Humeurs Passées (Mai 09)

01.05.09

Humeurs Passées (Mai 09)

Permalien 11:47:39, Catégories: Humeur du Jour, Humeurs passées  

30 Mai 2009

Nous entamons la dernière ligne droite avant les élections législatives. Une semaine nous sépare du 7 juin et les surenchères des uns et des autres candidats à la députation laissent penser que la bataille de dimanche 7 juin sera "homérique", "historique (et hystérique)", "décisive pour l'avenir du pays", "cruciale", "importante" etc. etc. les etc... étant les termes les plus adéquats d'une bataille que l'on a transposée hors des limites du Liban de 10452km2 pour atteindre la Perse, l'Arabie saoudite, les chiites et les sunnites du monde entier, et tout cela sous le couvert d'une bataille entre un des centaines des Michels qui sont en lice et des milliers de Samirs qui comptent leurs voix sur les. . . phalanges de chaque main.

Prière:"Mon Dieu, ayez pitié des Libanais. Ils sont devenus fous! Mon Dieu, délivrez nous du Mâle qui nous veut du mal, Mon Dieu, Oh Saint Esprit qui descendez du ciel demain pour la Pentecôte amenez avec vous une dose de jugeote à ceux qui n'en ont pas et éclairez leurs intentions dévotes (lire des votes). Oh Sainte Vierge de Harissa, faites que ce peuple qui vous visite et qui visiblement va voter orange, comprenne que les oranges ça amène des pépins, après qu'ils en aient pris tout le jus, oh Saints du ciel accompagnez dans l'isoloir chaque libanais qui va voter pour lui inspirer de mettre la bonne liste dans l'urne, la liste de ceux qui tiennent à une certaine image du Liban que l'on veut défigurer. Mon Dieu enfin, n'abandonnez pas le patriarche et ses visions pour le Liban. C'est ce en quoi nous croyons. "

Conseil aux électeurs. Ne votez pas pour. Mais votez contre ceux qui ne veulent pas du Liban auquel vous rêvez. Votez pour ceux qui assureront que le Liban éternel restera éternel. Votez pour ceux qui au Parlement donneront au président Sleiman la force de gouverner en paix durant les prochaines cinq années. Votez Liban en parlant arabe. Et pas iranien.

Dans une semaine c'est tout l'avenir du Liban qui se joue dans l'isoloir. Personne ne doit savoir pour qui vous votez. Seul le Liban sera le témoin pour savoir si vous avez voté juste. Ou faux. Faux comme la faux de la mort qui risque de tuer une certaine image du Liban que vous et moi défendons depuis toujours.

29 Mai 2009

Beaucoup d'émotion hier dans le studio vide de Télé Liban à Hazmieh ou les membres du Conseil d'administration avec à leur tête le PDG Ibrahim el Khoury accueillaient leurs invités à l'occasion du 50eme anniversaire de la fondation de la Compagnie Libanaise de Télévision devenue en 1978 Télé Liban après la fusion avec Télé Orient et l'Etat libanais qui s'attribuait 50% du Capital de la nouvelle société.

L'occasion de voir d'anciens collègues avec lesquels j'ai beaucoup travaillé. Soit dans l'Administration, soit surtout dans les studios où j'ai présenté tant et tant d'émissions. Durant de longues années, la dernière émission que j'avais présentée datant de 1989.

Moments d'émotion bien sûr.

Jamais élections n'auront été aussi serrées et aussi indécises. Chacun bien sûr proclame la victoire de son camp. Et chacun promet d'envoyer ses adversaires sur le tapis. On raconte même que le fils d'un député qui se représente aux élections, aurait dit à ses "hommes", qu'il y a une forte chance que si le 8 Mars gagnait ne serait ce que d'une voix, il introduirait immédiatement une action pour renverser le Président Sleiman et élirait Michel Aoun à sa place. Alors si vous ne voulez pas que cela se produise, votez pour le 14 Mars et donnez lui une confortable avance de 10 voix au moins sans compter ceux qui se porteront sur la liste du "tiers Présidentiel"que chacun appelle aussi de toutes ses forces.

Mais il est vrai que le déferlement des forces pro Aoun hier à Ashrafieh donne à réfléchir. Mais finalement une foule est un agglomérat de petits groupes venus de toutes les régions et que la foule d'Achrafieh ne vote pas nécessairement à Achrafieh. Donc la foule n'est pas signal de victoire.
D'ailleurs le meeting parrainé par Michel Pharaon était aussi fourni en partisans. Je pense franchement qu'Achrafieh votera 14 Mars à 100 %
D'ailleurs j'ai trouve un slogan en arabe qui est un jeu de mot sur les noms de Michel Pharaon et Michel Aoun. Ce slogan dit:
" EJA MICHEL. . . FARR AOUN "

L'ambassadeur de Syrie au Liban a présenté ses lettres de créance au Président Slaimane. Journée historique parmi toutes avec cette reconnaissance du Liban dans ses frontières par une Syrie qui n'acceptait pas depuis 1920 d'admettre que le Liban pût être indépendant, un jour.
Et comme si la Syrie voulait faire un cadeau aux Libanais voila qu'elle annonce la libération de 40 prisonniers qui croupissaient dans les caves des prisons syriennes.
La "Syrie Noire" est elle terminée?. . . .

Les deux parties s'accusent de mentir à leurs électeurs. Il est vrai que l'on décèle de nombreuses contrevérités dans les deux parties en présence. . Mais finalement ils ne sont pas très éloignés l'un de l'autre.
Car celui qui ment . . . songe. Et celui qui dit la vérité . . . rêve!

28 Mai 2009

C'est une date commune pour la plupart de mes concitoyens. Mais pour moi et quelques confrères encore vivants, nous avons vécu il y a cinquante ans un des moments les plus importants de notre vie, et le Liban devenait le premier pays arabe, ce jour là, à entrer dans le club des pays ayant une télévision.

Le 28 mai 1959, la Compagnie Libanaise de Télévision (CLT) , canaux 7 et 9, émettait pour la première fois un programme de télévision en direct à partir de la Cité sportive , où se tenait une Exposition industrielle, qu'animaient Gaston Chikhani et Derwiche Massoud.
C'était le jour de l'inauguration de cette Exposition et Rachid Karamé, président du Conseil coupait le ruban traditionnel et répondait aux questions des speakers de la station. Durant trois jours on couvrit les stands par des images et des interviews. On avait l'orchestre de Charlie Gebrane qui animait la soirée. Une danseuse arabe, Kahramane, faisait la joie des spectateurs. Gaston récitait des fables de La Fontaine. Je chantais du Rock and Roll très à la mode cette année là. Et nous devenions ainsi les premiéres figures à paraître sur un petit écran dans le monde arabe.

Voilà ce que représente pour moi cette journée mémorable.
Par la suite et à la fin de l'exposition, nous réintégrâmes la station de Tallet Khayat et l'on commença d'émettre 3 heures par jour à la grande joie des attroupements de personnes qui s'agglutinaient devant les vitrines de Grundig, Schaub Lorenz, Pye et autres Philips.
CINQUANTE ANS, c'est le bel âge.

Malheuresement, cette télévision pilote de toutes les autres télévisions au Liban et dans les Pays arabes, allait connaître la misère et la décadence dans laquelle elle perdure en agonisant un peu plus chaque jour.
Pour garder une trace de la vie de la Télévision au Liban, j'ai écrit deux livres :"La Télé quelle histoire!" sur les débuts de la Télévision au Liban et "La Télé quel enfer!" sur mon expérience de PDG de la station publique.

Et enfin les listes sont formées de façon définitive pour les élections. Alors Mesdames, Messieurs les électeurs faites le bon choix. En tenant compte de la qualité de nos futurs députés bien sûr mais également de la qualité des programmes (quand il y en a . . .) que les listes défendent. Nous sommes tenus d'abord de voter, ensuite de bien voter.
Afin d'assurer au Liban sa pérennité dans les années à venir.

D'ailleurs, le président Sleiman a bien indiqué la voie à suivre. Et a redit son attachement au Liban "Message" et non à un Liban "arène politique" et moins encore un Liban "Boite aux lettres". Profitons de cette chance inouïe d'avoir eu un président de sa stature et donnons lui le Parlement que son règne mérite pour accomplir tout ce qu'il rêve d'accomplir pour arriver à ses fins:Le Liban Message.

Et surtout ne prenons pas pour argent comptant ce que Barak (pas Obama, l'autre) nous dit:une victoire du Hezbollah renforcera notre liberté d'action. Encore une fois, Israël fait de la surenchère. Ne nous laissons pas prendre. Cela ne veut pas dire que je vous encourage à voter pour Hezbollah, après tout dans l'isoloir vous êtes maîtres de notre destin, mais à faire votre devoir pour aider à garder au Liban cette image de Pays message.

L'ambassadeur de Syrie est enfin arrivé au Liban. Depuis le temps qu'on l'attendait. A 10 jours des élections serait-ce la une manoeuvre de plus de Damas vers un nouveau mélange des cartes. Chaque fois que l'on scandera son nom dans l'avenir l'Ambassadeur croira qu'on l'encourage comme sur un terrain de Foot:"Ali, Ali!-Ali, Ali. . . "

Nouvelle hausse des prix a la pompe. Commentaire: "à force de nous pomper, le gouvernement va nous faire perdre notre . . . essence!

27 Mai 2009

Les élections peuvent maintenant officiellement commencer. On a enfin un Conseil Constitutionnel après des années de vacances de cet indispensable arbitre des querelles de clocher (... ou de minarets) que les politiciens trouvent toujours un moyen de créer. Un Conseil Constitutionnel qui mettra de l'ordre dans les résultats des élections afin de ne pas laisser les choses déborder durant cette difficile période post le 7 juin ouverte à toutes les contestations des gens qui croyaient gagner la bataille et qui malheureusement pour eux l'ont perdue à quelques centaines de voix près.

Merci Messieurs les ministres d'avoir enfin pu trouver le moyen de vous entendre et de voter pour les 5 membres restants a pourvoir au Conseil Constitutionnel.

Cela voudra dire aussi que le président plus que jamais pourra jouer le rôle d'arbitre et au delà d'un simple arbitre s'appuyer sur des décisions du conseil pour imposer les résolutions du C.C.
Messieurs les candidats : dormez tranquille. La république est en train de se reconstruire.

Excellent show que je n'ai pas vu en entier hier dans la nuit sur MTV avec avec le talentueux Walid Abboud qui avait invité l'élégant Nassib Lahoud, le charismatique Tamam Salam et le distingué Cheikh Chamseddine, qui ont tous les trois parlé le langage de la raison et qui a avec calme et précieuse attention ont dit les vérités que d'aucuns auraient aimé ne pas entendre.

Le programme de 4 Festivals de l'été ont été annoncés et bienheureux les libanais qui peuvent se payer le déplacement à Baalbeck, Beitedine, Zouk Michael et Byblos. Ils verront des spectacles magnifiques qui vont du plus drôle au plus pathétique. Sans oublier les autres Festivals de village qui drainent une foule de personnes: Faqra, Broummana et Hammana le nouveau venu sur la scène des Festivals et qui pour la deuxième année consécutive offrira le Festival du Rire. Comme chaque région de ces Festivals est "dirigée"par un parti politique bien précis, il nous semble bien que les partis ne s'en prendront pas aux festivals et aux Festivalieis et c'est tant mieux. Ca renforcera notre monnaie nationale.


Marwan Hamadé clame que le 14 Mars et ses alliés auront 72 sièges dans le futur Parlement. Exactement ce que clament les partis du 8 Mars. De quoi laisser les Libanais . . . sans voix!!!

26 Mai 2009

Sans journaux, on finit par devenir sans repères.
Et l'on doit se rappeler ce qui a passe dans le Journal télévisé d'hier pour se mettre au courant des événements d'hier. Mais finalement rien n'a changé.

A part la grande manifestation de fidélité d'une foule de partisans du Hezbollah qui ont écouté dans l'enthousiasme le discours de leur chef.
Il a confirmé d'ailleurs que les nouvelles parues dans Der Spiegel ont été inspirées par les Services Israéliens.

Je dois souligner en tant que publicitaire que les équipes du 14 Mars font une erreur stratégique de communication en prenant les slogans du CPL (surtout) et en les transformant, pour défendre leur cause dans un sens et pour contrer leurs adversaires politiques. Le peuple à la mémoire politique longue, et ne peut que critiquer le . . . copiage. Et les gens du 14 Mars offrent sur un plateau en or l'occasion aux gens de parler des campagnes du 8 Mars. Créez vos propres slogans. Créez vos propres messages. Et que les autres suivent.

La campagne pour les élections européennes a officiellement démarré hier sur les chaînes françaises. Quelle différence d'approche, entre les différentes parties en présence, quand on compare leurs annonces "publicitaires" avec les slogans des parties libanaises. Il y a un programme et non pas des invectives. Il y a des projets et non pas des insultes. Il y a des visions d'avenir et non pas des promesses de révolutions. Il y a de la démocratie en un mot et non pas de la démagogie. Il n' y a que des civils qui parlent et non pas des militaires (même pas a la retraite, ni qui ont battu en retraite. . . )

Ce matin j'ai reçu un mail en circulaire, envoyé par une dame qui ouvre grandes les bouches a feu de ses canons paisibles sur les forces du 8 Mars et qui appellent les libanais et les libanaises a faire la différence le 7 Juin prochain. Le Texte est remarquable.

Suivez son conseil pour sauvegarder l'image du Liban.

25 Mai 2005

Cette date était déjà entrée dans l'histoire du Liban lors des élections de 1946 quand la tricherie et les pressions sur l'électeur avaient vraiment dépassé les bornes. Nous étions sous la présidence de Cheikh Bechara El Khoury élu pour 6 ans en 1943 et qui allait profiter de l'allégeance d'un Parlement entièrement dévoué pour se faire réélire pour un second mandat. Mais qui n'est pas allé au bout de sa durée puisque les manifestations de 1952 et la fermeture de Beyrouth l'obligèrent à démissionner et c'est ainsi que Camille Chamoun fut élu président de la République.

Donc le 25 mai a été synonyme de tricherie.

Heureusement que le retrait israélien ce même jour de l'an 2000 a donné un autre sens au 25 mai devenu jour de la Libération et jour férié dans les administrations et dans les Ecoles.

L'edito de Nagib Aoun est des plus édifiants. Déjà durant le gouvernement de 1989 -1990 le Général Aoun invectivait durant les conférences de presse les journalistes qui osaient poser une question mettant en doute le bien fondé de ses idées. Et je connais plus d'un confrère et d'une consoeur qui ont été interrogés et presque accusés de complicité avec "l'ennemi "parce que leur "papier"n'avait pas l'heur de plaire. Et son :"Je suis le président et 6 Ministres" reste encore dans toutes les mémoires.

En fait peut on être militaire et démocratique dans le même temps (si l'on excepte bien sur l'exemple unique du président Sleiman qui du jour au lendemain a quitté son uniforme pour devenir un des présidents les plus démocratiques de notre République). Le pouvoir qui sont conférés par la troupe à tous les hauts gradés déforment la manière de penser du militaire pour l'amener à dire :"Ceux qui pensent comme moi sont avec moi et ceux qui ne pensent pas comme moi sont mes ennemis. "

Mais ne t'en fais pas cher Nagib, la presse libanaise en a vu d'autres. Te souviens-tu par exemple de la décision prise par le président Sleiman Frangieh contre An Nahar en 1974 quand il a interdit que les agences de publicité donnent des encarts au plus lu des quotidiens en langue arabe ?

Allant même jusqu'à faire convoquer devant la Sûreté Générale, les directeurs d'agence et les représentants des marques et produits qui continuaient de placer leurs encarts dans An Nahar. An Nahar n'est pas mort.

Et il reste le quotidien le plus lu. Et en revenant jusqu'en 1958, durant les "événements"du Liban, les lecteurs se souviennent des caviardages de titres et des articles dont le contenu ne plaisait pas au laudateurs du régime nouvellement établi du président Chehab.

Non Nagib, il ne faut pas se laisser influencer par les rodomontades de tel ou tel candidat. 15 ans de férule voisine n'ont pas réussi à faire taire la presse libanaise. Et ça c'est une qualité inhérente à la liberté de penser du Libanais. Toutes confessions et toutes catégories confondues.

Moi avec mon blog, j'ai peut être des raisons d'avoir peur. Je ne fais pas partie de la presse.
Mais toi Nagib et toute ton équipe avec toi devez continuer à nous donner un journal que tout le monde lit car toutes les parties y trouvent les critiques de leur ennemi politique qu'il soit de gauche, de droite, du Nord , du Sud, du Centre.
En créant l'homme à son image, Dieu lui a donné d'abord et avant tout, la LIBERTE.
Et nous devons tout faire pour la garder. Intacte. Pure. Et éternelle.

21 Mai 2009

Tous pour Un! Telle doit être la maxime de tous les libanais qui iront voter le 7 juin .
UN, c'est à dire le Chef de l'Etat, le Général Sleiman. Car il est incontestable qu'avec lui la caravane passe malgré les aboiements de toute la secte politique qui s'entre déchire à coups de déclarations ou de participation à des talk shows interminables. .. et minables!

L'Orient le Jour qualifie le Président . . . d'impassible. Et c'est pour cette raison d'ailleurs qu'il ne fronce jamais les sourcils. Car IMPASSIBLE N'EST PAS . . . FRONCER (Ouf!)

Comme les choses n'ont pas beaucoup changé entre hier et avant hier, force est de constater qu les titres des journaux ne changent pas et à une date près on a l'impression de lire aujourd'hui ce qu'on avait a peu près lu hier. Aussi vais je revenir sur la perte de mon ami Ezzedine Sobh que nous avons accompagné à sa dernière demeure hier à midi. Cérémonie funèbre assez impressionnante à Aley une cinquantaine de cheikhs et d'ulémas rendant les derniers hommages religieux à "Aboul Ezz". L'occasion aussi de revoir des amis de longue date qui nous ont accompagnés à travers les années à la CLT. M. Ibrahim El Khoury, PDG de Télé Liban représentait le Ministre de l'Information Tarek Mitri à cette occasion. Incontestablement une page qui se tourne.

Dans l'Histoire de la Télévision au Liban qui fête ses 50 ans au Liban le 28 mai 2009, La CLT était la première télévision arabe à émettre de façon continue sur deux chaînes simultanément.

On a reçu 64 % de touristes en plus en avril. Sans doute les slogans du Ministère du Tourisme devaient mettre en relief l’excitation . . . des députés à débattre entre eux. . . Il est vrai que tous les touristes avaient signé des assurances . . . "tous risques"

Le Chef de Hezbollah a déclaré : La cause de la Résistance est juste, noble et légale.
Personne n'a contesté ces paroles. A condition que les efforts de la Resistance se portent sur Israel. Qu'il avertisse l'Etat Libanais quand elle lance ses attaques contre l'ennemi et cesse de créer de féroces 7 Mai et de les justifier.

Abou Jamra défend le tiers de blocage. Encore faut il que son parti ait suffisamment d'élus pour appliquer cette règle qui est en contresens de toutes les politiques démocratiques du Liban.

Carlos Eddé imperturbable déclare : Les sièges des députés ne sont pas la propriété de Aoun. Le dilemme est posé : ce sera des partis privés de votants ou des votants privés de parties...

19 Mai 2009

Je commence par une nouvelle triste. Celle du décès de mon ami et collègue de la Compagnie Libanaise de Télévision: Ezzedine Sobh que les téléspectateurs entre 1960 et 1970 ont bien connu. Il était venu comme assistant à la direction des Programmes avant de devenir Directeur des programmes arabes six mois après le démarrage de la CLT qui émettait sur les Canaux 7 et 9.

On avait formé un tandem formidable lui et moi. A la direction des Programmes d'abord car il avait beaucoup de talent pour trouver le bon programme, les bons scenarii, les acteurs capables de jouer dans des dramatiques nombreuses. A l'antenne ensuite où il a été tour à tour, très bon animateur même s'il ne plaisait pas à tout le monde, très bon scénariste et on lui doit plusieurs feuilletons qu'il avait écrits et/ou adaptés, et comme acteur aussi puisqu'il a interprété plusieurs rôles sur le petit écran.
Ezzedine avait le sens de l'humour, savait raconter des histoires drôles.

Il émigra vers l'Australie ou il vivait durant les mois froids du Liban. Il venait de rentrer a Beyrouth pour profiter des mois chauds de son pays. Il s'est éteint hier. Et on l'enterre demain.
Une page de l'histoire de la Télévision au Liban se tourne avec lui.
Adieu Ezz.

De plus en plus j'entends des gens qui assurent que les élections n'auront pas lieu le 7 juin prochain. Ce serait la catastrophe car l'actuel parlement n'aurait pus sa raison d'être. Il sera impossible de passer des lois. Impossible de voter la confiance a un nouveau ministère qui doit être obligatoirement formé quand le gouvernement Siniora présentera sa démission après le 7 juin.

Verra-t-on un miracle ? Ah si on était en Europe qui vote également le 7 juin. Nous aurions au moins été garantis d'avoir des élections. Il y aura beaucoup d'appelés mais peu d'élus. . . en toute liberté.

Il est incontestable que les points suivants portent avec eux des points d'interrogation nombreux sur l'issue des élections du 7 juin:

1-Comment assurer la liberté d'entrer à Dahyé aux électeurs qui voudront voter la liste du 14 Mars. Même notre ami Bassem el Sabeh, ne sait pas quoi faire. Et je doute que l'on acceptera dans l'Etat Major conjoint Aoun-Hezbollah qu'un transfert hors limites soit accepté, puisqu'ils assurent que c'est cette présence intra muros qui assurera la liberté d'expression (au fond quand on presse un citron on dit qu’on . . . l'exprime. . .)

2-Comment les électeurs du Sud vont-ils se rendre à Tyr pour voter contre la liste Amal-Hezbollah, quand des candidas indépendants ont été rossés à plusieurs reprises lors des dernières semaines? (et puis à n'importe quel moment Tyr s'appellera TIR et il n'y aura pas de plus . . . Sour que celui qui ne voudra pas entendre. . . ).

3- Comment s'assure-t-on que les gens élisent dans des enveloppes certifiées, derrière l'isoloir sacro saint, que d'autres enveloppes n'ont pas été placées dans les urnes avant l'arrivée des officiels et qui osera contester tout ce mic-mac. Les observateurs étrangers? Ceux là sont les bienvenus dans les zones pro 14 Mars mais ailleurs???

4- Commnet valider des résultats s'ils sont contestés devant une autorité qui n'existe qu'à moitié : j'ai nommé le Conseil Constitutionnel. ?

18 Mai 2009

La tempête informationnelle soulevée par le discours de Cheikh Nasrallah, continuera d'alimenter durant les semaines qui viennent tous les commentaires politiques de toute la classe politique, de droite, de gauche, du centre. C'est que le discours quand on voudra le décortiquer contient de nombreuses bombes politiques à fragmentation qui ne laisseront personne impassible.

Prions que cela ne déborde pas sur l'emploi des armes et l'intimidation des électeurs par la force des mitraillettes.

D'ailleurs il faut se poser la question suivante: les partenaires de Michel Aoun, comment se sentent-ils après cette grande intervention politique?

Je pose la question car une image prise en direct de la séance oratoire m'a un peu mis le "pouce à l'oreille"comme aurait dit Youssef Weslet alias René Helou dans les Nouveaux Riches. . . Car l'image de Elie Aoun, neveu de Mongénéral et candidat aux élections à Chiyah est on ne peut plus éloquente. Quand la caméra a passé devant lui, j'ai eu l'impression qu'il s'enfonçait dans son fauteuil et essayait en quelque sorte de se cacher la figure. C'est de toutes les façons la manière dont j'ai perçu cette image. C'est vrai que le discours pouvait mettre inconfortable les amis chrétiens du général devant cette avalanche de mises en garde qui sentaient la poudre. D'ailleurs quel discours pourront ils tenir ces partenaires du général? Que le ciel ne sera plus bleu à Achrafieh mais orange (dixit Abou Jamra). Que "Féroce Boueiz" a perdu sa bouez de sauvetage comme l'en accuse Nemetallah. Que les électeurs chrétiens entrant à Dahye seront au contraire plus libres que jamais de voter? Comme le proclament les candidats Aounistes?

La solution est celle qu'a donnée notre ancien Ambassadeur en France, Johnny Abdo: c'est que tous ceux qui se sont mobilisés durant trois 14 Mars consécutifs aillent élire. Ils étaient chaque fois entre 1, 2 et 1, 5 millions de Libanais en âge de voter. C'est plus que suffisant pour obtenir la majorité des sièges au Parlement.

Et alors le président Sleiman sera le véritable et seul président de la République celui qui fera ce que son peuple lui demande et qui conduira le pays vers une êre de prospérité et de paix qui nous manque.

Nous avons un très bon président de la République. Faisons de tout pour ne pas lui donner à présider. . .
. . . Une Raie -Publique.

Enfin la liste électorale du 14 Mars a été annoncée par Nicolas Fattouche. Avec des noms très attrayants comme celui de Okab Sakr, un des brillants journalistes du moment. Evidemment, comme il faut de tout pour faire une liste, de nombreuses autres personnalités sont là pour mener la bataille. Mais pourvu qu'ils restent solidaires car la liste de Fattouche risquerait de se transformer en . . . Tabbouleh.

Vraiment les partis libanais mettent leur fierté dans les dates qui contiennent un 7. Car ce dernier s'écrit V en arabe. Comme la victoire.
C'est pour cela que nous avons eu l'accord du dix V Mai. Que le Hezb considère le V Mai comme une victoire, que le 14 Mars (deux fois V) est sur que le V Juin verra sa victoire.
Personnellement pour moi le V est un v majuscule et c'est par lui que commence:"Vive le Liban Vive la République. "

Mais pour le dire le 8 Juin, il faut tous aller voter. Tous.

16 Mai 2009

Le 15 Mai 2009 nous sommes entrés en guerre. C'est la guerre déclarée du Hezbollah contre la démocratie Libanaise. On ne peut autrement qualifier le discours martelé du Chef de Hezbollah que par un coup de balai à sens unique de tout ce qu'en quoi croit le 14 Mars, le Gouvernement, les institutions présidentielles et le monde arabe autour de nous.
La donne est on ne peut plus simple :
-Le 8 Mars gagne les élections et il gouvernera seul avec des figures scène : Kandil, Mrad, O. Karame, Samaha etc.
-Le 14 Mars gagne les élections, et elles seront contestées et comme à dessein nous n'avons pas de Conseil Constitutionnel aucune élection ne sera validée et aucun gouvernement ne sera formé en raison des invalidations que l'opposition demandera.

Et les déclarations amicales des puissances démocratiques amies du Liban ne pourront rien contre l'impéritie totale d'un Président sans Parlement reconnu de façon définitive. Et le coup d'Etat est à la porte de nos institutions. De plus quand le chiite crie Non, le Maronite et le Sunnite crient Oui. Mais qui parle le plus haut et le plus fort.
Vous connaissez la fable de La Fontaine : La raison du plus fort est toujours la meilleure.

Dans ces conditions faut il procéder à des élections qui seront de toutes les façons contestées par le plus fort? ? ?

Mon ami , Ingénieur civil Elias Batal, me fait remarquer ce matin que la citation : "Vérité en deçà des Pyrénées , erreur au delà "est de Blaise Pascal et non pas de Richelieu tel que je l'avais attribuée dans mon blog d'hier. En effet cette phrase se trouve dans les Pensées de Pascal après vérification. Merci Elias d'être aussi fidèle à mon blog. Et je présente mes excuses à mes lecteurs.
Il faut toujours reconnaître la vérité surtout quand elle me vient de . . . mon "Pire-Aîné"

Je voudrais répondre à deux commentaires reçus en début du mois et qu'à cause de l'abondance des matières je n'avais pu commenter. . .

Les deux me viennent du Canada. Le premier est signé IMB (Isidore Maroun Boulos ? . . . International Master Baccalaureus? . . . Imagination merveilleusement Beyrouthine ? . . . je me laisse allé a mon imagination. . . ) qui dit : "J'ai découvert votre blog il y a environ un an (NB : Tu peux me tutoyer IMB) et depuis je ne manque pas de vous lire chaque jour. Vos commentaires acidulés sont les bienvenues et mettent un peu de sel ( un peu seulement ? walaw!!!) sur l'actualité nationale. Merci de nous tenir au courant de ce qui se passe (Tekram. . .)
Suggestion : faire en sorte que les commentaires éventuels soient liés à votre humeur du jour et non pas mis en vrac. (Réponse : les commentaires sont édités par ordre chronologique au fur et à meure qu'ils m'arrivent et on peut les lire en cliquant sur "Derniers commentaires". Je ne vois pas ce que tu veux dire. . . )

Le second est signé par un fidèle lecteur Dominique El Hélou. Il dit "Encore Merci pour ton effort continu et le soulagement que tu me donnes chaque fois que tu exprimes tes idées de façon si éloquente. C'est réconfortant de ne pas se sentir seul. "

Heureusement je ne suis pas seul et mes lecteurs m'honorent.
Bon week-end.

15 Mai 2009

Ah le délicieux"billet" écrit par Gaby Nasr ce matin. Si plein de trouvailles humoristiques avec ce "Féroce Boueiz", qu'il a créé pour qualifier "l'ex Monsieur Gendre "du président Hraoui. Pour les amis de l'étranger qui n'ont pas accès à L'Orient Le Jour, vous savez que vous pouvez cliquer sur le logo de ce journal qui se trouve plus bas dans mon blog et vous délecter de l'humour contenu dans le billet de Gaby Nasr.

Mais là ou on ne se délecte pas c'est dans le discours (à tout le moins discourtois. . . ) du Hezbollah, qualifiant de "faux pas" l'attitude du Président Sleiman. Et évidemment c'est Cheikh Index Menaçant qui a lancé le char des critiques acerbes. Très vite suivi par le député Hassan Fadlallah qui lui a lancé l'expression de faux pas. Vraiment le proverbe qui dit que l'on ignore la poutre que l'on a dans les yeux pour voir la paille qui existe dans les yeux d'autrui. . . .

Parlons en de ces faux pas qui depuis quelques années paralysent le pays:
- La déclaration de guerre contre Israël en Juillet 06 faux pas ou pas faux pas?
- L'occupation du Centre ville par des tentes avec la couverture chrétienne assurée par le Général Aoun:faux pas ou pas faux pas?
- Les différents boycots des réunions de l'assemblée nationale pour élire un Président:faux pas ou pas faux pas?
- L'attaque du 7 Mai 2008 contre l'Ouest par les "troupes"du Hezbollah et leurs alliés sortis soudain de sous terre pour semer la chienlit dans l'Ouest de la Capitale :faux pas ou pas faux pas?
- L'exigence de cette mesure antidémocratique du tiers de blocage:faux pas ou pas faux pas.

Evidemment on me répondra, c'est toujours la même chose et comme disait Richelieu:"Vérité en deçà des Pyrénées, erreur au delà. . . "
Mais justement nous vivons tous en deçà des frontières avec Israël et le discours malheureusement diffère, car les appartenances diffèrent.

D'ailleurs, tous les pôles du 14 Mars , et on ne peut pas dire qu'il y a des hommes et des femmes inintelligents parmi eux, se sont élevés contre le tiers de blocage qui est une invention machiavélique pour que rien ne bouge dans le Pays. Et c'est comme ca que la minorité est aux commandes. Triste. . .

Chaque citoyen qui veut s'informer sur le scrutin du 7 juin peut le faire en faisant le numéro de téléphone 1790.
Une Evolution libanaise après la Révolution française de . . . 1789!

Impressionnant programme du Festival de Beiteddine qui s'étendra du 2 juillet au 15 août. Mme Nora Joumblatt a bien fait les choses et c'est tant mieux. Pourvu que le Hezbollah ne considère ce Festival comme"un faux pas" encore.

14 Mai 2009

Et voilà! Ce qui devait arriver, arriva et a prouvé encore une fois que ce fameux tiers de blocage est d'une inanité assez flagrante. Notre vaillant président de la République en a fait l'amère constatation. Et quand il a déclaré l'autre jour: La majorité gouverne, l'opposition s'oppose, c'était bien pour marquer que l'on devait s'acheminer vers une constitution de la majorité et non pas du tiers de blocage. Sarkozy et Fillon gouvernent et Ségolène s'excuse. Gordon Brown gouverne et la Reine accepte le vote du peuple qui lui envoie tantôt un conservateur tantôt un travailliste. Obama gouverne, oh combien, et les républicains se morfondent. Je ne veux pas parler des pays arabes où il n'y a pratiquement pas d'opposition puisqu'il n'y a pas de démocratie (Egypte, Syrie, Arabie Seoudite, etc. . .)

Regardez l'exemple de cette loi en France appelée HADOPI et qui est une haute autorité pour surveiller l'Internet. Une première fois cette loi a été mise en échec car les députés de la majorité, prenant le vote à la légère n'étaient pas venus voter. Et la gauche a eu plus de voix que la majorité. Hier se rendant compte que la majorité est vraiment majoritaire, ils étaient tous à l'appel et la loi est passée. Voilà comment doit se faire la gouvernance du Liban Bien sûr c'est bon d'avoir des consensus et notre histoire en est truffée mais que l'on fasse de notre président Sleiman, un gardien du Palais de Baabda, réduit à être débouté avec ses propositions de loi par un tiers de blocage absurde et des récriminations entièrement fallacieuses, moi je dis: ça suffit et donnons une majorité large et ferme à celui qui est reconnu par les chancelleries du monde entier et par tous les grands de ce monde qui l'ont reçu avec un faste rare et mérité, comme une homme de dialogue et d'action et qui depuis un an a su raffermir la confiance des pays amis dans un Liban qui était devenu synonyme de foyer de guerre et de troubles. Et on le remercie différemment, Messieurs de l'opposition. Opposez vous dans la démocratie et non pas dans la poursuite d'un rêve absurde de changer de Président juste après les élections.
Ce pays a besoin de vivre. Si vous ne l'aimez pas comme çà, allez vivre ailleurs, revenez vers vos exils parisiens ou perses, ou palestiniens, mais nous avons d'autres projets que de vivre dans la hantise que demain une roquette n'aille frapper le Nord d'Israël au nom de la libération de la Palestine occupée.

Cette Palestine pour laquelle le Pape Benoit XVI (d'origine allemande)s'est bien mouillé bravant les critiques de nombreuses communautés juives et non juives dans le monde qui ne considèrent pas encore que les Palestiniens ont été les véritables victimes de la création de l'Etat d'Israël en 1948. Alors que les Juifs de l'Europe avaient été les victimes des fascistes de l'Allemagne qui ne comptaient certainement pas des palestiniens dans leurs effectifs. Quand cessera donc le dialogue des armes pour laisser la place au dialogue des paroles même si c'est souvent un dialogue de sourds.

Et pendant ce temps là on pose la première pierre de l'autoroute arabe entre Mdeirej et Taanayel. Financement: L'Arabie Saoudite et l'OPEC. Malgré la crise mondiale. Heureusement que cela a été décidé par d'autres gouvernements car l'actuel l'aurait bloqué.
Bloquons bloquons. Ou blo. . . con!

13 Mai 2009

D'abord à tout seigneur tout honneur: cette nouvelle qui n'a rien a voir avec les élections même si elle est le résultat d'une élection; cette nouvelle qui intéresse toute la Méditerranée; cette nouvelle qui est à la base de l'Histoire de notre pays mais qui n'a rien à voir avec les élections; cette histoire qui a rapport avec une guerre au Sud mais qui n'a rien à voir avec Amal et Hezbollah, encore moins avec Israël, et qui s'est faite, cette guerre, sans... Tyrs et sans reproches pour les habitants du Sud.

Cette nouvelle qui est simplement le Prix Méditerranée voté à la quasi unanimité des Membres du Jury et qui vient récompenser le livre Phenicia (éditions Plon) écrit par notre valeureux auteur, Alexandre Najjar, et qui retrace la résistance héroïque de Tyr face à l'armée... d'Alexandre le Grand (autrement dit Alexandre versus Alexandre et le gagnant est NOTRE Alexandre...)

Bravo Alexandre Najjar. Et prions que de nombreux Libanais s'illustrent par leurs écrits et leurs prouesses littéraires, artistiques et sportives plutôt que par leur long soliloque politique qui font transparaître l'inanité de le pensée libanaise qui noie hélas les valeurs d'écrivains de nos auteurs. Bravo Alexandre Najjar, descendant et auteur de "Phenicia": notre nouvel Alexandre le Grand.

Et c'est vrai que cette nouvelle vient comme un arc en ciel dans le ciel maussade (je n'ai pas dit Mossad...) des discours politiques, véritables cascades de contre vérités, d'insultes en tout genre et de mégalomanie irréfreinée des leaders politiques qui se présentent aux élections législatives. Voilà que l'on découvre des Libanais qui écrivent l'histoire et qui ne la déforment pas. Voilà que l'on découvre que le Sud a toujours été un lieu de résistance et non pas le terrain interdit aux autres par une Résistance (islamique) qui s'arroge le droit de faire la guerre et la paix et qui veut à partir de son bastion du Sud transformer le Liban en une troisième Raie-Publique dont le Chef ne serait que leur allié, prêt à s'allier avec le diable pour mériter le nom de M. le Président. Voilà que l'on redécouvre que si Sour a été un moment un champ de... tirs et la victime d'un empereur grec qui l'a brûlée car il ne pouvait pas l'investir, et qui est allé mourir en Perse (tiens) à l'âge où l'on commence à vivre, Tyr , elle, est en passe de devenir un lieu dont dépendra l'issue du combat électoral qui se fera en l'absence de l'une de ses principales confessions: la chrétienne si importante il y a moins de trente ans...

Merci Alexandre Najjar, d'être l'historien de notre antiquité et le témoin de notre histoire contemporaine.

Et comme une bonne nouvelle au Sud ne vient jamais seule, voilà qu' Israël remet à la Finul la carte des bombes à sous-munitions qu'elle avait semées lors de la guerre que lui avait déclarée unilatéralement le Hezbollah en 2006. Devant l'ampleur des dégâts que le pays tout entier avait subies comment voulez vous que l'Etat central, renforcé par l'élection d'un président de la République acclamé dans le monde entier puisse accepter qu'il y ait dans notre pays une autre arme au dessus des armes de l'armée libanaise. Devant ces armes nous avions tous eu des larmes de tristesse et de désespoir.
Dorénavant nous devons tous obéir à des armes qui nous donneront des larmes de joie.

Intéressant éditorial de notre ami Philippe Abi Akl dans L'Orient le Jour considérant que les attaques de Aoun contre Baabda sont dues a une baisse de populatite du Chef du PCL. On raconte que ce titre a rendu notre Général... sans AKL (AKL= cerveau en français pour mes lecteurs francophones)

Londres ne veut plus de rencontres avec le Hezbollah pour que ce dernier n'utilise pas ces négociations a des fins électorales.
Autrement dit les rencontres se feront à L’OMBRES et avec des lumières TAMISEES. "

Issa Goraieb rend honneur au coup de "gueule "de notre ministre de l'Intérieur. Je suis heureux de lui avoir le premier, écrit dans les pages de L'Orient-Le Jour, un remerciement en forme de "Baroud de l'Honneur".

A propos de Ministre de l'Intérieur savez vous comment s'appelle celui de l'Italie?...
Il s'appelle M.MARONI. C'est une qualité confessionnelle des Ministres de l'Interieur de la Méditerranée...

12 Mai 2009

Ah que la télévision devient pénible par ces temps de discours politiques et politisés! On devrait presque les mettre sous le label XXX, comme pour les films pornos, afin d'en interdire la vision aux personnes sensibles et délicates. Insultes, invectives, comparaisons avec des êtres de la gent animale: tout y passe, repasse . . . et le téléspectateur trépasse.

Pourtant on a créé de nombreux comités officiels chargés de surveiller non seulement le temps imparti pour les déclarations électorales mais également pour vérifier le discours électoral et interdire les provocations faites à travers le petit écran, devenu véritable champ de bataille et de duels même pas avec des épées mouchetées, tout au contraire avec des épées qui portent l'estoc et qui a travers un mot, une suspicion, une bravade font autant de mal que la blessure profonde.

Où sont les limites de la bienséance? Où sont les retenues dans les discours fleuves que se livrent les uns et les autres? Le discours devient de plus en plus acerbe et Dieu nous préserve des débordements en tous genres dont seraient capables les partisans des uns et des autres et qui risquent d'en arriver aux mains voire aux pistolets et poignards en tout genre et qui endeuilleront ces élections que chacun voudrait voir se dérouler dans une quiétude parfaite.

Michel Aoun se défend d'être accusé de promouvoir la troisième République. Et pourtant ce sont ses troupes qui se mobilisent, ce sont ses panneaux qui portent les slogans de la troisième République. Alors.

Déjà en 89, il avait promis la Deuxième République. Mais c'est Taëf qui nous l'avait donnée. Dommage notre général ne sait même pas compter jusqu'à trois. Et comme dirait Jean Giraudoux : "La guerre de . . . TROIS n'aura pas lieu. "

Et que Dieu pardonne a ceux qui avaient presque vu (ou prévu . . .) l'état de santé très précaire du président Gemayel, qui nous est apparu le soir en pleine santé grâce a Dieu. De quoi adresser une prière au bon Dieu : "Et gardez nos héros du 14 Mars en bonne santé. . . AMINE"

Le dialogue entre Nemetallah Abi Nasr et Fares Boueiz tourne à la véritable bataille rangée et heureusement qu'ils se traitent de poussins car les poussins n'ont pas de dents, pour mordre. Tout cela est une affaire de café...Abi Nasr. Que Fares trouve très amer à son goût. Alors que Nemetallh considére que Aoun était la . . . Boueiz de sauvetage de Farès, le chevalier sans " beurre et sans reproches. . . "

Il y a un proverbe libanais qui dit :"Darabani w Béké, Sabaqani w shtaka." Ce qui veut dire: "il m'a frappé et il a pleuré. Il m'a devancé et m'a accusé." Et c'est ce qui arrive avec tous les CPListes et surtout avec leur Chef. Regardez simplement ce qu'il dit quand il demande des comptes aux différents médias qui le critiquent. Il les descend en flammes. Et les accuse d'entretenir les dissensions dans le discours politique et politisé.
Mais quand on regarde de plus près on se rend compte bien évidemment que c'est toujours lui qui commence à lancer le premier pétard. Et il n'est jamais mouillé.
Il y a un autre proverbe qui dit :"Elira bien qui élira le dernier..." On va bien rire.

Michel Eddé Président de l'Amicale des Anciens de Jamhour. Infatigable Michel. Autour de lui un comité de 15 membres élus surtout pour... l'Eddé dans sa tache...

11 Mai 2009

Le discours politique se dégrade hélas à mesure que nous approchons de la date fatidique du 7 juin qui verra les libanais choisir ce qui est le mieux pour notre pays.
Et le choix est entre deux options.

- soit la percée vers un avenir brillant où sous la gestion d'un président de la République qui n'a fait aucun faux pas depuis près d'un an.

- soit le retour vers le Moyen Age de la Raie-Publique avec des diktats qu'imposera le Hezbollah qui manipule le général comme on le fait avec une marionnette.

Le choix est simple. Nous devons donner la victoire non pas au 14 Mars qui s'est embarqué dernièrement dans une politique de "lâcher les copains pour prendre les payeurs", mais de ceux qui au 14 Mars ont continué de croire dans un Liban souverain, où les décisions émanent des élus du peuple et de la volonté de ses dirigeants d'aller de l'avant pour le bien de notre pays.

Autrement dit:il faut donner la victoire au Président Michel Sleiman.
Seul véritable défendeur des valeurs du 14 Mars et qui oeuvre jour après jour pour maintenir le droit du Liban à vivre dans l'indépendance et la vérité.

Tout le reste importe peu. Car tous les slogans affichés en nombre dans les rues de Beyrouth ne sont que rodomontades d'un côté comme de l'autre. Ce sont des défis lancés à la figure des autres parties en présence. C'est des réponses cinglantes au général Aoun d'une part à Samir Geagea d'un autre, comme si tous les valeureux hommes politiques au Liban ne se résumaient qu'à ces deux leaders.
Il faudra choisir entre être (libanais) ou disparaître (de la carte). Dilemme posé au siècle avant dernier au Général Boulanger qui était prêt à prendre le pouvoir en France et qui a préféré s'éclipser pour l'amour de sa compagne et disparaître de la vie politique française.

Nous voulons être, nous.
Un peuple indépendant vivant dans un pays qui ne veut plus être confessionnalisé à outrance.

Un pays d'accueil et de paix, oui de paix Messieurs le Hezbollah ou vous ne pourrez pas déclarer des guerres quand bon vous semble et détruire le pays plus que ne l'a fait la guerre intestine durant plus de 25 ans.

Un pays ou l'on peut aller partout. Sans ghetto politique, sans peur des gens qui veulent profiler le pays à leur image et qui effraient les étrangers par cette image qu'ils donnent.
Un pays qui rejettera les fantasmes de leaders persuadés qu'ils pourront compter sur les 2/3 de l'Assemblée pour faire démissionner le président actuel et prendre sa place.

Un pays ou pour avoir une vue de l'avenir il ne suffit pas de réunir dans un lieu plus secret que le pentagone, Nabih, Michel et Hassan mais avec eux tous les autres qui ont fait le Liban que des milliards de personnes aiment à travers le monde.

Nous voulons être, nous. Tout simplement.

7 Mai 2009

Bonjour, Et merci de me pardonner mon absence d'hier car je n'avais pas eu la possibilité d'avoir accès à un computer pour causes d'examens médicaux. Et repos. Mais nous avons travaillé hier malgré la Fête des Martyrs pour une simple raison: c'est que la Fête des Martyrs est célébrée le dimanche qui suit le 6 mai. Mais à cette occasion la Presse continue de commémorer ses martyrs et comme ils sont devenus nombreux depuis le meurtre de Metni en 1958 ce qui avait mis le feu aux poudres aux "événements de 1958" en passant par Ryad Taha, Kamel Mroue puis toutes les victimes post 14 Février et post 14 Mars en commençant par Gebrane Tuéni.

Alors ma question à ceux qui veulent voter pour le 8 Mars, et surtout à tous ceux qui avaient applaudi, comme moi, le 14 Mars 1989, et qui avaient applaudi le retour du Tara tata comme signe de ralliement après le retrait des Syriens en 2005, et qui avaient vibré comme moi, ma famille aux applaudissements du 14 Mars auxquels avaient pris part 300. 000 aounistes, ma question est la suivante:En voyant les photos de Gebrane et Samir Kassir qui avaient été vos idoles, et la victime vivante May Chidiac temoigner comme martyr de la presse, pensez vous vraiment que vos représentants au parlement du 7 Juin ont pour nom Mohammad Raad, Moussaoui, les représentants du Parti populaire SYRIEN, oui Syrien mes amis, (pas Libanais, pas chrétien comme son fondateur mais Syrien. . . ) ou Nasser Kandil même s'il ne se présente pas, ou tous ceux qui nous montrent des index menaçants quand ils s'adressent à nous? En leur accordant vos voix et une majorité au Parlement. Croyez vous vraiment que cette néo- majorité (à Dieu ne plaise) gouvernera comme le Général Aoun veut le faire ou comme le Hezbollah va l'exiger en foulant aux pieds tous les principes que nous défendons, et qui ont fait du Liban un pays démocratique dans sa multi confessionnalité, un pays de la coexistence un pays tourné vers le progressisme européen et non vers l'obscurantisme iranien à outrance, un pays de l'amour et non un pays de la haine, un pays de l'accord et non des menaces. Un pays où l'on aime vivre et non pas un pays où l'on sacrifie sa vie en se faisant sauter volontairement. Un pays où l'on vit et non point un pays ou l'on meurt. Où l'on VIT messieurs les applaudimètres du 8 Mars toutes confessions confondues?

Pensez y bien et additionnez le nombre de victimes tombées depuis que le parti de Dieu n'en fait qu'à sa tête depuis Juillet 06 et la guerre qu'il a provoquée, jusqu'au 7 Mai QU'ILS CELEBRENT , MESSIEURS LES ELECTEURS DU 8 MARS . OUI QU'ILS CELEBRENT, qui tirent et tuent un pilote de l'Armée Libanaise qui ne faisait que son devoir, qui prennent fait et cause pour les 4 généraux ( qui n'ont d'ailleurs pas été lavés de tout opprobre. . . ) et en font des héros des martyrs alors que c'étaient les âmes damnées des troupes syriennes durant leurs 20 ans d'occupation de notre pays, ceux qui livraient des innocents qui ont manifesté pour le départ de la Soeur compatissante, et qui sont encore dans les geôles des syriens, malgré les années et les demandes incessantes de retour qu'expriment leurs parents!

Pensez y. Le 7 juin c'est dans un mois. Il faut penser à votre avenir et à l'avenir de vos enfants.

Le 8 juin vous aurez mal voté en nous donnant un Liban délibanisé et noir, ou vous aurez bien voté en perpétuant le Liban de la vie commune, indépendant et tourné vers l'avenir!
Moi je vais bien voter.

5 Mai 2009

Enfin on a répondu aux menaces de Hezbollah. Et ce n'est pas de Hariri que c'est venu pour ne pas exacerber les tensions bien apparentes entre sunnites et chiites. Mais de la part d'un maronite pur et dur et qui plus est a été emprisonné 11 ans durant sous terre, alors que d'autres qui prônent aujourd'hui leur droit de défendre les intérêts des chrétiens se baladaient entre une ville françaises et l'autre se plaçant comme le sauveur des chrétiens en ces moments de grandes élections. Vitales.

Merci Samir Geagea d'avoir pris le contre-pied des menaces à peine voilées que, tant le chef du Hezbollah, que son vice président ou le porte parole nous ont assénés durant le week end.
Les choses ont été dites clairement, sans menace mais avec un calme exceptionnel afin de ne pas laisser les contre vérités submerger les cerveaux chrétiens soudain pris d'un profond malaise après la libération (timing inopiné...) des 4 généraux. Et qui durant le week end pariaient sur la défaite du 14 Mars car il n'y avait nulle personne en face qui osait répondre et donner les arguments nécessaires pour effacer les restes des menaces.
Soit! L’argumentaire du Chef Nasrallah était un modèle du genre et son débit calme, lui donnait l'assurance du grand gagnant des élections du 7 Juin. Mais il fallait une réponse et elle est arrivée claire et nette:rien n'est joué et tout peut encore arriver.

D'autant plus que certains sondages disent que le général, l'allié de Hezbollah, a perdu près de 40 points dans les sondages au Kesrouan. Et que son seul souci est aujourd'hui de faire gagner son gendre Kalam Bassile à Batroun.

Il faut savoir dire non aux mirages que font miroiter aux yeux des lecteurs les alliés de hezbollah. Le choix de société qu'ils nous offrent est à l'opposé de tout ce que nous avons connu jusqu'à ce jour en politique, en union civile et en us et coutumes millénaires que nous avons de tout temps pratiquées. Partout où vous serez électeurs du 14 Mars, il faut aller voter. Et bien voter. Autrement dit pour la démocratie pleine et triomphante pour continuer à donner à ce pays l'image de la convivialité qui ont fait son bonheur et sa notoriété.

Regardez vous dans le miroir et dites:nous allons gagner les élections du 7 Juin. L'avenir de nos petits enfants en dépend. Faites tourner la roue dans le bon sens.

On connaît le surnom de Silvio Berlusconi : Le cavalier. Sa femme demande le divorce. Il est en train de la traiter de façon . . . Cavalière, a-t-elle dit aux reporters.

La grippe A A1 H1 continue de faire parler les gens et l'on se demande finalement si le nombre assez bas de la pandémie valait la peine que l'on se mobilisât de cette façon. Dernière victime de cette grippe, les films pornos: en effet certains Etats ont interdit les . . . films cochons!

2 Mai 2009

Les journaux n'ayant pas paru ce matin par décision syndicale, me voilà orphelin de nouvelle fraiche pour vous les commenter. Et à la télévison c'est toujours la grippe A A1 H1 qui occupe la moitié des nouvelles du matin.
Mais comme dit le proverbe :"En Mai fais ce qui te plait" je vais vous demander de commenter mes écrits. Pour ou contre, c'est indifférent car en fait, c'est dans le dialogue que s'établit le meilleur commentaire et que nous avons les meilleurs résultats. Pour ce faire je vous demanderai de perdre 5 minutes pour répondre à mon questionnaire:

1- Aimez-vous mon blog? Le trouvez-vous trop politisé?
2- Aimez-vous les pointes d'humour que j'ajoute et les calembours vous amusent-ils?
3- Aimez-vous établir un dialogue? Alors c'est très simple. Répondez moi et je me ferai un honneur de commenter vos ...commentaires.
4- Aimeriez-vous avoir d'autres rubriques dans le blog?
5- Faites-vous la promotion de ce blog autour de vous en le conseillant à des amis au Liban ou à l'étranger?
6- Combien de fois par semaine le visitez vous?
7- Etc.ETC.
J'attends donc et vous donne rendez vous lundi 4 Mai. Et pensez bien, au moment de voter le mois prochain.

Bon week end

Premier Mai 2009

Plus que 40 jours avant les législatives au Liban . Quarante jours où l'on va continuer de s'entredéchirer, d'hésiter avec qui s'entendre, et avec qui divorcer, de lâcher ses compagnons d'hier et de se lier aux compagnons de demain, se hérisser le poil à voir s'exprimer tous les anciens hérauts de la Syrie qui espèrent faire revenir leurs acolytes en majorité au Parlement (qui prendrait définitivement alors le qualificatif "Parl Et Ment". 40 jours pour se décider si l'on vivra d'espoir ou de désespoirs.
Alors Mesdames messieurs du 8 Mars et mêmes ceux qui secrètement envient le courage du 14 Mars mais qui se trouvent liés par leur appartenance, sachez que le vote est libre et le scrutin secret et allez voter pour ceux qui vous charment le plus:les amis et les alliés de la Syrie, les barbus, les Kandil (qu'on n'a pas encore pu eteindre), les Wi'am qui s'est éloigné à nouveau de Walid après s'en être dangereusement rapproché, des Samaha, dont la première autorité était le général Sayed et le fief de Anjar, Emile Rahmé qui s'est allié avec le Baass syrien, Qawmi Souri, et le Hezbollah à Baalbek de la course de laquelle s'était "chevaleresquement" retiré une semaine plus tôt le Président Husseini, en qui Moussa Sadr avait mis sa confiance pour présider le mouvement AMAL. . .

Ou l'élégant Salah Honein homme de loi reconnu, Farès Soueid, le fin stratège de la politique, le charismatique Mikati face au nasillard Omar ( même pas à l'américaine), en sauvant peut-être le talentueux Mosbah el Ahdab (dont on a encore besoin avec sa lanterne pour éclairer la nôtre), Boutros Harb et sa science de la politique (à qui l'on oppose Kalam Bassile qui ennuie tous les abonnés du mobile pour nous faire entendre sa voix comme s'il voulait acheter la nôtre), Nayla Tuéni (opposée à Achrafieh à un général parachuté parce qu'il n'y a « plus d'orthodoxes capables » . . . ) et tous ceux qui nous ont fait vibrer une première une deuxième et une troisième fois le 14 Mars ou le 14 Février en nous annonçant la victoire sur les vieilles figures représentant la main mise de la Syrie sur nous.

Où ira votre voix franchement? Mon choix est déjà fait. Je ne serai pas bête mais j'irai voter. Et vous mesdames faites comme moi et prouvez que laide ou belle, rousse ou châtain, jeune ou vieille, diplômée ou "licenciée"(à cause de la crise), allez voter pour le 14 Mars. Ses membres et leurs campagnes au moins vous respectent !

Mabrouk L'Orient le Jour pour la nouvelle adresse sur l'autoroute de Damas dans l'immeuble de Chopstick. (Imprimeront-ils sur du papier . . . jaune?)
Téléphone 05 056 444 FAX 05 957 444
POURVU QUE LA ROUTE DE DAMAS ne leur fasse pas suivre sa politique.
Saint Michel . . . Eddé les.

Les initiales du Tribunal Spécial sur le Liban sont TSL. Que certains avaient trop rapidement transformées en TRIBUNAL SYRO-LIBANAIS. On y est presque

On a changé le nom de l'épidémie émanant du Mexique C'est maintenant la GRIPPE A A1 N1.
Ma dernière : Un porc en rut est en train de faire l'amour a une truie qui pousse des cris de plaisir. Que lui dit le porc? - « Tais toi tais toi ! Tu m'exique! »

Bonne Fête du travail !

Pages: 1 2

Mai 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        

Jean-Claude Boulos

ECRIVEZ VOTRE COMMENTAIRE en cliquant au bas de chaque catégorie. Découvrez la biographie, les poèmes d’Amertumes, tous les chapitres de La Télé, Quelle Histoire, les articles, les photos de Jicébé…

Rechercher

powered by
b2evolution