Humeurs Passées (Mai 2011)

01.05.11

Humeurs Passées (Mai 2011)

Permalien 06:35:01 am, Categories: Humeur du Jour, Humeurs passées  

30 Mai 2011

L'accusation est on ne peut plus claire: M. Nahas cache des détails "sur les ravisseurs des 7 estoniens enlevés au Liban le 23 Mars dernier. Si cela est vrai on comprend ce tir de barrage qu'il a entrepris à Ogero pour brouiller les pistes et empêcher la vérité de paraitre au premier plan.

C'est ce que l'on appelle, en langage de l’armée, "l'épais rideau de fumée non seulement pour tromper l'ennemi mais pour gruger les citoyens en faisant des déclarations fausses.

C'est d’ailleurs, comme je l'affirmais l'autre jour la nouvelle stratégie du CPL (je n'ai pas dit Hezbollah, car ce dernier s'en fout littéralement de ce que l'on peut penser de lui...) Suivez le guide:
1- Vous tombez sur un dossier dans lequel le CPL est impliqué.
2- Vous devez défendre la cause et quoi de mieux que le mensonge dans la stratégie de défense.
3- Alors vous attaquez le clan adverse dans ce cas le 14 Mars et toutes ses structures.
4- Vous convoquez une conférence de presse souvent, très souvent animée par le général en chef du CPL et vous déformez toute la vérité: "nous" devient "vous", gardien des lieux devient pourri vendu à Israël (au moins !...)

5- Et comme un certain peuple, mouton de Panurge est resté sous la bonne impression de 1989/90, tout ce que le CPL dit est parole d'évangile. Alors que tout est mensonge. Mais tout !
6- Et vous découvrez ainsi que c'est le 14 Mars qui a tué Rafic Hariri, Gebrane Tueni, Pierre Gemayel, et tant d'autres alors que l'on oublie qui a tué les victimes du 7 Mai , causé une guerre sanglante d'Israël contre le Liban, et conquis des terres qui ne seront rendues ni à l'Etat ni à leurs propriétaires...
7- Tout simplement: mentez, mentez il en restera toujours quelque chose ...
De toute évidence quand vous voyez quelques photos et les apartés, le CPL est un jouet entre les mains de Hezbollah. Leurs membres semblent être contents.
Moi je dis CPL = Comité Partitionniste (du ) Liban.....

Le plus inique dans toute cette histoire c'est les prises de position de certains partis libanais concernant les événements de Syrie. Les télespectateurs qui m'ont vu dans l'émission "Mesh Ghalate "sur MTV se souviennent peut être de ce que j'ai répondu a la question (insidieuse): Que pensez vous de ce qui arrive en Syrie. Que m'a posée l'animateur.

J'avais répondu que le Liban n'a aucun intérêt à ce que la situation se gâche en Syrie car le Liban en souffrirait beaucoup à cause de l'importance des voies de transit vers l'Irak, la Jordanie et ailleurs...
Mais de là à applaudir chaque fois que les troupes du régime tirent sur la foule tuant femmes et enfants et n'épargnant même pas les vieillards, il y a un monde. Et c'est ce monde qui nous sépare de nos compatriotes aveugles par leur "amitié" pour la Syrie et qui applaudissent encore et encore.

Il est encore temps de se ressaisir: la Syrie ne doit pas mourir.
Ni faire mourir.

30 Mai 2011

Ce qui est inadmissible dans les discours de la nouvelle majorité c'est qu'ils ont tous donné délégation de parole au général Michel Aoun, qui a donné incontestablement au discours politique une nouvelle étendue et de nouveaux horizons qui n'existaient pas jusqu'à ce jour dans les palabres quotidiens de nos politiciens. Et son style il l'a fait hériter (de son vivant ...) à ses hommes qui eux aussi croient que la science divine de la politique est descendue sur la tête des ministres et députés CPL, comme au jour de la Pentecôte leur apportant non pas sagesse et bienséance, mais discours de fiel et d'amertume, avec des menaces comme si l'appareil gouvernemental, parlementaire, partisan et j'en passe était leur propriété privée et qu'ils pouvaient agir dans tous les ministères en bafouant les règles établies par une certaine grandeur de la chose politique que tout le monde a part eux respecte.

Les discours prononcés deviennent des charges portées en accusation contre ceux qui ne pensent pas comme eux. Les conseils qu'ils donnent avec véhémence sont autant de vitupérations qui défient toute civilité pour des gens qui sont prétendument représentants de leurs électeurs.

Les sourires sous entendus et les moues de prétention non cachés sont autant d'insultes lancées à l'intelligence de ceux qui ne sont pas de leur avis - et comme ils sont nombreux ceux là - et qui en ont marre d'avoir ces petits sourires derrière des lunettes qui dénotent la suffisance des speakers dont la science politique se résume au lavage de cerveau que tout un chacun reçoit chaque matin avant de sortir de la maison pour vaquer aux affaires qui leur sont entièrement étrangères.

De sommation en sommation, de menaces en menaces, d'indez levé en index levé, de sourire dit "malicieux" en coin, en sourire entendu ... Voilà le choix politique que l'on veut nous offrir voire imposer.

Non merci Messieurs entre 1988 et 1990 nous vous avions tout donné. Et vous aviez tout pris.
Mais pas tout ...compris !

Et les enfants syriens qui meurent victimes de la répression? Ah que quelqu'un parmi ces hérauts (à ne pas confondre avec héros ...) m'explique comment ils peuvent prendre la défense d'un parti BAAS qui fait main basse sur un pays prospère et beau, tout plein d'histoire et de civilisation. Comment peuvent ils expliquer que des enfants meurent dans les rues sous les balles des soldats? Je sais que les partisans de ce régime là vont protester en disant que ces allégations sont mensongères. Et que ce sont les Libanais (... remplacer les points par les mots qui vous viennent à l'esprit) qui font la guerre au régime syrien. Et que le 14 Mars est le premier ennemi de notre grand Frère.

Et pendant ce temps là, alors que la guerre éclate dans les pays arabes, ce sont les affaires de sexe qui embarrassent le plus les Français. Car après DSK un certain M. Tron (il n'a même pas un tronc complet...) s'est laissé prendre par deux dames qui disent qu'il les a quelque peu... peloter. O crime abominable. Qu'on le pende par où il a péché.
Mais on ne peut pas pendre un ...TRON. On attend de lui mettre des bras et des jambes.
Les femmes seront tranquilles après cela.

Mais ce qui est marrant c'est que le sexe en dehors du ménage n'est pas une affaire de la gauche. "Setteh, Setteh, mkarrar auraient dit les Libanais".
Maintenant la gauche et la droite sont ..."quiquitte" (j'ai eu honte d'employer un accent aigu).

Heureusement qu'il y a eu un dieu sur le stade de Londres. Pour la finale de la coupe des Clubs Champions, un diable a été omni présent. Il s'appelle Messi tout simplement.
Comment battre une équipe qui a avec elle un ...Messie?

L'équipe de Monaco a fait un bien amer cadeau a son Prince pour son mariage. Elle descend en division 2.a la veille du mariage princier. Pour un prince Monacal, des voeux ...Monaco !

27 Mai 2011

Once upon a time in the West...

C'et le titre qui m'est venu à l'esprit en regardant hier ces images d'un autre monde nous montrant un ministre dans l'exercice de ses "fonctions" (ce qui n'était pas le cas puisque rien ne pouvait l'autoriser à se faire accompagner d'une marée chaussée pour mettre la main sur du matériel hautement confidentiel...)

Malheureusement ce "baroud d'honneur" s'est soldé par le départ d'un BAROUD de très grand honneur: le ministre de l'intérieur lui même.

Mais voilà la différence avec ces gens là, Monsieur, c'est qu'ils croient que l'autorité suprême leur revient de plein droit.
Et la descente du ministre avait vraiment des allures de hold-up dans un ministère dont il est en fin de compte le responsable.

Ce qui est inacceptable dans la logique des politiciens et partisans du CPL, c'est que ces gens là se croient vraiment au dessus des lois et des convenances. La vérité c'est nous... les autres c'est les mensonges.

Et comme le général Aoun demandait urbit et orbi le départ de M. Baroud, le voilà bien satisfait de se débarrasser du ministre de 'Intérieur.
Et je reviens à ce que j'avais écrit il y a quelques semaines: 'Veut on vraiment le portefeuille de l'Intérieur. Ou l'Intérieur du Portefeuille???"

Dans mon journal, le ministre ainsi incriminé doit répondre de plusieurs autres accusations concernant des détails sur l'enlèvement de estoniens au Liban.
Très franchement avec ce que l'on lit tous les jours je n'en suis pas très ..."estonné"

Ratko Mladic, le "boucher des Balkans "arrêté en Serbie.
Bien sûr les parents des milliers de victimes tombées sous les coups de Mladic n'en sont que très heureux de pouvoir enfin venger leurs parents et amis. Mais les amis du "boucher" ne partagent pas cette joie. Ils sont plutôt..."a-serbes"

La grande chanteuse originaire du Liban a fait un tabac hier soir au cours de son concert au Centre Ville. Bienheureux Liban qui continue de vivre malgré tous ceux qui veulent le tuer et d'être une image formidable pour les peuples du monde entier.
Shakira a électrisé Beyrouth.

Comment voulez vous que les pays arabes ne soient pas jaloux de nous? En dépit de tout ce qui nous arrive, même en l'absence prolongée d'un gouvernement...

Allez comme durant la révolution française chantons: "Ah Shakira, Shakira, Shakira, les aristocrates à la poterne ...!

Le seuil symbolique des 8000 euros par mètre carré a été atteint à Paris, .Les prix de logements continuent de flamber à Paris...
Allons nous vers un remake de :"Paris brûle-t-il?"

Elle est si belle Carla Bruni-Sarkozy dans sa robe blanche évasée.
Nicolas a déclaré: "Je l'ai épousée endiablée... Maintenant je l'adore "en...Sainte"


Les GI's américains assurent qu'ils ont prié ALLAH avant de lancer Ben Laden à la mer.

- ALLAH une
- ALLAH deux
- ALLAH trois
- Et plouf... ALLAH mer !

Bon week end

26 Mai 2011

A la vérité, j'ai regardé une minute l'index soulevé du Chef de Hezbollah, pour déceler s'il nous menaçait ou s'il nous avertissait. Et je dois dire que je n'ai pas pris plus de trois minutes pou constater que le speech était le même et de plus en plus je m'ancrais dans l'idée que la véritable occupation du Liban (Sud of course), n'était ni le fait des israéliens partis depuis longtemps de ce Sud qu'ils avaient ravagé, ni le fait de milices chrétiennes chassées de cet endroit où ils avaient fait la pluie et le beau temps, mais très assurément, le fait des milices du Hezbollah, sans l'autorisation duquel on ne peut pas bâtir, détruire, commercer, jouer aux touristes dans notre propre pays.

Et malgré tout j'ai eu un pincement au cœur.

Le Sud, moi je l'ai connu en 1954, quand avec mon ami Mario Haddad, nous avions organisé le premier Rallye Paper "touristique" pour offrir aux participants (tous des amis) la possibilité de connaître leur pays eux qui étaient confinés entre Aley, Souk el Gharb et Sofar, alors que les splendides montagnes du Sud attendaient qu'on fasse leur connaissance pour rameuter touristes et visiteurs.

Qu'il était beau ce Sud. Avec les cascades de plus en plus maigres de Jezzine, la descente vers la Békaa, les champs d'oliviers à perte de vue, le Litani qui ne récitait pas encore les litanies à la puissance suprême des partis et des partis pris.

Le Sud moi je l'ai connu en 1972 quand, Directeur de Marketing aux Etablissements Abou Adal, j'avais organisé la campagne de feu Georges Abou Adal en visitant les villages boisés et les petites forêts vertes de la côte et de la montagne.

Le Sud, moi je connais car je l'ai vu souffrir quand les israéliens l'ont envahi, et que certains les avaient accueillis comme des libérateurs tellement la présence palestinienne était devenue lourde et dangereuse tout le long de la frontière.

Et maintenant, franchement je ne sais plus si je reconnaîtrai le Sud. Il y a tellement longtemps que je n'y ai pas été, la dernière ayant été une virée à Tyr pour nager dans une eau merveilleusement propre et bleue.

Le Sud, mesdames messieurs, fait partie de nous, fait partie de notre pays. Comment a-t-on pu agir pour que ce Sud finisse par appartenir à des groupes qui investissent pour la guerre, qui bâtissent pour l'établissement d'une dictature de religion, et dans l'optique de tout régulariser selon leurs idées.
Et qui ne sont définitivement pas les nôtres !

Grande algarade hier entre le Mufti de la République Hassan Khaled et le Général Aoun. Le Mufti n'a pas mâché ses mots pour remettre les pendules à l'heure, le général ayant semble-t-il lancé des critiques sévères contre le Mufti.
Question utile: qu'est ce qui fait agir le Général Aoun, pour entendre de lui tant et tant de déclarations insultantes et graves.
Quelqu'un lui a t-il dit qu'il était "In- Sultan???" (mais pas de Constantinople. . . )

Allez!en l'absence de journaux aujourd'hui, on m'a montré quelques perles de langage que je partage avec vous :
- Un kilo de mercure pèse pratiquement une tonne. . .
- Toute sa vie Montaigne a voulu écrire mais il n'a fait que des . . . essais (je la trouve particulièrement savoureuse. . .)

- Les Egyptiens écrivaient sur du papier russe (Da ! Da! Aurait dit mon cousin. . .)
- Autrefois la Belgique s'appelait " le Congo belge" (go con go !!!)
- A la fin de sa vie Hemingway s'est suicidé pour mettre fin à ses jours.

Allons bon !

25 Mai 2011

Nous sommes en congé.
Le Liban tout entier est en congé.
Pour une commémoration nationale: le retrait des troupes israéliennes du Liban Sud considéré par beaucoup comme une victoire libanaise mais , fêté par les autres comme une action décisive du Hezbollah contre les forces de l'occupation israélienne.

Bien sûr il n'y a rien de plus exaltant que de dire: nous sommes libérés et nous n'avons plus aucun soldat étranger sur le sol libanais. Cela avait commencé avec les israéliens qui pour un oui ou pour un non envahissaient le Sud du Liban, la dernière guerre en date datant de 2006 et où, il faut le dire, les miliciens du Hezbollah avaient mené une belle bataille pour empêcher l'invasion totale du Liban Sud.

Cependant dans mon esprit être indépendant ce n'est pas seulement au niveau de la population qu'il faut en tirer fierté et bonheur, mais aussi, mais SURTOUT, c'est au niveau de l'Etat que cette joie et ce bonheur devraient être exaltants.

Or l'Etat Libanais est il vraiment indépendant? Est il vraiment maitre de ses décisions? Est il vraiment maitre de l'Indépendance de ce pays qui ne cesse de se demander : mais de quelle indépendance parlons nous?

Si l'Etat était vraiment indépendant, nous aurions dû avoir un gouvernement formé en moins de 10 jours. Or cela fait plus de trois mois que M. Mikati se voit refuser les compositions de gouvernements dans l'attente de décisions qui viennent des forces intérieures et des états extérieurs et notamment de la Syrie et de l'Iran, deux pays confrontés eux mêmes à des problèmes qui vont à l'encontre des indépendances des peuples qui les habitent.

Si l'Etat était vraiment indépendant, n'aurait il pas pu arrêter ces constructions illégales qui poussent sur les biens de l'Etat bâtis par des personnes qui ont le feu vert de l'Etat dans l'Etat et qui font semblant de défendre les droits de ces gouvernements dont ils font partie.

Si l'Etat était vraiment indépendant, aurait-il livré les trois soldats syriens qui ont déserté leur armée et ont cherché refuge chez leurs amis libanais ...alors que l'Etat libanais en dépit de toutes les conventions internationales s'est couvert de honte en livrant ces dissidents.
Si le contraire s'était passé, pensez vous que les syriens auraient livré trois soldats libanais fuyant le Liban???

Si l'Etat était vraiment indépendant, serait il resté encore, et encore à l'écoute des conseils syriens ébranlés par la soif de liberté des syriens, ou encore à l'écoute des diplomates, iraniens eux mêmes, en conflit les uns avec les autres et qui viennent effacer sur le sable les pas de Feltman ahuri...

Si l'Etat était indépendant, le 22 Novembre serait la Fête de l'Indépendance mais les 364 autres jours seraient la fête des "2 dépendances" la syrienne et l'iranienne...
Hélas! Mille fois Hélas!

Quand on voit tout cela, force est de nous concentrer sur les vivats du Congrès américain recevant et écoutant Benjamin Netanyahu. Qui a demandé au vice Président US de se signer avant que lui même ne prenne la parole. Quel camouflet pour les chrétiens des Etas Unis .Et quel culot M. Netanyahu, fort du lobby israélien dans les trois plus grands Etas des Etats Unis peut imposer aux gouvernements américains successif depuis 1948.
Les Etas Unis sont privés du mot "NON" quand ils parlent à Israël. Et Israël imposera ce qu'elle voudra face au tracé des frontières créant enfin l'Etat Palestinien selon un partage "à l'amiable ???" entre Palestiniens et Israéliens.

Et pour porter secours aux palestiniens ainsi floués, gageons que le Hezbollah remuera la frontière SUD.
Netanya...hue sur les baudets!

Explosion "accidentelle" pendant la visite d'Ahmadinejad dans une raffinerie en Iran.
Le Président iranien n'a même pas eu de cris..."persans". Sa colère, dans ces lieux, n'aurait pas "d'essence"

Moubarak et ses fils vont être jugés par un tribunal pénal en Egypte .Ils sont accusés de meurtre avec préméditation, et d'avoir amassé des fortunes colossales.
Conclusion et morale :"Au Nil soit qui mal y dépense..."

Nous allons être dans l'attente du discours du patron du Hezbollah cette nuit. Toutes les télévisions vont le couvrir.
Heureusement que grâce au cable on pourra voir les télés françaises...autrement plus pacifiques.

24 Mai 2011

En attendant d'écouter le discours du Chef du Hezbollah afin de savoir de quel côté penche sa balance politique (...que l'on connait de toute évidence), la situation dans ce Moyen Orient, berceau de toutes les religions monothéistes, est de plus en plus compliquée à analyser. Car tout le monde est contre tout le monde et le reste est avec tout le monde.

Et c'est im...monde !

Les gens tombent et meurent sous les fusillades de l'armée du pouvoir, des sbires du pouvoir, des alliés du pouvoir mais sans... pouvoir arrêter les flots de syriens de s'insurger et de défier les fusils qui tirent sur eux à bout portant et qui tuent. Et ils "tombent, tombent, tombent" comme dans la chanson de Brassens mais hélas ici il s'agit d'êtres humains qui demandent la chose la plus évidente dans la vie d'un homme ou d'une femme: la liberté de parole, d'écrire, de penser.

Mais cela est interdit, Monsieur, cela est interdit et si vous protestez on ne vous entendra plus, Monsieur on ne parlera plus de vous qu'au passé absent et non présent, car le présent n'est fait que de sang et de morts, et de libertés perdues.
Quand s’arrêtera-t-on donc de mourir, de mourir...
Et pour qui meurt on?

Pour un chef? Mais le chef ne sait même pas s'il va courir ou mourir.
Pour un général? Mais le général ne sait pas si demain il ne deviendra pas simple particulier...

Pour un révolutionnaire? Mais la terre elle même se suffit d'une seule révolution sur elle même par jour, pour nous donner le jour et la nuit, le soleil et la lune, la clarté et le sombre...

Allons enfants de la patrie. Le jour de désespoir est arrivé. Contre vous de la tyrannie, le drapeau sanglant est levé. Le drapeau sanglant est levé.

Il est temps pour vous de le... "LAVER" de tout ce sang innocent qui tombe à cause de fusils fous qui tirent sur la foule de gens qui ne veulent que vivre dans la dignité et dans la paix et surtout dans la liberté, l'égalité et la fraternité.

Mais il n'y a plus d'oreilles sages pour comprendre le message de peuple qui hurle: "Al Chaab yourid Taghyir el Nizam" (le peuple veut le changement de régime).

Alors Régime, c'est changer d'alimentation.
Et dès lors le peuple a faim, a soif, non plus des nourritures terrestres et de l'eau du bon Dieu, mais de la seule chose qui lui manque: la liberté de parole, la liberté tout court.
Liberté, Liberté, que de crimes on commet en ton nom...

Le plaisir d'écouter Jean Pierre Raffarin est immense !
Il était là hier dans le cadre de sa visite au Liban en train de nous donner une conférence sur le thème de la place importante que la francophonie doit occuper dans le monde de l'audiovisuel, sur un ton clair, souvent badin, mais toujours d'une clarté de langage que seuls le francophones sont capables de donner. Puis il a répondu au public très nombreux réuni dans l'Amphithéâtre du nouveau campus sportif de l'USJ, rue du Musée.

Sa défense de la francophonie et de la place qu'elle devrait continuer de tenir dans l'esprit des peuples, nous a donne du baume au cœur, nous les Libanais qui pratiquons cette langue parfois mieux que notre langue maternelle, l'arabe.

Son passage au Liban ne sera que bénéfique pour appuyer la francophonie dans notre pays. Avec lui une délégation qui aurait étudié la possibilité de redonner vie à une télévision francophone au Liban.

Et cela au moment où le 28 mai, Télé Liban, hier encore Compagnie Libanaise de Télévision fêtera son 53ème anniversaire avec la fondation des canaux 7 pour les émissions en arabe et 9 pour les émissions en français.

J'ai l'honneur d'avoir porté l'enfant TV dès sa naissance. Et même avant en 1958 quand, ingénieur civil, j'avais surveillé les travaux de construction avant d'en devenir le Directeur des programmes. Toute une vie...

Dans une conversation hier j'ai entendu quelqu'un dire: Quand aura-t-on un gouvernement?"

Je suis revenu à la maison pour rechercher le mot gouvernement dans le dictionnaire.
Il y a tellement longtemps que nous n'avions pas entendu ce mot.
Je l'avais oublié...

Tant mieux!

23 Mai 2011

Hier sur le web, un groupe de chanteurs a lancé une parodie de la chanson: "Dominique ...nique ...nique."

J'espère que mes lecteurs ont de la mémoire car dès le 16 mai, c'est à dire au lendemain de la découverte du scandale, j'avais écrit dans mon blog:"

"Les disquaires ont décidé de réimprimer la célèbre chanson qu'interprétait en son temps une jeune religieuse nommée Sœur Sourire : Dominique...nique...nique."

Et maintenant c'est fait. Voila comment on ne sait pas faire de l'argent !!!

Mais quel acharnement dans les medias audiovisuels français. Je parle de I-TV en particulier où depuis une semaine 50% au moins du temps, est occupé par l'affaire DSK. A en croire qu'il n'y a pas d'autres sujets plus agréables à voir.

Heureusement qu'il y a eu des événements sportifs qui nous ont fait oublier un peu les ..."performances" de DSK.

Le Grand Prix d'Espagne avec le quadruplé de Vettel, le beau match au suspense terrible de Lille contre le PSG et qui a consacré Lille champion de France plus la Coupe. Ou encore le début magique de Roland Garros avec ses terrains jaunes et son ambiance torride.
Finalement pour que l'on parle de vous Faites du sport ne faites pas l'amour... (Extra conjugal du moins !)

Les pays arabes deviennent fous et les autorités ont beau nous dire que ce que les medias nous donnent à voir ne sont que des mensonges, il est difficile d'avaler ces couleuvres.
Au Yémen, on était près d'un accord. Le soir, c'était "Ye-Men". Le lendemain c'était :"NO-Men".

De quoi lui suggérer à M. Saleh de changer de nom en ajoutant Mesh avant son nom: "Mesh-Saleh".

La même chose en Syrie. Dans les faubourgs de Damas on lui crie: "Bye Bye Bachar".
Comme dans la chanson enfantine "Bye Bye Bye Bye Bye Bye ya helouine !!!"
Le pire dans cette histoire ce sont les Libanais qui défendent le régime syrien en faisant des apparitions grotesques à la télévision mettant la faute sur les patriotes syriens et lavant le grand Patron de toute cruauté envers son peuple. On a parlé de plus de 8000 morts déjà.

Et on demande au peuple de crier :"Souryez, Souryez!!!"
Sourire Jaune, bien sûr!

Les pays arabes arrêteront-ils leur folie des grandeurs pour redevenir des hommes qui croient dans la démocratie?

Et pendant ce temps là nous n'avons pas de gouvernement formé au Liban. Quel drame,
Ou plutôt quelle comédie aux cent actes divers!!!

Il n' y a qu'à voir Wahhab le porte-parole de la nouvelle majorité pour se demander si le nouveau gouvernement arrivera à bon..."porc".

Amine Maalouf à l'Académie Française? S’interroge L'Orient-Le Jour.

Faisons en sorte que le point d'interrogation se transforme en point d'interjection. Et ne pas se terminer en point de suspension...

20 Mai 2011

Ca y est! Nous avons réussi un formidable exploit. Recevoir le même jour les deux ennemis politiques qui veulent chacun à son tour avoir le Liban à leurs côtés.
M. Feltman qui semble avoir adopté le Liban comme sa deuxième patrie tant sa période de représentation des USA comme ambassadeur, semble lui avoir été excessivement agréable.

Et M. Chibani l'ancien ambassadeur iranien au Liban.
Ils ont visité le Président de la République à une heure d'intervalle.
Et ne se sont pas rencontrés.

Formidable ballet de diplomates qui viennent chacun de son côté prêcher sa vérité, sa manière de voir les avenirs politiques de ce Moyen Orient qui n'a jamais été aussi perturbé que depuis le début de cette année.

Mais les journalistes n'ont pas pu s'empêcher de demander aux deux diplomates une question insidieuse:
- Comment avez vous trouvé M. Chibani à l'un et comment avez vous trouvé M. Feltman à l'autre (même s'il ne se sont pas rencontrés:"
Réponse de Feltman :"Franchement il ...m'USA!
Réponse de Chibani: "Franchement dé-l'Iran"
Et c'est ainsi que les perses se persèrent !!!

Pendant ce temps là Obama qui s'en fiche de la situation absurde dans laquelle se trouve DSK proclame son appui au printemps arabe. Mais il faut que ses paroles soient accompagnées de l'action idoine pour nous sortir de cette situation peu reluisante.
Car le printemps se termine dans exactement un mois quand commencera l'été qui sera très chaud semble-t-il.

Critiques tous azimuts pour les pays arabes et en particulier la Syrie. Condamnant cette dernière de suivre son allié iranien.

Quand on sait que les perses ont inventé le jeu d'échecs gageons qu'ils sauront défendre leur nouveau "shah" et qu'ils mettront "Barak Oba-"mat"

C'est dingue.
Voila une minorité qui il y a quatre mois profite d'un subterfuge pour faire tomber le gouvernement en formant une nouvelle majorité factice. Les mêmes partenaires choisissent dès lors M. Mikati qui est bien plus proche dans sa manière de voir du 14 Mars que du 8 Mars mais qui accepte l'investiture de la "néo-majorité"

Depuis il n'a pu former son gouvernement. Et comble d'aberration politique il est critiqué par le 8 Mars.

Qu'attend M. Joumblatt pour tourner casaque et revenir a ses amours ? Avec lui et son groupe, le cabinet Mikati sera très vite majoritaire.
Et devant l'impéritie totale de tous, les Don Quichootte poursuivent leur guerre contre les moulins à "vent."
Sans en avoir ..."l'air."

Le Renouveau démocratique appelle la nouvelle majorité à renoncer au "cabinet de division nationale"
Au delà des raisons politiques certains proches du RD nous ont confirmé qu'à force d'être un gouvernement de "division", le nouveau cabinet verra une ..."multiplication" des incongruités politiques, une véritable "addition" des soucis majeurs de la population, et une malheureuse "soustraction" de tous les arguments du nouveau cabinet.
Autant d'opérations qui ne peuvent aboutir...qu'a des calculs aux ...reins

DSK jouit (encore !!!???) d'une liberté provisoire sous caution. Sa femme et lui vont faire chambre à part pour éviter toute nouvelle accusation.

Dernière trouvaille d'un cafetier de Marseille. Lancer une nouvelle bière :"La Kahn-Bière"

19 Mai 2011

Comment tout cela va-t-il se terminer? Tous les Nostradamus du monde ne pourront pas répondre à cette question à laquelle les plus futés n'ont pas encore pu trouver une réponse convaincante.

Comment cela va-t-il se terminer en Syrie par exemple ? Par une victoire absolue de Bachar? Que deviendraient alors tous ces réfugiés syriens qui sont venus au Liban par la frontière du Nord? Comment se tairont les parents des milliers de victimes qui sont mortes dans les affrontements? Que feront ces millions de personnes descendues dans la rue avant d'être descendues sous le feu des soldats? Et que fera le parti au pouvoir devant les critiques des citoyens.

Comment cela va-t-il se terminer au Yémen alors que des victimes civiles tombent chaque jour sous les balles des forces de l'ordre?

Qui seront les hommes qui vont pouvoir remplacer Moubarak en Egypte? Même le Sphinx sera incapable de répondre à cette question et l'Egypte n'a toujours pas fini de souffrir, de souffrir?

Quel est l'avenir de la Libye qui depuis le début de l'année se débat dans une guerre civile en plus de bombardements violents venant des alliés de l'Otan qui pensaient finir en une semaine.
Et que va devenir le Liban?
Et quel avenir pour notre pays dont la situation a toujours dépendu de notre voisin syrien, même si le voisin israélien nous menace à chaque instant?
Celui qui répondra à toutes ces questions mériterait en fait de devenir plus futé que Nostradamus.
Liban est un anagramme de Bilan...
Mais il est encore trop tôt pour connaitre le bilan de notre situation.

Les Etats Unis disent au Président Assad :"réformer ou partir"
Quand on sait que le proverbe dit "Partir c'est mourir un peu" , je vois mal le Chef de la Syrie partir car c'est un mot qui n'est pas dans son vocabulaire.
De toute évidence ...il reste !
Et tant pis pour tout le ...reste.

Certaines voix libanaises se sont élevées contre le renvoi de deux déserteurs syriens qui s'étaient réfugiés au Liban. C'est tout simplement envoyer ces deux hommes à la mort alors même qu'ils fuyaient la faux de dame la Mort!
On a beau être un voisin d'un pays qui nous entoure et qui n'accepte pas depuis 1920 sa séparation de la grande Syrie, faut il vraiment aller en contresens des volontés populaires d'un pays en livrant deux soldats qui n'avaient qu'un but : survivre.
Pourquoi dès lors le gouvernement libanais ne livre-t-il pas tous ces réfugiés venus de Tal Kalakh ou de Arida?

Tout simplement parce que le gouvernement a peur des sbires libanais de la Syrie qui considèrent encore que la Syrie est leur première patrie et que le Liba devrait disparaitre.
Mois j'appelle cela des traitres.
Et les traitres dans le monde entier passent devant le peloton d’exécution!

Bravo notre ministre des Finances Mme Raya el Hassan qui a su trouver la porte de sortie dans la grève des syndicats du transport. C'est Bacile qui doit être vexé car il s'attendait à ce que la grève réussisse.
On peut dire à Mme Raya :" Hassan" ma fa3altih !"
Si vous voyez "les sens de mes mots"

La dernière que j'ai créée;
Quelle différence y a-t-il entre une métropole des USA et une ville cinématographique du Sud de la France:

Les deux villes ont leur "Fesse-tival de Kahn !"

18 Mai 2011

La première chose qui m'est venue à l'idée ce matin, c'est de consulter mon dictionnaire à la recherche de la véritable définition du mot démagogue et démagogie. Bien sûr chacun sait ce que cela veut dire, mais apporter la précision du dictionnaire pourrait mieux éclairer ce mot sur sa véritable signification.

Définition du dico: "personnage politique qui feint (SIC) de soutenir les intérêts des masses pour mieux les dominer (RE-SIC). Se dit également d'une personne qui cherche à s'attirer la faveur d'un groupe, la popularité par des platitudes, une complaisance excessive."(ou la la ou la la!)

A première vue d'œil cela s'applique absolument au ministre de l'Energie et des Ressources hydrauliques. Et l'on voit donc Bacile fanfaronner partout pour abolir la taxe sur l'essence. La ministre des Finances prouve que cette mesure n'a pas... "d'essence" et lance le chiffre de 400 milliards de livres libanaises qui est le manque à gagner pour l'Etat en cas de suppression de la taxe.

La démagogie est la doctrine par excellence du CPL. Et dans les démonstrations pleines de faconde que tout un chacun fait, il y a une arrière-pensée démagogue pour prouver que la vérité est entre leurs mains mais le mensonge est entre les mains des autres. Semaine après semaine, les ténors du CPL font des déclarations à la télévision, convoquent des conférences de presse, et inventent les solutions que le quidam de service prend pour des vérités de l'Evangile selon Saint Michel.

Plutôt que l'Evangile ces gens là devraient lire "les pitres"...

Un autre exemple tenez: il y a un parti au Liban qui s'appelle "Parti Populaire Syrien".
Rien que pour cette appellation ce parti devrait être interdit puisque il sert un pays arabe, avec lequel nous avons des frontières communes et avec lequel nous siégeons à la Ligue Arabe.

Imaginez un peu que des Français forment un parti qu'ils appelleraient "Parti populaire germanique" ou Parti populaire hispanique... partis qui se targueraient de militer pour une fusion entre la France et l'Allemagne ou l'Espagne.

Mais ils seraient, vite fait, mis en prison.
Chez nous pourtant ils deviennent membres du Parlement libanais, deviennent parfois ministres et défendent les intérêts de la Syrie au détriment des lois libanaises. Que faire pour les faire taire.
Comme ce député aux yeux clairs qui a menacé, hier, que chaque fois que des mouvements anti régime Baasiste voudront se réunir ils l'arrêteront par la force des armes s'il le faut.
En prison vite fait pour atteinte à la liberté d'autrui et trahison pour obédience à un pays qui n'est pas le sien.
Ah si ces gens pouvaient prendre la route de Damas sans que les écailles aveuglant leurs yeux ne puissent tomber comme cela était arrivé à Saul.

Et ce qui est remarquable, c'est que les citoyens libanais habitant au Nord face à la ville martyre de Tall Kalakh viennent, de façon naturelle à la rescousse des syriens qui viennent trouver refuge chez nous…

Je voudrais simplement savoir si le PPS a prévu quelque chose pour aider ces pauvres martyrs de la férule syrienne… En fait que leur ont ils donné à ces réfugiés ?
Réponse :"six-riens".

Pour rester dans la politique universelle,commentaires par lettres:
Dominique : DS KO
Sa femme : Déesse KO

Dominique : DS KOQ
Sa femme : Déesse KOQU

17 Mai 2011

70 ans pour avoir voulu peloter une femme de chambre dans une suite à New York!
On croit rêver!

Alors que pour DSK c'est un véritable cauchemar. Et cela me rappelle cette phrase tirée d'une pièce célèbre: "Que diable allait il faire dans cette galère?"
Cet homme toujours si élégant voué aux plus hautes charges de l'Etat français, appelé en sauveteur des monnaies nationales chaque fois qu'un pays est en fiasco monétaire, forcé de rester debout devant la juge, les mains menottées derrière le dos, incapable de dire un mot ! Quelle déchéance et quelle image terrible pour sa famille et pour la France.
Et pendant ce temps le silence "assourdissant" au Palais de l'Elysée.

Henri IV avait dit au moment où on l'avait appelé à devenir Roi de France: "Paris vaut bien une messe..."
Mais que pouvait espérer recevoir DSK en changeant la phrase pour dire : "L'Elysée vaut bien une... fesse?".

Avenir politique bloqué. Épée de Damoclès suspendue sur sa tête.
Au moment où il allait entrer dans la dernière ligne droite de sa nomination au lieu d'une belle échéance, DSK vit hélas la cruelle déchéance.

Et ses amis sont paniqués. Et les candidats de la gauche se tâtent. Qui peut le remplacer pour faire face aux autres candidats? DSK = Dominique Strauss... Kaput !

Kaput bientôt Mouammar Kadhafi (encore un nom qui commence par un K ...de force majeure cette fois ci...). La cour pénale internationale a lancé des mandats d'arrêt pour crimes contre l'humanité.

Kaput aussi Mme Moubarak qui doit rendre à l'Egypte une partie de ses avoirs qui tournent autour de quelques milliards de dollars... Les peuples arabes n'ont-il pas raison de s'insurger contre leurs dirigeants?

Le Caire, Tripoli c'est ...capitales.
Leurs dirigeants c'est ...capitaux !

Voilà que Wahhab veut faire chanter notre président. Se prenant pour Abdel Wahab, l'ancien ministre par accident donne des conseils à gauche et à droite sans se rendre compte du ridicule dont il s'entoure. Maintenant selon ses dires le président Sleiman n'a qu'un seul complexe, celui du général Aoun".

Le général Aoun est sans aucun doute un homme complexe. Mais également rempli de complexes dont le moins grave est qu’il veut devenir président à la place du président et cela comme dit la bande dessinée :"Izno-good".

Et c'est le contraire qui est vrai: car Aoun a été général. Le Pdt Sleiman aussi. Aoun a dirigé le pays de Baabda. Le Pdt Sleiman aussi.

Le président Sleiman a été élu président de la République par un Parlement réuni .Le général n'est devenu président que par la bonne volonté de Cheikh Amine qui ne voulait pas laisser la chienlit derrière lui.

Faisons le compte le président Sleiman en a encore pour 3 ans environ. A ce moment là, le général Aoun aurait 80 ou 81 ans. Quel Parlement votera donc pour un général aussi vieux? A moins qu'il ne prépare... Bacile?

Mais alors quel poison !

Faites attention à Jeudi prochain, après demain quoi !il y a une grève des transports, les écoles seront fermées, et on s'attend à des perturbations à l'aéroport.
Autrement dit c'est la chienlit.

Et pour vous dérider cette anecdote vieille mais qui garde sa fraicheur:
Du temps des bordels à la Place des Canons, plusieurs "papazes" organisaient des orgies auxquelles participaient des ministres et des députés. Un jour les bus, les tramways et les taxis se mirent en grève.

Vite imités par les dames de petite vertu qui écrivirent à l'entrée des maisons closes «en raison de la grève, les "transports en commun" sont interdits ».
Oh Putain!

16 Mai 2011

On a vécu un dimanche de télé à se demander ce qui est passé par la tête (...ou ailleurs) de DSK pour en être arrivé là! Et chacun de nous se disait: Mais ce n'est pas possible ? Mais pourquoi, mais comment? Et pourtant on l'a vu dans les images de ce matin les mains attachées derrière le dos sortir comme un malfrat du commissariat de police à New York pour comparaitre devant les juges.

Bien sûr la nouvelle a fait le sujet de tous les bulletins et commentaires des TV françaises émettant surtout des nouvelles (I-TV/ La Chaine 24, et autres stations). Et la question se pose en effet:

Comment cet homme que tous le sondages en France donnaient vainqueur au deuxième tour des élections présidentielles, s'est il laissé piéger de cette façon.
"Que diable allait il faire dans cette galère?... "est une des phrases clef dans les Fourberies de Scapin de Molière.

Et on ne peut que l'appliquer à cet homme qui gouvernait le monde des finances et aspirait soit à un nouveau mandat, soit à la Présidence de la France. Que diable faisait cette femme de 32 ans, noire, dans la chambre de DSK alors qu'il se préparait à plier bagage pour aller à JFK et se rendre en France.

Et comble de la déchéance comment pourra-t-il survivre à cette infamante arrestation à bord de l'avion alors qu'il s'était calmement assis en attendant le décollage?
Beaucoup sera dit, beaucoup sera écrit. Déjà des témoignages sur des affaires passées viennent accabler DSK.

L'employée de l'hôtel confirme qu'elle l'a griffé dans le dos.
DO comme le début de Dominique.
-Et les petites anecdotes commencent à circuler sur les téléphones mobiles.
Comme celle si par exemple: DSK est sûrement coupable. Il a eu envie de Seins Noirs après 25 ans de... Saintclair !
-La femme de chambre est entrée dans sa suite car on lu avait dit :"D.S.K. veut dire Distributing Some Kisses !!!"
-DSK était pressé de rentrer pour assister au Festival de ...KAHN !
Dorénavant on va le surnommer :"Le Khan à ...pêcher"
- Des disquaires ont décidé de réimprimer la célèbre chanson qu'interprétait dans le temps Soeur Sourire une jeune religieuse :"Dominique...nique...nique...!

Ca nous a fait oublier un moment ce qui se passe dans notre environnement direct. Et il y a des choses qui s'y sont passées autrement plus graves pour nous qu'un désir soudain du Président du FMI dans une chambre d'hôtel new-yorkais.

Au Sud on a voulu démontrer que l'Etat d'Israël doit déguerpir des territoires qu'il occupe
Conclusion: Israël loin de faire le mort a tiré à Maroun el Rass Dix tués et 112 blessés.
Un proverbe libanais dit : qui joue avec le chat doit s'attendre à être griffé.
Au Golan même chose: une fusillade meurtrière a accueilli des manifestations sur le Golan. Pas mal de victimes. Les manifestants étaient venus en ri-Golan. Ils sont repartis en pleurant!

Question à nos ir-responsables. Qu'allons nous faire de tous ces réfugiés qui traversent le Nahr el Kebir pour venir habiter le Liban. Ce fut comme cela après la création le 14 Mai 1948 de l'Etat d'Israël et de la guerre que l'Etat Juif a déclarée aux Palestiniens les chassant de chez eux. Les Palestiniens s'étaient réfugiés au Liban soit disant pour quelques mois. Nous sommes en 2011 et ils ont plus nombreux que jamais. Les réfugiés de Tall Kalakh reviendront-ils un jour sn Syrie ou cela deviendra-t-il le deuxième cancer de réfugiés dans notre pays qui suffit à peine aux Libanais dont la démographie est en pleine expansion. Serons nous un jour réfugiés dans notre propre pays? Entre temps la "scierie" noire continue.

Prions pour que les Estoniens soient toujours en vie.

Vendredi 13 Mai 2011

Oui nous sommes un vendredi 13 Mai et les superstitieux ont dû rester cloitrés é la maison afin d'éviter que les retombées de cette date fatidique ne leur tombe sur la tête.
Je réconforte mes lecteurs: je suis né un vendredi 13 Avril et je ne m'en porte pas plus mal.

Mais le journal de ce vendredi 13 Mai nous apporte le chaud et le froid dans la même page:
Le chaud ou devrais-je dire le "show" c'est la réunion plénière des Patriarches, évêques, Cheikhs représentant toutes le confessions du Liban posant pour la photo traditionnelle après leur réunion à Bkerké. Bkerké qui reste malgré tout le lieu par excellence pour réunir toutes les confessions de notre pays. Bien sûr la porte s'est refermée sur les débats de ces saints hommes de religion accompagnés par quelques civils représentant le dialogue christiano-musulman.

Le froid devait venir de la lecture des décisions et des accords-désaccords de cette réunion. Et il a fallu que la fausse note vienne de la communauté chiite en raison de la position du Hezbollah sans doute qui veut s'arroger le droit de faire la guerre à Israël comme bon lui semble .Et a demandé de citer dans le texte "Le Liban " au lieu de "l'Etat Libanais" tel que cité dans le texte préparé et lu à la presse.

Car en disant Liban, cela donne le droit au Hezbollah d'agir indépendamment de "l'Etat" en provoquant une guerre contre Israël.
Et nous repartons de zéro dans ce dialogue des communautés.
Le Hezbollah nie à l'Etat Libanais le droit exclusif de défendre la Patrie et veut faire partie des parties qui peuvent provoquer la guerre.
L'Etat dans l'Etat, autrement dit.
Et l'agression contre Israël quand bon semblera à Hezbollah.
Comment dès lors parler d'un "Liban, pacifique, touristique, lieu de loisirs et du bien vivre.?"

Et voila!
Bon sang ne saurait mentir même par mariage interposé.
Je m'explique: M. Bacile a interdit à un journaliste de Future TV d'entrer dans la salle où il a voulu faire sa conférence de presse. Or M. Bacile est le gendre de Mongénéral.

Et Mongénéral quand il était général et 6 ministres tenait des conférences de presse dont étaient exclus les journalistes qui ne lui plaisaient pas. (Mon amie May par exemple...)
Doit on parler d'un héritage par "beau-paternité".
La liberté de presse est une des choses dont nous nous faisons l'honneur d'appliquer et de défendre becs et ongles.
Mais la démocratie n'existe pas dans les dictionnaires des ministres "totalitaires".
Tollé des journalistes.

A qui je donne un conseil: boycottez les conférences quotidiennes de M. Bacile
Vous vous et nous éviteriez de nombreux cafouillages...

Après l'annonce du Festival de Byblos, voici qu'on nous annonce un superbe Festival de Beitedine. Cet optimisme nous fait Plaisir. Car si Mme Joumblatt lance le Festival qu'elle préside c'est qu'elle tient de bonnes informations de son époux que rien ne se passera au Liban pour perturber le Festival.
Oui comme vous dites : un rien me rend optimiste.

Et pendant ce temps là, les chars continuent de sillonner les rues des grandes villes de la Syrie avec le Hauran en priorité.
La Syrie noire continue. Hélas!

12 Mai 2011

Il y a des jours comme çà où on n'a pas envie d'écrire. Pourquoi? Tout simplement pour éviter les redites et les mêmes commentaires.

Car rien ne se passe dans notre pays qui ne soit pas semblable à ce que nous avons vécu hier. Et si la Télé nous a projeté ces jolies images hautes en couleurs où l'on a vu tous les chefs des multiples confessions qui forment la mosaïque libanaise, se réunir à Bkerke sur invitation de notre nouveau patriarche Béchara Rai qui a ainsi pris l'initiative d'être fédérateur dès le début de son patriarcat, cela ne veut pas dire que les va-t-en guerre qui regardaient ces images de réunions religieuses qui peuvent déboucher sur dès lendemains meilleurs au contraire des pays arabes où les musulmans et les chrétiens veulent constamment prouver que SA religion est la plus divine.

Allons il faut être optimiste. Et espérer que de bonnes choses sortiront de ces réunions que l'on aimerait voir se multiplier et englober d'autres secteurs de la population qui se réuniraient pour discuter de l'avenir de notre pays.

Je tape ces mots et j'écoute le porte-parole de la réunion lire le compte rendu de la réunion plénière. Nous ne pouvons que prier que ces réunions se perpétuent pour que se perpétue cet exemple de la vie en commun entre les chrétiens et les musulmans afin que le Liban reste le modèle de la coexistence et de la paix dans le Moyen Orient.

Allons bon, le Cèdre est de nouveau arrosé avec la transpiration de tous les Libanais toutes confessions incluses.

En même temps que j'écoute le compte rendu de la réunion, je lis le titre de mon journal qui dit :"Traque sanglante des opposants de Homs et Banias."

Et je prie que tout cela ne soit pas contagieux. Nous avons tous payé très cher nos dissensions passées, et nous avons besoin de construire un avenir ensemble.

Devons nous pavoiser quand nous lisons que le problème du Ministère de l'Intérieur est sur le point d'être résolu? Ou le "prestidigitateur" du CPL a-t-il encore une astuce dans les poches pour faire saborder toutes les solutions?
Quand un général prend des décisions, le peuple est toujours ..."à-l'armée"

Alors que nous parlons de guerre et de combats, dans le Sud de la France on parle de paillettes et premières cinématographiques. La méditerranée sépare les angoisses des peuples arabes de la magnificence des décors rutilants de Cannes.
Le président du jury n'est autre que Robert de Niro.

Une façon comme une autre pour les américains de prévenir les autres candidatures :"Yes We Cannes !"

11 Mai 2011

Quand on était jeune il y avait dans notre vie plusieurs genres de pénitences que les chers Frères des Ecoles chrétiennes nous imposaient. Il y avait leurs pénitences et il y avait celles de nos parents, bien sûr, quoique dans une moindre mesure (je parle pour moi bien sûr).

Ainsi à l'Ecole, la sanction équivalait à un blâme parlé devant toute la classe. Un délit un peu plus grave et nous écopions d'une retenue le jeudi après midi avec une lettre aux parents. Sans parler des aux-piquets ou aux "copiez moi 200 fois la phrase :"je ne ferai pas le pitre en classe". Et croyez moi nous avions peur d'être punis car, ce faisant, la nouvelle arrivait aux oreilles de nos parents qui alors sévissaient tout autrement!!!

Je parle de sanctions car c'est de cela qu'il est question dans la communauté internationale pour essayer de geler les condamnations unanimes des pays occidentaux contre la Syrie.

Alors j'imagine un peu ces sanctions :
A l'encontre du président Bachar Assad par exemple: copier 500 fois la phrase: "je ne tabasserai plus mes concitoyens, je n'enverrai pas des tanks à Deraa, je ne tirerai pas sur la foule de Homs et de Hama, et j'appliquerai dès demain une démocratie à prendre pour modèle dans les Pays arabes."

A l'encontre de son frère Mazen qui a reçu la tâche, de faucher les insurgés comme les épis de blé, être mis aux piquets place de la liberté à Damas et à chaque Syrien qui passe lui dire :"Pardonne moi mon frère, car je savais ce que je faisais!"

Bien sûr je fabule et comme dans chaque fable il y a une leçon à tirer: "TANK y a d'la vie, y'a des poires" (j'exige un copyright !!!)

A peine Walid Joumblatt avait-il retrouvé le sens aigu du raisonnement que tout le monde lui reconnait, voilà que le Hezbollah parlant en son nom (what else?) l'accuse d'avoir eu "un mouvement d'humeur provisoire. . . "

Autrement dit :vous êtes au bout de la laisse et ne pouvez aller plus loin. . .
Remarque amicale? menace camouflée?
Ou tout simplement . . . Camouflet pour s'être permis de paitre hors des pâturages indiqués sur la carte hégémonique de la chienlit?

Le Chef du CPL (au fond ce n'est pas comme çà que l'on écrit en abrégé le titre de Caporal, comme on écrit GAL pour général?...) nous dit que la volonté de former un gouvernement n'existe pas. Dans ces conditions pourquoi donc insiste -t-il pour le ministère de l'Intérieur.

Car en son for "intérieur " il ne veut pas que se forme un gouvernement , en général.
Et voilà qu'il va avoir un autre sujet sur lequel il va briller: répondre à Elie Mahfoud qui va le poursuivre en justice.

Ne nous étonnons pas si demain il réclame également le portefeuille de la Justice.
Il semble qu'il écrit une phrase célèbre comme suit : Justice est . . . Fête !"

Mon ami Ibrahim Tabet, signe un article politique dans L'Orient-Le Jour qu'il a titré "Syrie :tel père, tel fils"
Très bonne analyse .
Mais à sa place j'aurais contourné le titre pour dire:
"Syrie: Telle Paire, tels fils "

Jamais titre n'aura été plus éloquent. Parlant du problème des câbles électriques passant au dessus de Beit Mery, Ain Saadé et Ain Najem, l'Orient titre:
"RESEAU DE HAUTE TENSION"
En fait c'est vrai, la tension monte de plus en plus entre l'EDL et les habitants du Metn
Entre les deux parties le... courant ne passe pas !

Dans la politique Internationale ce titre a attiré mon attention:
"Bruxelles prédit une baisse prochaine du taux d'intérêt pour l'Irlande". Voilà ce qui s'appelle aider un pays sans en avoir . . . "l'Eire"

Le Festival de Cannes se passera sans Carla Bruni Sarkozy
Ce qui amoindrira les "cannes-cannes" sur la grossesse de l'épouse du Président français.

En Foot ball français, on a appris avec plaisir que l'entraineur Laurent Blanc a été dédouané des accusations racistes.
Blanc Blanchi, Blanc lavera plus blanc !
De quoi enlever les taches... noires !

10 Mai 2011

C'est l'anniversaire de ma feue mère aujourd'hui elle aurait eu 103 ans. Ceux qui l'ont connue et qui me lisent en ce jour sont priés d'avoir une pensée pieuse pour elle. Elle s'appelait Daad Dahdah.

Une pensée pieuse il faut en avoir pour tous ces syriens qui continuent de tomber sous les tirs des forces de l'ordre en Syrie, devenues avec les semaines et les mois les forces du . . . désordre. Combien de morts décomptera-t-on avant que cette sanglante bataille pour les libertés ne s'achève?

Le plus dangereux dans cette histoire c'est qui sortira vainqueur de ce bras de fer. Et si ce sont les insurgés? Qui prendra le pouvoir pour remplacer les Assad? On ne voit aucune figure de proue pointer et essayer de mener le combat pour faire tomber le régime. Sans leader charismatique qui saura galvaniser les foules, la révolte des syriens aboutira-t-elle à un changement dans la continuité? Où verra-t-on cette série de chefs d'état qui ne duraient pas plus de deux ou trois ans à la tête de l'Etat changeant, avec chaque coup d'état. Ce n'est qu'avec l'arrivée de Hafez el Assad que la Syrie avait connu autant d'années de calme intérieur du à une véritable chape policière qui allait avoir pour point d'orgue le massacre de Hama qui a valu au régime plus de 20 ans de calme dans le pays. ?
Qui ? Que? Quoi? où ?tous les points d'interrogation sont bons à être alignés.
Et Bachar attend pour avoir la part du . . . Lion (Assad en arabe)!

Enigmatique Walid Joumblatt qui chaque fois que la politique libanaise s'enlise dans les interminables labyrinthes de la politique, "commet" des déclarations qui viennent changer les donnes. Alors que nous avions pensé que les consultations il y a plus de trois mois, l'avaient incrusté dans le clan anti 14 Mars à outrance, le voilà qui, hier, nous annonce "l'échec flagrant de la nouvelle majorité".

Allons nous assister encore avec lui à un concours de samba: un pas en avant, un pas en arrière, car c'est vraiment l'impression que nous avons de tout cela.
"Une majorité incapable de produire une nouvelle réalité politique"
Ah que n'avait il fait la même déclaration au moment des consultations. Il aurait permis de faire l'économie de ces deux mois de rodomontades grandiloquentes de la "nouvelle majorité. "
Sent-il par exemple que son grand allié syrien est en train de défaillir? Sent-il que la nouvelle SYRIE fera le sujet d'une nouvelle "série noire?" Y aurait il une druzie en gestation dont il serait le chef? Une Alaouite à Lattakieh dont Bachar hériterait? Un califat sunnite avec Damas pour capitale?

Et la Turquie accepterait-elle d'avoir au Sud du Sandjak d'Iskenderun (qu'elle avait obtenu des Français en échange de son entrée en guerre auprès des alliés en 1939) un pays au gouvernement précaire pouvant changer tous les trois mois?
Et Israël ne profitera-elle pas de cette chienlit pour garder ad vitam aeternam le Djebel druze occupé depuis 1973?

Un nouveau Moyen Orient complètement de membre : n’est ce pas le souhait secret de l'Etat d'Israël.
Un Etat d'Israël qui observe dans un silence vraiment éloquent. . .

Samir Frangieh incite les chrétiens syriens à se dissocier du régime actuel. C'est la première fois qu'un leader politique libanais prend le taureau par les cornes et lance un cri d'insoumission au régime de Bachar Assad.
Pourvu que Samir Bey ne perde pas . . . le Nord.

Je terminerai par cette célèbre citation de Voltaire (reprise au milieu du siècle dernier par le ministre nazi Goebbels) : "Mentez. Mentez, il en restera toujours quelque chose. "
Que retiendrons nous de toutes les déclarations de toutes les tendances politiques sur le terrain.
Je crois que nous n'aurons qu'une seule chose : le néant!.

P. S. J'ai le regret d'annoncer le décès de Maitre Antoine Abboud, un de mes grands amis et membre très actif au Conseil de l'AFEL (Association du Foyer de l'Enfant Libanais). Les condoléances seront reçues à l'Eglise Notre Dame de l'Assomption, Atchinak cet après midi, demain 11 et après demain 12 Mai entre 11h et 18h.
On a perdu un très grand ami.

09 Mai 2011

Et voilà que commence une nouvelle semaine d'incertitude pour les pays du monde arabe en conflit avec leurs propres concitoyens.

Encore heureux que le Liban ne se mêle pas des affaires qui ne sont pas les siennes malgré une envie certaine de plusieurs clans politiques d'aller faire le coup de feu et de bouffer tous ceux qui ne pensent pas comme eux.

Mais en plus d'un sentiment d' :"on a déjà donné. . !" Que chaque Libanais oppose aux discours de ceux qui veulent absolument l'entrainer dans la guerre (mais contre qui? mais contre quoi?. . .), il y a une peur qui tient nos compatriotes à la gorge, eux qui ne veulent qu'une chose: vivre en paix et éloigner la guerre. Si l'on excepte certains généraux nostalgiques du coup de feu et qui ne pensent qu'à aller en guerre mais contre qui mais contre quoi et pour qui mais surtout POURQUOI?

A cette question le parti de Dieu vous répondra certainement: cela remonte certainement au jour où la religion est devenue l'opium du peuple. Et il y a beaucoup de demande sur l'opium en ce moment...
Et surtout beaucoup de drogués!!!

Chez nos voisins chaque jour qui passe amène avec lui un surplus de morts et de blessés. L'armée intervient partout et partout il y a des morts. Et l'armée intervient partout. Mais combien y a-t-il de soldats dans l'armée et suffiront-ils à calmer la situation. Verra-t-on apparaître des divisions dans l'armée (en dépit du jeu de mots)?

Y aura-t-il suffisamment de médecins pour soigner cette "épidémie libertaire" telle que l'appelle mon ami Nagib Aoun dans sa chronique de ce matin?
Alep, Homs, Hama. Lattaquieh, Banias, Kameshly. . . on en était arrivé à oublier les noms des villes de la Syrie.
Mais quand elles sont écrites en lettres de sang, on ne peut que s'en souvenir.
Avec effroi.

Il n'y a pas que les syriens qui sont devenus fous. Voila que les égyptiens ajoutent leurs noms à la liste des peuples fous ! Pourquoi soudain cet incendie de deux Eglises coptes. Pourtant nous adorons le même Dieu. Et nous croyons également en un seul Dieu. Et les coptes sont 10 millions. Et ils ont habité l'Egypte avant la venue de l'Islam dans le pays des Pharaons.
Même si le Caire a ses raisons que la raison ne comprend pas, même si le Sphinx reste muet devant ce qui se passe, aucun homme sensé n'applaudit "Nil-un"Nil-autre". et on ne pouvait que trembler d'effroi a la vue des cadavres qui "Gizeh" dans les rues.
Ou est il ce grand Chef qui déclarait :"Rien Nasser de mourir. . . ?"

Place Sassine. Samedi dernier. Un événement :"Sport contre la violence" était présenté par des ONG libanaises.
Formidable performance de ces clubs qui en pleine période de guerre larvée prêchent la paix offrent un spectacle superbe.
Pendant une journée à Sassine... on "a-Sassine-plus !"
Bravo!

06 Mai 2011

Jadis on commémorait l'exécution des martyrs de la première guerre mondiale tous les 6 Mai.
Cela se passait sous l'occupation ottomane du Liban. Et à la vérité c'était un jour où les officiels se réunissaient Place des Martyrs (connue aussi sous le nom de Place des Canons) et des discours étaient prononcés pour stigmatiser l'époque ottomane qui sévissait contre les libanais assoiffés d'indépendance.

Cette place des Canons qui était bordée sur le côté Nord par le petit Sérail du balcon duquel Béchara el Khoury et Ryad Solh proclamaient l'indépendance du Liban en 1943, était vraiment le creuset dans lequel toutes les confessions se mêlaient l'une à l’autre, et faisait frontière également entre ce que nous appelons maintenant l'EST et l'Ouest de Beyrouth. La Place des Canons devenait dès lors le no-man's land entre Gemmayzé et Basta.

Et si d'un côté de la Place il y avait ce magique Souk des Bijoutiers, de l'autre côté il y avait également un souk de dames aux mœurs légères qui offraient leurs corps à tout venant.
Ce qui avait fait dire à une personnalité bien connue:" Le Liban ne pourra jamais connaitre la guerre. Car à la place des canons . . . ils ont des bordels. !"
Et de fait c'est avec la disparition de ces maisons du sexe que la guerre a éclaté entre les factions opposées.

"Nous n'avons rien vendu depuis le début de l'année . . . 'Tel est le cri de détresse d'un grand nombre de commerçants libanais. Car même si nous n'avons pas l'agitation meurtrière qui se déroule dans les rues des principales villes de Syrie, il n'en reste pas moins que si la Syrie est malade nous le sommes aussi, tellement nous dépendons de ce pays qui nous offre les routes vers la Jordanie, l'Irak et l'Iran. Et la "révolutionnite" aiguë de la Syrie, même si elle ne s'étend pas jusque chez nous, (malgré certaines velléités de manifestations de certains illuminés . . .) est en train de geler nos exportations à travers la Syrie et de causer des dégâts dans les plantations libanaises qui n'arrivent plus à écouler leurs marchandises.

Et à défaut d'agir les commerçants deviennent rouges comme des "tomates", certains deviennent "oranges" comme les agrumes et les carottes, d'autres jugent leurs récoltes "frites" comme les pommes de terre, d'autres jugent qu'ils vont se faire "farcir" comme les courgettes , des sages recommandent de ne pas nous mêler des . . . "oignons' de la voisine, alors que des analystes recommandent de ne pas en faire tout un "plat" des mini révolutions syriennes.

Et pendant ce temps là, on procède à des arrestations massives dans toutes les villes de la Syrie.
. . . Arrestations en Série en Syrie... aurait titré Jean Bruce pour une opération de OSS 117.

La bataille du courant à Haute tension continue et des dizaines d'enfants et d'adultes sont dans la rue à Ain Najm sur la route du Mont la Salle. Entre les habitants et l'EDL c'est un fait : le courant ne passe plus.

Le peuple exige que l'EDL fasse une . . . VOLT-face immédiate.
Les manifestations amènent leurs enfants devant les cameras pour protester: "une affaire qui va D'AMPERE EN FILS".

C'est le cas de le dire : il y a de l'électricité dans l'air.

SOS SOS SOS
En page 5 trois photos merveilleuses de vieilles bâtisses superbes qui risquent d'être démolies. Ailleurs ces bijoux d'architecture libanaise ancienne auraient fait l'objet d'une décision "non edificandi" (interdit de construction...) mais hélas les plus beaux fleurons de notre architecture sont en train d'être détruits l'un après l'autre. L'ancien ministre Michel Edde s'était ému de cette boulimie de la construction moderne qui ne respecte pas les vieilles demeures.
Petit à petit la pierre ancienne devient hors la loi et le béton devient le seul élément architectural.
SOS : sauvons nos anciennes demeures.
Mais qui va prendre ces décisions dans un pays qui s'en fout de ne pas avoir de gouvernement depuis plus de cent jours.
Quand le béton est. . "Armé", la pierre rend l'âme !

Le dernier survivant de la Première Guerre mondiale est décédé en Australie à l'age de 110 ans. Il s'appelait Claude Choules.
. . . C'était prévu. Après tout, ses "choules " étaient comptés.

05 Mai 2011

Tout d'abord je voudrais remercier tous ceux qui m'ont téléphoné - et ils sont très nombreux- après mon interview que la MTV a diffusée, mardi soir dans l'émission Mesh Ghalat.
Je pensais vraiment que ce so

Pages: 1 2

Septembre 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  

Jean-Claude Boulos

ECRIVEZ VOTRE COMMENTAIRE en cliquant au bas de chaque catégorie. Découvrez la biographie, les poèmes d’Amertumes, tous les chapitres de La Télé, Quelle Histoire, les articles, les photos de Jicébé…

Rechercher

powered by
b2evolution