre Eddé qui présidait au destin de L’Orient Le Jour avait interdit un moment la publicité anglaise dans le quotidien français. Paix à ses Cendres.
Saint Pierre…EDDÉ nous !

22 Juin 2011

Mentez, mentez, il en restera toujours quelque chose a dit Voltaire .Il y a si longtemps.
Bien sûr il ne connaissait pas encore nos politiciens. Et par conséquent cela pourrait ne pas s’adresser à eux et pourtant. Et pourtant rien qu’à les entendre ou à les voir parler on ne peut s’empêcher de penser qu’ils mentent.

Surtout les derniers ténors qui chaque fois qu’ils apparaissent accaparent le petit écran et se gaussent de dire des vérités, alors que ce ne sont que des mensonges et faire entendre à leurs alliés que la seule vérité c’est celle qui sort de la bouche (ouf j’allais écrire des enfants) des politiciens inconscients.

Voulant faire preuve de connaissance j’ai ouvert mon dictionnaire des citations françaises pour y chercher certaines phrases écrites par des auteurs très connus de la Littérature française. Et je vous livre quelques unes de ces trouvailles merveilleuses de la littérature française.

* Je me fais plus d’injure en mentant que je n’en fais à celui qui me ment ( Montaigne)
* Quiconque est capable de mentir est indigne d’être compté au nombre des hommes et quiconque ne sait pas le faire est indigne de gouverner. (Fénelon)
* Ta physionomie qui t’accuse me prouve déjà que tu mens (Beaumarchais)
* Mentir est le talent de ceux qui n’en ont pas. Nuire est la liberté qui convient aux esclaves (Chénier)
* Tout gouvernement, même celui des Etats-Unis ment toujours et en tout. Quand il ne peut pas mentir au fond, il ment sur les détails. (Stendhal)
* Les épitaphes mentent certainement plus que les arracheurs de dents.(Ampère)
* L’honnête homme à Paris ment dix fois par jour, l’honnête femme vingt fois par jour, l’homme du monde cent fois par jour. On n’a jamais pu compter combien de fois par jour ment une femme du monde. (Taine)
* Le roman… Il faut ici inventer, créer, c'est-à-dire mentir. L’art du roman est de savoir mentir. (Aragon)
* Je ne fais que me plier aux exigences d’une convention qui veut qu’on mente ou se taise…(S.Beckett)
* Pour moi devant ce monde je ne veux pas mentir ni qu’on me mente. Je veux porter ma lucidité jusqu’au bout et regarder ma fin avec toute la profusion de ma jalousie et de mon horreur. (Albert Camus)

Gardez bien ces citations françaises devant vous, vous qui vivez dans un pays où mentir, très souvent, est jugée comme une qualité majeure. Et rappelez vous de ces citations chaque fois qu’un politicien apparait à l’écran et vous assène des phrases qu’il clame haut et fort que ce sont des vérités alors que ce ne sont que des mensonges.

Chacun de nos politiciens quand il parle croit être le héraut de la vérité , mais regardez leurs sourires, leurs regards en coin , leurs yeux qui plissent quand ils veulent sortir le grand mensonge, surveillez leurs rires anodins, attendez leurs petites anecdotes qu’ils croient drôles et ne le sont pas du tout, regardez leurs yeux malins derrière des lunettes de lecture… et réfléchissez ou laissez même réfléchir votre mémoire à votre place pour ne pas fatiguer vos méninges, et comptez le nombre de fois que vous croyez qu’ils mentent.
Je sais vous n’allez pas m’écouter car cela va être fastidieux de ne pas pouvoir changer de station pour me faire plaisir. Comme vous avez raison.

Car les discours que l’on nous sert chaque fois sont l’œuvre de ceux qui ont obéi à Voltaire : « Mentez, mentez. Il en restera toujours quelque chose. »

Hélas quelques unes parmi les idoles du public politique de mon pays savent appliquer les proverbes à leur sauce.
Pour eux gouverner… c’est mentir.

21 Juin 2011

C’est la fête des Pères. Bonne Fête à tous les pères du monde, eux qui ont, un jour, décidé de faire perpétuer le genre humain, en se mariant (ou hors mariage) et en faisant des enfants.
C’est aussi le début de l’été qui nous promet d’être un été vraiment festif avec toutes les programmations des différents festivals à travers le Liban.

Et les Libanais accueillent cette date avec l’espoir d’avoir un été calme, paisible, agréable avec plein d’étrangers venant au Liban pour y passer leurs vacances. Et dépenser leur argent pour soutenir l’économie libanaise avec leurs euros et leurs dollars.

Mais ce succès ne peut être assuré que si, et seulement si, le gouvernement se forme, acquiert une confiance factice, (les 55% du peuple libanais lui déniant leur confiance), et commence à gouverner. Avec pour seul but, de faire noir ce que le 14 Mars décrivait de blanc et de blanc ce qu’ils considéraient comme noir.
Déjà sans gouvernement majoritaire à gauche, il menait la politique de défi. Que deviendra le discours politique futur avec un gouvernement dit de gauche avec 10 ministres aounistes qui sont de l’extrême droite ? Comment fera-t-on confiance à tous ces ministres ayant échoué aux élections législatives ?

Et comment pourra-t-il, ce gouvernement, résoudre les effets de la « révolution syrienne » qui risque de déborder au moindre incident sur notre territoire. Comment le Hezbollah pourra-t-il dire sa soumission à Bachar quand même Bachar ne sait pas à quoi il va être soumis ?

Moi je propose le scénario suivant :
1- Il importe à Bachar de garder le pays des alaouites en paix et en suprématie.
2- Il importe à Walid Bey que les druzes du Hauran restent en dehors des émeutes en Syrie.
3- Bachar mande Walid chez lui et ils s’entendent: Walid promet la neutralisation des Druzes 4- Bachar promet que les druzes ne paieront jamais les pots cassés. Des lors Walid promet de faire former le gouvernement au Liban.5- Rentré au Liban, Walid propose à Mikati un gouvernement de l’opposition à condition que le 14 Mars n’en fasse pas partie.6- Il n’en faut pas plus pour convaincre ce démocrate nommé Mikati de former un gouvernement :
Aaa- Sans femmes et pourtant on avait déjà bien commencé avec le ministère défunt.
Bbb- Avec 10 ministres Aounistes même ceux qui avaient échoué aux élections, le Général se donnant le rôle de vendeur de tickets d’avions qu’il distribue « one way ticket » à tous ceux qu’ils ne veut pas au Liban.
Ccc- Walid Bey se donne trois grand ministères et donne au druze « mineur » un siège sans portefeuille.
Ddd- En accordant à Berri le triomphal respect de tous les politiciens en acceptant de n’avoir que 5 ministres chiites au lieu de 6 (titre du roman : « Comment faire un héros de zéro ? »)

Allez chapitre clos parlons d’autre chose.

Cortbawi : « Je ne suis pas là pour me venger »
C’est drôle qu’un ministre de la Justice parle de se venger avant d’avoir siégé au ministère de la Justice.

Les incidents de Tripoli «un indice dangereux » estime Joumblatt. Et d’ajouter que « son souci de la stabilité et de l’unité nationale syrienne c’est de préserver la neutralité de Tripoli durant la crise ».
Conclusion : « l’indice dangereux « concerne donc la Syrie et non point le Liban. L’accord de Damas a-t-il remplacé l’accord du … « Caire » ?

Plus de 10 membres du Hezbollah arrêtés par le parti pour collaboration avec Israël. Ah bon on pensait que les seuls « traitres à la patrie, à qui on offre des one way tickets étaient en général des membres du 14 Mars…! »

De plus en plus de libanais et de libanaises choisissent de se déplacer vers Chypre pour pouvoir convoler en justes noces grâce à un mariage civil reconnu au Liban. Pourquoi les autorités libanaises ne décident-elles pas d’accepter le mariage civil au Liban…
… Car elles le trouvent …si vil

Les commerçants de la Rue Hamra tirent la sonnette d’alarme devant la dégradation de la situation politique qui prévaut.
Autrement dit les commerçants de Hamra…voient rouge .Tout simplement.

La Compagnie de restauration Shakespeare and company s’établira bientôt au Liban. Ils vont restaurer les Libanais en attendant de « restaurer » le Liban.
Nous avons pu avoir dans le plus grand secret quelques uns des plats qu’ils vont nous servir.
Hors d’œuvre :
« Hamlet » aux œufs et aux saucisses
Sandwich « Romeo » pour les filles et « Juliette » pour les garçons

Entrées
Salade londonienne « As you like it »
Spaghetti à la sauce “Marchand de Venise’
Lasagne des « Deux gentilshommes de Vérone »

Plats de résistance
« Macbeth » de volaille à la « Richard »
Roti de veau « King Lear » à la sauce « Tempest »
« Jules Ceasar’s Salad » aux rognons d’Henri VI

Boissons
Servez du vin mais … « Othello »

20 Juin 2011

Le week-end a été marqué par un nombre de déclarations et de prises de positions qui vont à l’encontre de toute réflexion logique. Ce gouvernement même avant de prendre la bénédiction du Parlement pour devenir vraiment digne de gouverner, est en train de nous annoncer le pire. Et pourtant il était incontestable que le président Mikati devait au contraire nous donner cette confiance en nous, en lui, en ce Liban que nous voulons indépendant, sans armes, sans contradictions politiques et que nul ne peut résoudre sans remettre le feu aux poudres.

Ce qui frappe chez les nouveaux « sinistres » de ce gouvernement c’est la morve avec laquelle il proclame sa , SA victoire sur le côté opposé comme s’il avait gagné la guerre et qu’il allait imposer bientôt très bientôt, le Tribunal Pénal National pour juger tous ceux qui n’aiment pas les Aounistes et leur chef tous ceux qui réfutent à Hezbollah le droit unique et inique de défendre le Liban en oubliant très souvent que les armes qu’il possède lui avaient été données par l’Iran pour détruire Israël et il les utilise pour détruire le Liban, en éliminant (pour l’instant politiquement mais demain… ?) les adversaires du Hezbollah et de sa politique.

Posez la question à n’importe quel citoyen dans le monde vivant dans un pays démocratique où la majorité gouverne et la minorité s’oppose POLITIQUEMENT aux décisions de la majorité : que veut dire démocratie?
Et il vous répondra c’est un régime politique où des élections libres amènent tous les 4, ou 6 ans au Parlement le nombre des députés qu’ils ont choisis et les partis qui ont le plus grand nombre de députés sont appelés à former le gouvernement pour gouverner.

Mais nos amis du 14 Mars ont oublié que les députés élus peuvent changer de parti comme ils changent de chemise et que certaines visites à Damas peuvent influencer la décision définitive de leaders en qui nous avions mis toute notre confiance. Et c’est ainsi que nous culbutons dans le marasme politique qui va durer longtemps et qui se terminera bien sûr pas la victoire du Hezbollah et de sa politique d’hégémonie sur les 10.452 km2.

Or ce parti est très intelligent. Ce n’est pas lui qui parle. Ce n’est pas lui qui monte aux créneaux. C’est son orange mécanique qui fait tout le travail pour lui afin de bien montrer que ce sont là des décisions des partis chrétiens et non pas du parti de Dieu.
On veut parler du nombre des députés? C’est le Hezbollah qui défend ses thèses même en allant jusqu’au sacrifice de l’un des ministres chiites pour montrer « leur magnanimité ».
On veut parler des ministres chrétiens? Mais les « échoués » chrétiens aux élections sont les bienvenus même si cela semble incongru. Et tout cela pour contenter, les Baciles et autres microbes bien connus, des Oh-ranges du jardin des misères.

Et pour couronner le tout un homme se dresse et donne des « one way tickets » à des personnalités de notre pays comme s’ils avaient besoin de son visa. (Après tout il se promène dans son propre avion M. Hariri) Et comme la mémoire de mon O-range est courte grands dieux !
Chassé en 1989 de « son Palais de Baabda » où il était le Président et six ministres, par les bombardiers syriens –oui syriens- il avait trouvé refuge à l’Ambassade de France, qui elle lui avait offert une facilité d’aller s’installer - et pour longtemps - en France dans une sorte de « one way ticket » que seuls l’odieux attentat contre le Premier ministre Rafic Hariri et ce soulèvement du 14 Mars décidé sans lui, mais réalisé avec ses militants invités par ceux qui avaient souffert du joug des syriens depuis son départ en 1989 jusqu’en 2005, oui 2005, et quitter pour des raisons d’arrivisme personnel cette foule d’un million cinq cent mille personnes et se joindre pour le meilleur (j’en doute) et pour le pire (j’en suis sûr…) avec le Hezbollah dans l’Eglise St Michel (on fignolait les détails à l’époque…).

Il n’a dû son retour à Beyrouth que par l’accord tacite de toutes les forces opposées a la Syrie. Et il envoie ses anciens partenaires avec un one way ticket vers n’importe quel coin du monde à part Koraytem et le Sérail.
Dans un pays démocratique des paroles comme celles-ci auraient entrainé leu auteur devant un tribunal pour menaces de mort contre autrui.

Mais mon jugement intrinsèque m’appelle à demander à tous les politiciens du 14 Mars de se réunir dans une église et de réciter le Confiteor (je confesse à Dieu…) et de répéter jusqu’ à plus soif cette phrase clef :

« C’EST MA FAUTE, C’EST MA FAUTE, C’EST MA TRES GRANDE FAUTE… »

17 Juin 2011

Nous sommes à la veille du 18 Juin. C’est une date historique pour la France car c’est à l’appel du Général de Gaulle, un certain 18 Juin du début des années 40, quand la guerre faisait rage entre l’Allemagne et les alliés - dont la France- que les contingents de l’armée française se trouvant en dehors de la France se sont ralliés au général rebelle qui allait mener la guerre contre l’Allemagne avec les alliés jusqu'à entrer, victorieux, le 24 aout 1944 dans Paris « libéré ».
Avons-nous un homme d’Etat d’envergure qui peut au Liban ou en dehors du Liban proclamer une sorte de « 18 Juin » pour galvaniser la population contre les ingérences de la Syrie et de l’Iran dans les affaires intérieures libanaises.

Hélas en regardant les images des Ténors de l’ex majorité , qui se sont fait avoir comme des débutants par le génie maléfique de Walid Joumblatt, force est de constater que l’on ne trouvera pas celui qui arrivera à transcender les miasmes de la politique pour dresser une image de la liberté menant les Libanais vers la gloire que leur pays mérite mais que ses gouvernants au fil du temps qui passe ne sont pas capables de lui donner.

« Allons enfants de la batterie, le jour des poires est arrivé» pour parodier la Marseillaise que tous les Français avaient chantée le 18 Juin 1940, en France, au Liban, en Syrie, au Maroc, au Sahara, en Guadeloupe et ailleurs sauf dans la France de Vichy, écrasée par les ‘panzers divisioners’ de Hitler.

Rien ne nous empêche de chanter le Koullouna. Car il nous dit bien « Koullouna lil Watan » …Tous pour la patrie. Et pas pour quelqu’un d’autre. Et le Koullouna groupe Chrétiens, musulmans, druzes, de toutes les communautés de toutes les tendances. Tout simplement dire « Koullouna lil Watan » et croire dans ce que nous disons, car un jour ou l’autre, un membre du Hezbollah devra bien comprendre que vivre au Liban est certes plus agréable que de vivre en Iran, que le maronite attaché à notre « mère la France bienveillante » (hanouneh) vit certes mieux à Faqra que sous l’Arc de Triomphe de la Place de l’Etoile à Paris, que l’orthodoxe pur et dur ne trouvera pas les œufs de Pâques à Moscou, plus beaux que ceux que nous décorons ici même, que le druze du Chouf aura beau se plaindre de sa vie ici, qu’il ne se sentira pas mieux –loin de là- au Djebel Druze.

C’est parce que ce pays est magique qu’il a su , à travers les siècles, sauvegarder une image tout fait différente des autres pays arabes et qu’il est devenu avec le temps le havre de paix de tous les arabes d’Arabie saoudite, de Koweït , des Emirats arabes unis, de l’Egypte et surtout de la… Syrie.

Moi je crois au Liban comme je crois en Dieu. Il est comme lui…Eternel.

Alors un ministre chiite de plus ou de moins dans le gouvernement, un aouniste de moins dans le groupe des députés ayant échoué aux élections législatives, un portefeuille laissé seul sur un fauteuil inoccupé par son propriétaire… tout cela ne détruira pas le Liban. Nous nous sommes battus 20 ans durant. Et nous nous sommes détruits nous-mêmes. Le Liban est resté vaillant, envié de ses voisins, grâce à sa pluriculture, son peuple génial, le regard de ses habitants toujours fixé vers les horizons meilleurs , un brin de folie dans la tête, le génie créatif dans ses hormones, le cocktail parfait pour avoir un pays fou , très fou, si admirablement fou…

Allons chers amis pour ce week end, répétez tous: je crois en MON Liban, je crois en MON Liban, je crois en MON Liban. Et il restera NOTRE Liban.
Ad vitam aeternam.

16 Juin 2011

Je me sens soudain un con-citoyen de l’un de ces pays arabes où la dictature existe depuis tellement longtemps que les politiciens y ont oublié le langage de la civilité et nouent avec la phraséologie la plus cynique du battu victorieux et du langage de trottoirs où il y a à peine un mois ils essayaient de racoler des clients d’une autre classe pour leur permettre d’être dans le convoi des élus de la République en déliquescence et qui ressemble plus à un jardin où on plante côte à côte les roses de Corfou et les chardons de campagne, les parfums de la joie et les relents des cuisines mal famées et mal entretenues.

Soudain les bravaches attaquent et trouvent étrange que les autres qui ne sont pas les leurs critiquent « la meilleure équipe gouvernementale que le Liban ait concocté depuis longtemps, C’est difficile de comparer quand même avec le temps béni où Fouad Boutros était notre Ministre des Affaires Etrangères, ou Cheikh Rafic était l’arabe le plus adulé parmi les politiciens arabes, où Selim el Hoss dépassait d’une tête tous les parlementaires arabes par sa science et sa conscience, ces heures d’émotion où Moussa Sadr est entré prier dans la chapelle Saint Louis des Capucins à Bab Edriss, et les autres, tous les autres qui croyaient au Liban comme ils croient en Dieu…

Non mais regardez donc la photo traditionnelle du Gouvernement et dites moi par votre Dieu qui marquera l’histoire du Liban parmi la majorité des personnages photographiés , magma de politiciens ayant échoué aux élections législatives et qui ne doivent leur salut que grâce à la pelure d’orange sur laquelle ils ont fait attention de ne pas glisser,

Alea jacta est ! Et il faut faire avec, Mais de grâce messieurs ( ?) les « sinistres du gouvernement, ne venez surtout pas nous faire la leçon au cours de ces interminables émissions d’interviews ou vous serez invités, La télé a horreur du vide !!!
Ce qu’il y a de remarquable aussi c’est que les autres politiciens ne refusent pas les invitations aux différents talk shows qui son diffusés, Tant mieux car nous allons petit à petit connaitre la vacuité de leurs cerveaux politiques et de leur connaissance des dossiers de leurs ministères , A mon avis ce ministère aurait pu être réduit à six ministres et il aurait abattu un travail fabuleux…Mais à trente ! cela va nous faire autant de bla bla qui se diront autour de la table,

« le 14 Mars devrait accepter l’alternance du pouvoir » a déclaré M, qui ? M Joumblatt bien sûr, Ah comme ces gens là se permettent de parler de bonne volonté et d’acceptation, Il n’y aurait pas eu alternance au pouvoir cher M, Joumblatt si vous n’aviez pas été attiré par les sirènes damascènes qui continuent de siffler dans le brouillard pour savoir où leur chef les emmènera…
Accepter l’alternance e une chose , Se la voir imposer par ses allies alors que la « guerre en Syrie » venait a peine de commencer est une autre chose,
Et nous voilà réduits a… « six riens »

Le Président lors de la premier séance du Cabinet a déclaré : « Damas n’est pas intervenu dans la formation du Gouvernement, » Je ne peux démentir mon Président de la République pour lequel je voue un profond respect,
Mais alors qui est intervenu pour nous faire hériter de cette mixture monochrome qui ne représente même pas le Président de la République, ?
Ca doit être AKKRA la capitale du Ghana, Car c’est un assemblage plutôt … « AKKRATEH »

Un qui doit se lamenter de ne pas avoir été cite comme le grand vainqueur de la nouvelle mixture gouvernementale, c’est le général Aoun, Car même avec ses 10 ministres inféodés, il n’a pas eu droit «a la Victoire » de son parti mais a celle de son parti de Dieu, Personne ne dit : « Le général a gagne mis les medias s’accordent a die que le Hezbollah a gagne dans la composition de ce gouvernement, Le parti de Dieu se transformera-t-il petit a petit aux yeux du général en… « parti d’adieux ? »

La condamnation la plus marquante est venu du chef des FL, Samir Geagea, «Cette équipe est le pire choix stratégique pour un Liban catapulte dans le camp des pestiférés»
Mais tous les alliés du 14 Mars n’ont-ils rien vu venir et leur dira-t-on «Anes, mes chers Anes n’avez-vous rien vu venir ? »
Quand on va a la guerre on prend toutes ses armes pour gagner la bataille,

En Inde ,un militant meurt après quatre mois de grève de la faim, visant a dénoncer la pollution croissante du Gange,
Le proverbe dit vrai : Qui veut la faim, veut les moyens…

Devant des risées politiques a répétition dans son pays, l’Emir du Koweït met en garde contre le chaos dans son pays,
Autrement dit : « Keep…Koweït » !

15 Juin 2011

HISTOIRE D’O……(range)

Non ne craignez pas je ne vais pas vous écrire une humeur à caractère érotique car l’histoire que je vais vous raconter est plus « hérétique » qu’excitante et mon inspiration vient de cette composition tout a fait « fruitière » de ce gouvernement que l’on nous a annoncé avant hier soir et on n’a pas fini de se demander qui est qui et pourquoi il est là, et comment, et par quel miracle etc. etc.

Un général a la retraite qui a aussi battu en retraite en 1989 devant les canons syriens qui bombardaient le palais de Baabda, revenu de France pour soi-disant prendre sa revanche des syriens qui l’avaient pratiquement chassé en bombardant son palais, s’est fait photographié hilare et condescendant avec ses ministres avant même que la photo officielle n’ait été tirée comme s’il disait au Général Président de la République : ‘’Moi j’en ai dix. Et à n’importe quel moment je peux introduire une loi pour faire cesser ton mandat et me faire élire à ta place… »

Cette histoire d’O…(range) ressemble beaucoup à ce livre érotique que nous avions tous lu en l’absence de nos parents et que l’on se distribuait sous le manteau. Une fille qui se met nue, qui se donne à tous, qui a leur tour se mettent en chaleur.
Combien d’amants avait elle eu ? 10 ? Plus ? Bon mettons 10 car c’est le chiffre que notre O…(range) mécanique a prévu pour exciter le peuple libanais et croire que c’est grâce à ces dix que le Liban va enfin connaitre la période des jouissances (festives), des embrassades (goulues), des orgies (de paroles vides de sens) et des bravades (qui peuvent dégénérer en bagarres rangées.)

Mais il me donne l’impression de se tromper de cible. Car ce ne sont pas ses « ennemis » d’aujourd’hui qui l’avaient forcé à l’exil mais bien ses amis frontaliers à qui il doit sa victoire.

Hier j’avais fait le portrait des ministres qui appartiennent aux pelures d’orange que l’on a pressées pour boire à la santé de la victoire des…vaincus (à lire comme on prononce et non comme on entend !!!)
Je vais reprendre quelques uns et essayer de leur donner un rôle dans cette saga des ministres érotiques de mon histoire … « d’O »

El Charbello dans le rôle de l’amant qui attend son tour pour être dans le jus …d’ (O) …range. Avec son diplôme d’Anthropologie il saura choisir ses compagnons et ses compagnes.

Baccilo qui a l’Energie et des Ressources …(hydrauliques. !!!) vient se venger de ses électeurs batrouniens qui l’avaient envoyé sur les O, , , ranges de la côte de Batroun.

Fadismo qui grâce à son portefeuille prendra des assurances …touristes, sans courir de risques. Il est membre de la Chambre de commerce libano américaine. A ce propos avez écoute le créateur d’O…range quand il a menacé les USA de les mettre à genoux après avoir mis Israël à genoux ?

NiKolau n’a rien de russe…mais il risque de nous en faire une (de salade russe) avec les télécoms, ministère que voulait l’Emir Arslane sans doute pour espionner les mouvements de Walid Bey. Excellent protagoniste pour les scènes en O(range) ou autres fruits défendus.

Karamel (délicieux bonbon).La Branche Victorieuse (traduction littérale) ne pourra empêcher l’O (range) de tomber de son arbre. Quant a Sélimof il confirme la règle : « pas d’agrumes sans pépins »

Je pense que nos deux amis arméniens apporteront dans la corbeille toutes les récoltes d’agrumes de la région d’Antélias. Des agrumes sans pépins : çà existe !

Reste notre ami Chakib Cortbawi. Dans la corbeille aux agrumes c’est la seule O(range) qui ne fera pas de pépins. Car c’est la seule personnalité qui nous donne un espoir d’action positive dans ce gouvernement pépinière de transactions dont on devra éplucher les écorces.

Reste enfin que la plupart des ministères « occupés » (j’allais dire manu militari) par les O(range) vont certainement engager de nombreuses campagnes publicitaires. Dont profitera certainement un autre agrume de la place du marché.

Je sais, je sais , mon roman basé sur Histoire d’O n’est pas aussi érotique que l’original.
Peut être parce que je fais … « bande » à part ???

14 Juin 2011

Que dire de plus sur le nouveau gouvernement. La nouvelle, (nouvelle) c’est que l’Emir Talal Arslane a démissionné dans la nuit refusant de jouer un rôle passif et sans portefeuille dans ce nouveau gouvernement qui ressemble beaucoup à une taboulé faite à la dernière minute et ou soudain la maitresse des lieux se rend compte qu’elle a oublié le « bourghoul », ou les oignons. Ou encore le persil. Alors à la dernière minute toujours on essaie de pallier tous ces inconvénients. Et quand les convives sont là, la dame de maison leur sert les aliments et chacun des convives semble vouloir consommer un menu différent. Les photos sur deux pages dans L’Orient Le Jour nous donnent l’impression d’une galerie de portraits ou les sourires sont figés car on ne les avait pas avertis à l’avance.

Le plus aberrant, ce midi, ce sont les déclarations du Général du CPL (dans les écritures des armées ces trois lettres veulent dire …CaPoraL ...), qui « respire » après ces 20 ans de dérive politique qu’a vécues le Liban affirmant que le temps est arrivé pour que tout change grâce aux « nouveaux ministres « .
Alors Mesdames messieurs voici les sauveurs du Liban et je parle des ministres Chrétiens :
-Gebrane Bacile qui a lamentablement échoué aux élections législatives et qui n’a de rôle que parce qu’il est le gendre bien aimé « en qui j’ai mis toute ma confidence)
-Nicolas Sehnaoui candidat grec catholique à Beyrouth, il a également échoué sur la liste du général Aoun. Concours de rattrapage et le voila ministre. C’est sinistre. De plus il est au ministère des Télécommunications .Comme un parfum de revanche de la déconvenue de Charbel Nahas.
- Fayez Ghosn également candidat aux élections législatives et… il échoue aux élections. Mais il devient ministre comme récompense de l’échec.
-Charbel Nahas dont tout le monde avait dit que c’était un élément très sérieux !!! Et nous avions vu comment fut traitée cette affaire au Ministère des télécoms… «per un pugno de dollare…» disent les uns.
-Slimmy a laissé sa place de ministre à Selim Karam qui avait échoué aux élections en 1996, 2000 et 2005.Bienvenue au gouvernement ou devant …des tas de ministres on en a fait…Un ministre des tas…
Alors vraiment si le Liban va changer avec ces 6 ministres !!! Attendons nous a une coopération Sehnaoui-Nahas pour en finir avec l’affaire des cellulaires chinois…

Hier j’avais exprimé ma satisfaction de voir les 3 amis : Nazem Khoury, Nicolas Nahas et Samir Mokbel dans le ministère. Je persiste et signe et leur fais confiance pour faire du bon travail dans les ministères qui sont les leurs.
J’ai également reconnu dans les photos celle de Maitre Walid Daouk, avocat que j’ai connu quand il travaillait auprès de notre ami Ibrahim Tabet fondateur de Stratégies (agence de publicité) Déjà jeune étudiant il avait fait preuve d’un mental et d’une pugnacité à toute épreuve. Il a hérité du Ministère de l’information. Un ministère qui nous est très proche. Pourvu qu’on le laisse faire. Mais faire quoi et où : une radio que personne n’écoute, une Télé Liban qui ne vit que sur ses archives et une agence de presse qui ne se presse pas pour envoyer les nouvelles…
Bon courage M. le ministre.

Et pourvu que la bonne volonté de M Berri pour se suffire de 5 ministres chiites ne fasse pas long feu !
Sinon feu le gouvernement.

Comme la position de Bachar doit être précaire pour avoir agi aussi vite sur les poles politiques pour que nous formions un gouvernement au Liban. Le président syrien doit sûrement se sentir coincé et un Liban sans gouvernement n’est pas fait pour lui plaire devant les décisions énormes qu’il sent devoir prendre.

Mais la encore c’est de la Turquie que Bachar devrait trouver la solution.
Etrange coïncidence. Durant la guerre notre cher ami disparu Antoine Gebrane avait ouvert un resto formidable « Au Cordon Vert »où tous les mercredis la salle était complète pour la spécialité du Chef qu’Antoine nous préparait. On y allait au moins trois fois par semaine. Et nous étions un groupe d’amis avec Georges Haddad (Ingénieur - Progress) - Gretta Bassile- Poppy Pérides et Nada Ariss (aujourd’hui disparue). Le point politique ressemblait beaucoup à celui que nous vivons aujourd’hui et Nada nous disait toujours : « Vous allez voir la solution au Liban et en Syrie ne se terminera que par l’intervention de la Turquie. »…
30 plus tard sa prophétie se concrétisera-t-elle? Surtout après la victoire éclatante d’Erdogan ?

Le patriarche Sfeir dans une interview à Future TV a déclaré que le général Aoun cherchait à écarter le président Sleiman dans le but de se mettre à sa place.
Nous espérons tous que le président Sleiman ne se laissera pas …Sfeir !!! »

Les Kataebs déplorent que le cabinet devienne porteur d’un projet de crise.
C’est normal quand il s’agit d’un… cabinet.
- C’est là que l’on s’emmerde !
- Tout est une question de chasse d’eau.
- Certains ont l’impression qu’ils trônent
- Grands , majestueux, présidents ou simples citoyen… tous finissent sur le ..Q !

13 Juin 2011

Tout d’abord Bonne Fête à tous les Antoine qui fêtent le 13 juillet (à savoir St Antoine de Padoue) plutôt que le 17 Janvier (St Antoine le Grand).Question de choix ni plus ni moins.

Et comme on dit dans une certaine prière : St Antoine de Padoue rendez ce qui n’est pas a vous (d’où vient, je crois son appellation en arabe Mar Mtanios el Harami = St Antoine le voleur ???) il semble qu’il nous a rendus à nous les Libanais, ce gouvernement dont on ne voulait pas car ce n’est certes pas le nôtre.

Il a fallu une patience de toutes les minutes à Negib Mikati pour faire cette traversée du désert de plus de 4 mois avant d’arriver à faire admettre cette liste de 3 ministres dans laquelle nous affirme-t- on Nabih Berry aurait consenti a de grands sacrifices …Faisons semblant d’y croire.

A part quelques noms c’est comme si on avait pris les chenapans de l’ancien gouvernement pour y ajouter de nouveaux chenapans dans le nouveau gouvernement. Bonnet blanc et blanc bonnet à tel point que l’on se demande pourquoi donc a-t-on tant attendu pour nous servir cette rencontre de gens très bien avec des gens pas très bien du tout.

Apres tout on avait toujours comparé les gouvernements libanais à des cocktails alcoolisés à base de gin, de vodka, de whisky, un peu d’armagnac, de l’anisette, ajoutés a quelques herbes sauvages, ajouter du citron agiter bien et servez sur un fauteuil à placer dans l’hémicycle du Parlement. Ca peut plaire à certains, d’autres en seraient enivrés, mais la plupart cracheraient dès qu’ils l’auraient goûté.

Mais enfin je ne vais certes pas me livrer à des comparaisons et à des critiques, mais avoir tant et tant attendu pour avoir ce gouvernement, le Président Mikati méritait vraiment mieux !Mais à l’impossible nul n’est tenu.

Je retiens quand même quelques éléments de contentement dans ce gouvernement .Ce sont des amis certes mais pour les avoir côtoyés et su ce qu’ils valaient j’aimerais attester mon contentement qu’ils soient parmi les 30.

Samir Mokbel par exemple avec qui un moment à Inter-Régies nous avions travaillé ensemble surtout pour le lancement des trois tours de Beyrouth qu’il avait fait construire sur les flancs d’Achrafieh. Le contact était exceptionnel et sa connaissance de la communication aussi.

Nicolas Nahas, brave Nicolas, qui au RDCL a su nous insuffler cette joie de vivre et de travailler même dans l’ambiance de la guerre réussissant ainsi a galvaniser les plus froids parmi nous et s’investissant dans la création de lois qui ne pouvaient que changer la physionomie de la profession libérale.

Nazem Khoury, lui est un ami de longue date et il a toujours été l’exemple de la rectitude et des avis constructifs dans tout ce qui touchait l’essor de notre pays. Conseiller du président Sleiman, il a toujours été à l’écoute des besoins de la nation et son conseil a certainement porté ses fruits.

Mais trois ministres plus le Premier Ministre Nagib Mikati feront ils un ensemble soudé et ne va-t-on pas demain dès la rédaction de la déclaration ministérielle buter sur des significations de mots où « l’EST « et « l’Ouest » donnent des significations différentes et très particulières.

Ne faisons pas la petite bouche. Nous avons un gouvernement et souhaitons lui bonne route. Même si les autres vont la semer d’embuches.

Comment réagira le 14 Mars qui compte certainement de nombreux sympathisants dans le groupe de ministres. Avec philosophie certainement. Prions que tout se passe en douceur et que surtout, surtout, (prions que les massacres de civils en Syrie ne couvrent pas l’enthousiasme de la nouvelle composition ministérielle).

Heureusement que j’ai attendu l’après midi pour écrire mon humeur car j’aurais peut être manqué de parler de l’incontestable événement du jour.
Par exemple :
- Cette tension à la frontière libano syrienne est elle vraiment varie ? Ou en a-t-on fait une raison pour la formation du gouvernement.
- J’aurais pu gloser sur le titre « Gouvernement : et maintenant le sixième sunnite » et aller vers une analyse des distributions des parts , me plaçant à vos yeux comme un vieux briscard qui connaît tout à propos de la politique libanaise…
- J’aurais même dû commenter les 6 tués en moins de deux jours sur les routes nationales et accuser les pouvoirs publics en conseillant aux jeunes chauffeurs de faire attention.
- J’aurais pu surtout vous parler de ce fabuleux grand Prix de Montréal pris dans la tourmente d’une pluie diluvienne et où l’on vit Vettel perdre dans la dernière courbe grâce à un dépassement inouï de Jenson Button classé premier.

Mais au lieu de tout cela je vous donne le néant : la formation du nouveau gouvernement libanais.
Néant car comme tous les autres gouvernements, il faudra une sacrée patience pour qu’on arrive à accorder les violons de l’orchestre qui n’a qu’une seule partition à son répertoire : Pavane Pour une Infante Défunte.

Allons le sourire nous vient de la Grande Bretagne où la Reine Elizabeth a fêté ses 85 ans dans l’euphorie.

God save the Queen

10 Juin 2011

Les jours se suivent et se ressemblent. Et les nouvelles apportent avec elles les mêmes points d’interrogation et les incontournables supputations sur ce qui va arriver… demain. Pour éviter de parler d’après demain.

Mais c’est comme ça. Notre pays est heureusement hors du circuit des conflits d’aujourd’hui, le peuple lui même de quelque bord qu’il soit se rendant compte que depuis 1975 jusqu’en l’an 2000 nous avions payé notre écot pour la cause palestinienne, arabe, tunisienne, lybienne, égyptienne, irakienne et surtout syrienne en restant les otages quotidiens d’un régime qui prouve aujourd’hui, qu’il n’ y a que SA politique qui peut prévaloir dans le pays et que toutes les autres idées politiques ne peuvent aller que dans le sens contraire de la volonté de plus d’un milliard de musulmans à travers le monde…

Mais dans tout ce magma politique, dont les plus grandes pythonisses ont décidé de ne pas deviner l’avenir, voilà qu’étrangement Walid Bey rend une visite inattendue au président Bachar Assad, bien fringué, la cravate à la mode, le sourire naturel, bref un président sûr de faire bien les choses même si son régime est conspué par les arcanes du conseil de sécurité et rappelé à l’ordre par toutes les grandes démocraties de la Terre. Même Ankara trouve qu’il est allé un pas trop loin.

Walid Bey aurait-il assuré à Bachar que les druzes du Hauran se tiendront cois et qu’ils ne se mêleront pas à la foule des insurgés ?

Probablement. Et c’est là une explication simple des dernières déclarations du leader druze concernant son appartenance au 8 Mars auquel petit à petit il fait défaut.
Politique, politique quand tu nous tiens…

D’ailleurs la photo en première page de L’Orient-Le Jour face à ce titre très « éloquent » : Gouvernement : du sérieux « pour la première fois. » Nous dit plus et mieux que n’importe quel éditorial politique.

Car cette assertion à la fin de la visite à Damas se traduit comme un « message divin » tombé du haut du Palais de Barada, sur la tête de Walid bey pour le conforter dans ses positions politiques aussi changeantes qu’un tourniquet…

Et se dessinerait alors cette carte lancée par les services américains, montrant un Djebel alaouite se former dans les années à venir avec une alliance fondamentale avec une « druzie » faite du Chouf Libanais, du Hauran syrien et de quelques miettes rendues par les Israéliens a leur allié silencieux pour le récompenser (?)

Car disons le de suite : on ne peut être aussi élégamment cravaté dans un régime qui tire sur les foules, les enfants et les déserteurs militaires.
Le week-end pourrait nous apporter des surprises…

« Et pendant ce temps là, la Méditerranée, qui se trouve à deux pas joue avec ses galets… ». Ce sont les paroles d’une chanson de Bécaud (La Corrida)
Et le Liban annonce ses Festivals à grands coups de publicités qui couvrent les pages de nos quotidiens, et partout ce sont les grandes vedettes qui viennent allécher le spectateur à se déplacer vers Baalbeck (eh pourquoi pas…c’est là que l’on verra les « baal du Festival), Byblos, Zouk Mikael, Beiteddine et les autres villes et sites du Liban.

Placido Domingo, Roberto Alagna entre autres verront les échos de leurs voix se répercuter sur les parois des montagnes ou dans les plaines de la Bekaa. Les orchestres se succèdent. Les artistes entremêlent leurs talents.

La folie des Festivals de l’été nous saisit à nouveau. Et cela depuis les débuts des années 50 (Saviez vous par exemple que, jeune élève de l’ALBA -section théâtre- j’avais été engagé par la troupe des Comédiens français pour jouer les comparses dans les habits de la foule grecque ???) et je donnais deux répliques à l’acteur André Oumansky, dont le nom bien plus tard apparaissait au générique de nombreux films français).

On avait d’ailleurs sorti un jeu de mot sur le festival de Baalbek qui se terminait chaque fois sur un spectacle folklorique libanais.
--Tu sais pourquoi on met toujours le théâtre folklorique à la fin du Festival ?
--Non
--Car d’une manière ou d’une autre le Festival… « faut-l-clore » !!!

Voila qu’un tollé entoure la remise du doctorat honoris causa que l’AUB veut donner à l’ancien Patron de la Banque Mondiale. Car il soutient Israël.

Dans ces conditions aucun citoyen américain ne devrait plus être autorisé à venir au Liban car le peuple US appuie de tout temps Israël.

Cela me ramène dans la mémoire les réactions des délégués israéliens au comité de l’IAA quand le Chapitre Liban avait présenté sa candidature pour organiser le Congrès Mondial de l’IAA en 2002 à Beyrouth. Pour le promouvoir nous avions distribué au nom du Ministère du tourisme les brochures sur le Liban. Et dans les cartes officielles, Israël n’existe pas et il est remplacé par le nom de la Palestine…

Les délégués israéliens ont fait tout un tollé mettant les américains de leur côté afin de dénier au Liban son droit (obtenu à la majorité de 85% des votants) d’organiser le Congrès, s’il n’acceptait pas (le Liban) les Israéliens au Congrès.

J’avais évidemment répondu que l’Etat Israélien était en état de guerre avec les libanais, et que de toutes les manières il n’y pas d’ambassade entre les deux pays. Le lobby américain a essayé de changer la donne mais les japonais et les européens nous ont fait remporter le Congrès. Il eut lieu en Juin 2002. Plus de 1500 étrangers sont venus assister à ce Congres qualifié par le délégué anglais «as the best Congress ever».

Bien sûr les israéliens ne sont pas venus. Il sont entrés un peu plus tard avec toutes leurs armes (en 2006) sans pouvoir vaincre le troupes du Hezbollah.
Alors vraiment interdire à James Wolfenson d’obtenir le doctorat Honoris Causa au Liban !!!???

Bon week end !

09 Juin 2011

De quelle humeur êtes vous ce matin?
Mois je suis de la même humeur qu’hier donc assez triste devant tout ce qui se passe dans le Moyen Orient arabe et dont nous souffrons aussi, il faut quand même bien le dire. Mais c’est surtout la Syrie qui nous p

Pages: 1 2

Décembre 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Jean-Claude Boulos

ECRIVEZ VOTRE COMMENTAIRE en cliquant au bas de chaque catégorie. Découvrez la biographie, les poèmes d’Amertumes, tous les chapitres de La Télé, Quelle Histoire, les articles, les photos de Jicébé…

Rechercher

powered by
b2evolution