Humeurs Passées (Juillet 2010)

01.07.10

Humeurs Passées (Juillet 2010)

Permalien 09:06:06, Catégories: Humeur du Jour, Humeurs passées  

29 et 30 Juillet 2010

J'espère que vous n'étiez pas trop inquiets de n'avoir pas trouvé mon humeur hier 29 juillet. Mais à la vérité quand je me suis mis devant mon ordi pour composer ces quelques lignes que je vous propose tous les jours, je me suis vite rendu compte que je n'avais rien de nouveau à vous raconter et que les mêmes titres revenaient dans mon journal, les journalistes eux mêmes n'avaient pas suffisamment de nouvelles pour remplir leur journal. D'ailleurs je ne sais même pas si les humeurs de ce soir paraitront car en effet mon fils Naji est à Faraya pour le week end loin de son computer ce qui fait qu'il ne pourra pas insérer l'humeur de ce soir. Et Josyane est en plein Festival de Hammana qu'elle produit chaque année avec maestria faisant de ce Festival un incontournable lieu de loisirs et de détente pendant les trois jours qui viennent.

Et moi, hélas vous le savez dès le premier jour, je suis incapable de savoir comment on met un texte sur le web... Mon petit fils sait le faire mais lui il est de la génération des ordinateurs.

Moi j'ai appris à écrire avec le crayon mine et la plume sergent major (vous vous en souvenez...) quand même le stylo à encre était interdit chez les Frères.
Alors soit vous êtes chanceux et Naji aura lu ce texte avant de monter à Faraya ou vous le lirez dès dimanche soir après le retour de votre harcelant week end.

L'image était quand même fort belle. Malgré toutes nos appréhensions que ces visites n'aboutissent à rien. Mais il faut l'avouer, le Roi Abdallah veut absolument pacifier ce pays. Pour des raisons altruistes d'abord car le Liban a assez payé durant plus de 20 ans pour qu'on lui fasse encore payer des fautes qu'il ne commet pas et que l'on commet sur son sol. Pour des raisons égoïstes ensuite, car ses compatriotes adorent notre pays et viennent y passer des vacances d'été qu'ils ne retrouvent nulle part ailleurs au monde. Et nous çà nous arrange pour nos fins de mois difficiles.
En plus il a pris Bachar par la main et l'a même aidé à descendre de l'avion. Pour nous prouver ainsi que tous les propos tenus jusqu'à ce jour ne sont pas des paroles . . . en l'air.
Et tout à l'heure ce sera le moment de pousser des sérénades au moment où le Roi (ou l'Emir ) du Qatar arrivera pour apporter également la garantie que le traité de Doha doit être respecté par tous. Alors chanterons nous :"Qatari qatari" ou "cata. . . rien, cata. . . rien"
Cata comme dans catastrophe!!!

L'Orient nous dit quand même que la Mission est difficile pour Abdallah et Assad. Le premier voudra convaincre les sunnites de ne pas tirer sur les chiites. Le second voudra assurer que le Hezbollah ne tirera pas sur les quartiers ouest de Beyrouth. Les protagonistes libanais vont se rallier un jour au panache blanc d'Abdallah. Et Bachar sourira devant les photographes.
Gare aux réveils difficiles et inattendus.
A moins que notre Saint Michel de Baabda ne soit le véritable stratège pour convaincre tout le monde de nous f. . . la paix.
Quelqu'un m'a dit un jour (ce n'était pas un curé. . . ):" que la paix soit avec vous. . . "puis ne pouvant y résister il continue . . . "et avec vos traits d'esprit. "
Des traits qui me manquent par les temps qui courent.

Carla Sarkozy fait du cinéma. Sous la Direction de Woody Allen. Oh la la ! je vois d'ici les commentaires sarcastiques de tous les diseurs et chansonniers de la capitale Française. Comme par exemple:
--- Carla Brunit sous les spots d'éclairage
--- Carla ne permettra pas les baisers sur la bouche. De peur de mauvaises. . . Allen
--- Sarko le champion des Dix Heures (c'est parait il le temps qu'il consacre à son "boulos" de Président...)
--- Le film s'appellera "Midnight in Paris". Alors tous les paris se font "bisou ou pas bisou, this is the question. . . "
--- Quand on lui a demande si le Président a accepté de plein gré qu'elle tourne un film, Carla a répondu :"Oui. A une condition. C'est qu'on ne le fasse pas chanter. . . "

Bon week end et prions pour la paix au Liban

28 Juillet 2010

Je ne l'ai pas vu mais on me raconte que M. Wahhab a tenu des propos qui auraient pu mettre le feu aux poudres de façon subite. Il était l'invité de la MTV (comment peut on encore inviter de pareils personnages à des interviews longues sans personne en vis à vis. Ce qui leur permet de dire ce que bon leur semble?). La personne qui m'a raconté son interview était lui même incrédule devant le débat ainsi ouvert. L'invité a même dit que si le TSL allait venir arrêter quelqu'un au Liban, ils s'armeraient tous pour tuer les étrangers qui viendront l'arrêter. La grande question qui se pose: doit on par respect du droit à la parole libre, inviter n'importe qui, n'importe quand, à parler à la TV ? L'écran peut être ouvert mais il manquera toujours... le cran aux journalistes pour contrer pareils propos.

"Comme les Rois Mages en Galilée..." Disait une chanson de Sheila. Et on va les attendre au Nord de la Galilée et les regarder avec des lunettes de... Galilée pour voir un peu comment par un coup de baguette magique ils vont mettre tous les discours à l'unisson. Et ce sera difficile! Si chaque jour une des télévisions locales voudra faire la surenchère pour avoir la déclaration la plus alarmante et la plus incendiaire sur le plan politique, on sera loin de chanter la même chanson.

Surtout qu'il y a deux maitres chanteurs qui dirigent les orchestres des déclarations: L'occupant de la Galilée, au Sud du pays, et les discours dé l'Iran qui nous viennent de la Perse percée par plusieurs aiguillons qui commencent à lui faire mal. Puisque Mahmoud Comaty - qui n'est point comateux déclare que "si les concertations avec Téhéran aboutissent le TSL sera de nouveau gelé. "

Une déclaration qui va geler les libanais avides de venger tous leurs leaders assassinés grâce aux enquêtes du TSL. Qui se transformerait alors en TSLV ou "Tout Sauf La Vérité". . .
Les pays arabes sont vraiment. . . TSU (tout sauf unis.)
Regardez ce qui s'est passé hier à Amman. L'ennemi juré des Arabes et de l'Iran, Benyamin Netanyahu visite le Roi de Jordanie. On qualifie la rencontre de "tendue". Réaction à la turque de Mahmoud Abbas, Président de la Palestine: "Amman! amman!"

Et ce qui est formidable c'est que cette nouvelle de la visite israélienne en Jordanie jouxte, (en première page de L'Orient Le Jour) avec la photo en couleurs de la Comédie Musicale "Zorro".
Vif succès à Beiteddine, (un festival qui ne finit pas de nous étonner et nous plaire par sa diversité) mais fiasco chez les arabes. Toutefois identité entre la vérité et la fiction, car dans les pays arabes "Les ZORROS sont fatigués".

Autre nouvelle des pays arabes: Les rebelles chiites capturent près de 200 soldats yéménites". Réaction attendue du Chef du Hezbollah, heureux de cette action :"Yé-Men!"
Prochain titre du film à la manière d'Elia Kazan: "A l'EST D'ADEN !"

On se demande parfois si le Général Aoun n'est pas le roi des Chansonniers dans ses déclarations à la presse. Bien sûr il en a gros sur le cœur depuis 1988 et la "révolte" de Samir Geagea contre son pouvoir de "Président et 6 ministres"(comme il se qualifiait lui même. )Mais quand même tant de choses ont changé depuis et si Michel Aoun a fait 11 ans de séjour dans les avenues de Paris, Geagea , lui a purgé une peine de 11 ans emprisonné dans le noir absolu a 20 mètres sous terre.
Alors nous allons mettre la déclaration du patron des Oranges (pleines de pépins) dans le cadre des répliques types du Théâtre de Dix heures quand ils disaient des propos des politiciens :"Ils sont faits pout qu'on en rie".

Horribles images filmées et diffusées par la MTV hier soir sur la pollution de la Mer et des côtes libanaises. Comment peut on nager dans les égouts à ciel et mer ouverts? Comment peut on encore sauver ce qu'il faut sauver? Comment effacer ces images incroyables de saletés et de dégout que nous avons eu le déplaisir de voir? Bien sûr on nous dit depuis longtemps que nos politiciens nagent dans les eaux troubles. Mais ils entrainent leurs compatriotes dans la m... !
En regardant la belle bleue (?) on a ce sentiment de voir "L'amère Méditerranée"

Une histoire vache?! La Catalogne pourrait interdire les corridas. Finis les muletas, les mises à mort, les oreilles de taureaux découpées, et les Olé! Olé!
Et c'est les vaches qui s'inquiètent. Qu'on les amène dans l'arène pour leur crier :"Au Lait, Au Lait !"

27 Juillet 2010

Tout d'abord a tout seigneur tout honneur: Joyeux anniversaire à ma fille Myrna Jacquin mariée et habitant Kingersheim en Alsace. Souvenez vous je vous avais raconté qu'elle s'était présentée aux élections municipales et avait brillamment réussi. Elle est actuellement comme chaque année, à Beyrouth avec Guillaume et Olivier ses enfants et son mari Patrick la rejoint dans quelques jours. Alors ceux qui la connaissent peuvent lui téléphoner pour lui souhaiter Habbé Berdeh!

Et même si le titre de L'Orient-Le Jour parle d'apaisements arabes il n'en reste pas moins que les libanais sont constamment dans l'attente des discours suite du Chef du Hezbollah qui à chaque apparition semble être plus menaçant comme si son désir principal était qu'on lui conseille de ne pas en faire autant car cela ne servira à rien et bien au contraire desservira la cause du Hezb. Il y a comme un parfum de "remettez vous dans les rangs. Même l'Iran ne veut pas de guerre dans le Sud Liban". J'espère que j'ai raison.
Mais on voit mal le Roi Abdallah d'Arabie, l'émir du Qatar et le Président Assad se presser au Liban simplement pour goûter au café avec hab el hal servi au palais présidentiel.
Plus les bons offices de M. Vershbow qui a visité le Président Michel Sleiman avec Michelle Sison. Ce qui a fait dire à l'ambassadrice en sortant du Palais :
"Le Président et moi avons de nombreux points communs. UN les initiales M. S. Michelle Sison et Michel Sleiman. Mais mon avantage c'est qu'avec deux "L" dans mon prénom je peux mieux "voleter" que lui. "

Le Patriarche Sfeir est de plus en plus jeune alors qu'il est nonagénaire. Et il fera la marche dans la vallée de Qannoubine à la fin de l'année qui commémore le 1600 ème anniversaire de la mort de Saint Maron.
Heureux qui vit dans la sphère de Sfeir ce patriarche qui vraiment ne se laisse pas "s'faire".

Philippe Abi Akl joue les pythonisses en déclarant dans son titre: "Pas de guerre à l'horizon. . . mais le cas libanais reste préoccupant. "C'est ce qui ressort en effet des analyses de pas mal de personnalités qui sont allées de leur analyse des déclarations du Chef du Hezbollah, qui semble ménager une fuite en avant par ses propos si durs et si confiants dans la victoire contre Israël. Une situation qui pourrait se résumer par ces deux phrases:
Un journaliste demande au Chef du Hezbollah:
- Alors c'est la guerre?
- Guère répond Nasrallah.

Dans un rapport sur le Liban, la Banque Mondiale indique que le principal défi du secteur de l'électricité au Liban était de regagner la confiance des consommateurs. Il faut absolument inforner les consommateurs des prestations de l'EDL.
"Oui répond le Ministre c'est tres beau tout çà. On peut informer le consommateur. Mais comment le mettre . . . au courant?"

Une bien bonne pour terminer:
"-Etes vous jamais allé à Bayreuth?" demade -t-on à Woody Allen
-"Absolument pas . D'ailleurs c'est mieux ainsi. Car chaque fois que j'entends du Wagner j'ai envie d'envahir la Pologne. . . "

26 Juillet 2010

L'index est toujours pointé, menaçant, vindicatif, "avertissant". Le ton est toujours sûr, grave, sérieux, mettant en garde les sceptiques sur les menaces dans l'avenir provenant d'où? le mot n'est pas dit. . . Les expectatives sont toujours les mêmes : catastrophiques, guerrières, jusqu'au boutistes.

Et les explications qui suivent sont toujours les mêmes: chant du cygne? Derniers soubresauts verbaux avant le soubresaut mortel de la guerre sacro sainte contre l'ennemi commun? Rideau de fumée pour camoufler quelques camouflets à venir et précédant les accusations d'un TSL(Tout Semble Limpide. . . pour continuer mon jeu du TSL de l'autre jour. . . ). On ne sait pas, on ne sait plus.

Et peut ètre le titre de L'Orient de ce matin donne-t-il l'explication la plus juste "On veut une commission libanaise pour dynamiter le TSL".
Voilà le mot lêché: "commission". Et quand on sait que le Libanais est très fort pour prendre des commisssions pour tout ce qu'il fait pour les autres, on comprend mieux pourquoi les sujets abordés dans chaque apparition sont des menaces et des promesses.
Imaginons un instantt un tribunal libano-libanais en train de juger le meurtre de feu Rafic Hariri. Déjà que pour les simples délits de vol et de larcin, les tribunaux sont incapables de juger un chrétien si la victime est musulmane, ni d'accuser un syrien si le tort vient de l'autre côté du Barada.
Et de commission en commission on arrivera à ce que cherche le Hezbollah:la soumission !
Qui est prêt à jouer ce jeu là? Il semble que les Rois arabes viennent au Liban pour cet immense jeu d'échecs.
Pourvu que personne ne joue le fou du Roi!

Kamel el Assad a accompagné une longue partie de notre vie . Et ses nombreuses réélections à la tête du Parlement en avait fait un prestidigitateur de la chose politique . Si on ne devait lui redevoir qu'un seul acte courageux dans sa vie, il suffirait de citer l'élection de Bachir dans la salle de l'Ecole militaire où, l'un après l'autre, les différents députés sont venus élire le Bash.

Pour essayer de créer un nouveau Liban né d'une guerre qui nous avait été imposée. 21 jours plus tard, le voilà qui présidait une autre séance parlementaire pour l'élection de Cheikh Amine.
C'était en 82. C'était il y a longtemps. C'était le temps des fleurs. Maintenant c'est le temps des pleurs.

Ce titre au dessus d'une photo de Walid Joumblat recevant avec Talal Arslane une délégation de druzes arabes de Palestine: "Nous sommes au Seuil d'une époque délicate de notre Histoire"
J'avais tout d'abord lu :"Nous sommes au DEUIL d'une étape délicate de notre histoire.
Mes lecteurs choisiront.

Décidément les libanais sont incroyables. Ils préparent encore un bateau pour être envoyé à Gaza Mais les organisateurs restent anonymes. Comme les sociétés. Et Israël menace. Mais bien sûr il n' y a pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre.
Et le jour où le "dé de Sourd sera jeté, c'est Sour qui sera la victime des . . . Tyrs bien sûr.
Qui conseillera à Rima Farah de mettre une . . . Sourdine à son projet?

Le mano a mano entre les deux plus grands cyclistes du moment était magnifique à voir. A la veille du contre la montre seulement 8 secondes séparaient Contador de Shlek. Le contre la montre a donné son verdict et Contador a gagné son troisième tour. Ah ces espagnols ils raflent tout.

"Ah ce Contadore!" serait le jeu de mot de rigueur à la fin de ce tour de France. Surtout qu'il a battu Andy éSchlek et mat !

23 Juillet 2010

C'est l'anniversaire de la Révolution égyptienne qui avait mis fin à la Royauté et établi la République dans le pays des Pharaons. Nous étions à Noel 1952, au Caire, pour assister au mariage de mon frère ainé Gaston avec Mimi Dalati, d'origine égyptienne, et il y avait encore à l'époque, le Général Néguib, qui avait mené le coup d'Etat. Il y avait encore des séquelles des incendies qui avaient ravagé des hôtels de luxe et des appartements sur le bord du Nil. Quelques mois plus tard Nasser prenait le pouvoir et le Roi Farouk quittait l'Egypte vers son exil définitif de la Terre des Pharaons.

Toute la politique dans les Pays arabes allait changer: la guerre de Suez eut lieu, Nasser étendit son influence dans tous les Pays arabes (y compris au Liban (l'insurrection contre Chamoun en 1958). La Syrie formait un seul pays avec l'Egypte. L'Egypte fit la guerre à l'Arabie et au Yemen. Mais la Palestine fut victime des dissensions arabes. Et attend toujours de savoir ce qu'elle va devenir.

Cette petite digression historique est due bien sur au souvenir anniversaire de la Révolution égyptienne. Et hier sans que le ton et le contenu ne soient les mêmes nous avons assisté à un discours qui dans le fond prône l'hégémonie d'une partie de la population envers l'autre partie, devenue avec les années, l'exil et l'appartenance à des pays autres que le Liban, une minorité congrue (et pratiquent désarmée. . . )face à une majorité qui proclame en martelant le discours :"Le véritable Etat , c'est moi !!!"
Le ton était quand même plus doux hier soir, mais la menace était la même. Si on nous accuse de meurtre, on verra ce qu'on verra.

Mais c'est tout vu et il faut faire avec. . . comme disent les français.
On nous donne de plus des leçons de retenue dans les discours et dans le même temps on élève le ton jusqu'à en devenir dictateur de la seule idée qui soit acceptée: c'est Israel qui a tué, et derrière elle, les Etats Unis.
Le discours bien entendu devient . . . dé l'Iran. Surtout qu'il est prononcé avec des yeux. . . persans ou perçants , au choix!

Joumblat déplore les discours "crispés" dont ceux de Geagea. Si le Fleuve de Beyrouth n'était pas réduit a un simple filet d'eaux d'égouts en été nous aurions dit comme dans ce proverbe libanais: "Le fleuve emporte tout dans son lit vers la mer". Or il n'y a pas très longtemps et pour être sûr de gagner les élections de la montagne, le leader druze avait une autre sorte de discours. Et ses amis aussi. . .

La politique est un long fleuve tranquille. Surtout quand il a des affluents influents qui viennent du Djebel Syrien.
Mais pour sauver la situation politique ambiguë dans laquelle il se débat, le Festival de Beitedinne a trouvé la solution.
En programmant une nouvelle opérette: "Zorro est arrivé".
Et les masques tombent !

Drôle de titre dans L'Orient-Le Jour et je suis sûr qu'ils n'ont pas fait exprès "RIFI et les chauffeurs de taxi évoquent les "transports" en commun"
Fichtre !On savait que le Liban était un pays de la débauche sexuelle, mais des transports en commun avec le Chef de la Sécurité Intérieure . . . çà mérite un retrait de permis.
. . . Pour mauvaise conduite ! bien sûr.

Saoudi promet de débarrasser Saida de la montagne de déchets. Il ne s'agit évidemment pas d'un prince Saoudien bien sûr mais du nouveau Président de la Municipalité de la capitale du Sud.
Qui a parait il plus de "Six Dons" pour accomplir des miracles.
Wait and "sea". Car d'égouts et de boueurs on ne discute pas !

Décidément, nos couturiers font le "buzz" à Paris.
Non seulemnt le buzz mais aussi du bon business. Et les Saab. Kayrouz, Murad et Chakra ont attiré une foule très grande de parisiennes pour admirer les défilés.
D'où personne ne s'est défilé.
La mode des artistes français battue à plate . . . couture.
Autrement dit : les dés sont jetés.
Bravissimo!

21 Juillet 2010

La tension actuelle qui règne dans le Pays est ressentie non seulement dans les milieux officiels (le président Sleiman se sentant forcé de conférer avec trois pôles de trois rites différents: Siniora représentant les sunnites, Michel Aoun représentant (?) les maronites hors du circuit du 14 mars et Raad représentant le Hezbollah chiite. ) mais aussi dans les conversations de tous les libanais qui essaient de comprendre si la guerre va être déclarée avant la fin des vacances ou au début de l'année scolaire . Et tout le monde sort son argument prouvant par là même combien la politique politicienne fait partie intégrante du caractère et de la culture des libanais.
Et même si les gens n'y connaissent rien dans la stratégie politique des différents acteurs présents sur la scène libanaise vous les voyez, vous ?expliquer avec des effets de robes d'avocat que si le Hezbollah etc. . . et le Général etc. . . avec l'aide des Amalistes etc. . etc. . . il y aura un affrontement entre les forces Libanaises etc. . . etc. . . etc. . . et les zghortiotes et que etc. . . etc. . . etc. .
En résumé:
-La guerre???
-Guère!
-La Paix?. . .
-P--- !

D'ailleurs à force de se braver sur des sujets relativement inopportuns, les différents protagonistes pouvaient penser au danger qui pourrait menacer le Liban à cause de leur discorde (comme une soudaine mais néanmoins possible attaque israélienne), ils pourraient paver la route à une certaine entente qui ferait l'économie d'une anarchique guerre contre les fantômes, alors qu'Israel en profitera pour venir occuper ce qu'ils ont toujours eu envie
d'avoir:les eaux du Litani sur lesquelles depuis 50 ans les Libanais n'ont pu se mettre d'accord sur la manière de les exploiter.
Et Israël rumine cet adage adapté à la situation: "discutez discutez , il en restera toujours quelque chose . . . que nous viendrons prendre sans permission. "

On parle beaucoup de trois initiales ces quelques temps ces trois initiales étant TSL ou Tribunal Spécial (pour le) Liban. Alors le Hezbollah l'attaque. Les Kataebs le défendent. Le 14 Mars s'y accroche. Et pourtant ce serait simple de faire l'unanimité autour de ces trois lettres de l'alphabet mais avec quelques significations différentes comme:
-TSL = Traité syro- libanais
-TSL= Turquie Syrie Liban pour ceux qui rêvent de l'occupation ottomane
-TSL = Tirez Sur Liban comme les israéliens le souhaitent pour détruire des bases.
Trouvez en d'autres et envoyez les moi pour nous tirer de ce Traquenard Sur Liberté.

Le Ministre de l'Intérieur Ziad Baroud est en train de venir le ministre incontournable de notre gouvernement et un héros adulé par toute la population libanaise en raison de son franc parler et de ses prises de positions nettement libanaises. "Il revient au gouvernement de répondre de la meilleure façon à Hassan Nasrallah. "
Prions que cela ne déclenche pas un . . . baroud dont on pourrait aisément faire l'économie. . .

Que se passe-t-il à l'aéroport? A Noël un avion de la Ethiopian chute en pleine mer. Il y a deux semaines un homme se "glisse" dans la roue d'un avion et trouve la mort. Hier dans la nuit un avion de la Gulf air fait un atterrissage forcé, après l'éclatement de la vitre du cockpit d'après le pilote (qui ne s'est pas envoyé en l'air sur un coup de tête. . . ) à des tirs à Dahyé. Ce qui a été démenti par le vice Président de l'aéroport Mohammad D. qui a dit que la vitre s'est brisée pour des fautes techniques.
D comme démenti ou comme Death en anglais. Ou encore comme Destin. . .

Et pendant ce temps là les Festivals continuent de battre les records des entrées et présentent des shows absolument magnifiques et uniques. Et je ne peux que conseiller à ceux qui ne les avaient jamais vus d'aller applaudir la troupe des Riverdance a Byblos à partir de ce soir. Ils sont absolument F-A-B-U-L-E-U-X !
Un moment de détente (a ne pas confondre avec la détente du fusil...) et d'émotion intense.

Je serai absent de mon blog demain jeudi. A vendredi donc Inch'Allah

20 Juillet 2010

On a beau applaudir à la rencontre du président Assad avec le président du Conseil libanais Saad Hariri, il n'en reste pas moins que de nombreux problèmes restent encore en suspens comme on nous l'annonçait hier. Et malgré les 3 tête a têtes entre les deux hommes, force est de reconnaitre que des problèmes restent non résolus et sans vouloir me répéter, il faut espérer que les choses aillent mieux entre deux jeunes présidents. A la condition que le libanais ne soit pas le vassal du Syrien. Mais parions que la raison du plus fort restera toujours la meilleure dans ces dialogues qui ont repris mais qui gardent quand même un fumet de dialogue entre le seigneur et son subalterne, tant il est vrai le seigneur tient les clefs de la stabilité au Liban en agissant sur les sous fifres libanais prêts à tout pour plaire au Maitre de la Syrie.

D'ailleurs il y a des interventions qui ne trompent pas. Comme cette logorrhée de déclarations hostiles aux Forces Libanaises et plus particulièrement à leur chef Samir Geagea. On voit soudain réapparaitre un certain Choker devenu ministre par les efforts du Syrien et du président Lahoud conjugués et qui est un pâle personnage dont le passage au gouvernement est à porter sur tous les actes de soumission des régimes prosyriens qui se sont succédés au Liban.

Cette ambiance délétère est néfaste certes à la stabilité du pays et mon conseil aux medias qui se respectent de simplement boycotter ces déclarations qui créent la zizanie entre les fractions de la population. Pourquoi les grandes télés a forte audience ouvrent-elles leurs antennes à ces fauteurs de trouble.

Le Cinéma a commencé par être muet. Puis il est devenu parlant.
Ne peut on faire revenir ces politiciens loquaces à l'ère du muet.
Même si les connaisseurs en politique qualifient leurs discours de "Parole, parole, parole" comme dans la chanson de Dalida.

Heureusement d'ailleurs que toutes ces paroles dites par les uns et par les autres ne dépassent pas les frontières de notre pays. Et ne sont pas diffusées par les télévisions étrangères.

Sinon nous n'aurions pas eu ce million de touristes jusqu'a fin juin au Liban.
Imaginez les étrangers écoutant le discours du chef de Hezbollah l'autre jour, ou les invectives quotidiennes contre les Forces Libanaises et les réponses de celles ci aux attaques auxquelles elles sont confrontées, qui oserait venir nous visiter dans une ambiance aussi envenimée.

Les gens habituellement contractent une assurance tous risques. Pour venir au Liban les visiteurs devraient contracter une assurance...touristes !

Pour détendre l'atmosphère un peu tristounette de cette humeur, je vous propose quelques réparties tirées du Livre :"Vous n'aurez pas le dernier mot"

Un Père Jésuite demande son chemin à Alphonse Allais. Et le célèbre humoriste de répondre: "Vous ne trouverez jamais, mon Père. C’est tout droit !...

Louis XV apostrophe le Marquis de Bièvre :
-Marquis, on dit que vous faites des calembours sur n'importe quel sujet. Faites en un sur moi!
- Impossible, Sire: Votre Majesté n'est pas un sujet !

Un noble aborde Adolphe Thiers et lui demande:
- Monsieur Thiers de qui descendez vous ?
Thiers d'un trait:
-Moi, Monsieur je ne descends pas .Je monte.

La dernière est de Guitry:
-Monsieur Guitry, comment voyez vous la vie amoureuse?
-C'est très simple: on se veut et on s'enlace. Puis on s'enlace et on s'en veut !!!.

Bye à demain. Jour de grande joie. Notre fille Myrna arrive au Liban avec ses enfants pour les vacances d'été.

19 Juillet 2010

Tout d'abord et à tout seigneur tout honneur, une bonne Fête à tous les Elie que je connais ou que je ne connais pas. Et le prénom est très courant au Liban où le Saint a de nombreuses églises en son saint nom.
Et pour paraphraser un célèbre dicton, dû au Christ d'ailleurs: "Beaucoup seront appelés mais peu seront. . . Elie"

M'étant déchargé de cette tâche heureuse, il faut avouer que l'ambiance politique n'est vraiment pas aux accolades et aux vœux de bonnes Fêtes, en ce moment du Liban.
Et depuis la mini déclaration de guerre psychologique contre les "suppôts" d'Israël qui se trouvent partout sauf dans les rangs du Hezbollah, lancée l'autre jour par le Chef du parti hégémonique au Liban, il y a comme un malaise dans le rang du 14 Mars et chacun y va de son discours dans lequel il défend tous les membres du 14 Mars en essaynt de dégonfler le ballon très dangereux lancé par le Chef du Hezbollah.
Et que peut on dire du timing de cette déclaration et de ce discours très long et très incisif surtout, prononcé la veille de la visite de Saad Hariri et de nombreux ministres à Damas?
Il est vrai que nous avons ramené pas mal d'accords signés entre les deux pays voisins et "frères?", mais l'essentiel reste encore à signer et on sait très bien que notre grand voisin s'abstiendra de signer tous ces projets d'accord. A commencer par le tracé des frontières puisque le ministre syrien des Affaires étrangères Walid Moallem (qui porte bien son nom quand il s'agit de donner des "leçons" aux Libanais) nous raconte que ce protocole n'a pas été signé car les références auxquelles on revient ne donnent pas l'exacte vérité, des Libanais vivant sur de terres syriennes et les syriens vivant sur des terres libanaises, (Je note simplement que dans le reportage diffusé la veille par la MTV, on montrait bien que les Syriens habitent sur des terrains libanais fertiles et bien arrosés par l'eau. . . ) en passant par notre indépendance nationale tronquée et par l'omniprésence de la décision syrienne grâce à ses acolytes au Liban qui remuent terre et ciel quand il s'agit de décision que le Liban veut prendre indépendamment de la volonté syrienne.

Je passerai sous silence l'affaire des disparus. Car à force d'exiger de la Syrie de les rendre, les geôliers ont dû certes exécuter ces pauvres libanais que leurs familles ne reverront plus.
Depuis son retour, Saad ne dort pas sur du . . . hariri (comme le dit un proverbe libanais...)

D'ailleurs pour corroborer mon argument, notre ami Nagib Aoun conclut sa "chronique' un peu de la même manière quand il dit que "les choses se mettent, en place, progressivement, cyniquement, selon un plan préétabli. . . " en concluant que "Plus que jamais , la balle, aujourd'hui , est dans le camp de Daniel Bellemare. "
J'ajouterai que la balle va tomber dans une" belle mare" de m...
Attention danger!

La concurrence battait son plein hier entre Saint Charbel et Saints Sarkis et Bakhos. Entre le Kesrouan et le Caza de Jbeil. Car si le Saint Patriarche a célébre la messe à Ghiné dans l'Egflise Saints Sarkis et Bakhos, le Président de la République priait Saint Charbel dans l'Eglise du même nom à Annaya.
Ce qui a mis les députe des deux cazas dans un dilemme assez cornélien. Qui suivre les guêtres militaires ou les mules sacerdotales?
Allons restons civils . . . et loin d'être "si vils"

Mois je ne veux pas critiquer le général Aoun pour ne pas avoir accueilli le Saint Patriarche, lui qui se targue d'être le plus grand maronite parmi les maronites et le plus hezbollahi parmi les chiites. Mais même Henri IV avait dit "Paris vaut bien une messe quand il lui fallut quitter le culte protestant pour devenir catholique et occuper le trône de la France".
Le Kesrouan que vous avez conquis mon général, ne vaut il pas une messe célébrée par un Patriarche maronite pour la première fois depuis 1935? Conclusion répétée: Aouni soit qui mal y pense. . . "

Tel beau père tel beau fils. . .
Kalam Bassil fait assumer aux Forces Libanaises la responsabilité d'avoir saboté les canalisations d'eau à Batroun.
Quand il était aux PTT Gebrane disait "Allo Allo".
Quand il est à Batroun, il continue de dire :"Ah l'eau ah l'eau!"
Et le député Zahra de lui répondre "Eau la Eau La !"

16 Juillet 2010

Comme chaque vendredi, je ne serai pas très long car c'est le début de week end et j'ai un tas de choses à terminer au bureau avant de m'en aller vers le congé de week end.

Demain le 18 nous avons à l'AFEL l'opération Portes ouvertes où les amis de l'AFEL viennent à Jouar Bouachek pour voir les enfants en train de chanter, de s'ébattre en plein air et de présenter un show à leurs parents et amis. C'est une journée rare d'émotion et de don de soi. Soyez vous aussi un ami de l'AFEL et écrivez moi pour de plus amples renseignements.
Le sourire d'un enfant battu vaut plus que tout l'or du monde.

Avez vous lu l'article signé par mon fils Naji dans la page des Sports de ce matin dans L'Orient-Le Jour il vaut la peine je vous le jure. Il est intitulé "Campeone de Todo" et montre combien l'Espagne est championne dans une vingtaine de sports. Peut être même Naji pourrait le transcrire sur mon blog pour vous permettre de le lire. (bonne idee : Naji ;)

Allez c'est tout pour cet après midi. Je rentre.

Bon week end

Campeone de Todo
Naji Boulos

Le 28 mars 2001, lors de la venue de l’équipe de France de football, double championne du Monde et d’Europe, à Valence pour affronter l’équipe d’Espagne, le quotidien sportif espagnol Marca avait titré à la Une de son journal : « Campeone de Nada ». L’Espagne du sport allait mal et le constat d’échec cuisant : le pays présentait un palmarès désespérément vierge.

10 ans après, les choses ont bien changé, les années 2000 furent celle de l’Espagne qui a tout écrasé sur son passage.

La victoire éclatante en Coupe du Monde 2010 - un trophée attendu depuis 80 ans - est sûrement le plus grand succés de cette nation passionnée de football.
Mais, pour les amateurs de sport qui suivent l’actualité de près, cette victoire n’est que l'apogée d'une décennie incroyable qui a vu l'Espagne, pays qui n'a jamais eu la réputation d'une nation sportive, rafler tous les titres au niveau des équipes nationales, des clubs et au niveau individuel. La série est impressionnante, aucun grand pays sportif n'a réussi une série aussi belle, aussi parfaite.

Tout a commencé en 1998 par la victoire espagnole au Mondiaux de …Water Polo (elle récidive en 2001) et puis tout s'enchaine dans tous les sports et toutes les disciplines.

Champion du Monde de handball en 2005, de basketball en 2006, champion d'Europe de volleyball et de football en 2008 et de basket en 2009.

Toujours en équipe, l'Espagne vient d'aligner deux victoires consécutives en finales de Coupe Davis (2008-2009) après avoir glané le trophée en 2000 et 2004.

Au niveau individuel, Fernando Alonso a decroché la lune en Formule 1 en 2005 et 2006, et Rafaël Nadal a conquis l'Everest du tennis mondial en alignant 8 titres de Grand Chelem (série en cours) et déjà plusieurs semaines au sommet du classement ATP.

Et que dire des champions espagnols de cyclime qui ont trustré les victoires lors des derniers Tour de France (Perreiro 2006, Sastre 2008 et Contador 2007-2009).

Enfin, quand on parle de l'Espagne on ne peut que citer les victoires phénoménales des clubs de football en Champion's League (Real Madrid 2000 - 2004 et FC Barcelone 2006 - 2009) en plus des Super Coupe et Coupe Intercontinentales.

Vous en voulez encore ? Jorge Lorenzo et Dani Pedrosa sont en tête du classement MotoGP et termineront surement la saison sur les plus hautes marches du podium.

L’Espagne passionne, l’Espagne fait rêver, l’Espagne est tout simplement sur le toit du monde.

15 Juillet 2010

Salut à tous mes lecteurs. Qui doivent être perplexes devant les nouvelles qu'on leur diffuse à la télévision ou qu'ils lisent dans leur quotidien. En effet notre pays a cette qualité (?) de créer un problème par jour afin de donner le change et ne pas permettre à sa population de vivre dans l'euphorie d'une saison d'été formidable où les Festivals redoublent d'imagination pour attirer un public libanais nombreux et un public étranger venant par centaines passer leurs vacances chez nous.

J'ai déjeuné hier et aujourd'hui avec un Libanais mi cinquantaine qui vit aux Etats Unis depuis de très longues années et qui revient au pays pour essayer d'echapper -oui le mot est de lui- à la mauvaise crise économique aux Etats Unis qui est en train d'affamer des millions d'étatsuniens pris dans la tourmente de la crise économique. Il est pilote d'avion et il va peut être se faire engager au Liban, ce qui lui apportera du travail et la tranquillité.

Quand il vous décrit la manière de vivre des amerloques aux Etats Unis vous avez une envie soudaine de plonger votre main dans vos poches et lui donner les quelques dollars pour soutenir l'Economie du Pays le plus riche du monde mais aussi le plus endetté.
L'Amérique du Père-IKE est loin très loin derrière nous. Et malheur que cela ne devienne pas les Etats Non Unis d'Amérique (ENUA) si l'on tient compte des différences entre l'Etat richissime de New York et le misérable Alabama au Sud.
Dollar c'est tout près de . . . douleur.

M. Pietton, Ambassadeur de France n'y est pas allé par quatre chemins hier en prononçant son discours à la Résidence des Pins à l'occasion du 14 Juillet.

Il a en effet déclaré que les derniers incidents au Liban Sud sont "inacceptables". Bien sûr qu'ils sont inacceptables. Voilà un pays qui en 25 ans de mandat a établi toute une infrastructure économique sociale voire politique en nous enseignant certes cette phrase mensongère :"Nos ancêtres les gaulois. . . " mais en établissant une vraie démocratie permettant les élections de plusieurs présidents de la République libanaise qui se sont succédés pour arriver sous l'impulsion du général de Gaulle à nous accorder notre indépendance en 1943. Une France, qui n'a pas hésité à lancer les troupes du général Gouraud (à ne pas confondre avec . . . Gemmayzeh. . .) contre les troupes syriennes venues de Damas pour imposer leur tutelle sur le Liban, dont ils savaient l'attachement à la liberté absolue et à l'esprit d'indépendance insufflé déjà sous l'Emir Fakhredine el Maani, en envoyant des troupes reconquérir le petit pays et le phagociter dans ce qui aurait être la Grande Syrie (scierie auraient dit les survivants de cette petite guerre). Gouraud avait battu les troupes syriennes et le Liban est resté indépendant. . . mais dépendant hélas du bon plaisir des Syriens qui n'ont jamais cessé de menacer son indépendance: fermeture de la frontière en 1950, appui aux anti chamouniens en 1958, appui total à la "résistance" palestinienne qui se trompant d'ennemi avait déclaré la guerre aux Libanais au lieu d'aller se frotter aux Israéliens, attaque des forces syriennes en 1972 contre l'armee libanaise, appui des Syriens aux forces antigouvernementales en 1975 etc. . . sans oublier la longue occupation du Liban jusqu'au déclenchement du processus du retrait engagé par le 14 Mars.

Et pour en revenir au discours de M. Pietton après cette longue digression, les soldats français n'auraient pas été agressés par la population sans un accord tacite de la Syrie accordé aux adeptes de Hezbollah au Liban-Sud.
Et le mot "inacceptables" montre bien le degré de "sous-france" de la grande nation amie du Liban, devant les agissements soutenus par Hezbollah et Amal

Et mon ami Philippe Abi Akl résume dans le titre de son "éclairage" toute l'absurdité de la situation au Sud: "La France attaquée pour son attachement au principe d'un Etat libanais digne de ce nom. "
Or durant la guerre de vingt ans qu'a connue le Liban entre 1973 et 1993 on reprochait aux Chrétiens de vouloir faire leur propre Petit Liban dans les frontières actuelles du réduit où vivent en majorité les chrétiens.

Et aujourd'hui personne ne parle de ce mini Hezbollah Land dans lequel ne vivent que les partisans ou les coreligionnaires de Hezbollah, qui impéritie des chrétiens aidant, sont devenus également les propriétaires fonciers et religieux de la Banlieue Sud, hier encore , havre de la convivialité islamo-chrétienne.
Et la France toujours fidèle à ses principes insiste pour avoir un Liban Etat digne de ce nom. Un Liban Etat (état au singulier) et non Liban Etats (écrit au pluriel)
Tant que nous aurons des ambassadeurs français de la qualité de M. Pietton, le Liban ne pourra que mieux . . . marcher de l'avant.

Les droits des Palestiniens ajournés de deux mois. C'est logique, dans un pays où les libanais à cent pour cent n'ont pas tous leurs droits de citoyens, il était normal qu'on renvoie aux calendes grecques les droits des Palestiniens.

La Ligue arabe devrait résoudre ce problème en distribuant les réfugiés palestiniens dont le nombre approche les 600. 000, m'a t on dit, en envoyant ces familles dans les différents pays arabes. Ils sont 22 à la Ligue arabe. Ce qui donnerait une quote part de 600. 000 : 22 = 27272 par pays. Alors ce serait plus facile à gérer. Mais de tout temps la Ligue arabe a été traité comme étant comme le crocodile sur la peau duquel l'eau ne tient pas.
En appliquant cela, certains diront "La Ligue-a-tort"

Mais on aura leur peau !

14 Juillet 2010

Nous nous sommes réveillés dans notre jeunesse, nous les "jeunes" de ma génération, au son des fanfares et des trompettes de la Revue célébrant le 14 Juillet jour de la Révolution Française et Fête Nationale de la France. . . C'était le temps où dans la première page de notre livre d'histoire on lisant :"Nos ancêtres les gaulois avaient les cheveux blonds et les yeux bleus. . . ".

J'avais neuf ans quand les descendants de la France, avec certains sénégalais (qui eux aussi avaient des ancêtres blonds aux yeux bleus)(!!!), embastillèrent (pour parler gaulois . . . ) les Présidents de la République et du Gouvernement quand ceux là avaient proclamé l'Indépendance du Liban mettant fin ainsi au mandat de la France qui lui avait été octroyé par la SDN (la Societé des Nations). Nous étions indépendants mais depuis ce temps là une des festivités les plus courues par les Libanais toutes confessions confondues, reste encore la réception à la Résidence des Pins célébrant le 14 juillet.

Et les images de la revue des armées sur les Champs Elysées reste un évènement à voir tant le faste, la minutie dans le défilé, le millimétrage des passages des soldats sont extraordinaires et donnent le reflet de la première Nation Française à instaurer la République en chassant les Royautés héréditaires.
On ne peut pas le nier: le Libanais toutes tendances confondues a la civilisation française bien ancrée en lui.

Comme un écho à mon article d'hier sur l'état de la sécurité à l'aéroport de Beyrouth, je lis aujourd'hui que l'on s'active pour trouver des solutions. En attendant, si on revenait au slogan lancé par les forces libanaises et la LBCI en pleine guerre: "Halate, Hatmann".

Quand on est à cours d'arguments dans une discussion dans notre pays, on laisse porte ouverte aux insultes. C'est ce qui s'est passé semble-t-il à la Haye entre le général Sayyed et M. Bellemare.
Ce n'est point un doigt d'honneur que l'on s'est échangé mais une . . . Haye d'horreur.

Une délégation de l'AIL Association des Industriels Libanais) a visité le Président Hariri. Elle était présidée par le Président Neemat Frem.
Quand ce dernier s'est précipité pour saluer le premier Ministre ce dernier lui a dit :"Isteze Nehmat drob Frem. . . vous sentez. . . l'AIL !!!

Plus demain. Ciao

13 Juillet 2010

Maintenant que la Coupe du Monde réside pour quatre ans en Espagne, que la liesse s'est terminée, que la fièvre du Foot est tombée, puis- je me permettre d'attirer votre attention que sur France 2 vous avez un programme de choix en suivant le Tour de France cycliste. Ce n'est pas une invitation pour voir qui de Contador , ou de Schlek ou d'un improbable Armstrong (maudit par toutes ces chutes dont il aurait pu se passer...) foncer dans la descente et se dandiner en danseuse dans les montées des Alpes, mais surtout un conseil afin de découvrir la beauté d'une France que vous ne connaissez pas et que vous n'aurez sans doute jamais l'occasion de voir tant les images prises par hélicoptère sont belles à voir: Falaises montagneuses escarpées, châteaux inconnus du public, villages absolument magnifiques perchés à flanc de montagne. Vraiment le spectacle est digne d'être vu. Il est tout simplement enchanteur!

Enchanteur n'est pourtant pas l'adjectif à utiliser en ce moment pour décrire le paysage politique libanais qui ne cesse de se durcir a cause des positions des uns et des autres. Et nous, citoyens qui nous attendions à un été où on nous aurait laissés tranquilles, déchantons en voyant que 35% des réservations des touristes ont été annulés. Les Festivals vont bon train certes, mais quand on voit comme il est facile de s'approcher d'un avion sur le tarmac et se faire tuer par les roues de ce même avion, quand on voit comment le reporter de la MTV s'est approché, tout près tout près de la grille en fer barbelé sous laquelle on peut passer le plus facilement du monde, quand on voit le Directeur de l'aéroport démissionner de son poste devant l'impéritie totale des autorités militaires de l'aéroport, ce même Général Walid Schoukair pour qui le Hezbollah et Amal ont remué ciel et terre quand il s'était agi en Mai 2008 de le dégommer de son poste (avec l'appui ô combien furieux de M. Walid Joumblatt. . . ) ce qui nous avait valu la guerre du 7 mai, l'investissement de Beyrouth Ouest par des forces du Hezbollah qui tiraient sur chaque sunnite qu'ils rencontraient, l'encerclement de Saad Hariri, de Walid Joumblatt et autres vedettes du 14 Mars habitant Beyrouth Ouest. . . quand on voit tout cela dis-je, on comprend mieux le peu d'enthousiasme que les touristes reviennent au Liban alors que les réservations nous promettaient le plus bel été depuis longtemps.

Un Cheikh nous a annoncé la fin du maronitisme politique. Soit mais si c'est pour le remplacer par le Chiisme politique. Non merci. Et à ce non merci nombreux sont mes amis chiites qui se joignent à moi.
En un mot. Aéroport de Beyrouth?: Vols - volons - volez. . .

Medvedev ne s'est pas montré tendre avec l'Iran et il a durci le ton contre Téhéran en l'accusant d'être proche de la bombe nucléaire. Pour une fois ce ne sont pas les américains qui portent cette accusation. Ce qui incompréhensible c'est que l'Iran, en appliquant la loi coranique avec toute sa sévérité et ses abstinences soit le premier pays islamiste à vouloir . . . "faire la bombe". . . Dé-l'Iran aurait dit San Antonio.

Quelle leçon magistrale de démocratie nous a donnée hier le président Sarkozy dans son interview de 60 minutes accordée à France 2.

De toute évidence , en terminant cette émission, on lui aurait donné le Bon Dieu sans confession. Car en fait c'était une interview qui s'apparentait beaucoup à une confession, le Mea Culpa en moins. Mais sans papier, sans notes, dans références, le Président français a dressé le tableau de l'avenir avec une acuité et une rectitude dans le ton et la maniere digne d'un grand Chef d'Etat (la taille en moins évidemment. . .)
Et j'ai vu Fabius qui lui répondait ce matin sur France 2. Et Franchement, la gauche n'a aucun argument à part celui de se moquer du Président.
Sarkozy au courant de tout? Bien sûr depuis l'affaire Bettencourt, il est plus que normal . . . qu'il soit au "parfum"

La Sûreté Générale interdit la publicité sur les herbes médicinales et ce dans les médias de l'audio visuel, la presse et la radio. Dans un pays qui se targue des libertés du commerce que vient faire un organisme policier dans la liberté de l'expression publicitaire au Liban. Ce n'est pas que j'approuve que des soit-disant "médecins - pharmaciens" s'amusent à concocter des herbes pour en faire des médicaments pouvant soigner (?) tel ou tel malaise, mais j'ai deux questions en tant qu'ancien président de l’IAA (International Advertising Association) à poser:

1- L'Etat a-t-il pensé au manque à gagner des medias qui se partageaient un joli magot de plusieurs millions de dollars. Et dont les médias avaient drôlement besoin par des temps où le chiffre d'affaires des agences de Publicité va en périclitant.

2- pourquoi n'a-t-on pas inclus dans les medias, les panneaux publicitaires faisant la pub de ces "remèdes"? Deux poids deux mesures ???

Je sais que le Syndicat des agences de publicité fait un lobbying énorme auprès des ministères concernés pour permettre à nouveau la publicité des produits dits de "comptoir" c'est à dire Aspro- Panadol- Lakerol- et autres pastilles Valda qui avant la guerre étaient autorisés à faire la publicité. Cela augmenterait le chiffre d'affaires de la pub de plusieurs millions de dollars, et rejoindrait les télés satellitaires qui, elles, sont captées au Liban et vers lesquelles les publicitaires libanais vont se réfugier, privant ainsi les agences libanaises et les media d'une manne dont ils auraient vraiment besoin.

Avant d'interdire la publicité de ces produits que la Sûreté générale assure la . . . sûreté de l'Aéroport de Beyrouth. . .

12 Juillet 2010

"Et maintenant que va-t-on faire
Maintenant que tout est fini
Qu'l'équipe d'Espagne est toute fière
Contre Hollande, UN but elle a mis.
Toutes les nuits
Pourquoi, pour qui
On s'est réjoui des matchs réussis
Adieu la France, adieu l'Italie
Avec Madrid c'est bien reparti
Mais apres la fièvre
Tout nous parait mièvre
Tant pis !!!

Et maintenant que va-t-on faire
De nos Journées et de tout's nos nuits ???

La chanson culte de Gilbert Bécaud n'a jamais été aussi présent dans nos têtes que depuis ce matin où nous nous sommes rendus compte que le Foot c'est fini avec une courte victoire de l'Espagne qui n'avait vraiment pas de quoi pavoiser,contre les Pays Bas qui n'avaient vraiment pas brillé.

Mais quel mois nous avons tous vécu. Et surtout dans notre pays où il y a à peine une équipe de foot ball qui peut se battre contre son ombre et où tous les libanais pouvaient vous tenir un discours sérieux sur les chances du Ghana, l'infortune de la Grande Allemagne, la sottise des français,la débâcle de l'Argentine, l'extinction du Brésil et les avatars de l'infortunée Afrique du Sud qui avait néanmoins battu et éliminé la France complètement perdue pour le sport du ballon rond.

Dans quatre ans ce sera au Brésil. A des heures où il nous sera difficile de suivre en direct les matches importants (à ce sujet les horaires de l'Afrique du Sud étaient parfaitement ad equats pour les Libanais.

Excusez la phrase qui va suivre: Pour les quatre ans à venir, les gens du monde entier vont aller se faire... foot ailleurs !

Si la nouvelle n'était pas aussi dramatique, ma tentation est grande pour trouver des calembours et des jeux de mots sur la mort de cet homme qui s'est caché dans la roue d'un avion en partance pour l'Arabie Saoudite.

Bravant ainsi toutes les mesures prises par les autorités de l'aeroport pour imposer une sécurite totale dans l'enceinte de l'aéroport.Et que dire aussi de ceux qui se plaignaient avant la guerre des rues en 2007 que l'Etat ait placé des caméras et des postes téléphoniques de contrôle pur renforcer la sécurité.

Quoiqu'il en soit l'homme est mort. Paix à son âme.

Un haut responsable a demandé comment cela a-t-il pu se passer et on lui répondit "c'est la faute à l'aviation si-vile"
A Ryad on n'a pas accepté de prendre en charge le corps.Explications des autorités aéroportuaires: "On nous a dit que le passager était ...transi(t) de froid. Alors on la fait "des-cendre".

Le malheureux avait pris place dans une mauvaise roue. Il aurait dû prendre l'autre qui était "la roue de la Fortune."
Il parait qu'au dessus de 600 mètres d'altitude, la pression atmosphérique est telle qu'aucun homme ne peut survivre dans la soute.Pour ne pas mourir l'homme aurait pu tout simplement..."souter"

Wahhab se met d'ores et déjà en dehors des décisions du Tribunal Spécial pour le Liban. Il se dit ne point être concerné par les décisions de ce tribunal qu'il ccuse d'être à la merci des Etats Unis. M.Wahhab ne sait pas qu'il peut y avoir des condamnations par contumace.
Le gros ancien ministre sera tellement plus sympa le jour ou on pourra dire après ses discours : "Wiam comme d'habitude ...il "a-dit-peu"

Comment ne pas se révolter devant cette petite nouvelle" Une adolescente blessée accidentellement par balle"
Cà c'est le titre de la petite nouvelle et on s'attend à lire que cette balle était une balle perdue qui est venue atteindre l'enfant.Mais non,la nouvelle continue par :"un garcon de six ans qui jouait avec le revolver de son père a blessé accidentellment sa soeur de 13 ans..."Le père sera-t-il poursuivi? j'en doute car le drame s'est produit a Choueifate. Et le père doit jouir quelque part d'une immunité que plusieurs chefs de partis s'empresseront de lui donner. Pauvre Liban ou un enfant de six ans a accès aux armes de son père.
Allez ensemble: Aux armes citoyens" pour faire cesser cet état de chose!

On a vu M.Baroud se mettre dans une rage folle contre un gendarme des FSI dont la voiture portait un numéro illégal,lui lançant devant la foule attroupée autour de lui: "Vous donnez le mauvais exemple alors que vous devez punir ceux qui contreviennent à la loi."
Ah Monsieur le ministre, si vous avez besoin d'une liste des infractions que vos gendarmes et vos FSI commettent, nous pourrons vous en fournir 13 à la douzaine.

A la verité il faut les appeler F.I.I. = Forces de l'Insécurite Intérieure.
Espérons aussi qu'ils sévissent à "l'Ouest" comme ils sévissent ... à "l'Est"
Mais ils ne jettent du ... "lest "qu'à "l'Ouest "

Dans le P.S. de sa chronique du Lundi,notre excellent ami Nagib Aoun, se demande pourquoi,tout subitement,comme "par un coup de baguette magique" la question de la présence palestinienne au Liban est étalée sur la place publique.Et de se poser la question:"De quoi donc veut-on si urgemment détourner notre attention.?

Moi je réponds :on détourne notre attention des accords qui sont en train d'être concoctés entre la Jordanie, la Palestine ,la Syrie et Israel,de laisser les palestiniens du Liban sur place pour ne pas les faire revenir au Liban.Il y aurait des lors 3 Palestines: La Palestine actuelle, Gaza et Palestine du Nord, dans le Sud du Liban, armée et intégrée par le Hezbollah, parti ô tellement libanais.
Et ce sera un coup fatal porté au "maronitisme politique" comme le réclamait hier un de ces ulemas soit-disant religieux qui s'expriment en lieu et place de leurs maitres.

Vous vous rappelez l'étiquette de His Master's voice ???

09 Juillet 2010

Jadis je savais que le 9 Juillet on célébrait la Sainte Blanche. Je voulais m'assurer et Google me montre que la fête a été transférée au mois d'Octobre. Mais moi je reste sur mes souvenirs et je dis :"Bonne Fête Bicha (qui est, comme on le sait le diminutif de Blanche)". 3akbal el mit sené. (NDLR: le 3 égale le Ain en arabe...).

Rien. Mais aucune action n'est en ce moment innocente quand il s'agit de la paix au Liban Sud. On aura beau nous dire que les habitants sont contre l'intrusion intempestive de la FINUL dans la vie quotidienne, dans le plus profond d'eux mêmes ces libanais à part entière savent que si l'Onu partait demain à l'aube, dans l'heure qui suit les échanges de roquettes se feront de part et d'autre de la frontière libano-israélienen et que les pauvres sudistes se verront à nouveau prendre le chemin de l'exil vers le Nord du Pays.
Le Hezbollah veut en découdre cela est sûr. L'Iran aide le Hezbollah et lui fournit armement et entrainement militaire, et ce dans l'intention de bisquer les USA alliés de l'Etad'Israel. La Syrie aide le Hezbollah, soucieuse qu'elle est de garder en sommeil le Golan occupé et ne pas créer de raison pour Israel de bombarder Damas et Lattaquieh comme elle avait fait avec Beyrouth et Jounieh.
A force de caresser le canon de leurs fusils mitrailleurs, les hezbollahis risquent de voir la balle partir toute seule comme dans une grande jouissance.

L'Irak connaitra-t-il un jour la paix interne?Les nouvelles quotidiennes nous laissent douter de tout cela. En effet il ne se passe pas une semaine sans attentats aveugles et meurtriers, commis en raison des confessions diverses qui habitent l'Irak. Pélérinage sanglant à Bagdad. Au nom de la foi ! Un jour on regrettera et on dira . . . il etait une FOI l'Irak?

On amène un blessé dans les urgences de l'Hôpital. Si une infirmière tarde 30 secondes pour faire le bandage, on lui tire dessus. Si le médecin ne sort pas de sa salle d'opération où un blessé grave est en train d'être secouru, on le flingue car il ne donne pas une priorité pour le nouveau venu. Si l'anesthésiste ne met pas immédiatement le blessé sur le billard, on le tabasse et c'est lui que l'on transporte. . . à l'hôpital.
Que sont donc ces gens qui n'ont aucun respect des salles d'hôpitaux.
Dans les salles d'hôpitaux ils font le sale boulot.
Les hôpitaux eux menacent de fermer les services d'urgence.
Il est donc urgent d'agir

On est en train de penser a nos malheurs quotidiens dus au traffic infernal , surtout sur les pseudos autoroutes du littoral. D'abord permettez moi de discuter un peu la définition du mot "autoroute". Car partout dans le monde une autoroute doit être construite en dehors des agglomérations civiles, Cela veut dire que le Gouvernement , s'il doit construire une autoroute de 40 mètres de large pour les deux sens doit privatiser au moins 10 mètres de chaque côté de l'auroroute pour les rendre "non edificandi" (c'est à dire :interdit d'y construire). Afin justement de ne permettre aucune construction se faire sur les deux bas côtés des routes.

La première autoroute construite au Liban fut celle qui commence à Nahr el Mot pour doubler l'ancienne route de Tripoli et passer par Jounieh par la suite. Je me souviens que jeune ingénieur diplômé en 1957 j'ai travaillé au Service des Grands Projets sur l'adjudication de cette autoroute. Les députés de la région firent pression sur le président Chamoun puis sur le président Chehab pour que l'autoroute passe au milieu des constructions d'Antelias, Dbayeh puis Jounieh pour "ne pas tuer le commerce (sic) à l'intérieur de ces villes"Et voilà nous en avons hérité. Et, concluson pratique pour sortir de Nahr el Kalb on met 30 minutes jusqu'au pont de Jal el Dib et 30 minutes pour traverser Jounieh entre le Centre Espace et les abords de Harissa.

Pour échapper à l'enfer de ces embouteillages une société veut créer le service Beirut Water Taxi avec des vedettes rapides faisant par la mer le périple Jounieh, Beyrouth et Jounieh Tripoli etc. . .

Je conseille à cette société de penser à la chose suivante: les personnes qui ont besoin de conduire leurs voitures dans la journée pour se rendre chez des clients , comment feront ils ???
Ils pourraient toujours utiliser leurs portables en disant "Ah! l'eau Ah! l'eau" me direz vous. . .

On a sorti une circulaire interdisant de fumer dans les salles de l'Aéroport sauf dans les salles consacrées aux fumeurs. Bravo. Mais il faut au delà de l'interdiction savoir appliquer cette directive. Sinon les efforts du Directeur de l'aéroport s'en iront en . . . fumée.

Nahi Lahoud signe un article sur le football et le Mondial. Mais son article parait trop tard hélas car on y lit que le Brésil est partant . . . "favori" et le Brésil est rentré à la maison depuis une semaine et plus déjà!
Il a titré son article "Footez-leur la Paix!".
Entre temps le Brésil avait . . . "footu le camp!"

Je vous souhaite un bon week end et n'oubliez pas deux matchs inoubliables :"Allemagne -Uruguay" le samedi et la finale Espagne-Hollande pour le titre mondial.

Salut !

08 Juillet 2010

Deutchland Uber Alles ? Nein.
Hélas.Cette équipe avait vraiment donné l'image de l'invincibilté,du jeu rapide et beau,du mouvement exceptionnel sur le terrain et du meilleur nombre de buts,13,avant la malheureuse demi finale où ils ont été étouffés par les oranges (suivez mon regard au Liban ...) et se sont étranglés en avalant leurs pépins.Marquer 4 buts à l'équipe argentine de Messi et Maradona et ne rien marquer contre l'Espagne c'est un comble.
Mais à quelque chose déception est bonne:nous allons avoir une équipe nouvelle dans le palmarès des gagnants des Coupes du Monde,puisque les Pays Bas et l'Espagne n'ont jamais gagné cette compétition.L'Europe a prouvé aussi qu'elle était le continent du Foot Ball avec 3 équipes dans le carré final.

Le Conseil des évêques maronites déclare que "les armes palestiniennes doivent se soumettre à la légalité..."Quoi de plus normal.Et si cela avait été appliqué avant l'ère d'Arafat ,comme nous aurions économisé en morts et en destructions.Mais le plus difficile restera à convaincre les syriens que ce que disent les évêques est le b.a.-ba de la logique et non une déclaration de guerre contre les palestiniens .Car nous avons déjà un arsenal d'une armée complète entre les mains du Hezbollah qui sont en dehors du contrôle de l'Etat et ces derniers peuvent faire la guerre aux autres libanais à n'importe quel moment.Ils avaient déjà fait la guerre à Israel et l'ennemi s'en est donné à coeur joie en bombardant ponts,aéroport civil,port maritime,objectifs civils plongeant les habitants du Sud dans une débandade sans nom,leurs compatriotes du nord du Pays les accueillants dans les écoles religieuese,les cloitres et les Eglises.
Y en a marre de parler chaque fois des palestiniens,de leurs droits,de leurs exigences,de leur aversion contre le libanais qui ne les admet pas.Le plus petit des Pays arabes est celui qui souffre le plus de cette implantation.Ils ont le droit à une vie décente.Que les Palestiniens de Palestine (même occupée) les prennent chez eux et qu'ils leur donnent du travail et un endroit où habiter.Un moment,les palestiniens avaient encerclé Beyrouth et contrôlé toutes ses entrées et les libanais devaient montrer leurs cartes d'identité à des hommes cagoulés.
Et le stratège de la bataille qui allait les sortir de Tall Zaatar avait pour nom Michel Aoun.
Maintenant ils parlent de devenir propriétaires au Liban.S'ils ont cet argent pourquoi ne se paient ils pas des billets d'avion pour revenir en Palestine.Et dernière question:combien de palestiniens y avait il sur le navire turc de solidarité avec Gaza.
Mon discours n'est pas celui d'un fasciste ,mais d'un libanais qui en a marre de parler des "pôvres "palestiniens quand on sait que ceux ci sont animés par la Syrie,l'Iran et autres pays arabes.
Et vous chers lecteurs?....

Comme pour appuyer cette prise de position,on lit en page 4 les deux titres "suivants" :Peines de mort requises contre trois palestiniens"...et peine de mort requise contre le "prince " de Fateh el Islam.
Droits de citoyenneté dites vous ???


D'ailleurs nombreux sont ceux qui ont donné un avis assez semblable dans les discussions que M.Siniora préside pour arriver à une solution du problème des réfugiés qui soudain a fait irruption dans la vie politique alors que nous avions d'autres chats à fouetter.J'aime par exemple ce qu'a dit Sejaan Azzi à ce propos ."Si les palestiniens étaient naturalisés ils ne feraient pas parti du Courant du Futur.Et le Courant du Futur deviendrait le Courant du passé"
J'ajouterai :il deviendrait le Courant du passé...décomposé.

Voilà une initiative heureuse.Le Président de l'Association des prisonniers politiques libanais dans les prisons syriennes,Ali Abou Dehena appele le Président Bachar à libérer les détenus libanais dans les geôles en Syrie à la veille de sa visite officielle au Liban.
Quelqu'un rapporte que cela a fait ..."ri-geoler" le Président Syrien.

07 Juillet 2010

Palpitant le match de la Hollande contre l'Uruguay avec deux buts de légende pour la Hollande et un but de l'Uruguay à la 89ème minute qui a allumé le stade après la prolongation qui n'en finissait plus d'en finir. Résultat 3-2 pour la Hollande qui se retrouve ainsi en finale, prouvant que même si on est

Pages: 1 2

Juin 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    

Jean-Claude Boulos

ECRIVEZ VOTRE COMMENTAIRE en cliquant au bas de chaque catégorie. Découvrez la biographie, les poèmes d’Amertumes, tous les chapitres de La Télé, Quelle Histoire, les articles, les photos de Jicébé…

Rechercher

powered by
b2evolution