Humeurs Passées (Aout 2010)

01.08.10

Humeurs Passées (Aout 2010)

Permalien 09:23:27, Catégories: Humeur du Jour, Humeurs passées  

31 Aout 2010

Staline avait demandé en son temps ce qu'il fallait faire pour occuper l'Italie avant les alliés et l'absorber dans le monde communiste de l'après guerre surtout que le mouvement communiste, malgré le fascisme, était en train de prendre de la force.
Ses conseillers lui dirent alors: "Si vous voulez prendre l'Italie, attention il faudra ménager le Pape de Rome et le Vatican. "
Et Staline de répondre : "Le Vatican? Combien ont-ils de bataillons armés?. . . "
C'est cette anecdote d'un autre âge que j'ai eu devant les yeux en voyant cette photo en première page de L'Orient Le Jour montrant le Président Hariri avec les Ministres Murr et Baroud sous le titre :
"Conseil supérieur de défense: Les Libanais veulent du concret. "

Alors je me suis imaginé M. Tonnerre, membre influent du Hezb, se faire dire: "Attention, le conseil de défense va se réunir" Et Raad de répondre: "Combien de bataillons armés ont ils ?. . . "Et il faudra dès lors se rendre à l'évidence toute simple: Notre armée nationale aussi vaillante qu'elle puisse être n'a pas les moyens de contrer les armes du Hezb. Primo parce que nous n'avons pas ces armes sophistiquées que le Hezb cache pour la partie finale avec Israël. Deuxio parce que quand on leur parlera de guerre contre le Hezb, tous les chiites de l'armée (40 % au moins, se retireront de la bataille et rejoindront le front de la résistance.)

La guerre de cent ans ne s'est pas terminée en 1453 !!!!

Le ministre Mitri déclare: "Personne n'a intérêt â ce que Beyrouth devienne une jungle.
Bien dit M. le ministre de l'Information. Mais moi je pousse un peu plus loin le sens de la phrase du Ministre. Et je dis qu'il y a quelqu'un qui a cet intérêt que Beyrouth devienne une jungle. Car qui est le roi de la Jungle ?. . .
Le Lion bien sûr.
Et comment appelle-t-on le Lion en arabe?. . .
- C'est juste c'est comme çà qu'on l'appelle. Du moins chez nos frères.
Car il y a parait il cent mots qui veulent dire Lion en arabe.

Les surenchères sur le désarmement vont bon train. D'abord on a demandé de désarmer les milices de Beyrouth pour que la capitale devienne une ville sans armes. Très bien. Puis vint une autre idée, il faut que les armes de la milice de Hezbollah soit sous le contrôle de l'armée libanaise. Wishful thinking évidemment. Et maintenant les Kataebs réclament le désarmenent de l'ensemble du territoire libanais.
Si au moins on pouvait compter les armes sur les . . . phalanges des deux mains!!!

Ce qui me fait hérisser les cheveux ce sont les déclarations des pseudos libanais qui prennent leurs ordres de notre puissant voisin à l'Est quand ils parlent de désarmer la population. Ainsi ces deux phrases de Abdel Rahim Mrad, qui a failli devenir Président du Conseil qui dit:
1-Qui garantit que Beyrouth sera une ville sûre et ne sera pas exposée à une invasion israélienne si elle devient démilitarisée?

Et 2- M. Mrad est opposé aux armes qui n'ont rien à voir avec la Résistance. "
Quand on est stipendié on dit n'importe quoi.

Si à Dieu ne plaise Israël voulait attaquer Beyrouth c'est à coup de missiles aériens qu'elle attaquera. Et les armes du Hezb ne réagiront pas car c'est la capitale sunnite du Liban.
Qui est il pour s'opposer aux armes qui ne sont pas de la Résistance. Avoir le plaisir des innocents se faire assassiner par des hordes qui attaquent des innocents a 150km du lieu de la Résistance.
Alors M. Mrad, comme votre nom l'indique en arabe: "Mrad" et qu'on en finisse de vos discours. "

Quelle honte. Téhéran s'en prend à la moralité douteuse de Carla Bruni Sarkozy. Et lui reproche de mener campagne pour sauver de la lapidation une femme iranienne adultère. Pauvre Carla.

Et que ceux qui n'ont jamais commis d'adultère dans la caste qui régit l'Iran lui jette la première pierre.
Surtout à un moment où le président Sarkozy a d'autres "shah" à fouetter.
Allez circulez, "iranien" à voir.

30 Aout 2010

Les dégâts collatéraux des incidents de Bourj Abou Haidar semblent faire tâche d'huile dans les sphères des deux acteurs de cette nuit de folie qui avait commencé par une affaire de parking et qui s'est terminée par l'incendie d'une mosquée.

Le Hezbollah a beau ne pas nommé le Président du Conseil par son nom, il est difficile de ne pas résoudre la charade qui se cache derrière les déclarations de M. Mohammad Raad membre éminent et souvent porte parole du Hezbollah.

Mais les éléments prononcés par M. Raad semblent oublier le fait que la guerre de 2006 a été fomentée et pratiquement déclarée par le Hezbollah qui voulait s'essayer à la guerre avec Israel. Il a oublié que tous les quartiers de Beyrouth et les villes et villages au nord de Beyrouth ont été investis par un nombre incalculable de citoyens libanais du Sud Liban qui sont venus abriter leurs familles dans les couvents, les églises, les mosquées , loin des bombes des avions israéliens. M Raad semble oublier aussi que Beyrouth a été encerclé et investi par des hordes, qui, les armes à la main ont attaqué le domicile du Premier ministre, de leur allié d'aujourd'hui Walid Joumblatt et du bâtiment de TV Future, ainsi que l'encerclement de facto du grand Sérail où se refugiait, nuit et jour, le Président du Conseil des ministres d'alors M. Siniora.

Et que personne, personne de ceux qui avaient monté l'attaque ou qu'ils avaient dirigée ne s'était donné la peine de visiter les dégâts matériels en portant des secours à ceux qui avaient secouru les autres.
Puisque tout le monde s'accorde à ne pas donner à cette échauffourée du mardi dernier, un caractère politique, c'est en simple voisin que le président Hariri est venu visiter les lieux de l'incendie de la mosquée.
Mais il est vrai qu'avec un nom du "tonnerre", et des yeux qui lancent des "éclairs ". M. Raad a oublié de signaler que les "attaquants" du mardi soir (noir pour certains) ne venaient certainement pas de Beyrouth

Ave sa voix gutturale terriblement "sono-génique" et son visage sérieux totalement "télé-génique" Nouhad Machnouk lui, a appelé à la" résistance civile (ou si vile...) pour obtenir le désarmement de la population afin que des heurts comme celui du mardi noir ne se renouvellent pas. Afin de transformer Beyrouth en une sorte de "ville ouverte" pour que pareils incidents ne se reproduisent plus. "Beyrouth, ville ouverte. "Quelle triste destination pour cette ville lumière que d'aucuns voudraient transformer en une ville poussière frappée par la chappe des extrémistes politiques et religieux qui veulent en faire une cité de la résistance contre Israël. Des deux côtés nous tombons en plein délire de la chappe extrémiste qui mine les fondements de ce pays de tourisme et de bon vivre.
Beyrouth ville ouverte? "Ou verte ou hélas de plus en plus... rouge"
Beyrouth... ou Déroute de la civilisation des temps modernes.

La plupart des attaquants qui sont venus dynamiter le quartier de la mosquée de Bourj Abi Haidar portaient des masques de peur d'être reconnus. Ce qui a fait dire à un commentateur:"A bourj Abi Haidar, pour vivre heureux vivons... MOSQUEES"

Le ministre de l'Intérieur, M. Zyad Baroud a déjà un nom qui sent la . . . poudre. Mais en tant que ministre de l'Intérieur il a dit que "la population d'un pays souverain n'a pas d'armes. "

Or comme le peuple libanais a des armes à en revendre, donc nous vivons dans un pays . . . non souverain. Et si un peuple est non souverain, il n'a pas de souverain pour le gouverner. Donc notre gouvernement n'est pas à même de nous gouverner. Et un pays sans gouvernant n'est pas un pays.

Conclusion: Le Liban n'existe pas.
C'est une chimère.
Sauf si ses habitants s'arment. Mais s'ils s'arment cela ne devient plus le peuple d'un pays souverain. . .
Retour à la case zéro. Car chez nous les "zhéros" sont fatigués.

L'ancien Premier ministre Selim el Hoss dont tout le monde a toujours salué la sagesse et le sens politique, a apporté de l'eau au moulin de ceux qui veulent démilitariser la capitale en déclarant qu'il sera difficile de contenir de telles effervescences si la population reste armée et qu'il y aura autant d'armes dans les sous sols de Beyrouth.

Sans aucun doute après cette déclaration les actions politiques de l'ex Premier ministre seront en... Hoss.

Tandis que nous discutons chez nous si on doit ou non démilitariser Beyrouth, tandis que le Premier ministre craint de convoquer le "Cabinet" où il serait peut être en difficulté, voila que l'on nous annonce qu'un siège de toilettes (cabinet dans notre langage quotidien...) ayant appartenu à John Lennon a été vendu à 12.000 Euros !!!
Lennon l'avait offert à un maçon qui lui retapait sa maison.

Commentaire du maçon après cette vente: "Cet argent va m'aider à me sortir de la m... "

27 Aout 2010

La République vit toujours sous l'impact des attaques en règle qui ont eu lieu contre le quarter de Bourj Abi Haidar. Et les figures des politiciens qui apparaissent sur le petit écran, chacun allant de sa litanie de phrases bien apprises, concernant ces échauffourées sanglantes qui ont endeuillé des quartiers calmes de Beyrouth où les familles se réunissaient pour rompre le jeûne de Ramadan exprimaient en fait la douleur de ces citoyens frappes dans leurs demeures, dans leur rue voire dans leur sommeil. Mais même si l'Etat est "sévère et rigoureux "(dixit le président Sleiman), il y a des blessures difficiles à guérir et é oublier, tellement les cicatrices sont béantes et sanglantes. Et on reparle d'un Beyrouth sans armes. Soit mais si les chances que les Beyrouthins de toute la région Ouest de Beyrouth désarment sont plutôt bonnes, que faire si le quartier est attaqué par les mêmes "motocyclistes de la mort "qui ont investi la capitale avec des armes sensées se tourner vers l'ennemi au Sud du Pays et non pas vers d'innocents jeûneurs qui ne savaient plus comment se cacher pour éviter les éclats d'un RPG voire d'un obus B16.

Et comment dès lors régir l'armée libanaise dans ce cas? Une armée qui se targue d'être multiconfessionnelle (et elle l'est) mais où à l'intérieur du même bataillon, voire de la même escouade il y a des soldats qui ont des parents avec le Hezbollah et d'autres avec le Courant du Futur, même si ce dernier n'avait pas participé à la bataille, puisque pour une fois les sunnites étaient représentés par les Ahbache, alliés de la Syrie et, partant, amis du Hezbollah. Contre qui aurait tiré l'armée? Contre un frère ou un cousin? En conclusion de cet intermède politique, comment pourra-t-on vivre dans un pays qui pour une querelle de parking, engage près de 500 hommes armés pour faire une bataille de rue rangée?

Vous avez dit Armée libanaise? Malheureusement il faut parler d'une "désarmée" libanaise".

Autre danger, signalé par une journaliste libanaise de langue arabe qui a rapporté dans son article, un épisode qui trahit également la convivialité entre les deux grandes religions du Liban et de la région. Ils étaient 4 à dîner l'autre soir dans ce grand Hôtel du centre de Beyrouth et ils ont commandé du vin rouge pour accompagner leur dîner. Le maître d'hôtel leur recommande de ne pas boire de vin pour ne pas "déranger"(sic) les dineurs musulmans qui rompaient le jeûne de Ramadan ce soir là. Offusqué le client lui dit que l'hôtel était ouvert à tout le monde et que la liberté de boire de l'alcool existe au Liban. "Buvez le vin dans des verres opaques " rétorque le Maître d'hôtel pour sauver la face. Le client n'a pas accepté. Et devant le refus du maître d'hôtel, les convives chrétiens se sont levés et ils sont partis. Cette histoire véridique a fait l'objet d'un article signé, dans le quotidien An Nahar.

Pauvres de nous. Si on en est arrivé jusque là, verra-t-on ce jour où les restaurants du Liban ne seront autorisés d'ouvrir qu'après le coucher du soleil?
Justement... "à vin" que nul ne meurt...

Sans se soucier des "Kandilaton" Nasser Kandil, dont les qualités prosyriennes ne sont plus à rappeler a accusé les services de renseignements . . . allemands et jordaniens d'avoir mis au point les affrontements du mardi soir. Et dire qu'on l'avait élu député de Beyrouth. Il avait même présidé le Conseil National de l'Audiovisuel. Et intervenait dans des histoires qui frisaient l'hystérie de la malgouvernance. Et des partis pris.
Les Jordaniens?on aurait pu supputer que vu la proximité des frontières syriennes l'Etat jordanien aurait voulu affaiblir ce voisin toujours remuant.
Mais "Amane amane"auraient dit en arabe les jordaniens devant la reaction de la Syrie.
Mais accuser le pays de la Chanceliere Merkel qui cherche à se regagner une majorité aux prochaines élections, c'est vraiment mettre les . . . "bochés" doubles!

Le ministre de l'information n'a aucun pouvoir sur l'audiovisuel pour interdire les programmes sur les herbes médicinales.

Première question : pourquoi a-t-on voulu les interdire alors qu'ils rapportaient entre 2 et 3 Millions de dollars par an aux différents medias audiovisuels?

Or la loi 90 votée il y a 5 mois, a interdit cette publicité. Télé Liban (la sacrifiée) a appliqué cette clause car elle est propriété de . . . l'Etat. Mais d'autres chaînes continuent à faire leur beurre avec la publicité de ces produits. Pourtant dans le temps les publicités pour Aspro, Lakerol et autres Valda étaient permises et leurs dépenses étaient importantes. Ce sont ce que l'on appelle les produits de comptoir qui se trouvent aussi bien en pharmacie qu'en supermarché. La encore ces pubs sont interdites et on en est . . . tout interdit !

Deuxième question: est il vrai que les présentateurs de ces émissions "interdites" sont ou des proches ou des associés à des personnes dans les hautes sphères et qui ont une part sur les bénéfices des ventes. ? Alors ceci expliquerait cela.
De quoi faire un remake de "Déjeuner sur" l'herbe. . . "
Qui se dit hachiche en arabe, non???

M. Pierre Achkar, président du Syndicat des Hôteliers porte plainte contre les gens qui viennent de l'accuser d'espionnage en faveur d'Israël. L'accusé a immédiatement réagi et a rejeté toutes les accusations en disant au parquet:
"Que ceux qui n'ont jamais péché me jettent la première... Pierre!"

On a identifié les trois bateaux coupables d'avoir jeté des vaches mortes dans la mer libanaise. Mais quand on a sorti les mandats d'arrêt contre les capitaines des 3 bateaux, ces derniers avaient quitté le Liban depuis plusieurs jours.
Quel coup vache ! S’est exclamé le ministre de l'Environnement.

Bon week end chers lecteurs. A Lundi.

26 Aout 2010

"De l'urgence de vider Beyrouth des armes miliciennes" titre L'Orient-Le Jour . A juste titre d'ailleurs, les images des destructions que les clashes de mardi soir ont causées, montrent a quel point la folie meurtrière peut s'emparer des esprits qui ne pensent que guerre et destruction, qui ne voient que blessés et morts, qui ne rêvent que de meurtres et de tueries confessionnels. Quand donc finira-t-on de mourir, de mourir ?

Mais le jour où le gouvernement décidera de vider Beyrouth des armes miliciennes, qui restera pour compter les survivants? La troupe a essayé de s'interposer entre les motos de Dahyeh qui venaient faire le coup de pierre (?) à Furn el Chebbak. De preux lieutenants de l'armée ont pourri dans les prisons mais les agresseurs (agrès-soeurs, si l'on doit parler syrien. . . ) eux sont restés libres et même félicités par leurs amis et leurs supérieurs. Un soldat (?) du Hezbollah a tiré sur le pilote de cet hélicoptère qui s'était posé dans le SUD Liban , terre encore libanaise à ma connaissance. Avait on tiré sur l'ennemi?
Alors comment peut on rêver debout à un Beyrouth démilitarisé . La résistance doit être au Sud si l'on doit parler d'ennemi. Mais pas en plein Beyrouth où une mosquée fait face à une autre mosquée. Pas en plein quartier où les chrétiens prient en face des musulmans. Pas en plein quartier à l'heure où les gens rompent le jeûne de Ramadan et se retrouvent dans la rue avec des enfants hagards priant Dieu (qui est le même pour les uns et pour les autres)-un Dieu qui n'a vraiment pas besoin d'un parti.
Un parti a besoin d'un... revenu!

Et il sera dès lors difficile de partir de Beyrouth sans l'assurance de revenus.
Parti, contrepartie, parti pris, partisan tous réunis autour d'une partie de... poker menteur!

L'ex opposition semble vouloir minimiser l'ampleur des effets de la confrontation du 24 au soir. C'est normal puisque le CPL est tres inféodé à la politique du parti de Dieu depuis la réunion de Mar Mikhael, et la sujétion des membres du CPL aux volontés de Hezbollah. Tous disent que ce n'était pas aussi grave que cela n'avait paru Sauf Neemetallah Abi Nasr qui a réclamé "le retrait des armes illégales des mains de tous les résidents sur le territoire libanais. ".
Le verra-t-on démissionner du CPL ce lundi? Les nuits de Beyrouth portent conseil...

Le gouvernement demande au ministre Bassil un plan d'urgence. Pour l'électricité. Le pauvre ministre. A peine avait il déclaré que ceux qui paient c'étaient les chrétiens et ceux qui s'abstiennent ce sont les musulmans, qu'une délégation de Hezbollah lui a rendu visite et le responsable a déclaré dans sa conférence de presse à l'issue de la réunion avec le minister: "90% des habitants de Dahye paient leur électricité... "
Et les 10 % restants investissent Beyrouth et Bourj Abou Haidar le 24 dans la nuit ?"
Pour tenir ces promesses Bassil va être obligé de faire un numéro de haute volt-ige.

On commence à réarmer notre armée. Elle a ainsi reçu 39 Jeeps de la force Onusienne. Au cours d'un cérémonie qui s'est déroulée dans les quartiers généraux de la FINUL au Sud Liban.
Les militaires libanais très heureux de ce cadeau ont crié d'une seule voix : "Jeep! Jeep! Jeep! Hourray!"

Susan Boyle, cette chanteuse écossaise qui est devenue grâce à un concours d'amateurs, une star planétaire va chanter durant la messe papale lors de la visite du souverain Pontife en Grande Bretagne.

Dans un temps où tous les courants anti chretiens veulent faire "chanter "le Pape à Rome, voilà qu'une star chante pour le Pape.
Pourvu que son voyage ne soit pas trop . . . FATICAN !

25 Aout 2010

Mon humeur d'hier était réservée à l'amitié . Elle m'a fait perdre de vue la date du 24 Aout 1944 qui correspond à la libération de Paris par les troupes alliées et l'entrée triomphale de de Gaulle dans la capitale française.

Nous pensions avoir vécu le même goût de la libération quand les troupes étrangères, même appelées sœurs, avaient quitté le territoire libanais et une grande partie de mes concitoyens avaient considéré ce retrait comme étant une victoire libanaise (enfin!) contre les occupants étrangers mêmes "fraternels".

On en vient à regretter tout cela devant la montée des tensions non seulement entre une région et une autre, mais dans la même région entre des alliés politiques mais dans le même temps confessionnellement incompatibles.

Et Beyrouth encore une fois a eu peur. Et Beyrouth encore une fois a eu mal. Et Beyrouth encore une fois est devenu fou!

Et les gens se sont battus à l'arme lourde: RPG, B7, mitrailleuses, et la panique chez les jeûneurs qui venaient de se réunir pour passer un iftar en famille et qui ont été obligés de rentrer vite, vite pour ne pas perdre un frère, un fils, un ami.
On ne peut même plus dire "c'est jeûne" et çà ne sait pas. . . .

Aujourd'hui on ne peut que se demander et pourquoi tout cela? Pourquoi le sang a-t-il été versé? Pourquoi encore mourir, toujours mourir? Pour l'Iran, pour la Syrie? Pour Israël? pour la Palestine?
Y aura-t-il un jour quelqu'un qui voudra bien mourir pour le Liban???
Ou plutôt y a-t-il encore quelqu'un qui prie de pouvoir" vivre" dans ce Liban?
Le Chef du Hezbollah propose que le Liban achète ses armes en Iran. Avec quel argent. Le panier de l'Etat est . . . "persé"

Même les vaches ne peuvent plus vivre au Liban. Et dès qu'elles arrivent près du littoral, elles ont la tête tranchée, et jetée dans la mer. Allez trouver les responsables de cet abattage insensé.
On a beau dire que la nouvelle est un coup vraiment . . . . vache, mais à la vérité son annonce a fait un effet . . . "boeuf!"

De plus un navire est en train de faire le va et vient entre Lattaquieh et Beyrouth. Il est chargé d'une grande quantité de café du Brésil entièrement frelaté. Ou finira donc cette cargaison? Dans les vagues de la Mer Méditerranée? On devra prendre son café non pas "Sukkar qalil" mais "meleh qalil". . . Et les histoires qu'on regardera dans le marc de café seront surement aussi des histoires salées. . . En conclusion , dans cette affaire de qui se "Moka"-t-on?

C'est bien. On a enregistré , fin Juillet PLUS 48 % d'augmentation dans les permis de construire. Le Liban sera donc de moins en moins vert et de plus en plus pierres et béton.
Ce qui est aberrant c'est qu'en face de ces permis de construire il y a des hurluberlus qui ne demandent même pas des permis de. . . détruire. !
Heureusement que même le béton est "armé". Il peut ainsi se défendre contre les attaques.

Un sous-titre dans L'Orient Le Jour en page économique dit :"Les restaurants accablés par le départ des ressortissants arabes". D'après ce que j'ai appris , les restaurateurs ne peuvent que s'en prendre à eux mêmes leur politique des prix "à la tête du client" ayant fait fuir les consommateurs arabes harassés par les coûts d'un mezzé ou d'un simple repas en campagne.
Certes les restaurateurs ont présenté de très bons menus.
Mais l'addition n'était pas. . . "Menue"

Tiger Woods divorce après le déballage médiatique de ses aventures amoureuses extra conjugales. Il a annoncé la nouvelle par un communiqué.
Le Golfeur a appris qu'il faut mettre "ses balles dans les bons trous. . . "

Ma fille et ses deux enfants Guillaume et Olivier sont rentrés en Alsace où ils habitent. Ils sont arrivés sans valise. Mais avec pleins de si beaux souvenirs. Dans leurs têtes .
Et dans la nôtre.

24 Aout 2010

Je sors d'un déjeuner avec des copains et je suis très euphorique. Alors je me demande si cette euphorie va me permettre d'avoir la dent dure contre les inconvenances de la politique au Liban et dans le monde arabe.

Ces copains sont les copains de toujours: Camille Menassa. Walid Azzi - et Moustapha Assad. A nous quatre nous avons toujours rêvé de transformer le monde de la publicité et le monde tout court ! Il y avait bien longtemps que nous n'avions pas déjeuné ensemble et ce fut un moment de rare amitié qui remonte aux années 50 (fin années 50).
Camile Menassa, toujours cravaté et en costume. Vous voyez, depuis tout temps chaque fois qu'il y a une formation de gouvernement, il s'attend à recevoir un coup de téléphone du bureau du gouvernement lui annonçant qu'il est nommé ministre. A proprement parler, il le mérite. Bien plus que d'autres qui siègent et qui ne savent pas gérer.

Walid Azzi n'a qu'un souci: combien de numéros d'Arab Ad se sont vendus ce mois. Il est devenu avec le temps le véritable porte parole de la profession de la publicité et des medias et connait tous les secrets avouables (et non avouables...) des medias au Liban. Il est le plus grand "potiniste" du monde de la communication.

Moustapha Assad est un ami de la pub depuis les années 70. Quand j'ai travaillé avec lui aux Editions Orientales où il était en charge de la publicité Internationale. Le Japon et l'extrême Orient n'avaient pas un secret pour lui. Moi je m'occupais de l'Europe à ce moment là. Et nos destins allaient se croiser de plus en plus puisque je fondai mon agence Inter Régies après notre départ des Editions Orientales et une des premières agences à me demander du travail en Europe fut Publi Graphics l'agence fondée par Moustapha.
Plusieurs points nous rapprochent:
1- Tous les 4 nous avons travaillé dans la communication publicitaire, et les medias.
2- Tous les quatre avons été élus Présidents du Chapitre libanais de l'IAA (International Advertising Association)
3- Moustapha et moi avons été élus Présidents mondiaux de l'IAA et avons donné au Liban ses lettres de noblesse dans le monde de la publicité et de la communication.
4- Tous les quatre avons le sens de l’amitié, de l'humour et des projets d'avenir (jamais réalisés ensemble bien sûr sinon nous n'aurions pas été des amis. . . )
5- Tous les quatre aurions fait de bons ministres dans un gouvernement libanais. Mais on ne nous a jamais appelé

Le restaurant Balthus a été témoin de nos retrouvailles. Et les gens qui nous regardaient se sont fâchés que le restaurant reçoivent des adolescents venus s'amuser dans un des restos les plus huppés de Beyrouth. !

Merci mon Dieu de nous avoir gardé cette jeunesse d'esprit et de corps. Vivent les amis.

PS: Je ne pense pas que cela soit nécessaire de parler politique. Je ne veux pas vous attrister.

23 Aout 2010

Heureusement que les Libanais ont le don de la parole. Ainsi cela leur permet de parler, parler parler et oublier qu'ils ont un revolver dont ils peuvent aisément se servir pour faire éclater la guerre. Feu. Et même feu de tous bois en politique. Chacun y va de son prêche se croyant être à la messe et durant les prières du saint mois de Ramadan.
Feu ! Que ce mot est drôle.

On fait feu de tous bois veut dire que l'on utilise tous les moyens pour arriver à ses fins. Mais quand on arrive à sa fin on dit de quelqu'un qu'il est feu. Et on continue; il s'est éteint. Comment peut il être feu et éteint à la fois? Absurde non?

De plus quand une escouade armée de fusils met en joue un condamné pour le tuer, que leur commande leur officier: "Attention. Feu "Quand le condamné est feu on dit aussi qu'il s'est étaient (nanti ou pas de ses sacrements. . .)

Dès lors pourquoi ne pas l'éteindre avec de l'eau. Mais voilà vous répondent les malins, pour l'éteindre avec de l'eau il faut que l'eau soit chaude. Ha! Et pour qu'elle soit chaude il faut l’allumer. Alors allumer de l'eau pour le feu afin qu'il s'éteigne alors qu'il est déjà éteint comme l'a déclaré le médecin légiste.

Je peux continuer. Ouh la la pas si fort, pas si fort. Pour ne pas vous gêner je vais vous parler avec une voix éteinte. (oups !!!)

Hariri déplore" trop de bla bla" en période de jeûne. Et il le déclarait dans une salle pleine de jeunes. Qui jeûnaient évidemment avant qu'il ne parle.
Des jeunes qui jeûnent. C'est bien. Mais attention aux jeûneurs qui gênent. Mais lui Saad ne s'en fait pas Si on ne veut pas jeûner on déjeune. et quand il parle, de lui, on dit jeune. Avec ou sans accent? Accent grave ou aigu.
De toutes les manières dit cet opposant : c'est jeune et ca ne sait pas !
Celui qui a dit ca l'a-t-il dit avec ou sans accent (de l'autre côté de la frontière. . .)

Jésus est Syrien, titre mon ami Nagib Aoun ce matin dans l'Orient-Le Jour.
On ne peut pas dire de lui qu'il est jeune et qu'il ne sait pas. Quand on lit L'Orient-Le Jour on est informé. Alors que dire de ceux qui l'écrivent !

Mais attention il faut lire les mots et ne pas les entendre.
Si on LIT Jésus est syrien il faut présumer que les lecteurs vont s'écrier : Ah non il n'est pas Syrien puisqu'il est maronite (sic). Ceux qui disent comme çà vont vite avoir besoin de quelqu'un qui leur tire le marron . . . du feu (revenir au paragraphe UN de ce blog . . .)

Mais si on entend les paroles du titre de L'O-J", force est de conclure que quelques uns vont entendre "Jésus est "six-riens". Mon Dieu quel sacrilège. Et pour le défendre: regardez Jésus il a multiplié le pain pour le donner aux "mahroumines", et d'un, il a marché sur l'eau sans se mouiller, n'est ce pas là une formidable façon de prouver que Dieu est libanais comme l'affirmait un célèbre écrivain libanais Fargeallah Hayek dans les années 40/50,
il a remis les péchés aux pêcheurs et donne le pouvoir a ses disciples, n'est ce pas assez pour arrêter les pê(é)cheurs en eau trouble? Il a ressuscité Lazare, et tout le monde a témoigné que ce n'était pas le fait du (L)azare. . .

Et enfin il est fils de Dieu (Ibn Allah en arabe) Plus fort qu'un parti tout entier de barbus.
Moi j'affirme: Jésus est Libanais. Même Jésus CHRI-CELA
Car comme lui tous les Libanais sont crucifiés sous le poids des impôts, des coupures d'électricité, du manque d'eau, de la gabegie de la circulation, du manque de gouvernement capable de nous bien diriger.
Oui Jésus est Libanais. Car il a mis tout son savoir faire au service. . .
. . . des syriens !

20 Aout 2010

Que dites vous noir? je dis blanc!
Que dites vous blanc? je dis noir!
Que dites vous rouge? je dis bleu!
Que dites vous vert? je dis rouge!
Et ainsi de suite en faisant passer toutes les couleurs de l'arc-en-ciel avec toutes les nuances en . . . clair
en attendant d'être "en-foncés".

Réunion du dialogue vous avez dit ? Ha! cela dure depuis deux ans et demi , depuis l'élection du Président Sleiman avec un changement après les élections législatives qui avaient ramené une nouvelle majorité(?) au Parlement et changer un peu les panoramas politiques du Liban. Pas pour longtemps quand même, puisque par un jour sans soleil (et sans sommeil sans doute. . . )le Chef de Moukhtara tournait soudain casaque et appuyait ses anciens amis les syriens dont il avait, cinq ans plus tôt, applaudi le départ de la capitale libanaise puis du Liban tout entier après 21 ans de présence , mot choisi pour parler de l'occupation en bonne et due forme des troupes syriennes au Liban.
Le titre de L'Orient Le Jour résume en 2 mots l'ambiance à Beiteddine: clichés et redites.

Cependant, le Chef des Forces Libanaises a eu le courage d'apporter son écot à cette réunion en présentant un plan transitoire de défense. Mais ce sont là des mots qui ne sont pas contenus dans le dictionnaire du Hezbollah puisque pour eux "les armes du parti ne font pas partie du débat. "
Autrement dit: c'est à peine si l'armée libanaise a le droit de s'armer et toute autre partie libanaise doit admettre la légalité des armes du Hezbollah, qui si elles n'existaient pas, n'auraient pas causé toutes ces guerres , ces destructions et ces déplacements de la population qui se sont passés au Sud.
C'est du moins ce qu'a affirmé Mohammad Raad. En plein jeûne du Ramadan.
On ne peut même pas lui appliquer le dicton:"C'est jeûne et çâ ne sait pas. . . "

Il y a quelques jours dans mon humeur j'avais tracé une image assez morose du devenir des libanais après avoir permis aux palestiniens d'exercer quelques métiers au Liban. Or comble des combles, une délégation de palestiniens s'est permise de visiter le Patriarche pour protester contre le fait que la loi n'inclue pas l'accès aux professions libérales et au droit de proprieté.
Mais le Patriarche avec son sens de l'humour n'était pas mécontent de cette attitude car les palestiniens musulmans qui l'ont visité sont repartis en . . . "protestants" et c'était autant de gagné pour les chrétiens.

Pour une fois M. Kalam Bassil m'est sympathique et je vais l'appeler par son vrai prénom-une fois ne sera pas coutume- car Gebran Bassil a pété les plombs.
C'est la phrase que l'on dit quand le fusible fond dans les anciennes installations électriques. Et il n'a pas eu peur quand il dit blanc c'est blanc que les régions chrétiennes s'acquitent davantage de leurs factures et que dans les régions musulmanes les gens ne règlent pas leurs factures.

Evidemment depuis les "deux poids deux mesures " instaurés par la nouvelle république islamique de Borj Brajneh et du Sud Liban, on n'est pas toujours au . . . courant de ce qui se passe. Et c'est une tradition qui se lègue "d'ampère" en fils!!! ***
*** pluriel de fil pour parfaire le jeu de mot. . . .

"Mariam" lèvera l'ancre dimanche pour Gaza via Chypre. Malgré les menaces des israéliens. Que penser de cet entêtement ?Autre chose que de prouver que nous sommes plus royalistes que le roi ?Et la dame qui nous emmène. . . en bateau est une ancienne presentatrice d'emissions à Télé Liban et dont le mari était le garde de corps moustachu de feu Rafic Hariri.
Je crois que ce voyage va faire couler beaucoup. . . "d'ancre" dans les jours à venir.

Jennifer Aniston, Cher et Anne Hathaway grandes stars de la chanson et du cinéma ont été escroquées par leur coiffeuses à Beverly Hills. Elle utilisait indûment leurs numéros de cartes de crédit.

Une hstoire vraiment tirée par . . . "les épingles à cheveux"
C'est ce que l'on pourrait appeler : se faire couiffer à la carte.

19 Aout 2010

Belle image en première page de L'Orient de Saad Hariri et de plusieurs de ses ministres hilares devant des explications que donne Ghazi Aridi, expert dans les visites de châteaux semble-t-il comme s'il disait à ses auditeurs :"Et derrière cette muraille il y a le château de M. Walid Joumblatt qui garde un bon œil sur le Palais de Beitedine et les Présidents qui y habitent. "Avec cette différence quand même, c'est que le Palais de Beitedine est en plus d'être la Résidence d'été du Président de la République , le lieu de l'un des plus prestigieux Festivals de l'été. Que l'on doit à la ténacité de Mme Walid Joumblatt. En résume Joumblatt règne été comme hiver sur les deux palais de Beitedine et Moukhtara.
Et avec les changements de scènes qu'il nous fait, le metteur en scène constant des politiques de la République Libanaise.

D'ailleurs c'est grâce à son intervention que l'on en est venu à voter vite , vite, les droits des palestiniens au travail au Liban. Alors que d'autres projets de loi qui datent depuis si longtemps attendent encore d'être discutés et votés. Pourtant il faut peut être chercher à trouver du travail pour les libanais chômeurs.
Mais charité bien ordonnée commence par le "yes man " que l'on a depuis fort longtemps (années interrompues il est vrai par la période heureuse de 2005 à 2009) dit aux syriens . En arabe cela se dit :"Tekram sido".

Quand on arrête un officier qui a collaboré avec les israéliens on dit de lui qu'il était "en intelligences avec l'ennemi". Drôle de phrase. Où tout d'abord intelligences doit être employé au pluriel quand on parle de correspondance et de communication secrète.
Et dans le cas de nos officiers arrêtés (je ne dis pas encore accusés) ce n'était pas très intelligent de traiter avec l'ennemi. Même si durant un bout de temps quand les israéliens se sont installés très haut dans le Liban (il y en avait à Beit Mery, Bikfaya, Jounieh. . . )il y a eu des invitations d'officiers dans les restos de Beyrouth, dans les maisons de libanais de toutes confessions qui les avaient organisées. Et surtout pas intelligent de laisser des traces. Pourtant ils avaient tous lu OSS 117 à l'époque !
Les pions on les déplace partout. L'espion reste sur place et on l'arrête. On appelle cela les . . . échecs.

Si vous n'avez pas lu la lettre de Mme Nayla Debs, dans la page des lecteurs de L'Orient Le Jour de ce matin sous le titre de :"Question à M. Nabil Nicolas", empressez vous de le faire, çà vous fera respirer de bonheur.
Il s'agit de la réaction à la réaction du député du CPL qui avait trouvé que le ramdam ( à ne pas confondre avec ramadan. . . ) occasionné par l'affaire du film iranien le Messie n'était "pas nécessaire. "
Mais, comprenez vous Madame DEBS, quand on est à la traine de Hezbollah, il faut bien faire bonne figure de temps en temps.

Qu'est un "faux témoin"?
Un faux témoin fait un faux témoignage et un faux témoignage est une déposition mensongère. ?Dans le contexte politique qui nous occupe on veut rechercher les "faux témoins". Mais qui accuse qui de faux témoignages.
Les libanais qui avaient été appelés par le Tribunal à déposer leur témoignage sont ils des faux témoins? Et n'y a-t-il de faux témoins que ceux qui ont été accusés par le discours du Hezbollah?
J'en conclue :qu'est ce qui est mieux être faux témoin ou . . . faux frère?
(suivez mon regard vers l'est du pays. . . )

Monsieur Komaty (à ne pas confondre avec comateux. . . )déclare :Nous voulons l'abolition du tribunal (sur le Liban. . . ).
M. Comaty parle au nom de Hezbollah. Ma conclusion: sont ils si assurés d'être accusés pour faire ce tollé contre le TSL et continuer dès lors de . . . Tirer Sur Liban ???

18 Aout 2010

Il est vrai que la politique traite de tous les sujets intéressants un pays et sa population. Et le gouvernement propose des lois que la Chambre des députés approuve. Mais parfois ces décisions font mal et mettent le citoyen dans une amertume grande et laisse prévoir des horizons assez noirs dans l'avenir.

Les Palestiniens ont fui la Palestine dans les années 47-48, suite à l'implantation faite par la force des armes, des Juifs venus de tous les coins du monde, aussi bien de l'URSS et ses satellites que du Yemen et de l'Ethiopie afin de prouver l'unité du Judaïsme dans un lopin de terre où les palestiniens vivaient depuis des siècles aux côtés des juifs dans une convivialité légendaire. Ce n'est qu'après la déclaration de Balfour en 1916, que les Juifs en Europe se mirent à penser que l'Etat juif en Palestine ne pouvait que devenir tôt ou tard une réalité. La solution finale appliquée par Hitler en Allemagne d'abord et dans les pays de l'Europe occupée ensuite, allait convaincre les Juifs qu'ils ne pourraient vivre que dans un pays juif indépendant. Et malgré le blocus d'Exodus et les affrontements entre Juifs , palestiniens et troupes anglaises, Ben Gourion proclama la création de l'Etat d'Israël en 1848.

Un autre exode forcé allait commencer :celui des Palestiniens qui quittèrent les territoires devenus israéliens pour aller se refugier dans les pays arabes avoisinants , le Liban héritant, je ne sais pourquoi, du plus grand quota de réfugiés. Ils étaient là pr quelques mois , en attendant la solution. La solution ne vint jamais mais les guerres se multiplièrent durant quelques fois 20 jours ou se terminant en 6 jours (ou moins).

Et comme les palestiniennes ne connaissaient pas la "méthode Ogino" pour limiter les naissances, les voilà qui allaient accoucher et augmenter les rangs des "réfugiés" palestiniens au Liban.

On leur construisit des camps "provisoires". Mais le provisoire chez nous dure et il est dur à gérer. On leur donna des camps. Ils en occupèrent d'autres. Et stratégiquement ils encerclèrent Beyrouth avec les camps de la Quarantaine, de Tall Zaatar, de Sabra Chatila et commencèrent à s'armer au nom de la sacro sainte "libération de la Palestine". pour devenir soudain, une armée d'occupation au plein sens du terme, squattant les maisons vides, élargissant leurs camps, les fortifiant contre de supposés ennemis israéliens qui viendraient les attaquer, et se dotant d'armements que même l'Armée libanaise n'avait pas et ce, sous l'œil bienveillant des partis politiques qui aujourd'hui se mordent les doigts mais qui , larmes de crocodile à l'appui, demandent et réclament qu'on leur reconnaisse des droits civiques et civils pareils à ceux des libanais.

Quelle hypocrisie. Même si du point de vue de l'humain ce geste est formidable a-t-on pensé aux conséquences que la loi votée hier va engendrer?

Regardez le cas des ROMS en France. Ceux qui n'ont pas de papier ont été renvoyés en Roumanie, manu militari. Et pourtant le France est la mère de la Démocratie.
Nos enfants libanais toutes confessions confondues, trouvent déjà du mal à se faire engager par les Sociétés libanaises travaillant au Liban. Combien de bacheliers et de licenciés compte-t-on dans les pays arabes? Combien de main d'œuvre quotidienne dénombre t-on dans les pays arabes et qui viennent du Liban. Les Palestiniens trouveront-ils vraiment les jobs nécessaires. Et de plus, pourront-ils supplanter les SYRIENS pour les petits jobs de service que les Libanais n'exercent plus depuis longtemps.

LIBANAIS, condamnés à un futur chômage force unissez vous et défendez vos droits. Vous allez perdre vos jobs. Pacifiquement d'abord. Par la force ensuite. Nous les plus âgés nous avions déjà payé l'écot des "pauvres" réfugiés palestiniens.
N'était il pas plus simple pour le gouvernement , maintenant qu'il y a deux entités palestiniennes formées dans le périmètre de Gaza et de Cisjordanie de prier au moins la moitié de ces "pauvres réfugiés palestiniens" ( qui doit on le rappeler nous ont fait la guerre à plusieurs reprises à partir de leurs camps, qui ont arrêté et assassiné nos enfants de sang froid, qui ont dressé des barricades pour nous fouiller et souvent nous voler etc. . . etc. . . ) d'aller vivre dans leur pays d'origine, de s'armer et de faire la guerre à Israël pour libérer toute la Palestine.
Faut il absolument faire la guerre pour eux?
Le proverbe dit :"Charité bien ordonnée commence par soi-même".

La loi est votée. Et Joumblatt veut leur donner le droit de s'approprier des terrains et biens fonds au Liban! Je suis curieux de savoir s'ils leur accordera ce droit à Baakline ?

Autre chose pour vous dérider. M. Kalam Bassil se laisse pousser la barbe.
Preuve supplémentaire, s'il en faut, que le CPL est prêt à se fondre avec les barbus du Hezbollah.

17 Aout 2010

C'est vrai que le président Saad Hariri a omis dans son discours tant attendu lors des agapes de Ramadan, de parler franchement de la politique concernant surtout le TSL, et de ne pas répondre ouvertement au monologue accusateur du Chef du Hezbollah, mais il n'en reste pas moins que le malaise persiste et que des voix religieuses chiites s'élèvent encore pour menacer de recourir à tous les moyens pour impliquer Israël dans la culpabilité de l'attentat qui avait coûté la vie à Rafic Hariri et de souligner entre les lignes que ceux qui ne croient pas en cette culpabilité devront être traites comme des traîtres. Pas moins.

Mais le malaise au Liban n'est pas simplement politique. Il est également dû aux problèmes que les libanais rencontrent tous les jours à chaque coin de rue et dans chaque domaine de la vie quotidienne. Le Ministre de l'Electricité par exemple a beau dans ses Kalam Bassil fréquents nous assurer que tout va pour le mieux dans son ministère de l'Energie (donc de l'Electricité) force est de constater, par la canicule étouffante qu'il fait au Liban, que les solutions pour donner le courant à tous les libanais sont loins d'être trouvées, et que l'on continuera à avoir chaud, chaud, chaud et ne pouvoir mettre en marche les machines d'air conditionné pour avoir un peu plus froid. En voilà une "VOLT-Face" très rapide après avoir entendu que tout allait être arrangé dans le courant de cette année.
Au Liban c'est bien d'être au . . . "courant".

Les Ecoles gratuites privées ou publiques sont aux abois et il semble que tout va mal dans ce secteur pourtant essentiel pour éduquer des enfants dont les parent sont incapables de payer les scolarités hors de prix des Instituts prives.
On cherche des solutions. Pour que ces enfants ne deviennent pas des enfants "mal éduqués'.

Johnny Abdo est connu pour son franc parler et il pose la question suivante :
" Joumblatt n'est -il pas un faux témoin" du moment que le leader druze a dès le début accusé la Syrie d'avoir été le commanditaire de l'assassinat de Rafic Hariri.
Mais il y a un proverbe libanais qui dit que "les voiliers naviguent selon la direction des vents". Et comme le vent souffle en direction de Damas c'est vers cette destination que vogue le voilier de Joumblatt.
Malgré les deux montagnes qui le séparent de la capitale syrienne.
Sans doute les syriens lui ont promis . . . "monts et merveilles"

Le bon exemple vient souvent des hautes sphères politiques. Ainsi le Ministre Murr a déclaré que son père Michel et lui , ont déposé plus de 600.000 dollars pour acheter des armes pour l'armée libanaise.
Il y a un proverbe qui dit que votre main gauche ignore ce que votre main droite fait. Ici il semble bien que les donations se font urbit et orbi. . .
. . . et non dans un Murr-Murr.

Il semble que la prison jugée injuste par le responsable de la Sûreté du temps de la présence omniprésente des troupes syriennes au Liban n'a pas attenué la violence du désir de vengeance du général Sayed qui réclame de plus en plus fort que l'on interroge 'les faux témoins' . Mais qui a donc décidé que les personnes qu'il a citées sont des faux témoins. Et de quels faux témoignages s'agit-il?
Et toutes les informations données durant son mandat à la Syrie ne sont elles pas aussi des faux témoignages/?
Plus que jamais le proverbe cité comme ayant été dit par Richelieu a sa raison d'être:"Sire, vérité en deçà des Pyrénées, mensonges au delà. "
Et comme à Fontenoy, disons avec une petite dérogation :"Monsieur le General, tirez vous le premier. "

Le député Ryad Rahhal se fait sûrement le porte paroles de centaines de milliers de libanais bien pensants en demandant au gouvernement, après le discours toni-truand de Wi'am Wahhab, que l'on demande des comptes à cet "aboyeur de service" (sic).
Les députés osent dire des choses que les éditeurs d'humour quotidiennes n'osent point dire.
Je le surnommai "Froggy Face "quand il nous faisait ses prêches.

Pauvres grenouilles à qui je demande pardon

16 Aout 2010

Merci de m'avoir permis de prendre ce petit congé de 3 jours à l'occasion de la Fête de l'Assomption.

D'abord j'en avais besoin. Moi qui trime comme un damné pour vous trouver des choses à dire chaque jour. . . (C’est pas vrai je ne suis pas un damné mais fais semblant de l'être dans l'espoir de trouver l'âme sœur qui va me consoler...!!)
Ensuite cela m'a permis de me détendre avec la famille et çà c'est le plus beau des cadeaux.

Le vendredi 13 d'abord. Je ne sais pas si beaucoup parmi vous redoutent les vendredis 13, mais pas moi. En effet je suis né un vendredi 13 mais çà mes lecteurs fidèles le savent car je l'annonce chaque fois que je parle du vendredi 13. . . Donc le vendredi 13 nous sommes allé visiter le grand festival de l'été de Faqra, et mes lecteurs savent également que c'est un Festival organisé par ma fille Josyane avec son équipe de Urban Art. Il est incontestable que c'est là le point culminant de la saison d'été dans le triangle Faqra, Kfar Debiane et Faraya. Et si le Festival est fait autour de la Fête de l'Assomption c'est pour permettre à de nombreux fidèles de participer à la Messe de l'Assomption dans l'Eglise de Faqra. Et à admirer les super Feux d'artifice qui chaque année illuminent le ciel de Faqra de gerbes de feux absolument magnifiques, tirés sur le rythme de musiques savamment choisis.
Les statistiques ont donné le chiffre de plus de 75. 000 personnes qui sont venues dans le triangle d'or de la haute Montagne, le Festival de Faqra drainant à lui tout seul plus des 3/4 des visiteurs, tant la qualité des exposants, que le choix des attractions et du food and beverage sont à la hauteur des expectatives des visiteurs.
Le Festival de Faqra: une histoire d'amour entre les Libanais et ce magnifique endroit où chaque instant est un event à lui tout seul.
Bravo Josyane et Urban Art.

Le samedi 14 fut une journée plus calme, une journée de pur farniente, pour ma femme et moi et une occasion pour suivre en direct sur France 2 le formidable événement sportif des championnats d'Europe de natation où les français ont brillé tous les jours et à toutes les heures. On sait que ces championnats se sont terminés sur une magnifique victoire de la France avec 8 médailles d'or sur les 23 totales que les nageurs français ont gagnées.
Entre les championnats d'Europe d'athlétisme et leurs 18 médailles, et la natation, les athlètes et champions français ont quelque peu fait oublier les déboires de la France en Foot Ball.
Et au moins les gagnants sur le podium ont entonné la Marseillaise avec fierté alors que par ailleurs . . . .
Les français se sont ainsi éloignés de leurs . . . sous-France!

Le Dimanche fut également une journée de calme et de repos et avec un couple d'amis nous sommes allés à l'assaut du Haut Metn, c'est à dire Dhour Choueir, Bois de Boulogne. Je dois avouer que je n'étais pas revenu dans ces villages depuis plusieurs années. D'abord parce que l'armée syrienne était en faction là depuis de longues années (il fut un temps ou on était obligés d'emprunter ces routes pour aller en Syrie et prendre l'avion pour l'Europe, avec tous les inconvénients de "passage" que nous valaient ces pérégrinations inutiles mais imposées par les problèmes de l'époque.
De nombreuses maisons sont habitées. D'autres sont closes (sans arrières pensées. Ou encore en ruines suite aux bombardements, leurs propriétaires n'étant pas revenus pour les réparer et les habiter.

Mais qu'elle est belle cette région avec des forêts encore intactes, des maisons construites dans le pur style libanais et ces petits cafés construits à flanc de coteau et qui vous accueillent depuis . . . 25 ans comme me l'a affirmé le propriétaire du Restaurant "Ain El Ghabeh "dans la Forêt du Bois de Boulogne (quelle appellation héritée du temps du mandat français. . . )
De journées comme çà dans le calme de la montagne libanaise seul le Liban est capable de nous en donner.
Alors comme les Français ont crié Vive la France dans leur championnat, crions tous ensemble Vive le Liban pour la douceur de vivre qu'il nous donne chaque jour depuis l'éternité et jusqu'à l'éternité.
Et vive le Liban, libre, indépendant, éternel.

Un mot pour terminer cette description de trois jours formidables pris "à la Mi août"(vous souvenez vous de cette chanson-je m'adresse aux plus de 60 ans. . . que l'on fredonnait après avoir vu le film Nous irons à Paris. . . ?)

Tout est bien qui finit bien et le film racontant la vie du Christ "à l'iranienne" a été retiré de la programmation des 2 télévisions NBN et Al Manar.
Et c'est grâce à la diligence de M. Tareq Mitri que l'affaire a été réglée à l'amiable.
"Mille Messie " M. le ministre de l'Information.

11 Aout 2010

Une chose positive est sortie du discours marathon du Chef du Hezbollah:
il n' y a pas eu de coups de feu après la fin de son discours comme cela se faisait dans le temps, et il semble bien que lui même avait demandé de s'abstenir de tirer des coups de feu quand il apparaitra. D'un autre côté, également positif, il semble bien que tous ceux qui l'ont écouté ont conclus qu'il n'avait pas prouvé la culpabilité, tant souhaitée, des israéliens mais qu'il a simplement jeté le doute que, peut être ils pouvaient être impliqués. D'ailleurs les commentaires recueillis ici et là prouvent bien aussi que même les inconditionnels du Hezbollah n'ont pas trouvé des arguments probants pour enfoncer le clou de la culpabilité du premier ennemi du Liban. Et tout le monde au 14 Mars a regretté que les accusations tant de fois annoncées n'aient abouti qu'à une série de photos aériennes qui ne prouvent rien sauf que les israéliens ont de " drones " de machines pour nous espionner en tous temps, en tous lieux.

Le titre de L'Orient-Le Jour ce matin met la véritable coupure entre les deux grandes tendances au Liban: "Le 14 Mars fustige, le 8 Mars applaudit"
La deuxième partie de cette phrase nous a rappelé un vers de La Fontaine dans "les Animaux malades de la peste" :
"Ainsi parla le Roi, et flatteurs d'applaudir". . .

Mais bonne nouvelle: ce n'est pas demain que la guerre va éclater et l'été , nous l'espérons tous, se terminera quand même dans un bain de champagne et non dans un bain de sang.
Et cette nouvelle vient à point avec le commencement du mois béni de Ramadan, mois du jeûne et de la prière: nos amis musulmans n'auront pas peur d'entendre le canon tonner le soir au crépuscule et le matin à l'aube.

J'en profite pour souhaiter à tous mes amis musulmans de passer un bon Ramadan et nous prions le bon Dieu ensemble pour qu'il soit vraiment un mois de jeûne dans la paix et la sérénité.

Nous sommes allés voir hier un film vraiment exceptionnel qui va intriguer plus d'un spectateur par son côté étrange et imbriqué. Il s'agit de "INCEPTION" avec Di Caprio. C'est un film qui sort vraiment de l'ordinaire et qui vous emmène dans le voyage du rêve de façon brutale et pleine d'émotions. Ne le manquez pas et surtout ne manquez pas les 7 premières minutes qui posent les jalons du jeu. Car j'ai vu quand même des personnes arriver avec quelques minutes de retard et ils doivent le regretter. Car vraiment chaque minute compte.
Et après avoir vu le film si vous vous mettez à rêver . . . vous êtes des champions!

Le Président français Nicolas Sarkozy a rencontré le président du Conseil Libanais Saad Hariri au Cap Nègre dans le Var au Sud de la France.
Ils ont dû échanger leurs idées "noires" et discuter de leurs "sous-Frances"
respectives. . .
Premières phrases qu'ils se sont échangées comme nous l'a rapporte notre envoyé spécial:
comment ca Var, cher Saad ?
-Ca Varie pas, cher Nicolas

L'agglomération la plus peuplée d'Israë , Tel Aviv sera touchée par des missiles lors de la prochaine guerre, déclare le vice-ministre de la Défense israélienne.
Déclaration malheureuse car rien de TEL pour AVIVER l'envie de Hezbollah de tirer les premiers. . .

Le commandement de l'Armée a publié un communiqué annonçant que ses unités présentes sur le terrain a réussi a maîtriser des incendies dans plusieurs endroits du Liban.
Pour une fois nos militaires n'ont pas fait . . . feu sur l'ennemi!

Visite d'une délégation des députés de Tripoli chez le ministre de l'Energie, Gebran Bassil (tiens je remarque qu'il ne met pas . . . d'œufs à son nom. . . ). Leur porte parole déclare en sortant :"Nous sommes venus simplement pour nous mettre . . . au courant"
Et ils ont quitté en . . . courant!

N.B: Je serais absent jusqu'a lundi prochain pour cause de week end de Fete de la Vierge- Bon long week end

10 Aout 2010

Je suis peut être un des rares Libanais qui n'était pas devant son petit écran hier pour la conférence de presse de deux heures du patron de Hezbollah qui était sensé nous présenter la preuve de la culpabilité d'Israël dans l'assassinat du Président Rafic Hariri. Il y avait une faible circulation de voitures sur la route de Mkalles que je vois de ma véranda, ce qui me conforte dans mon impression émise dans l'humeur d'hier que les preuves promises ne seraient qu'une hypothèse de culpabilité des israéliens.
Ceci étant je remarque dans le titre de L'Orient Le Jour "Nasrallah: Voilà pourquoi j'accuse Israël", que même le secrétaire général du Hezbollah ne pouvait affirmer à 100% une conviction de culpabilité qu'il nous annonçait lundi dernier comme étant sure et avérée.
De toutes les manières les infos que Sayyed Nasrallah avait rassemblées pour les mettre à la disposition du gouvernement libanais sont beaucoup plus des indications que des preuves.
Et "l'épreuve" c'est nous les libanais qui allons continuer de l'endurer.

En fait l'été a été très chaud. Non pas seulement du point de vue politique mais aussi du point de vue climat et température brûlante. Heureusement que toutes les tensions politiques sont restées loin de la portée des armes que chaque partie fourbit pour en découdre avec l'autre. Mais maintenant que le test de la déclaration accusatrice du Hezbollah est terminée nous devons prier que d'autres problèmes ne viennent pas envenimer le cours pacifique de notre vie quotidienne. Et si M. Ahmadinejad a envie de visiter le Liban il est le bienvenu mais il devrait choisir la fin des vacances d'été car sa venue sera certainement le prétexte à moultes explosions de joie et d'applaudissements... "del-Iran" (déjà faite je le sais, mais je la fais pour les nombreux lecteurs qui découvrent mon blog jour après jour. )

Il semble que l'initiative du Président Sleiman d'en appeler aux libanais fortunés d'aider le Liban en achetant des armes pour l'armée libanaise est en train de faire tâche d’huile. . . Selon l'information officielle. Mais aussi riches que puissent être les riches, aussi fortunés que puissent être les émigrés libanais, pour armer une armée il faut une armée de donateurs et de bénévoles. Car l'armée a besoin de tout : depuis le fusil mitrailleur jusqu'aux avions de chasse (on se souvient qu'à Nahr el Bared les bombardements s'étaient faits à partir d'hélicoptère si vulnérables. . . )
Ainsi pour assurer tous ces "vols intérieurs "le Liban a besoin de 'béné-voles"
extérieurs.

Quelqu'un m'a dit: "Tu as vu comment l'ambassadeur de la Syrie se déplace et de quel nombre de voitures il est accompagné. Alors que notre pauvre ambassadeur en Syrie est à peine reçu par leur Ministre tout puissant des Affaires étrangères. C'est à peine si on nous rend compte des activités de M. Khoury en Syrie alors que l'Ambassadeur Ali el Ali (ils sont un; pas deux...) est reçu partout et on lui fait des invitations en son honneur etc. . .
Un peu comme les libanais faisaient avec un autre syrien qui avait "répandu la terreur " et qui "s'était suicidé à bout portant". Ghazi Kanaan, vous vous en souvenez ???
Il y a des libanais qui continuent de croire que nous faisons encore partie de la Syrie.
Et il y en d'autres qui renient cette appartenance.
Qui des deux catégories sont les plus réalistes.
C'est comme si on vous demandait : Etes vous Syriens? ou "six-riens"?

Un grand remue ménage entoure ces derniers jours la marque de BlackBerry un peu partout dans les pays arabes: Emirats arabes- Arabie Saoudite et on parle même du Liban.
Mais cette nouvelle émane des bureaux du président du Parlement. Qui semble lui se plaindre de l'appellation du téléphone multimedia. Il voudrait qu'on l'appelle au Liban "Amal-Berry". Il pourrait dès lors avoir toutes les voix... des lecteurs et des électeurs...

09 Aout 2010

Bonjour et je vous souhaite une bonne semaine.
J'espère surtout que la grande révélation que l'on nous promet pour ce soir sera un petit pétard sans grande influence sur les événements à venir et où tout le monde ne parle que de Paix et non de pétard. De toutes les manières les pétards , on va les entendre quand même car le sujet traite lui même est trop important pour que les fidèles d'entre les fidèles ne lancent pas des pétards pour montrer leur degré d'obédience à tous les mots qui seront dits durant la conférence de presse.

Cheikh Amine a dit une phrase très logique. "Si vraiment il y a des preuves dans l'implication d'Israël dans le meurtre de Rafic Hariri, force est de produire ces preuves au Tribunal spécial pour enfoncer encore plus notre ennemi frontalier". Car après cette mise en scène dramatique qui nous attend ce soir, les preuves auront moins de force que si elles étaient montrées devant le jury de ce TSL si souvent décrié par les uns et porté aux nues par les autres.

20. 30-en ce lundi 9 Aout 2010 sera-t-elle l'heure de la vérité? Et croit on vraiment en face que nous serons fâchés si c'est Israël qui est le véritable assassin de Rafic Hariri ?
Demain sera-t-il différend de ce jour après les preuves apportées?
Aura-t-on un nouveau TSL =Tout Sera Limpide après les preuves.
Ou TSL =Trêve Sans Limite. . . .
. . . ou Tout Simplement Libanais???
A demain???

Pourtant , malgré l'allure de déclaration de guerre que pourrait prendre la preuve de la culpabilité d'Israël , la visite de notre ministre des Affaires qui lui sont étrangères en Iran semble avoir déjà préparé le chemin à une non accusation dans le cadre de la conférence de presse. Puisque notre ministre a souligné que les éléments d'une attaque israelienne contre le Liban ne sont pas reunis.
Guerre ou simple pet . . . arade?

Heureusement qu'il y a des images sempiternelles de la grandeur de notre pays pour nous faire oublier les rodomontade quotidiennes des va-t-en guerre. Et la photo en premiere page de la statue representant le Patriarche Sfeir exécutée par Rudy Rahme nous remplit de fierté et de foi dans les roches de ce pays sanctifiées et éternelles. C'est un Liban de la quiétude et de la paix éternelle dans lequel nous voulons vivre à tout jamais. Pourquoi veut on a tout prix le faire mourir à travers la guerre.

Dans mon livre AMERTUMES écrit en 1990 quand la guerre avait éclaté entre les Forces Libanaises et l'armée du Général Aoun. AMERTUMES est un recueil de poêmes tristes sur la guerre que se livraientr des frères ennemis. Un de ces poèmes s'intitulait Delenda Berytus dont toutes les strophes se terminaient par "Pourquoi a-t-on voulu a tout prix te détruire?"
Le dernier paragraphe se terminait ainsi:

Beyrouth j'ai vu de mon balcon la mort planer sur toi
Les obus assassins se partageant leur proie
Des bombes déchiraient tes veines et tes artères
Te vidaient de ton sang sous une pluie d'enfer
Les larmes dans les yeux je te voyais mourir
Pourquoi a-t-on voulu à tout prix te détruire.

Et pourtant hier dimanche , sous un soleil de plomb nous sommes allés déjeuner à EL RANCHO au dessus de Adma, entre le ciel et la forêt entre le Mexique et le Liban, dans un havre de paix qui nous réconcilie avec nous mêmes.

Qualqu'un peut il murmurer à l'oreille de ceux qui veulent absolument la guerre que nous sommes nés pour vivre le plus longtemps possible.
Et que notre espoir dans ce pays est comme lui. . .
. . . Eternel.

06 Aout 2010

Et voilà on l'attendait depuis longtemps. Maintenant il l'a proclamé urbi et orbi. Le général Aoun se prend pour Jésus Christ. Lisez à ce sujet le titre de l'article consacré à l'affaire de Fayez Karam, son compagnon de route depuis de longues années et qui vient d'être arrêtée pour collusion avec Israël.

Le titre de L'Orient-Le Jour dit: Aoun: "Trois des apôtres du Christ ont succombé... "
En citant Thomas, Pierre et Judas. Avec cette différence que son "Judas" à lui n'a pas réussi à le livrer à ses ennemis. . .
Mais c'est vrai que c'est un peu pousser la plaisanterie trop loin.
Et Jésus-Aoun va de son prêche comme pour prouver qu'il peut devenir Patriarche à n'importe quel moment. Ainsi en refusant de descendre aux enfers avec son adjoint, il s'attend à mériter le ciel, que lui promet son allié du Hezbollah.
Dans la vie du Christ il y a un acteur principal dont notre Saint Général n'a pas dit mot : Ponce Pilate qui, souvenez vous s'est lavé les mains, en déclarant "je me lave les mains de la mort de ce juste !!!"

Sa conjugaison favorite c'est celle du verbe croire: "Je CROIX, tu CROIX, il CROIX", sur laquelle il crucifie son collègue.
Pour sa défense il aurait déclaré :"Ma confiance en lui s'était. . . Hérodée !". . .
Et pour terminer son prêche il dit à ses amis :"Surtout ne doutez pas les uns des autres". . . Soit mais il aurait pu ajouter: "Doutez de moi, tout simplement"

Cet abandon d'un compagnon de carrière, a vu "en face" une mobilisation pour une sorte de "wait and see". . . si toutes ces accusations sont fondées. Ainsi tous les ténors du 14 Mars ont demandé que l'on s'abstienne de juger le général Karam avant que la justice ne le proclame coupable. "
Pages: 1 2

Juin 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    

Jean-Claude Boulos

ECRIVEZ VOTRE COMMENTAIRE en cliquant au bas de chaque catégorie. Découvrez la biographie, les poèmes d’Amertumes, tous les chapitres de La Télé, Quelle Histoire, les articles, les photos de Jicébé…

Rechercher

powered by
b2evolution