Humeurs Passées (Janvier 2011)

01.01.11

Humeurs Passées (Janvier 2011)

Permalien 07:26:26, Catégories: Humeur du Jour, Humeurs passées  

28 Janvier 2011

Les con-sultations sont terminées. Et le nouveau Premier ministre va commencer à dresser ses listes de ministrables étant entendu que le 8 Mars voudra se garder la part du Lion (Assad en arabe...) et ne laisser que les miettes a l'ex majorité flouée comme de petits enfants en raison de leur attitude victorieuse au lendemain de la démission des 11 renégats à la Constitution.

Faut il envoyer à M. Mikati la chanson célèbre de Gérard Lenormand "Si j'étais Président ..."avec une légère inflexion, cependant, avec "Si j'étais Président du Conseil dans cette République..." et plus brièvement :"Si j'étais Président du Conseil des Ministres"
Allez on s'essaie et si vous connaissez la chanson apprenez ces nouvelles paroles et chantez les en chœur.

Il était une fois à l'entrée de l'Etoile
Un petit garçon brun au regard plein de voiles
Il attendait de moi une phrase magique
Je lui dis simplement: Si j'étais Président

Si j'étais Président du Conseil des Ministres
Le Liban n'aurait pas des pensées très sinistres,
A tous les affamés de sièges et des affaires,
Je mettrai mon veto et leur ferai la guerre.
Je nommerai Le Aoun ministre de la Défense
Des insultes et des cris qu'à tout moment il lance
A la Santé j'aurai le p'tit Gebrane Bassile
Car il distribuerait au peuple tous ses... bacilles
Kandil à la défense serait une évidence
Défense de parler et de dire ce qu'on pense
Le Baas, lui, gérera les Affaires Etrangères
Car ce sont des affaires qui lui sont étrangères
Je fermerai l'Etoile devant les opposants
SI du gouvernement, moi j'étais Président.

Si j'étais Président du Conseil des ministres,
Les gens du 14 Mars seront sûrement bien tristes,
Saad ne sera pas Ministre de la Dépense,
Signora s'iniora sur l'budget d'la Finance,
Puis Elie Marouni avec un nom semblable
Ne sera pas nommé parmi les responsables.
Fatfat ne pourra plus plaider pour notre cause,
Et le "sacre de Okab" attendra qu'il repose
Le champion de tout çà c'est bien Walid Joumblatt
Qui a mis l'14 Mars vraiment échec et "matte"
Tout le gouvernement sera une rigolade
Et j'éclaterai de rire si je suis président.

Ainsi va notre vie, Libanais Libanaises,
Car nous tous nous rimons avec le mot de... baise,
On a beau espéré un Liban bien riche et bien à l'aise
Mais l'voisin nous empêche de nous sentir à l'aise

Finale
Nous n'oserons plus heureux dans cette République
Tant qu'le parti de Dieu applique sa politique,
Adieu démocratie, bonjour les coups de trique
Adieu les belles nuits
Et bonjour les ennuis

La la la la la la la
Au courant huit marsiste
La la la la la la la
Restons tous optimistes !

27 Janvier 2011

Voila ! les consultations "obligatoires" pour la formation du prochain gouvernement ont commencé et le président Mikati - dont tout le monde vante les mérites, mais à qui certains reprochent d'avoir abandonné le navire au moment où il allait jeter l'ancre et faire descendre les voyageurs à terre - le président Mikati donc, entreprend les concertations nécessaires pour savoir en fin de compte quel genre de gouvernement il va pouvoir former.

Eh bien! à nouveau gouvernement nouvelle humeur du jour et nouvelles inspirations.
Et il a mis un programme d'un marathonien recevant tous les quarts d'heure une nouvelle formation de la Chambre en commençant par le Président inamovible de la Chambre et en continuant par les ex-Premiers ministres puis après, les blocs parlementaires.

Et je trouve que la meilleure prestation ce matin a été donnée par le général député Michel Aoun, qui avec son ton sûr et formel a donné le ton des solutions de gouvernance pour le prochain mandat du président Mikati. Le ton était sobre comme à son habitude. Très constructif, très avant-gardiste et plein de justesse dans le raisonnement. Il a déclaré que son bloc était ouvert à toutes les suggestions et il a félicité le président du conseil sortant M. Saad Hariri pour la bonne gestion des affaires durant toute la durée de sa présidence au Sérail. Il a de plus ajouté qu'il allait faire de sorte que le TSL continue et que les assassins de tous ceux qui sont morts depuis le 14 Février 2005 devront et seront jugés et les coupables découverts et mis sous les verrous.

Peu avant c'est M. Saad Hariri qui est apparu devant la presse, et il a déclaré qu'étant revenu à son siège de simple député de la nation, il voyait de son devoir de libérer ses coéquipiers de leur allégeance au Courant du Futur et au 14 Mars et qu'il allait insister personnellement auprès des instances du Tribunal de ne plus continuer les investigations et de cesser le travail du TSL puisqu'il est source de dissension entre les protagonistes libanais.

Notons que M. Nabih Berri en tant que président (indécrottable) du parlement avait commencé les discussions avec le président Mikati mais qu'il a surtout parlé , entouré de son rassemblement de la possibilité d'un néo gouvernement de l'ombre formé par Saad Hariri à qui il apporterait son support réel même si les apparences montraient autre chose.

Autre sensation: la prestation des députés du Hezbollah qui ont déclaré qu'ils donnaient raison à Saad Hariri de vouloir continuer de voir le TSL juger les coupables du meurtre de son père car ils sont pour l'Etat de droit, et de répression des coupables. Ils ont aussi déclaré qu'ils useront de leur influence pour convaincre le Président Syrien d'adopter leur point de vue et de laisser Saad Hariri en paix après le grand deuil qui l'a frappé.

Au moment de taper cette humeur le groupe de M. Walid Joumblatt ne s'était pas présenté devant le président Mikati. Mais on nous dit que le Chef du PSP apportera avec lui un grand miroir concave qui déforme les personnages. Une source très bien informée nous a murmuré à l'oreille qu'elle demandera au président Mikati d'entendre ce qu'il dit mais de prendre au sérieux les paroles déformées par le miroir.

C'est là , l'avantage du chef du parti PSP, initiales qui se lisent comme un palindrome de gauche à droite et de droite à gauche, prouvant ainsi l'ubiquité politique du leader druze. Et si, lui, parle de droite à gauche, il faut lire dans le miroir le gauche et pas la droite.

C'est a ce moment là que je me suis réveillé de ma sieste. Et j'ai pensé que ce cauchemar pourrait être la base de toutes mes humeurs à venir si par malheur les concertations aboutissent à un gouvernement sous la coupe de ce que l'on appelle encore le 8 Mars.
Et qui risque de nous envoyer paître

26 Janvier 2011

LETTRE OUVERTE A M. MICHEL AOUN.

Je vous écris pour vous dire combien je regrette de vous avoir tant aimé dans les années 80 quand, en 1982, changeant de maison je me suis installé à Mar Takla où vous habitiez dans les immeubles des Officiers au 4ème étage d'un immeuble qu'une rue vous séparait du mien.
Vous étiez alors Général de la 8ème brigade, cette brigade qui semait la terreur dans les rangs de la population tellement vos soldats étaient vaillants et fiers d'être dans ce régiment.

Nous avons fait votre connaissance et nous sommes devenus des voisins amis et vous veniez alors que la bataille de Souk el Gharb faisait rage, vous reposer au coin de notre véranda autour d'un verre que nous prenions avec plaisir. C'est au cours d'un soir de féroces batailles de votre armée, que l'on vous a téléphoné de Souk el Gharb, pour vous annoncer que deux officiers venaient d'être atteints par un obus, et l'un d'eux perdait la jambe dans l'opération. Vous aviez eu les larmes aux yeux et devant ma femme et moi vous aviez juré de vous venger des soldats syriens qui avaient été la cause de ces blessures de vos deux officiers. Et de jurer qu'un jour vous les vengeriez et que vous auriez raison de ces soldats syriens en remportant une victoire à Souk El Gharb.

Puis à la fin de son mandat le Président Gemayel vous confiait la République et vous deveniez alors "Le Président et 6 ministres" pour reprendre vos propos et les Syriens redoublèrent les violences des bombardements sur le palais de Baabda ou vous vous teniez réfugié avec votre famille. Et je me souviens comment mes enfants revenant de France passaient un instant à la maison avant de "monter" à Baabda pour vous applaudir et chanter avec vous.

Je vous avais écrit un credo en langue arabe, que An Nahar Arabe et International -vous connaissez bien sûr - avait imprimé et qui a été distribué dans les Ecoles à plus de 50.000 exemplaires. Cette revue que dirigeait Gebrane Tueni, mon Général, qui ne jurait que par vous et qui a connu une fin atroce.

Et en Octobre revenant tous les soirs de Zahleh où j'avais une exposition, je voyais les très gros chars syriens prendre position sur les hauteurs de Ras El Metn, les lourds canons pointés sur le Palais de Baabda. Tous les soirs 2 ou 3 Chars prenaient position. Je téléphonais au général Edgard Maalouf, tous les soirs pour l'avertir :"Edgard, les syriens préparent leur offensive contre vos positions. Je vois ceci et cela. . . "Et Edgard me répondait: "Mais non Jean Claude ne t'en fais pas; nous avons des garanties. "

Ce qui a été garanti par contre c'est le bombardement du Palais de Baabda par l'aviation Syrienne. Cette aviation qui n'avait jamais envoyé un avion bombarder "l'ennemi israélien" et qui détruisait sur votre tête, le palais dit présidentiel.

Pendant ce temps vous étiez à l'Ambassade de France à Mar Takla pour discuter de la fin de la guerre. Laissant votre famille sous le feu des bombardiers.

A l'ambassade de France, vous étiez mon voisin. Et d'autres officiers qui se targuaient d'être vos amis et vos fidèles se sont vus arrêter et emmenés à Damas.

Et un jour, un hors-bord est venu sur les plages de Jal el Dib vous emmener vers la France qui vous offrit l'asile politique.

Et l'on a frémi a vos discours. Et l'on a applaudi à vos harangues. Et on a frissonné quand vous avez annoncé votre retour. Et on vous a de nouveau suivi quand vous êtes descendu à la place des Martyrs avec le million et demi de Libanais qui réclamaient, avec vous le départ des Syriens.
Et on a attendu. . .
Et on a espéré.
Et on a chanté. . .
Et en fin de compte on a . . . déchanté.

Car dans l'Eglise Saint Michel, à deux pas de votre maison natale, vous avez signé un accord avec le Hezbollah qui faisait de vous leur allié pas pour le meilleur, mais pour le pire.
Un grand dirigeant libanais venait d'être assassiné et au lieu de vous tourner vers les vôtres vous êtes allé vous vautrer avec les autres.

Et votre discours a petit à petit changé. Et vous parliez comme ceux que vous haïssiez hier. Votre ennemi mortel, la Syrie, devenait votre ami et "le défenseur de la Chrétienté " (sic).
Vous étiez venu au nom du 14 Mars et vous agissiez en ennemi de la cause de l'Indépendance.

Quel beau cadeau vous faisiez et faites toujours à la Syrie qui depuis 1920 (rappelez vous Maysaloun...) ne veut qu'une seule chose: annexer le Liban.

Et maintenant, vous ne trouvez pas mieux que d'insulter tous ceux qui ne croient pas en votre politique. La vérité: c'est vous. Les mensonges: c'est les autres.
Votre haine de la Famille Hariri ne s'explique vraiment pas.
Et le discours politique que vous servez avec fiel rend les Libanais de plus en plus éloignés de vous. Quel dommage! On vous aimait tant.
Mais on ne le peut plus.

Un conseil quand même: méfiez vous de vos nouveaux amis et essayez de reconquérir le cœur et l'amour de ceux qui bravaient les Syriens avec les klaxons et les slogans: "Taratata! GENERAL".


25 Janvier 2011

Alea Jacta est ! Ce qui veut dire en latin : le sort en est jeté !
Et nous voilà à la veille de former un nouveau gouvernement qui va se faire sous la houlette de M. Nagib Mikati, un homme d'une parfaite stature politique et qui a déjà donné ses preuves au milieu de la précédente décennie.
Pourtant les difficultés qu'il aura à affronter sont telles que l'on va prier le bon Dieu de l'aider dans sa tâche. A la condition que le Bon Dieu, que j'adore. Ne soit pas celui qui arme les forces d'un parti qui s'arroge le droit d'être le parti de Dieu qui sans doute se départit de lui.

Mais qui ne cesse de nous avertir que si nous ne faisons pas ce en quoi il croit nous subirons les colères de ce Dieu tout puissant qui existe depuis l'éternité et qui n'accorde pas certes le droit d'éternité aux hommes qui vivent ici bas.

Non seulement dans son prêche il s'est montré menaçant pour ceux qui ne le suivent pas dans ses croyances mais en abordant le plan politique il a de nouveau versé son venin contre ceux qui ne croient en aucune façon à cette Resistance qui ne manque pas une seule occasion de se tourner vers l’intérieur du pays plutôt que d'attaquer de front son ennemi mortel Israël - qui commence à le craindre, il faut bien l'avouer et c'est ainsi que de nouveau comme dans la fable "La raison du plus fort est toujours la meilleure. "

A noter encore une autre chose. Il y a trois ans, des bandes à moto avaient attaqué les militaires sur la "frontière" de Furn Chebbak -Dahyé. Quand l'armée a voulu en self défense contenir les chenapans, les tirs nourris se sont abattus sur elle et on a compté un mort et des blessés dans les rangs de l'armée et des actes de vandalisme sur le côté Chrétien de Dahyé qui n'était même pas intervenu dans la bataille.

D'autres temps, d'autres lieux. . . Ce matin 25 Janvier, la foule sunnite fidèle aux Hariri sont descendus dans la rue pour rouspéter contre le dixtat de Hezbollah et de ses alliés, ces pantomimes qu'on appelle les "oranges" (et qui dit orange dit pépin , bien sûr. . . ), l'armée est venue les dissuader de brûler des pneus et de s'attaquer aux voitures. L'armée a agi dans le calme et dans le souci de ne pas soulever des vagues. Et elle a réussi à contenir les manifestants SANS QU'UN SEUL COUP DE FEU N'AIT ECLATE.
Vous avez dit parti de Dieu. Si c'est comme cela, moi je dis Adieu à Dieu et à son parti. . .

Mais pas Adieu à Saad Hariri. Pour la simple raison que maintenant il peut en toute liberté poursuivre l'action du TSL afin de prouver que son père a été assassiné par les forces du mal apparentées semble-t-il à un grand parti prépondérant dans notre pays. Bonne Chance Cheikh Saad. Espérons que votre père sera vengé.

Il faut bien sûr accorder sa chance au président Mikati. C'est un homme en qui tout le monde a confiance. Car Alea Jacta EST. . . et OUEST ! Et l'homme jouit d'une réputation de bon aloi.

Pour conclure cette boutade que ma fille Josyane a trouvée et qui est très bonne. En espérant que vous ferez le lien entre les mots et le Président du Conseil.
"Avec Nagib Mikati tous les Libanais vont être . . . Façonnables !"

24 Janvier 2011

Comme cela a été intelligemment joué !
On nous jette en pâture l'Omar à l'américaine pour nous aiguiser les dents dessus et pendant que nous perdons notre temps à redécompter les voix ici et là, voilà que l'on nous sort du chapeau du super magicien, l'image d'un homme en qui tous les libanais ont confiance et qui a marqué la vie politique par l'organisation d'élections absolument remarquables et qui a le profil du parfait premier Ministre :grande culture, grande expérience des marchés et gouvernements étrangers et arabes, fortune colossale qui lui permet de gérer ses affaires comme il l'entend sans trop servir les intérêts personnels des uns et des autres. J'ai parlé de Nagib Mikati.

Sa candidature clôt plusieurs débats. Celui de la non représentativité et de la non élection. Celui de manque d'expérience. Celui de non chef de parti. Celui d'aliénation à autrui. Lui c'est Nagib Mikati.

Et incontestablement il fait plus peur au 14 Mars que Omar Karamé, un has been qui avait démissionné à travers 4 lignes que lui avait adressées Bahia Hariri alors que le million et demi de libanais se serraient dehors, sur la Place des Canons.

Qui de Saad ou Nagib sera demain notre Président du Conseil? Qui de Nagib ou de Saad pourra faire taire la pseudo opposition et à leur tête Michel Aoun qui ne peut se départir de sa haine contre les Hariri et qui ne manque pas de le laisser voir à travers la hargne de ses discours, le férocité de ses accusations non fondées, de ses mensonges - mais comment les prouver? - et de sa haine des Forces Libanaises qui le lui rendent bien alors qu'en ce moment même, nous assistons à une séparation des Chrétiens en deux camps différents, les sunnites en deux factions ennemies, alors que les chiites dans leur grande majorité obéissent pratiquement à la marche au pas de l'oie: une, deux, une deux, en nous emmenant vers un fascisme politique dangereux.

Ou nous réveillerons nous demain: En Perse ou en Iran islamiste?

Et que gagne la Syrie dans cette situation. Veut elle vraiment prouver que sans elle ce Pays que le monde entier envie et qui est devenu l'endroit privilégié pour tous les touristes dans le monde, ne peut être gouverné que si elle est présente avec son armée dans tous les coins de rue à tous les carrefours pour vous arrêter , vous demander où vous allez, et vous délester d'un peu d'argent, d'un colis de fruits , et de vous emmener dans une cave sans aération le temps de vous faire comprendre que vous n'avez qu'un seul mot à dire :"Amrak, Sido".
Et c'est si facile de le prouver au monde entier. Nous, Libanais nous leur donnons tous les motifs de nous faire subir ces avanies.

Je suis en train peut être de vivre les dernières humeurs que j'écris depuis Avril 2007. Deux ans après le retrait syrien de notre Liban. Car si le gouvernement qui va être formé va être monocolore et de cette couleur noire que portent - comme portaient les nazis - les guerriers du Hezbollah, il en est fait de notre démocratie et de nos libertés si chères.
Wahed Tnein ou Ein Zwei c'est la même chose.

Et même les réponses du Hakim à cette longue intervention du Chef du Hezbollah, ne convaincront pas trop de libanais des bonnes intentions de celui qui bouge un index menaçant chaque fois qu'il s'adresse aux Libanais toutes confessions confondues.
La prise de pouvoir du Hezbollah grâce à un contrôle parfait des décisions gouvernementales, va nous emmener tout droit vers un régime néo-fasciste.

"J'écris ton nom, Liberté"???

21 Janvier 2011

D'abord Joyeux anniversaire à ma petite fille Joanne la fille de Naji et Carole Boulos. Et plein de souhaits pour ton succès dans la vie. On t'aime. Et surtout ne perds pas la . . . tête comme. . .

. . . Louis XVI qui a été guillotiné justement le 21 Janvier 1793!!!

ou comme Michel Aoun et son gendre , qui commencent (???) à dépasser toutes les bornes et toutes les bienséances d'hommes soit disant politiques , dans les discours qu'ils tiennent en public. C'est une honte. Et avec la multitude des media qui se fait une joie de reproduire leurs paroles soit par souci d'information, soit par sadisme pour montrer à quel bas niveau ils survolent la vie politique libanaise.
Plus personne dans cette république n'a le droit de parler (je devrais dire hurler...) politique à part eux et leurs ministres affiliés et membre du CPL (Calomnies Politiques Libanaises)

La manière dont le général insulte ceux qui ne pensent pas comme lui, impose à chaque conscience libanaise le droit de se demander pourquoi diable on l'avait accueilli avec ce faste lors de son retour de Paris. Un discours qui vole plus bas que le ras des pâquerettes.
Et quand à l'égard de députés et d'hommes politiques qui ne pensent pas comme lui. Et que de gens se demandent s'il reste un lopin de terre du côté de Batroun qui n'ait pas été acheté par la famille du petit Napoléon qui fait pousser sa chevelure en pointe sur le front à la manière de l'empereur français.

On l'a écouté hier houspiller le député Iqab Saqr. Il n'était même pas clément dans ses propos. . . euh pardon: Clémentine!!!

Comme le discours politique commence à voler bas, très bas. C'est à vous donner la nausée tellement les dits responsables nous prennent pour des c. . . !

Toutes les télévisons devraient par amour de cette population arrêter la réalisation de programmes de dialogue (?) et de tables rondes. Qui finissent par être des tables rondes de . . . monologues, les opposants n'acceptant pas de donner raison à leur vis à vis. Et les tables ne sont plus rondes car rien ne tourne rond quand les majoritaires commencent à ânonner leurs excuses comme si c'était une honte de croire dans la constitution Libanaise.

Et qui subit les affres de la dissension? Les Libanais qui sont si fiers de leur pays , qui font des projets pour leur pays, qui rêvent d'améliorer encore et encore leur pays mais qui confondent par leurs fortunes le mot Liban avec . . . Bilan.

Ces discoureurs (chrétiens, malheureusement. . . ) devraient se voir dans un miroir quand ils hurlent leur haine des autres, pour comprendre à quel point ils sont laids. . . Et nocifs!

En reprenant l'initiative, M. Hariri m'a fait penser à ce jeu des Chiffres et des lettres où l'animateur demande au candidat gagnant : Vous avez déjà deux victoires à votre compte et vous gagnez 15. 000 euros. Vous les touchez ou vous restez pour tenter de gagner plus la semaine prochaine.
Et le candidat répond: "JE RESTE". . .
Et il revient. Même s'il risque de tomber sur des questions autrement plus difficiles au prochain round.

Oui M. Hariri vous avez raison de nous réconforter en nous disant Je Reste.
Ceux qui vous insultent ne sont que les... restes de ce repas auquel la Nation vous convie.

Mais éloignons nous un peu de la politique locale et regardons quels jeux de mots nous inspirent les articles de l'Orient Le Jour ce matin.

La caricature en dernière page nous montre M. Obama serrant le Président Chinois Hu Jintao avec de larges sourires.
Jintao: Je te propose un toast: Chine Chine.
Obama: Mois je t'offre un cheval. . . HU !
Jintao : Tu ris. . . Jaune?
Obama: Non je broies du . . . Noir
Jintao: Pourtant tu as un tas de . . . Peaux Rouges.
Obama: Oui mais ils sont . . . Verts (Politiquement bien sûr. . . )

Et a propos de vert, ces photos en dernier page qui nous montrent ce que nus mangerons demain comme alternative de la viande: des vers. Ce n'est évidemment pas très poétique car ce sont des vers qui n'ont pas de . . . pieds, mais la moue de la dame qui a goûte, nous fait supposer que même si elle a l'air dégoutée l'expérience, continuera. . .
En VER et contre tout. . .

La vente de l'alcool va obéir à une nouvelle législation concoctée par le gouvernement et l'alcool ne sera plus vendu aussi librement en Turquie. Et qui en a décidé ainsi ?le Chef du gouvernement bien sûr. Et qui est le Président du Conseil en Turquie? Erdogan. Le même qui est venu au Liban pour essayer de résoudre nos problèmes.
Et dire que son deuxième prénom est . . . Tayyeb.
Pas si Tayyeb que çà ont pensé les Turcs. Qui en ont fait . . . une tête en l'apprenant.

L'interdiction du voile dans les écoles divise les habitants de l'Azerbaïdjan. Ou l'islam connaît un regain d'influence dans cette nation à majorité chiite mais officiellement "laique".

-Coup bas, disent les irréductibles chiites
-Bakou, disent les modernistes. . .

DERNIERE HEURE : WALID JOUMBLAT A DECIDE DE VOTER AVEC SES TROIS DEPUTES DRUZES AVEC LE 8 MARS LAISSANT LES 8 AUTRES LIBRES DE LEUR CHOIX.

Introduction à la vie dévote? Ou DES VOTES???

20 Janvier 2011

Que vous dire que vous ne sachiez déjà?
Rodomontades. Réponses calmes. Hurlements. Réponses mesurées. Descente dans la rue. Réponses calfeutrées. Silences éloquents. Déclarations plus éloquentes. Et ainsi de suite.

Il est de plus en plus clair que le Hezbollah a peur et la meilleure manière de se défendre c'est d'attaquer. Très bien ils attaquent. Qui ?où ? Pourquoi ?et au nom de quoi ?
Très bien ils empêchent les députés d'arriver à Baabda lundi (si le Président Sleiman maintient ses consultations. On n'a pas de consultation. Un jour deux jours . Un mois deux mois. Et puis?. . .
Pensez vous vraiment que les aounistes attaqueront Amine Gemayel pour l'assassiner comme son frère et son fils? Ou qu'ils iront à la résidence du Hakim pour l'assassiner avec ses forces? Pensez vous sérieusement que l'on brulera le vieux Sérail, la maison du centre et tous ceux qui l'habitent.? Et après? Non mais que quelqu'un me réponde. Mais après.

C'est pour cela que je n'ai qu'un seul parti à suivre: le parti de ceux qui ne croient pas que ce pays mourra à cause de ses maronites, ni à cause de ses sunnites et encore moins à cause de ses chiites eux mêmes très divisés.
Messieurs les assassins du Liban, ce pays ne peut mourir. Il n'est pas mort après les assassinats des braves sous le régime sanguinaire des OTTOMANS , DONT LES HERITIERS CHERCHENT PAR TOUS LES MOYENS A LUI EVITER LES REMOUS DE LA GUERRE FRATRICIDE.
ALORS LES SCENARII DE LA GUERRE SONT MULTIPLES. LESSYRIENS CIVILS VONT ENTRER PAR LA FRONTIERE AVEC LA BEKAA ET REJOINDRE LES HOMMES DU HEZBOLLAH ET JUGULER LES SUNNITES DE LA BEKAA.
Et ensuite que feront-ils ?
Soit on nous annonce aussi que 20. 000 hommes sont prets à venir imposer Michel Aoun par la force et que le Général Kahwaji est allé à Damas pour se faire conseiller de laisser la piétaille tranquille dans ses casernes quand les 'opposants" attaqueront.
Tous les scenarii sont dans la nature.
Encore faut il trouver le réalisateur adéquat pour mettre en scène tous ces scenarii.

Faut il fermer la radio, éteindre la télévision, ne plus acheter de journaux pour vivre en paix dans ce pays?

Le Hezbollah est en train, jour après jour de donner plus l'impression de sa culpabilité dans les assassinats pour agir de la sorte avec une fuite en avant qui n'est pas habituelle chez eux.

L'Orient Le Jour a oublié un verbe dans son titre de ce matin: "Saoud El Faysal étonne et détonne". Et ce verbe c'est . . . détone.
Car c'est un vrai détonateur que le prince Saoud a déclenché avec sa déclaration.
Et ce matin la bombe est entre les mains d'un général à la retraite qui ne manque pas de nous étonner sans détonner mais qui menace qu'il fera tout détoner.

Oui le Saint Patriarche a démissionné et attend la réponse du Pape pour entériner sa démission et appeler à l'élection d'un nouveau patriarche.
Dans sa grande intelligence il a déclaré :"Je me fais vieux et il faut que je me repose. "
Et pourtant il reste toujours guilleret et quand on le voit à Dimane descendre dans la vallée on a une envie de dire que ce Saint homme ne mourra jamais.
Aucun de ses successeurs ne pourra avoir la "SFEIR" d'influence que NOTRE NASRALLAH a sur la religion et la politique. Que Dieu lui donne la vigueur nécessaire pour continuer de mener à bien sa vocation de berger de tous les chrétiens du Moyen Orient.

Joumblatt souhaite que l'on donne leurs chances aux efforts turco-qataris.
Des intimes affirment que sous sa douche, le chef de file druze chante à tue tête la chanson italienne célèbre: "Qatari !Qatari!

En attendant il fait chanter tout le monde.

19 Janvier 2011

C'est depuis que j'ai commencé à écrire mes humeurs quasi quotidiennes que j'apprécie encore mieux et mieux le talent de tous les éditorialistes de L'Orient-Le Jour et à leur tête mon ami (ils le sont tous mais à lui me lie un amour du jazz endiablé lui au saxo et moi au micro...) j'ai nommé Issa Goraieb.

Il faut avoir tous les talents d'écrivain pour écrire en peu de mots tous les méandres de la politique locale, prendre une déclaration par ci, une interview par là, des articles de presse incongrus ou absolument rares pour donner aux lecteurs une image authentique de ce qui se passe dans le pays. Et de ce qui ne s'y passe pas!

Et merci à tous de me permettre d'avoir l'inspiration de la situation incongrue, du jeu de mots facile, du calembour tiré par les cheveux.

Et merci surtout de nous renseigner comme il faut l'être dans la tradition de la pure démocratie, les éditorialistes n'étant pas toujours du même avis et ne suivant nécessairement pas le même courant.

Ceci dit je reviens (car hier je n'ai pas eu le temps de le dire), sur cette admonestation que M. Ali Chami, Ministre des Affaires (qui lui sont parfaitement) étrangères a adressée à Mme Connally ambassadrice des Etats Unis .Parce qu'elle est allée visiter M. Fattouche, dont le nom déjà inspire à faire toute une salade, le "sinistre" l'a accusée de se mêler du choix du futur Président du Conseil.

Il ne s'est cependant pas accusé de recevoir lui même l'ambassadeur de Syrie pour lui poser également la question de leur action en tant qu'opposants.

"Mais, vous répondra-t-il, comme l'ambassadeur de Syrie je me prénomme ALI, et moi aussi je suis ...CHAMI"
La Syrie noire continue.

Allez tous à vos postes de télé. Il y a un feuilleton formidable dont L'Orient Le jour fait la promotion dans sa manchette sur 5 colonnes à la une. Une reprise en quelque sorte de ces épisodes à vous couper le souffle qui faisaient à l'époque la joie des téléspectateurs de Télé Liban.
Il s'agit ni plus ni moins de la série: "Mission Impossible"
Reprise ensuite au cinéma avec le célèbre acteur Tom Cruise.
Tous les ambassadeurs réunis à Damas fronçaient leurs sourcils en sortant de leurs réunions:
Pourtant comme dit le proverbe: "Impossible n'est pas... froncer."

Le bureau du PSP le parti de M. Walid Joumblatt a fait paraitre un communiqué demandant aux journalistes de ne pas faire dire au Président du parti des propos qui ne sont pas les siens.
PSP = Prière Suspendre Paroles...

Le Tribunal Spécial sur le Liban (TSL) veut ouvrir une enquête concernant les fuites qui sont arrivées à la NTV qui avait diffusé sur ses antennes de larges parties de conversations secrètes, avec le secret espoir de gêner la position majoritaire du Premier Ministre démissionnaire. Comme le propriétaire de la station farouche opposante à Saad Hariri n'est pas un francophone averti;
NTV = Nous Trahissons Vous.
ou encore :Non Taisez-Vous.
ou encore mieux: Nous Trahissons Vérités!

Cette petite nouvelle sympa avec un titre encore plus encourageant:
"En Turquie, 187.000 femmes partagent leur mari avec une autre épouse."
Voila pourquoi Erdogan fait tant de charmes aux femmes libanaises quand il visite notre pays.

Pourtant depuis Ataturk la polygamie est interdite en Turquie.
Explication: Ils prennent deux femmes. Une cherche l'époux. L'autre tue les...poux.

18 Janvier 2011

Et voilà ! Ce qui devait arriver arriva et les hordes de la Dahye ont envahi l'Avenue Béchara el Khoury et sans faire de grabuge ont quand même paralysé la ville durant deux heures. Pas de heurts. Pas de querelles. Pas de tentes dressées. Mais simplement l'avertissement en arabe: "Nahnou Houna" (Nous sommes ici) qui sonne à nos oreilles comme ces soi-disant pacifiques tentes dressées au milieu du Centre ville paralysant le marché libanais durant de longues semaines. Quels actes de folie. Non mais franchement, vous croyez vraiment "messieurs qui êtes descendus dans la rue" que vous êtes en train de faire quelque chose de positif pour vous.

Allons donc. Ce centre ville que tout le monde nous envie (Monaco elle même cherche à refaire son centre ville et a pensé à Solidère pour accomplir cette mission tellement ce centre ville est beau) pensez vous vraiment que c'est la propriété de la famille Hariri, ou des sunnites seulement? Quelle blague si c'est ce que vous pensez.
Mais ce Centre ville a été rebâti de cette merveilleuse façon pour que vous puissiez y venir, manger, boire (pas de l'alcool puisque cela vous est interdit...) vous amuser avec vos familles dans un climat de sérénité et de bonheur.
Qui aurait pensé un jour que le Centre ville serait aussi beau. Beyrouth est arrivée en première place des capitales et villes les plus visitées par les touristes cette année.
N'agissez pas de manière à ce que les touristes soient obligés de contracter des assurances . . . tous-risques!

Ce serait un comble. Aucune rue du Centre ville n'a été baptisée Rue Rafik Hariri et Dieu seul sait s'il méritait une rue en son nom. On a gardé Rue Foch, Rue Allenby, Place des Canons ou place des Martyrs. Et Rue Clémenceau à "gharbyeh" fait face à la rue Gouraud à "charkiyeh.

Mais aucune appellation au nom de ce Président martyr qui est mort sous les bombes de terroristes dont on ne sait même pas de quelle nationalité ils sont ni à quelle obédience ils font allégeance.

Alors si vous nous foutiez un peu la paix pour nous laisser continuer à vivre et à travailler. Faites votre "gathering" sur vos lieux de travail. Nous, nous travaillons partout car nous n'avons pas de préférence pour l'un ou pour l'autre ni de haine pour l'un ou pour l'autre.

Alors laissez cette capitale tranquille. Elle n'est pas à vous. Elle n'est pas à nous. Elle est aux libanais, tous les Libanais et à leurs amis, ces étrangers qui viennent encore chez nous et qui se pâment devant sa beauté.

Franchement pour quelle raison voulez vous détruire Beyrouth? Que vous soyez chrétien ou musulman Beyrouth est notre capitale à tous et l'occuper c'est trahir le serment de défendre notre ville, notre volonté de vivre dans la paix, notre culture multiconfessionnelle par excellence, notre patrimoine fait de mosquées et d'églises qui se côtoient et dans ce Centre ville souvent, les sons des cloches se mêlent à la douceur de la voix des muezzins et la prière ici et là dit :"Il n'y a de dieu que Dieu"...
Avec une différence, nous obéissons au Dieu tout puissant. Vous aussi. Mais vous, vous vous adressez d'abord à son... parti.
Qui évidemment est lui même de parti pris.

Vous vous souvenez il y a quelques humeurs de là, j'avais trouvé de nombreuses significations aux trois lettres T S L. A part Tribunal Spécial pour le Liban. Je viens d'en trouver une autre suite à la réunion de Damas à laquelle la Turquie prend part.

TSL = Turquie-Syrie-Liban.
Et on reviendrait ainsi au 18ème siècle quand les Ottomans gouvernaient tout le Moyen Orient Arabe sévissant contre les récalcitrants qui étaient allés se réfugier aux Etats Unis, au Brésil, en Argentine et ailleurs.
Erdogan aurait dit à Bachar: "Ottomoine de là que je m'y mette."
N'oublions pas que la Place des Martyrs porte son nom après la pendaison de tant de libanais qui s'étaient insurgés contre la main mise ottomane sur le Liban et la Syrie.

La justice est en marche à La Haye. Et ici on fait une haie d'honneur à ceux qui veulent renverser le pouvoir. "Hé hé", rira bien qui rira le dernier!

Le parti Orange qui n'a pas cessé depuis le retour de son chef a créer des pépins a enfin déclaré: "Notre position consiste à fermer la porte du Sérail à Hariri"
Ils délirent évidemment et il est temps de placer le parti sur . . . "ses rails"

Et moi sur mes railleries !...
A plus

17 Janvier 2011

Bonne Fête aux Antoine qui célèbrent leur fête en ce 17 janvier. Il s'agit de St Antoine le Grand, d'autres préférant célébrer leur fête le 13 juin à l'occasion de Saint Antoine de Padoue. Mon feu père se prénommait Antoine et toute ma jeunesse a été marquée par la réception que l'on faisait à cette occasion, chez nous, à la maison.

On pensait justement que Saint Antoine allait célébrer avec nous, les consultations parlementaires qui devraient aboutir à la nomination de la personne qui formerait le prochain gouvernement du Liban. Et même si les statistiques dans leur ensemble tendaient à dire que c'est Saad Hariri qui aurait eu cette lourde tache, les consultations moyen orientales qui se tiennent ce matin à Damas ont rendu un peu obligatoire le report des consultations, afin de voir transparaître la véritable image du prochain gouvernement.
M. Hariri trouvera-t-il de la difficulté pour former un gouvernement? Non si en fin de compte il décidait de faire un gouvernement dans sa majorité. Mais cela voudra dire que les chiites seront sinon, pas représentés, du moins représentés par des ministres de deuxième zone qui devront craindre pour leurs vies devant les menaces que ne manquera pas de leur adresser le Hezbollah. On l'a vu avec le ministre chiite soit disant "l'homme du président Sleiman" présenter (à contrecœur) sa démission sous la pression.

Mais au delà de tout cela, reste la grande inconnue du général Aoun. En voyant sa photo ce matin avec pour titre "Saad Hariri pourrait être déchu de ses droits civiques", je me suis vraiment demandé ce que ce général à la retraite, qui a également battu en retraite en se réfugiant à l'ambassade de France en octobre 1989, quand ses AMIS syriens (ennemis de l'époque) avaient bombardé le palais de Baabda pour l'en déloger car il était considéré par le gouvernement "légal" de l'époque, présidé par le président Hraoui comme hors la loi, je me suis demandé donc ce qu'il voulait. Etre président de la Raie-publique dont il héritera si les tensions restent les mêmes et que le Hezbollah prenne le pouvoir.
Il me rappelle les imprécations de Camille (pas Chamoun) dans Horace quand elle insultait Rome:
"Rome unique objet de mon ressentiment
"Rome à qui vient ta main d'immoler mon amant (çà pourrait être: mon gouvernement. . . )
.......
"Voir le dernier Romain à son dernier soupir
"Moi seul en être cause et mourir de plaisir... "

Mes lecteurs sont priés de remplacer le mot Rome, par soit Beyrouth soit par Liban et vous verrez un peu peut être ce à quoi aspire ce général que nous avons tant adoré quand il faisait la guerre aux syriens et que nous ne comprenons plus quand il devient le premier allié des syriens.
Je dis le premier car c'est la façade idéale que la Syrie a mise devant tous ses alliés y compris le Hezbollah, pour donner à son action au Liban cette devanture chrétienne, maronite de surcroît, qui lui manque pour implanter son emprise sur les 10. 452 km2 de notre territoire intégral.

Ira-t-il jusqu'à faire tomber le temple sur sa tête et la tête de tous les libanais pour arriver à ses fins. Quelle faim pour cet homme que même ses plus proches ont abandonné en chemin quand ils ont vu ce qu'il attendait de son action au Liban.
En conclusion une phrase que j'avais déjà écrite : "Ce général? C’est un drôle de... particulier !"

Est ce vraiment un retour au bercail comme le confirme L'Orient-Le Jour concernant M. Joumblatt. J'en doute. Car qui va en pèlerinage politique visiter la "scierie" (a lire à haute voix), revient évidemment . . . scié.

Le nouvel ambassadeur des USA en Syrie est arrivé (ce n'est pas un beaujolais nouveau cependant...). Il s'appelle Robert Ford. Un nom prédestiné. Avec lui l'auto gouvernementale syrienne fonctionnera-t-elle mieux. Sa vitesse de croisière sera-t-elle automatique. Sera-t-il un héros aimé comme John Ford, Harrison Ford.

De toutes les manières le président syrien a répondu en arabe : "El Amarkane, faradou 3alayyi... ford"

Le président tunisien Ben Ali voulait tout d'abord atterrir en France pour chercher refuge. Mais le Quai d'Orsay a répondu vertement: "Tu n'as pas d'Ali-bis. Et plus rien ne... Tunis à nous"

Marine Le Pen a été élue à la tête du Front National et remplace son père avec plus de 67% des suffrages des militants. Les yeux rougis, le père a répondu aux journalistes :"J'ai vraiment beaucoup de... pen"
Peut être passera-t-on son passé au... pen fin?

Israël s'en fout. Elle fout la m... chez tous ses voisins. Le monde s'occupe des problèmes des voisins et en catimini elle lance un projet de construction de 1400 logements dans Jérusalem ESTE, malgré ses promesses de ne point le faire.
Quand donc les arabes comprendront-ils qu'il ne faut plus lâcher du . . . "lest "à Israël?

14 Janvier 2011

Franchement je n'ai pas très envie d'écrire une longue humeur ce soir.
Pour plusieurs raisons:

1- Je vais réécrire ce que j'ai écrit hier sur la situation au Liban et cela va chagriner un tas de personnes qui liront mes phrases pleines de pessimisme.

2- Nous recevons des amis à dîner et il faut que je rentre tôt à la maison et aider à vérifier les installations électriques et le son.

3- Faire le nécessaire pour que tout aille pour le mieux du monde.

Et puis je vous annonce que j'ai repris contact avec mon grand ami le membre du Théâtre de Dix Heures Chico Abboud qui nous faisait éclater de rire. Il est à Madrid et nous lui souhaitons bonne chance pour ses élections à venir où il arrivera à un poste très recherché dans la diplomatie internationale. Depuis deux jours on s'est déjà échangé près de 10 sms. Et il est toujours aussi gouailleur qu'avec les Dix Heures.
Heureux temps que le temps des Dix Heures.

Une nouvelle qui nous réconforte : c'est que le Palais Bustros où siège le Ministère des Affaires Etrangères ne sera pas détruit .C'est ce que nous a annoncé le ministre Wardé .Et nous ne pouvons que lui faire confiance.
Prions quand même que les nouveaux propriétaires du terrain ne profiteront pas de la vacance gouvernementale pour lancer leurs bulldozers dans les jardins du Palais.

Avec le départ de M. Chami le ministre toutes les affaires sont maintenant... étrangères à la responsabilité des ministres.

Le Liban et Monaco décidés de renforcer leurs relations bilatérales.
Ca c'est une bonne nouvelle. Albert de Monaco aurait dû épouser une jeune femme libanaise. Cela aurait été le couronnement de ces relations bilatérales.

Allez peut être à demain.
Si Dieu et ...son parti le veulent !!!!!!!!!!!

13 Janvier 2011

Et voilà l'abcès est crevé. Et les libanais le sont aussi. . . Tous les Libanais. Car personne ne considère qu'il est victorieux dans le pays qui se trouve soudain sans gouvernement.
Apres avoir écrit mon article sur le blog, hier, ma femme m'envoie un e-mail me disant: "Tu m'as donné le cafard avec le ton pessimiste que tu avais dans ton blog. . . "
Et pourtant je ne supputais que la démission du gouvernement tellement il était évident que l'on aboutirait à cela.

Et à peine mon article lancé que les flashs ont commencé à se succéder annonçant d'abord la démission des 10, puis des 11 ministres de la pseudo opposition d'où le fait accompli, institutionnel qui considère un cabinet où le tiers plus un ministre ont démissionné, comme un cabinet entièrement démissionnaire . Et l'obligation de former un nouveau gouvernement.

Pauvre Président Sleiman qui s'apprêtait à recevoir le Prince Albert de Monaco et qui se trouve bloqué par une démission collective du gouvernement et tout ce que cela représentera dans les semaines à venir.

Tous les médecins sont au chevet du Liban pour trouver la solution car il semble bien que le Liban est "interdit" de violence armée. Même si la violence verbale ne va pas cesser.
Et le" gendre " l'a bien prouvé en lisant le texte de la démission collective.
Et notez l'hypocrisie des uns et des autres. Après tout, qui tient le plus au départ du cabinet: Hezbollah bien sûr, car il se sent le plus visé par le très attendu rapport du TSL. Et c'est lui qui monte sur ses grands chevaux. Et c'est lui qui menace.

Et qui on met en avant pour lire le décret de la démission: Bassile de Kochh lui même qui n'a pas fini de tenir des propos de grand stratège politique alors que sa seule qualité (?) est d'être le gendre de mongénéral-et-six-ministres. Et avez vous remarqué que sa houppette de cheveux frontale ressemble de plus en plus à celle de Napoléon Premier ?
On peut toujours rêver. non?

En attendant la situation est bien bloquée et l'on se demande vraiment ce qui va se passer et comment pourra-t-on sortir d'une crise longtemps larvée et qui a fini par éclater au grand jour.
Pour moi le grand point d'interrogation c'est l'attitude de nos chers amis les ministres arméniens. Qui auraient du s'abstenir de démissionner.
Ou sont les Dikran Tosbath d'antan? Et les Babikian de tous temps?
On a beau ne pas fêter Noel en même temps. Mais on fête NOEL... et pas Achoura!

Quel beau parleur que Walid Joumblatt. Il a sorti son épingle du jeu sans manquer . . . d'épingler les autres tous azimuts.
Et quelle précision dans ses rendez vous puisqu'il déjeunait chez le Patriarche au moment de la démission du gouvernement. Plus neutre (j'aurais dû peut être écrire "neutralisé"...) que çà , tu meurs.

Réactions à travers le monde sur la démission de l'opposition:

"Faysal met en garde contre une nouvelle guerre civile au Liban. " civile ou si vile ?
L'Egypte nous exhortent à la retenue. . . Le Caire a ses raisons que la raison ne comprend pas.
Erdogan de Doha: "Le Liban doit faire primer le dialogue". Sans doute notera-il ses suggestions sur une . . . "Liste en boule"
Sarkozy pourrait amorcer dès aujourd'hui une initiative française. Après Monte-Carlo peut on Monte Carla?
Londres juge extrêmement grave la chute du gouvernement libanais, a dit le ministre des affaires étrangères M. Hague. Qui semble avoir plus d'une carte dans sa. . . Manche !
Hillary Clinton enfin veut un con-sensus international sur le TSL. Le pouvoir USA son mari
Et c'est elle qui paie . . . les "BILLS".

Sacré Israël. Comme çà "out of the blues", disent les anglophones, les troupes israéliennes entrent sur le territoire libanais et enlèvent un berger nommé Charbel Khoury. Pour quelle raison? Pour combien de temps?

Les parents inquiets ont demandé à qui il fallait s'adresser pour obtenir la libération.
Et un officier se rappellent sans doute cette jeune femme qui enseignait la gymnastique tous les matins sur la LBC a répondu au solliciteur d'info :"Ma elak Illa . . . Haifa"
Tel est son Aviv bien sûr !

Humeur du 12 01 2011

Finalement la date du 11. 1. 11 au lieu de nous apporter le quinté de 5 as gagnants nous a par contre apporté avec elle l'assurance définitive que les forces du 14 Mars sont en minorité dans le Gouvernement actuel, hélas. Sinon le 8 Mars ne se serait pas démené comme ça, tout d'un coup, pour se réunir et "commander" une réunion du Conseil des ministres eux qui refusaient de se réunir avant de prévenir à leurs demandes absurdes de refuser le TSL.

Et il semble bien que le retournement de veste de Walid Joumblatt est définitif et qu'il s'est rangé définitivement sur la politique du 8 Mars, le sort des druzes du Djebel druze étant trop important pour ne pas céder aux demandes - pour ne pas dire aux injonctions - du régime syrien qui ne réclame même plus les parties occupées par Israël, du Djebel Druze.
Et c'est l'hallali dans toute sa définition a laquelle on assiste avec des réunions nocturnes avec le chef du Hezbollah pour s'assurer que la répétition du "siège de Beyrouth " de 2008 pourra être assurée en 2011.

Car la majorité a hier basculé et le président Hariri est malheureusement en minorité (sauf miracle) car les chiites et les néo maronites du général Aoun, ennemi juré hier des syriens, n'accorderont pas la majorité à Michel Sleiman, le propulsant petit à petit vers la démission pour essayer de le remplacer par le général Aoun.

Je sais que je divague... et que ce sont des suppositions qui ne peuvent être entérinées par les puissances internationales. Mais ceux qui n'ont pas reculé devant l'attentat de l'aéroport en 1984, ni de l'explosion du Centre Drakkar français, faisant plus de 300 victimes parmi les forces de la force spéciale chargée de ramener la paix au Liban, n'hésiteront certainement pas de s'attaquer à ceux qui refuseront le fait accompli de la prise de pouvoir somme toute démocratique (personne ne résistera à la démission de 16 ministres passés à l'opposition. . .) par le groupe dit du 8 Mars.
Le plus frétillant parmi l'opposition est certes Michel Aoun qui voit son heure arrivée, avec un Parlement qui l'élira et qui se rendra dès lors prisonnier des alliés plus armés que sa propre armée nationale. Et il enverra à nouveau sans doute ses hommes lancer le Saint Patriarche en l'air comme cela fut fait au cœur de la mini guerre avec les Forces Libanaises en 1988-89.

Pessimiste le Boulos ce matin? Oui un peu car la déraison l'emporte sur la raison et quelles que soient les promesses de l'Occident allié du régime actuel, je vois mal comment ils pourront les appliquer dans un Liban qui saigne jusqu'à la mort.
Bonjour la chienlit. Au revoir nos rêves frustrés.

Et pendant ce temps là imperturbablement, le Liban se prépare à accueillir le Prince de Monaco. Devinette:
Durant la réception officielle que dira le Général Aoun au Prince???
Réponse: Moi aussi comme feu votre père , je serai appelé à. . . Régner.

Les syndicats relevant de la CGTL ont décidé de se mettre en grève le . . . 10 Février. Quand on se souvient que c'est une pareille grève qui avait déclenché les émeutes le 7 Mai 2008!!!

Ce jour là cependant aux côtés du président du Syndicats il y avait à peine 10 personnes et il avait été forcé "d'annuler" la conférence de presse surtout que profitant de ce fait, le Hezbollah avait versé des tonnes de sable sur l'avenue de l'aéroport, investi Beyrouth Est, encerclé Joumblatt et Siniora dans leurs résidences respectives, et créé un véritable état de siège de Beyrouth.

Est ce un bis repetita avec Ghassan Ghosn (qui est en perte de vitesse avec la naissance d'un groupement adverse parmi les syndicalistes) ouvrant la porte à une désorganisation de l'économie du pays nous amenant avec elle un tsunami noir et jaune qui renversera tout sur son passage.
Syndicat? Ou plutôt : Saint-Diktat

La loi anti-tabac bientôt devant le Parlement. En voila une bonne initiative que nous ne pouvons qu'applaudir. Encore faut il qu'elle soit votée, primo et qu'elle soit appliquée deuxio.
Alors on dira au député Dr Atef Majdalani : "Votre loi a fait un... Tabac!"

Geagea déclare: "Le TSL reste une ligne rouge, que certains le veuillent ou pas..."
Tout ce que nous espérons c'est que cette ligne rouge, ne devienne pas rouge... sang !"

Syrie, Turquie, Jordanie et Liban se mettent d'accord pour promouvoir un pôle touristique régional afin d'attirer des touristes de plus en plus nombreux vers ce pôle touristique émergent.

Conseil aux touristes: "Prenez plutôt des assurances... touristes !"

Humeur du 11.1.11

Quelle date! Quelle belle donne au poker (avec un wild bien entendu...) Cinq As de quoi miser son pantalon! Je suis sûr qu'il y aura foule au Casino ce soir pour jouer le 11 et le 1.

Titre ce matin de L'Orient Le Jour:
"Ballet diplomatique a New York mais qui est le chorégraphe.”
Question bien à sa place aurait répondu le danseur étoile.
Qui des lors aurait dansé sur les pointes ...des pieds
Aurait préféré de faire des entre-shahs (à la manière du Hezbollah.)
Aurait lancé des ...pointes contre ses adversaires.
N'aurait pas hésité à faire des..."pirouettes" (pour tromper tout son monde.)
Cette chorégraphie présentée à Saad Hariri aurait répondu-en connaisseur):
-Eh balleh"
Ou carrément emballé

Sarkozy se joint aux discussions Hariri -Abdallah à New York.
Après le flou du S-S assisterons nous au trio : S-S-S?
SSSSSSSSSSS...nous ont répondu les Services secrets français.

Les diplomates accompagnant le Président Français assurent que le SSS nouveau (appellation contrôlée comme beaujolais nouveau...) signifiera:
Santé (pour le Roi Abdallah)- Sérénité (pour le jeune Hariri)- Sainteté (pour Saint Sarkozy)

L'assassinat du patrimoine libanais se poursuit et l'on craint maintenant que le Palais Bustros dans la descente de Accaoui ne subisse le même sort. Et adieu les Affaires étrangères. Qui descendront au Centre Ville à la place de l'Escwa. Déjà que le rond point Ryad Solh était encombré qu'est ce que ça va être avec le ministère des affaires étrangères.
Le gouvernement libanais trop occupé par les affaires des témoins véreux, des assassins qui ont peur du TSL, des rodomontades de généraux à la retraite, aurait pu d'une façon diplomatique arrêter le massacre de ce bâtiment si beau et si précieux pour le patrimoine de l'architecture libanaise.

Mais la défense du patrimoine pour le Ministre en exercice est une affaire qui lui est vraiment ...étrangère!

Ban (le secrétaire général de l'Onu) renouvelle son soutien au TSL. Voilà un homme à la stature internationale qui risque d'être mis au ...ban du Hezbollah.
...ou au banc des accusés,

Longtemps Nouhad Baroudi nous a enchantés par ses articles dans L'Orient Le Jour et par ses analyses très bien démontrées. Aujourd'hui sa fille Lea que nous avons vue grandir, le remplace dans un article intitulé : "La République de la peur". Et elle rend compte dans son écrit de tout ce qui est en train d'exacerber les sentiments des jeunes de son âge. Et elle termine son article par cette phrase:

"Pour nous Libanais ce n'est pas le fameux "Yes we can" qui est de mise aujourd'hui, mais "Yes we have to " pour notre avenir et pour le Liban.
Une jeune qui ne "can-can" pas au Liban c'est rare.
Alors tous ensemble avec courage et surtout les jeunes garçons disons: "We have...two"

L'ETA décrète un "cessez le feu" que Madrid juge insuffisant. Le Gouvernement voudrait que cette organisation proclame de façon définitive la fin de la lutte armée.
Autrement dit, l'organisme qui a le droit de porter des armes c'est l'ETAT...pas L"ETA"
"Dans quelle étagère" dit cette phrase homonyme

10 Janvier 2011

Je suis persuadé que comme moi beaucoup d'entre vous ont dû recevoir un email concernant le Fengshui Chinois. Et qui met en exergue le fait que nous allons avoir 5 samedis, 5 dimanches et 5 lundis en Janvier et que cela ne se reproduira que dans 823 ans.
1- Nous ne serons plus ici bas pour vérifier cette prophétie.
2- Chaque fois qu'il y a un mois de 31 jours il y a 3 jours qui se suivent dans la semaine. Ainsi mars a 3 lundis, 3 mercredis et 3 jeudis. Mars aura 3 dimanches, 3 lundis et 3 mardis. Juillet aura vendredi 1, samedi 2 et dimanche 3. (C’est encore mieux que janvier...). En aout c'est lundi, mardi et mercredi qui se présentent 3 fois. Et en octobre c'est COMME EN JANVIER samedi 1 dimanche 2 et lundi 3... (on n'aura eu qu'a attendre 8 mois pour que çà se répète...)
Et enfin en décembre ce sera 1, 2 et 3 décembre qui seront consécutivement jeudi, vendredi, samedi...
3- Alors où est ce phénomène unique dont on veut nous convaincre qu'il ne se reproduira que dans 823 ans.
J'espère que vous n'êtes pas tombés dans le panneau et que vous n'avez pas dépensé beaucoup en sms dans l'espoir de voir se dessiner une fortune....
SMS = Soyez Moins Séduits..,

L'ancien président du Conseil Selim El Hoss se demande s'il y a vraiment "une initiative syro-saoudienne". Et d'ajouter que "le Liban sert souvent de départ lorsqu'il y a un plan de déstabilisation dans la région. "Après cette déclaration positive (?) les actions de l'ancien président sont en ...Hausse !

Que représente encore "AMAL" le mouvement que dirige et préside le président de la Chambre? Le Président Berri fait tout son possible pour garder à cette formation jadis "pleine d'espoir" une place au soleil que lui conteste bien sûr le mouvement de Hezbollah.
Mais les députés d'Amal parlent d'une issue prochaine à la crise au Liban.
Pour traduire une célèbre chanson de Piaf: "Tant qu'y a Amal y a d' l'espoir"

Et pendant ce temps là, à Washington, le président Hariri rencontre les grands de ce monde. Entrevue avec le roi Abdallah d'Arabie saoudite, rencontre avec Hillary Clinton, très rajeunie pour l'occasion...
Malheureusement une fois au Liban il lui faudra reprendre le Chemin de Damas. Comme Saint Paul dans sa vie.
Avec une nouvelle traduction de TSL peut être:
Côté syrien: Tapez Sur Liban
Côté Haririen: Traité Syro-Libanais
Lequel des deux slogans sera-t-il... maltraité?

Une collection pour guider le visiteur dans le dédale des rues de Beyrouth: La collection ZAWARIB (petites ruelles) de l'auteur Bahi Ghubril donne des indications marrantes sur les rues et ruelles de Beyrouth et les décrit comme elles se présentent aux yeux des promeneurs.

C'est vraiment une collection qui vient à point nommé. En effet j'ai passé les dix derniers jours avec le fils ainé de mon meilleur ami François SECCO qui était mon voisin de jardin dans la rue WARTABET à Ain Mreysseh. Le nom de la rue veut dire en ...arménien, la rue du "Curé".

Romain. C'est le nom de ce jeune cinéaste, a tellement entendu son père lui parler des copains et de Ain Mreisseh et de la beauté de Beyrouth qu'il a décidé de venir à Beyrouth pour filmer tout ce qu'il pouvait filmer dans Beyrouth. Il a ramené dans sa sacoche plus de 5 heures de filmages, d'interviews et de rencontres avec les gens. Après montage il proposera son film à une des grandes chaines de la France.
Son père me dit chaque fois: "Le Liban me colle à la peau comme la ...SECCOtine"

De toute évidence, les nouvelles internationales ne prêtent vraiment pas à rire. Et cela en devient vraiment très dangereux. En Tunisie la révolte contre la vie chère nous montre que la vie des citoyens ne vaut vraiment pas ...chère, puisque l'on parle de 14 personnes tuées durant le week end et cela va durer...

En Algérie on s'est un peu calmé après les promesses du gouvernement. Mais comment un Gouvernement peut il tenir des promesses quand il est lui même en difficulté?

La fièvre sera-t-elle exportée vers le Maroc? Et mettre à feu toute l'Afrique du Nord?
Trois pays en mal de décolonisation. Et où se dirigent-ils quand il faut quitter le Pays ? Vers la France sans doute.

Et dans quelque mois ces mêmes transfuges descendront dans la rue pour protester contre la politique sociale de Sarkozy.
Vraiment l'Afrique du Nord perd le ...nord!
Slogans entendus :
En Tunisie : Ben Ali ! rien ne TUNIS a nous !
En Algérie: (où les affrontements ont atteint la ville d'Oran): "ORAN en emporte Levant..."
Au Maroc : Tout tout tout mais pas tomber sur les...FES

Albert de Monaco sera cette semaine au Liban dans une visite semi officielle et semi touristique. Le Prince est le bienvenu chez nous. Pourvu qu'il prenne une assurance ...tous risques.

La dernière qui court avant son arrivée: "Quelle est la différence entre le Prince de Monaco et le président français Nicolas Sarkozy?
Le premier a tous les pouvoirs à "Monte-Carlo" Le second ne demande qu'à "Monte-Carla"

6 Janvier 2011

Comme les Rois Mages en Galilée... chantait Sheila. Mais les Rois Mages cette année n'apportent ni de la Myrrhe, ni de l’encens, ni de l'or.

La Myrrhe est une gomme résineuse aromatique que les Mages ont offerte au petit Jesus .
A ne pas confondre avec "mir" Fayçal Arslane, ni avec Mir Magid (que Dieu ait son âme. )
Ni avec le miroir dans lequel on se mire... Ni la mire de la télévision que l'on voyait avant le début des émissions dans les années 70.

Remarquez tous ceux que j'ai cités sont ou étaient des... mir-â-belles.
L'encens est également une substance résineuse (ils n'avaient aucune imagination les mages...) qui dégage un parfum quand on la brûle.

A ne pas confondre avec la phrase:"il était . . . en-sang" qui n'est pas une louange excessive
Ni avec l'expression "cent pour cent (qui peut évoquer l'homonyme sanglant de "sang pour sang")
L'Or enfin qui est le seul cadeau qui a fait la joie de Joseph quand les Mages l'ont visité.
Même si c'était de "l'or-dur", et que cette visite se soit suivie par "l'or-reur" des massacres des innocents.
Mais les Mages ont été les premiers à inventer un site internet qu'ils ont baptisé (c'est le cas):
I-Mage. (ouille)

Sniff! Sniff!. . . Le café de Gemmayzé nommé Kahwet el Ezez vit ses derniers jours. Et il est menacé de disparaitre ou laisser la place à un autre café qui n'aura certes pas le même charme.

Comme si BettyT ewtel voyait la chose venir, elle avait écrit et monté la pièce "Ekher Beit bel Gemmayzé" qui a eu un succès retentissant et qui préfigurait la fin des jolies maisons de cette rue Gouraud plus connue sous le nom de Gemmayzé. Une rue de toutes les histoires. Une rue de l'Histoire de notre pays. Une rue où il faisait bon vivre. Une rue qui abrite le Collège du Sacré Cœur où j'ai fait mes études de la seconde à la classe de Mathématiques. Je descendais du tram à la Place des Canons, venant d'Ayn Mreysseh et je m'acheminais à pied (ou parfois dans le tram qui arrivait à Dora) quand il pleuvait. On longeait la rue Nahr Brahim où les femmes de petite vertu tenaient salon et accueillaient les célibataires en quête d'un moment de jouissance. C'est dans cette rue qu'un commerçant de la famille Moussallem avait ouvert un kiosque à sandwich et où pour la première fois on goûtait à 'la mortadelle au jambon" délicieuse charcuterie dont on a encore le goût sur le bout de la langue. C'est Gemmayzé que les hordes de Basta attaquaient en premier quand il y avait un différent entre les deux quartiers opposés de Beyrouth. Malgré le temps le café Ezez était RESTE DEBOUT.
QUE DEVIENDRA-T-IL?

Le 24 Juillet 1995, voyant que les travaux du Centre Ville allaient arrêter les excavations sans

Pages: 1 2

Juillet 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            

Jean-Claude Boulos

ECRIVEZ VOTRE COMMENTAIRE en cliquant au bas de chaque catégorie. Découvrez la biographie, les poèmes d’Amertumes, tous les chapitres de La Télé, Quelle Histoire, les articles, les photos de Jicébé…

Rechercher

powered by
b2evolution