Humeurs Passées (Décembre 09)

01.12.09

Humeurs Passées (Décembre 09)

Permalien 09:44:31, Catégories: Humeur du Jour, Humeurs passées  

31 Décembre 2009

Dernier jour d'une année qui il faut bien le dire mérite des notes assez bonnes en général.
Voici ma notation personnelle:(sur 20)
Politique de l'Etat 13
Situation sécuritaire 7
Elections législatives 19 (Salah Honein et Fares Soueid nous manquent)
Temps de formation du gouvernement 5
Afflux des touristes 20
Circulation 3
Gouvernement 12
Santé en famille 17
Cherté de vie 5
Amis 19 (il y en a un qui m'a un peu déçu)
Travail 17
RECUEILS 20 (ils m'ont apporté une joie énorme tant pour les ventes que pour l'accueil public)
Famille 20
L'opposition politique 1/2
CPL 1/4
Le reste 0

Et vous mes chers lecteurs fidèles ,quelle note me donnez vous à la fin de cette année pleine de rebondissements de joies et de chagrins.?

Moi je vous donne 20/10 comme l'année qui vient.
Qu'elle vous apporte bonheur et santé
Qu'elle apporte au Liban paix et prospérité et intelligence dans l'opposition.

Je vous aime chers lecteurs.
Bonne Année 2010

30 Décembre 2009

Je ne sais pas si c'est la le dernier article de 2009 que je vous confie, et si je vais avoir le temps d'en composer un tout dernier demain pour clôturer l'année. Mais enfin faisons semblant que je vous écrirai dhemain même si je ne dois me contenter que de la phrase rituelle de Bonne année 2010.

Issa Goraieb revient ce matin dans son éditorial sur le discours de Ashouraa et les "conseils" prodigués aux chrétiens du Liban par une des plus hautes autorités chiites au Liban. Et notre éditorialiste national n'a pas manqué de faire ressortir toutes les erreurs que ce discours contenait et surtout vis à vis des chrétiens du Liban. Un des exemples les plus frappants étant celui ou il démontre que les collaborateurs avec Israël en 1982 étaient beaucoup plus nombreux chez les chiites du Sud que les chrétiens de la frontière. Enfin passons. Ou trépassons. Sans trépasser.

Et comme pour corroborer les dires de tout Libanais qui réfléchit calmement, voilà que l'ambassadrice Sisson donne de la voix en affirmant que l'entière application de la 1559 sera faite. Ce qui évidemment enlève l'épithète d'obsolète dont on avait affublé cette résolution onusienne qui ne dépend pas du tout de la politique libanaise.
Et qu'elle était applicable en toute... "S(a)ison !

C'est incroyable comment les chrétiens du 8 Mars se sont entendus , sans se concerter (?) sur la réponse à donner aux conseils du Hezbollah. "On s'est éloigné de la politique qui nous entraîne sur la voie des conflits "dit l'un-"Il faut écouter ces sages paroles d'une personne qui ne veut que le bien être des chrétiens du Liban "assure l'autre".

Heureusement qu'il y a encore des sunnites pour montrer la véritable voie à leurs confrères chrétiens. J'étais tenté d'écrire confrère en deux mots mais enfin!

On a découvert le cadavre d'une Philippine dans les bureaux de l'Ambassade du Liban dans la capitale autrichienne. L'enquête a commencé avant le retour de l'Ambassadeur du Liban en vacances à Beyrouth. Les Autrichiens n'ont pas attendu qu'il... Vienne.

Raconter la ville depuis ses rues. Telle est la promenade que propose un étudiant de l'AUB une fois par semaine. C'est une bonne initiative.
Dans les années 60/70 j'avais proposé à Radio Liban (en français) une émission pareille. On décrivait une rue de la capitale qui portait le nom d'une personnalité historique, et l'on donnait par la suite une biographie de la personnalité concernée. Le grand écrivain historien Ibrahim Yazbek m'aidait dans la partie historique de l'émission. Trois générations plus tard on refait la même chose. Je n'ai pas tant vieilli finalement...

On a demandé au bon Dieu pourquoi il avait créé la femme après avoir créé l'homme.
-" Le pauvre répondit le Créateur, il fallait bien lui donner quelque chose à se mettre sous... l'ADAM. "

Je vous dirai Bonne Année demain.

29 Décembre 2009

Me revoici après 5 jours de silence.
Comment vouliez vous que je vous écrive une humeur personnelle sur ce qui se passe alors que nous avons vécu 5 jours sans journaux et avec autant de jours et de ponts forcés.
D'abord il y a eu Noël. C'était un vendredi et après le réveillon peu de librairies étaient ouvertes pour avoir le Journal. Puis Samedi c'était la décision de congé de Noël qui nous a empêché d'avoir L'Orient Le Jour. Et comme Dimanche de toutes les manières le journal ne parait pas, on s'est dit que nous aurions plus de chance lundi. Mais c'était compter sans Achoura qui tombait ce jour là. Mais enfin on l'a dans les mains depuis ce matin et l'on peut enfin lire ses nouvelles tranquillement, en français.

Quatre jours sans journaux c'est une drôle de perte sèche pour les quotidiens qui attendent les Fêtes pour vraiment faire le plein des pages en publicité.

Et au lieu de nous dérider, le quotidien de ce matin nous ramène vers la morosité. Remarquez nous avions suivi les nouvelles à la Télé et su que à Haret Hreik un attentat avait eu lieu et que Hezbollah a interdit aux services spéciaux de notre NATION d'entrer sur les lieux en premier, ce qui est tout à fait normal. Or il semble que rien n'est plus normal dans la dialectique de la chose politique en ces temps ci. Quand les habitants de Haret Hreik en particulier et de la Dahyé en général avaient demandé que l'on transfère les bureaux de votes en dehors de la limite des la Dahye, on leur avait refusé cette prérogative et, conclusion pratique la liste du 8 Mars était élue avec les voix chiites, les chrétiens n'ayant pas pu voter et on a vu des personnes aussi précieuses que Salah Honein mordre la poussière électorale.

Alors:
-L'armée ne peut pas entrer avec ses hélicoptères dans le Sud car on lui tue ses soldats et le meurtrier sort de prison trois mois plus tard
-Les services de sécurité ne peuvent pas venir enquêter, en premier, sur l'attentat contre Hamas
-Les services de sécurité ne peuvent pas enquêter sur la mort à Ain Remmaneh d'un civil tué par des brigands à moto.
-Et l'on ose encore critiquer les chrétiens qui ne se sont pas ralliés à la cause de l'Iran. . .

Oui "l'euphorie politique fait place au malaise. " Et les politiciens cèdent au chantage des armes.
"Que vouliez vous qu'il fit contre trois.
-Qu'il mourut avait tranché Horace.

Non nous ne vouons pas mourir, parce que notre pensée religieuse n'est pas comme celui qui a les armes à la main.
Et maintenant on assiste à une surenchère venue de celui qui se pose comme étant le plus grand leader politique chrétien. Je ne veux pas reprendre ce qu'il a écrit. Mais j'ai le droit de lui contester ses paroles.
Voilà bien une déclaration qui va empoisonner notre quotidien en cette fin d'année.
Je vous retrouve demain avec l'espoir que les nouvelles soient meilleures.

24 Décembre 2009

J'ai tenu a vous dédier cette humeur qui se résume en fait par deux mots que l'on se dit chaque année à cette période: JOYEUX NOEL.

Et avec cette phrase je fais mille et un souhaits à tous mes parents, mes amis, mes lecteurs au Liban et dans le Monde.

Je vous souhaite:

Un Noël merveilleux en famille afin de partager les joies de cette Fête de la Joie et de l'avènement du Christ et de ses enseignements.

Une longue vie sans maladie et sans peines entourés de tous ceux que l'on aime en priant pour tous ceux qui ne vous aiment pas.

Un avenir prospère pour notre pays si souvent violé durant les dernières décennies, dans ce pays béni des Dieux et que le monde qui nous entoure envie et cherche à lui nuire en créant des occasions qui le feraient chanceler.

Une paix durable dans la région aujourd'hui menacée par les jusqu'aux boutistes et les radicaux de la politique qui ne cherchent qu'une seule chose: déstabiliser notre pays qui les nargue par son succès continu dans le tourisme mondial, par la joie de vivre et par la douceur de vivre.

Une économie florissante qui rendra les pauvres moins pauvres et les riches plus riches dans l'harmonie de savoir donner de soi et offrir aux autres la bonté, l'amabilité et les voeux de bonheur et de prospérité.

Des journées pleines de sourires et de rires que vous communiquerez à ceux qui sont moins heureux et qui pleurent afin de leur amener un peu d'amour et d'amitié , un peu de confiance , beaucoup d'espoirs partagés.

Je vous souhaite tout ce que je me souhaite à moi et à ma famille car vous êtes depuis deux ans et demi, déjà, mon autre famille disséminée à travers le monde.

Joyeux Noël, mes amis, mes frères.

N.B : Je me suis abstenu de dire Ainsi soit-il

23 Décembre 2009

Vous avez vu cette émission de France 2 qui passe vers 19. 10 tous les soirs et qui s'appelle "En Toutes lettres"? Le générique du début commence par un rythme dansant où les choeurs chantent :"Ouh la la ! Ouh la la!"

Eh bien cela devrait être le leitmotiv de tous les libanais en ces temps de fêtes.

Ouh la la! Tout d'abord pour la circulation. Nous avons vu au Journal de 20 heures l'immense gabegie dans laquelle circulent les voitures sur l'autostrade. Nous avons vu un ministre de l'Intérieur avouer très franchement l'impéritie totale de ses effectifs pour régler la circulation avec un flot de voitures incroyable. Et l'on rate ses rendez vous. Et l'on arrive en retard partout. Et l'on s'énerve au volant. Et. . et. . . ouh la la ouh la la !

Ouh la la! pour les prix des cadeaux. Un bijou devient hors de portée. Une cravate dépasse les 150 dollars. Un réveillon devient un cauchemar financier.
Et un voyage devient un réel investissement.

Ouh la la ! En politique. Aussi. Toujours. On forme un cabinet d'union nationale. On distribue les portefeuilles. On bute sur les armes du Hezbollah. On revient à zéro . . . à la condition que les zéros ne soient pas fatigués.

Ouh la la ! On revient de Syrie. On dit ce qu'on y a dit. On regrette d'avoir fait le 14 Mars. On fait fi de nos dissensions. On s'embrasse une fois, deux fois, trois fois, et l'on ne sait plus qui est plus judas que l'autre. Et on boit le fiel jusqu'a la lie. Et on ne peut même plus compter sur ses . . . phalanges.

Ouh la la ! Le mariage homosexuel est autorisé à Mexico. Un des plus grands pays catholiques de l'Amérique. Les autorités ont tourné le. . . dos à tous les tabous. Réaction d'un homosexuel :"Tais toi, tais toi, tu Mexique. . . "

Ouh la la ! Georges Haddad est mort. Il était le vaillant doyen de l'ALBA depuis de longues années. C'était un homme de grande valeur et d'une application au travail extraordinaire, qu'il avait un peu héritée d'Alexis Boutros créateur de l'ALBA. Il est sûrement monté au ciel pour y créer une académie des Beaux Arts avec Alexis Boutros. Ce sera "le dernier Vol de l'ALBA. . . TROS"

22 Décembre 2009

Ouf je reviens de la ville ou j'étais invité à un déjeuner fort agréable dans un bon restaurant italien.

Mais toute la joie du déjeuner en compagnie de très bons amis, m'est sortie par le nez, quand j'ai voulu rentrer au bureau à Mansouryeh.

Ce n'est pas possible de supporter la nonchalance et le non respect des libanais au volant. Nos amis européens vantent le Liban devant nous mais à la vérité il n'y a pas de quoi être fier du manque de civisme de nos concitoyens (j'allais presque séparer les trois premières lettres des 7 suivantes...) Ils font les malins en ouvrant une troisième ligne pour s'engager dans une route qui n'en contient que deux, ils vont à l'extrême gauche pour soudain plonger sur vous quand ils prennent la rue a deux lignes, ils vous klaxonnent comme des dingues quand le feu devient vert et que placé en sixième ligne vous n'avez pas encore bougé, ils viennent en sens interdit sur une route très passante sans se rendre compte qu'à cause d'eux elle peut devenir trépassante, et vous qui respectez le code de la route, vous vous faites insulter parce que vous ne contrevenez pas.

Cet après midi j'ai même vu un agent zélé en train de flanquer des contraventions à des voitures garées sur le trottoir, dans la Montée Sursock. Bravo je ne peux qu'applaudir. Mais j'ai deux questions à poser à ce policier:

1- Ne croit il pas qu'il vaut mieux aller sévir sur le rond point de Tabaris par exemple ou les contrevenants sont beaucoup plus nombreux.

2- Ferait-il la même chose s'il était de faction dans la Rue Hamra ou à Chatilla???

Bien sûr la réponse est bien connue.

"On paie comptant" titre mon ami Issa Goraieb. Oui c'est vrai mais il aurait dû conclure par un jeu de mot: On joue comptant, certes mais... pas contents du tout.

Ce dont je suis heureux c'est que notre éditorialiste rejoint ce que j'écrivais hier dans mon humeur. Tant qu'il s'agit d'échanges politiques ça va. Mais pourvu que l'on ne voit pas les soldats syriens débarquer a nouveau sur la Place des Martyrs.

Et puis c'est simple après Damas ce sera Téhéran. Et Saad va devenir errant... à Téhéran.
Par ailleurs il y a eu le bus syrien qui a essuyé des tirs à Deir Ammar.
On change de nom pour ce petit bourg qui devient "Deir A morts" (comme les nordistes prononcent leur a)

'La nouvelle page... " disent tous les politiciens. Là ils parlent d'un livre.
Moi je dis "LE nouveau page... "(page dit mon dictionnaire =jeune (sic) noble placé auprès d'un souverain (re-sic)d'un seigneur (et pas d'un sAigneur)pour apprendre le métier des armes (re-re sic)

Qui dit mieux???

21 Décembre 2009

Ce week-end prolongé a vu bien de choses se passer des deux côtés de la frontière syro libanaise. En fait toute la presse s'accorde pour dire que la visite a été "historique. " Et c'est bien de le noter car toutes les autres visites de présidents de Conseil libanais à Damas étaient plutôt des visites "hystériques”, soit la même chose à deux voyelles près.
Remarquez, nous parlons ici de premier Ministre libanais reçu par le président syrien. Comme s'il recevait d'ailleurs le président de la République libanaise. Est ce pour montrer que l'on commence à adopter la non confessionnalité des 3 pôles principaux de la république.

Depuis saint Paul on sait que le chemin de Damas a toujours été étrange et que Saul y allait pour persécuter les 'non gentils" et qu'il en revint, PAUL, pour devenir le "Prince des gentils" changeant totalement de cap. L'histoire peut elle être renouvelée?
Surtout que Bachar cela veut dire (corrigez mon arabe SVP) le prêcheur. C'est a dire un pécheur sans en avoir . . . l'R.
Prêcheur pécheur, Saul, Paul? L'avenir nous dira le résultat. Heureusement d'ailleurs que Bachar connu pour être un ascète n'a pas fait la... bombe avec Saad.

De toutes les manières, le temps du week-end nous a interdit toute idée claire tellement l'horizon (climatique bien sûr . . .) était sombre. D'AILLEURS NAGIB AOUN DANS SA CHRONIQUE DANS L'ORIENT-LE JOUR DECRIT UN PEU L'ETAT D'ESPRIT DAS LEQUEL SONT LES LIBANAIS. L'éclaircie du temps est revenue certes, mais en politique la brume est toujours omniprésente. Allez ne nous plaignons pas car les Fêtes s'annoncent mirobolantes. Et c'est tant mieux.

Cette visite a un peu occulté la visite de la délégation française emmenée par Mme Christine Lagarde qui a promis beaucoup de choses si le Liban se mettait enfin a améliorer les secteurs de téléphonie mobile et du secteur de l'électricité. Et qui sont depuis deux ans les ministres des deux ministères ? Oui vous avez gagné , des ministres du CPL. Il parait que nous sommes en retard. Alors à qui la faute ???

Un hommage a été rendu à Antoine Choueri en signe de reconnaissance de son soutien à la Fondation maronite dans le Monde. Juste récompense a une personnalité qui a toujours donné sans compter quand il s'agissait de sa patrie, de sa confession, mais surtout de ses amis. L'homme qui travaille dans la discrétion pour faire le bien et qui aide tant à la diffusion de l'image de notre nation dans le monde. Merci Antoine.

J'ai reçu d'un ami habitant le Canada un drôle de message
Une photo montrant un hôtel super luxueux qui serait en train d'être construit DANS la baie de Saint Georges en forme hélicoïdale. Il y a même une photo de la maquette du projet.
Quelqu'un en sait plus ???

Ma fille Myrna est arrivée à Beyrouth. Son fils Olivier sortant sur le balcon de notre appartement à Mar Takla s'est écrié :"Comme il fait bon d'être ici !"
Eh oui!

18 Décembre 09

Ouf! Que d'eau que d'eau! Selon la maxime célèbre. De l'eau dans les rues. Dans les avenues, sur les autoroutes, dans les maisons basses.

De l'eau à n'en savoir que faire. De l'eau pour traverser la route en... ramant.
Et de la grêle. Et du vent! Quelle tempête!.

Ah s'il y avait des barrages pour contenir toutes ces eaux qui sont tombées du ciel depuis 24 heures, on n'aurait plus besoin de citernes en été voire en hiver. Mais le spectacle désolant de toutes ces voitures embourbées dans un mètre d'eau, incapables de se déplacer, a la vue de ces milliers d'automobilistes coinces dans leurs voitures ne sachant que faire, a la vue de tous ces alluvions qui ont bouché les égouts et fait jaillir mille sources sur les autostrades, nous sommes obligés de nous révolter. Mais nous révolter contre qui? Si vous parlez aux responsables ils vous répondront que c'est le cumul des 20 dernières années de la présence syrienne quand l'argent du pays était dépensé pour alimenter les armées fraternelles et que l'on n'a pu rien faire. Si vous accusez les amis de ces derniers, ils vous diront que tout a été fait dans la bonne forme mais que justement depuis le départ de nos frères l'argent est dilapidé pour construire des palais et ne plus s'occuper des infrastructures. En attendant c'est le pauvre Libanais qui s'en fout de la politique qui paie les pots cassés.

Le comble c'est que l'eau est coupée chez nous !
Pour revenir a mes comparaisons anatomiques d'hier:"On ne se dilate pas la rate, quand l'intestin . . . grêle". Alors quand la nature le fait à quoi voulez vous vous attendre? "Il faut avoir le foi(e) vous répondront ceux qui savent. . . .

Les responsables mettent tout cela sur le dos des autres. Jusqu'à quand l'Etat continuera-t-il de nous mener en bateau. ?

Justement nous ne voulons pas qu'il nous emmène en bateau si l'on doit terminer notre voyage au large de Tripoli comme ce navire qui a coulé hier dans la tempête. Avec plus de 80m personnes à bord. Le Dany Two transportait du bétail. Quand il a coulé. C'est bête hein?. . . Mais plus bête est le commandant du navire qui n'a pas prévu cette tempête mortelle. Je résumerai la chose en déformant un proverbe très connu:"C'est Tri-poli pour être au net !"

Au moment où j'écris cette humeur je ne sais pas ce qui s'est bien passé à Copenhague où on a l'air de ne pas s'entendre du tout sur l'avenir écologique de notre bonne Terre. Mais déjà c'est un échec puisque le monde n'est pas unanime sur les moyens à déployer pour ne pas assassiner cette terre où nous vivons. Et où nous voulons que nos enfants vivent. On aurait vraiment aimé entendre Tchin Tchin au déjeuner d'adieu. Mais il semble quand même que le pays le plus peuplé du monde continue de porter un toast en disant :"Chine! Chine!"

"Hamadé fait toujours partie du bloc Joumblatt" a déclaré M. Chehayeb, ministre des Déplacés. Explication 1- Hamadé ne tient pas de propos . . . déplacés. 2- A Damas il ne s'est pas déplacé. 3- On ne l'a pas placé pour être déplacé. . . .

Cette nouvelle: Le Père Noël est un mauvais exemple pour la Santé. A cause de son gros ventre bien rondouillard. Pauvre Santa Claus que ne va-t-on lui trouver encore. Ces critiques ne lui font pas de cadeaux!
Heureusement que quelques Happy Few continuent de croire au Père Noël.

Allons continuons de croire au Papa Noël . Après tout un sourire d'enfant n'est il pas plus cher à nos coeurs que tout ce que nous promettent les pythonisses qui au Nouvel An vont nous promettre toutes les catastrophes du monde ???

17 Décembre 2009

Oui je sais, je sais. Une de mes lectrices me l'a déjà dit. Je n'ai pas le "droit" de garder le silence de mes humeurs autant de jours à la suite. Mais que voulez vous c'est la semaine avant les fêtes et tant au bureau qu'en dehors de mes activités professionnelles on est constamment tiraillé par des obligations joyeuses ou tristes d'ailleurs. Alors, Alors excuse moi Mona (elle se reconnaîtra, j'en connais 20 différentes . . .), Si j'ai été absent ces quelques jours.

Une des occasions a été le vernissage des superbes photos de Roger Moukarzel à la Galerie Nalbandian. Sofil. Dans une ambiance feutrée des éclairages exceptionnels, sur des photos non moins exceptionnelles, les visiteurs de l'exposition ont pu admirer les photos de ce grand artiste qu'est Roger Moukarzel. Des agrandissements dépassant parfois le 1. 5 mètre par un mètre, de personnages ayant fait ou faisant toujours l'actualité de tous les jours au Liban dans des domaines différents: architecture, musique, cinéma, télévision, publicité, vie ordinaire . . . Ces photos font partie d'un livre luxueux édité par Turning Point et intitulé Creative Lives avec des textes de Sierra Prasada.
(voir l'intéressant article de Carla Henoud en dernière page de L'Orient Le Jour de ce matin). A voir. Et à acheter le Livre.
L'expo chez Nalbandian se poursuivra jusqu'au 19 décembre. Faites vite.

Une autre raison de mon absence de mon blog, Hier, 16 Décembre était la cérémonie faite en souvenir de Feu Maitre Pedro Ghannam disparu il y a 6 mois. Cela se passait dans le Centre pour les aveugles et les sourds à Baabda dans le nouvel auditorium que l'on doit au disparu qui a été le Président de l'Association entre 2000 et 2009. Moments d'une très grande émotion surtout quand l'un des non voyants a joué sur une flûte traversière, une des chansons de Feyrouz : A3tini al Naya wa ghanni."
De nombreux yeux de spectateurs étaient bien rouges à la fin du spectacle.

Les titres des 16 et du 17 sont pleins de pessimisme.
Celui du 16 parle d'un risque d'échec qui plane sur Copenhague. Quel malheur que tous ces 100 pays plus se quittent sur un échec. Dejà Kyoto était un demi succès. Si à Copenhague on ne s'entend pas pour diminuer la pollution dans notre univers, pauvres de nous et de nos enfants qui verront dans 50 ans peut être fondre les icebergs du pôle Nord , et la Méditerranée envahir la superbe avenue du bord de Mer dans le Centre ville.
Messieurs qu'on nomme grands, vous n'êtes pas venus au Danemark pour manger des saucisses dans les jardins du Tivoli. Mais pour sauver la planète.
Essayez donc d'avoir un "plan-net" pour nous tirer d'affaire.

Le Journal du 17 s'occupe de nous par contre et Ryad et Damas ont repris leur fâcheuse habitude de se critiquer. "Le Liban ne sera pas souverain tant que le Hezbollah possède plus d'armes que la troupe" a dit Saoud el Faysal.

Dans une ambiance délétère où on se demande encore comment et quand Saad Hariri va se rendre à Damas pour sa première visite officielle, cette annonce va encore braquer les parties libanaises l'une contre l’autre. Cela me rappelle quand on était petits, nos parents nous disaient : je te raconte hikayet briq el Zeit?" et si on répondait oui, ils répliquaient:Iza elt eh aw elt la' rah khabrak hikayat brik el zeit et cela continuait des minutes durant.
Nous sommes en plein délire politique.

L'ONU accuse à mots couverts la Syrie d'être trempé dans l'assassinat de Rafic Hariri, la Syrie fait actionner ses sbires au Liban pour bloquer les choses, les proches de Saad sont accusés et invités à paraître devant la justice syrienne, le Hezbollah crie à la trahison parce que notre président est allé à Washington, L'Arabie Saoudite dénonce l'armement du Hezbollah . . . et le silence des responsables Libanais devient assourdissant. . .

D'ailleurs auraient ils pris la parole, nos responsables, que leurs voix se seraient perdues dans le vacarme des tonnerres et du crépitement de la pluie sur les chaussées du Liban en entier. D'où ce dialogue imaginaire mais qui est si près de la vérité:

- Combien de temps faudra-t-il à Saad pour aller à Damas
- En un "éclair"
- Et comment sera son discours avec les syriens.
- Du "Tonnerre"
- Et après sa visite que diront les Syriens?
- Il "plut".
- Et que fera l'opposition au Liban ?
- Elle l'accueillera par une "grêle"d'injures.

Conclusion:Plus ça change et plus c'est la même chose. Au Liban la Syrie fait le pluie et le beau temps.

14 Décembre 2009

J'espère que vous avez passé un bon week end en dépit de cette folle averse qui a arrosé le Liban causant des dégâts matériels importants. Il parait qu'il aurait plu hier plus que toute la quantité de pluie que nous avons reçue depuis le début de l'année. Mais c'est tant mieux car l'année dernière n'avait pas été aussi pluvieuse.

D'abord je vous signale que ce soir lundi et dans le cadre de l'Exposition du livre au Biel je vais procéder à une deuxième signature de mes RECUEILS. Alors avis aux retardataires. J'y suis à partir de 18 heures.

Du point de vue politique avec notre président de la République en visite officielle aux Etats Unis, le président Berri en visite de condoléances en Syrie et le président du Conseil en déplacement de "reconnaissance" en Arabie Saoudite, nous voila sans aucun des responsables dans le pays. Est ce pour cela qu'il y a eu tant de pluie. Un humoriste aurait dit ce calembour réussi par le Canard Enchaîné, au lendemain d'un concert de Johnny Halliday au Stade de France, donné sous une pluie battante " Concert de Johnny Halliday : il a beaucoup plu".

Eh bien paraphrasons cette boutade par rapport au mauvais temps d'hier: les trois présidents et le ciel au Liban: ils ont beaucoup plu"

De toute façon, c'est bien que notre président aille aux USA nanti de la confiance totale du Pays, Chambre des députés en tête puisqu'il a dans ses valises un gouvernement qui a obtenu 122 voix pour et deux contre avec 4 absents. C'est une première car les précédentes visites de présidents étaient toujours entachées par un manque de l'appui donné par le Parlement.

Il est vrai que Reagan avait donné à Cheikh Amine un appui presque inconditionnel lors de sa visite. Et nous avons vu à quoi cet appui avait abouti. Il est vrai qu'alors, les USA et la Syrie n'étaient pas d'accord sur tout alors qu'aujourd'hui tout le monde flirte avec la Syrie. Après tout qui gouverne en Syrie: le Baas qui applique la loi du "baas partout" pour s'ouvrir les portes de toutes les capitales occidentales.

On ne peut pas ne pas avoir la gorge nouée chaque année au 12 Décembre en pensant à Gebrane Tueni. Toute la République était là pour rendre hommage au martyr de la liberté et de la liberté de presse, et pour offrir le Prix Gebrane Tueni à l'écrivain kurde Assous Herdy. Quatre ans sans Gebrane... Moi qui ai collaboré avec lui dans le supplément français du Nahar arabe et international j'ai l'impression que quarante ans ont passé.
Nous sommes tous des Gebrane Tueni.

A peine Berlusconi finissait son discours qu'il a été agressé par un énergumène qui l'a bien amoché. Dans l'hôpital qui l'a accueilli il n'y avait pas de place et on a dû le transporter de "lit-à-lit"(prière faire la liaison... même si elle est dangereuse !)

10 Décembre 2009

Son défunt père - Martyr n'a pas pu faire mieux!
122 voix sur 124 présents (et pas de cadeaux...) et 4 absents, car ils ne voulaient pas voter ...et fauter ...
Alors que durant trois jours et trois nuits on a entendu des critiques fuser à gauche et à droite, au nord et au sud, armés ou alarmés, sceptiques ou antiseptiques...pour voir en fin de compte tous les députés s'aligner pour "sauver la nation “convaincus ou pas convaincus de ce très long discours du Président Hariri.
Bref on a enfin un gouvernement qui peut gouverner puisqu'il est appuyé par presque l'unanimité du Parlement."Ou sont les neiges d'antan?..." aurait écrit François Villon devant ce vide absolu de la vraie démocratie qui ose dire non quand c'est non et oui quand c'est peut être.
M'enfin il faut bien que l'on ait un gouvernement qui gouverne.
Mais va-t-il gouverner et comment va-t-il gouverner avec tant d'épées de Damoclès qui se profilent au dessus de sa tête? Parmi elle: les armes du Hezbollah, les mises en jugement de plusieurs personnalités du 14 mars accusées par le Général Jamil Sayyed qui va intenter un procès en Syrie contre des libanais. Quelle aberration!

Avez-vous écouté le jeune Sami Gemayel répondre au Baron de Berri (je l'ai anobli cette fois ci ...) Vraiment voilà un phalange qui sait serrer le poing.
Et ce calembour me revient à l'esprit: "Les Bons Kataebs se comptent sur les ... Phalanges !"
Devant les paroles de son fils le chef Kataeb a dû conclure :"Amine".

Finalement de tout le lot de speakers il y en a un qui est reste conséquent avec lui même: Marwan Hamade. Etre presque dissident dans le groupe Joumblatt c'est vraiment courageux. Mais il a tous les droits: le premier il avait sur le chemin de la Corniche été la cible des poseurs de bombes. Un miracle lui a permis d'échapper a la mort. Qui plus tard a fauché son neveu.
Quand le drame est le pain quotidien de certains politiciens, le double langage s'efface. Merci Marwan.

Un élu américain républicain exige que l'on imprime de nouveau la mention de Joyeux Noël au lieu de Bonnes Fêtes, aux Etats Unis. Il faut même aller plus loin. Regardez les cartes en anglais des Fêtes de Noël aux USA. Au lieu de « Merry Christmas » ils impriment : Merry Xmas. Mettant un X sur le nom du Christ. Vous allez me dire que je vois le mal partout. Peut-être. Mais prenez le temps de réfléchir et vous me donnerez raison. On veut tout simplement effacer le Christ...même 2009 ans après.

Obama au Prix Nobel. Et son épouse au Prix "Nos -pas trop-belles"

10 Décembre 2009

Alors que les députés réunis au grand complet débattaient du sexe des anges et de savoir si Hezbollah est une milice qui représente la résistance nationale derrière laquelle tout libanais doit se ranger pour mériter le titre de libanais, un ténor était absent de la salle du Parlement: le général Aoun qui s'était rendu (La garde meurt et ne se rend pas disaient les hussards de Napoléon, un autre général qui connut Waterloo!...) a Damas pour rencontrer le Président Bachar Assad dont le papa (Dieu ait son âme...) avait envoyé son avion pour bombarder le Palais de Baabda d'ou gouvernait le General Michel Aoun, qui dut quitter le Palais dare-dare afin de se réfugier a l'Ambassade de France avant d'être transporte a Paris quelques mois plus tard.
La visite a été qualifiée d'éclair. Mais les résultats ne semblent pas être du ...tonnerre.

Surtout que pendant ce temps la les députes de tous bords étaient en train de démontrer de plus en plus fort que l'entente était impossible dans l'enceinte (de six mois déjà...) du Parlement. Surtout que comme c'est une enceinte elle se doit de garder ...la Chambre (Ouh lala ouh lala!).Gageons qu'elle accouchera d'un monstre ayant quatorze pieds et huit mains.

L'Orient Le jour a ce titre sympathique :"Assad et Aoun célèbrent à Damas, leurs noces de coton."D’ailleurs sur la photo ils sourient a perdre ..."la laine ".Et nous qui avons cru qu'il était allé visiter nos frères, on constate qu'il a visite ..."noceurs." (si l'on en croit le Journal)

Dans le même titre L'Orient -Le Jour continue et écrit: "un véritable dialogue de sourds s'est établi entre les différentes parties." A quoi pouvait-on s'attendre.
Nabih Berri est de la région de Tyr, un autre député Hezbollah (qui est sorti fumer plutôt que de discuter est également de la région du Sud. Nawaf Moussawi est aussi de la région près de Sour...
Alors comment voulez vous que le dialogue ne se transforme pas en dialogue de ...SOUR ?!

Bernard Sader s'offusque de cette vitrine ou une femme tient en laisse des hommes qui sont à quatre pattes. Il s'en est plaint a la directrice qui lui a répondu que ce concept est importe d'Italie.
Conclusion: les hommes sont tellement a la merci de la femme que ...la chatte conduit maintenant les chiens ....

08 Décembre 2009

Ca y est. Approchez messieurs dames, ça va commencer. L'arène parlementaire est ouverte. Et la vente aux enchères (d'autres auraient dit aux gens chers !!!... parce qu'ils savent ce qu'ils ont payé à l'avance) va commencer.

Le premier sur scène c'est un néophyte que l'on n'avait jamais vu les armes à la main mais que ses pareils à deux fois ne s'étaient pas fait connaître et qui pour un coup d'essai a vraiment réussi un coup de maître. Saad Rafik Hariri a vraiment fait le tour de tous les problèmes que doivent affronter les Libanais et les Libanaises, et il a parlé, parlé, parlé... pour dire des choses plus que sensées et que même ses détracteurs admettent et ne le critiquent pas. Du moins dans l'absolu car ceux qui l'ont suivi à la barre (à part le général Aoun qui tout en restant orange, n'est pas devenu jaune comme un citron ou rouge de colère comme jadis en demandant la parole, et en la rendant, miracle, moins de 15 minutes plus tard. Même s'il a dit des choses en "général", il n'en reste pas moins qu'il demeure un drôle de particulier. Mais surtout il a renvoyé le Comte de Berry, vers son sud natal en refusant la formation du comité spécial pour l'annulation du confessionnalisme politique.

Nous avons beaucoup aimé le discours, plein de sagesse et d'un sens aigu de la politique et du management des affaires, de Nagib Mikati, qui aurait fait lui aussi un excellent Président du Conseil. La grande taille en plus...

Comme tous les autres députés qui avaient demandé la parole, ce matin étaient du 14 Mars et alliés, il va sans dire que nous sommes tombés dans le prechi precha habituel du député parlant à sa base électorale. Une base qui bientôt sera dépitée de son député.

L'opposition va commencer à parler dés ce soir. Et les joutes commenceront entre le 14 et le 8 Mars. Et on devra attendre avec impatience le discours de Walid Joumblatt pour savoir vers qui penche la balance du coeur du leader druze. Quel mal préférera-t-il:La Bacharite aiguë ou la Saadite cossue?

Mais Joumblatt a fait son choix pour le climat et adresse un long éditorial à l'attention des grands de ce monde réunis à Copenhague. En leur demandant de sauver la planète. Et si on commençait par nous adresser aux libanais pour leur dire de sauver la nature libanaise qu'ils assassinent jour après jour.

Allez donc voir du côté de la route qui mène de Hazmiyeh vers les Arcades romaines de Zbeydeh. Et regardez l'assassinat sauvage de la nature par des entrepreneurs peu intéressés par l'écologie et plus intéressés par construire des logis.

Copengague se transforme en Hopenhague titre L'Orient-Le Jour. Il est vrai que la une des campagnes que l'IAA (International Advertising association ) a choisie de publier cette année s'intitule "Cope... Hope!"

C'est une campagne mondiale qui a été créée par Ogilvy, et l'Agence de Beyrouth Memac Ogilvy en a fait l'adaptation. Mon fils Naji est le Directeur de l'Agence à Beyrouth et Vice Président de l'IAA au Liban.
L'héritage est intact...

L'opposition iranienne brave a nouveau le régime islamique en Iran et se fait tabasser dans la rue par les forces de l'ordre. De nombreux étudiants ont été arrêtés.

Comme disait Napoléon à ses troupes à Austerlitz:" Voilà des... Braves"

7 Décembre 2009

Salut, cela fait bien longtemps que je ne vous ai pas écrit en raison d'un voyage rapide pour du travail que j'avais à accomplir en France. J'espère que vous allez bien et que vous commencez à vous habituer à la formation de ce gouvernement en demi teintes où tout le monde il est content et tout le monde il sourit et tout le monde il regarde l'autre en lui disant en catimini: "attends un peu pour que je te montre de quel bois je me chauffe. "Tant il est vrai que cette mouture appelée Conseil des ministres ressemble à un rapiéçage de bouts de chiffons déchirés et que l'on essaie de rassembler dans un patchwork qui ne ressemblera à rien.

Et à partir de demain, l'arène est ouverte pour les passes de tauromachie chacun essayant de porter ses banderilles dans le corps de l'autre. Et comme chaque député voudra parler au moins 25 minutes nous sommes vraiment partis pour 64 heures de bla bla ce qui, à raison de 10 heures par jour fera environ 6 jours de mensonges accumulés ou de :"Vous -voyez-chers-électeurs-moi- je-défends- votre- cause-"

J'espère que vous avez visité les librairies qui ont exposé RECUEILS, et que vous avez acquis ces coffrets qui iront bien dans votre bibliothèque. Recommandation: il ne faut pas tout lire d'une seule traite. C'est impossible et vous en aurez souvent marre. Et cela vous décevra. Prenez un livre à la fois. Lisez quelques bonnes pages. Partagez votre plaisir (je me flatte...!) avec un ami, racontez lui la dernière, et bien sûr incitez le à l'acquérir.
J'ai passé samedi matin dans l'émission culturelle de la LBC. Le jeune présentateur qui m'a interviewé n'est autre que Rony Ziadeh. Suivez la carrière de ce jeune garçon. Il a l'étoffe d'un grand journaliste d'un intervieweur qui sait préparer son émission, d'un interviewer de grande qualité.

Mais que dire de l'événement du week-end qui a groupé tant et tant de personnes dans la course du Marathon de Beyrouth. Ils étaient plus de 33. 000 coureurs à participer a ce marathon devenu avec les années un des principaux rendez vous des marathoniens du monde entier puisque même le phénoménal Richard Whitehead est venu courir avec ses deux jambes en "ressort". Je peux me targuer d'avoir été une des premières personnes contactées par Mme May el Khalil quand elle a commencé le premier trajet de son rêve marathonien. Et que de progrès depuis ce jour là. Un progrès partout sauf pour la prime donnée aux premiers classés qui comparée à ce qui se paie à Boston, New York ou ailleurs est une somme des plus misérables.

Un marathon rehaussé par les grands de la politique libanaise qui ont également donne le ton, la Première dame allant jusqu'à même terminer la course des 10 kilomètres.
Conclusion d'un politicien notoire devant l'événement:"Quand les politiciens de la majorité courent aussi bien, comment permettent-ils à l'opposition de les faire... marcher?"

Cette ferveur pour la course toutes confessions confondues a porté des personnalités de toutes les religions à établir une nouvelle fête dans le calendrier annuel:"MAR ATOUN" (courez pour nous, devrait être la réponse.)

Et cela me rappelle aussi une anecdote de ma jeunesse sur la mesure des longueurs:
-Mettre, Mettre dit le premier. Le second le centi-mettre
Et le troisième noir, hagard de lancer :"Mi li mettre-mi li mettre. "

L'Espagne de Raphael Nadal a battu l'équipe tchèque 5 à 0. C'est ce que l'on appelle"avoir les tchèques . . . en blanc!"

L'argentin Messi, vedette du club de Barcelone, a reçu le trophée du Ballon d'or. Ce qui augmente les espoirs des argentins pour le mondial prochain en Afrique du SUD:"C'est notre véritable . . . Messie"

Pages: 1 2

Octobre 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

Jean-Claude Boulos

ECRIVEZ VOTRE COMMENTAIRE en cliquant au bas de chaque catégorie. Découvrez la biographie, les poèmes d’Amertumes, tous les chapitres de La Télé, Quelle Histoire, les articles, les photos de Jicébé…

Rechercher

powered by
b2evolution