Humeurs Passées (Août 08)

01.08.08

Humeurs Passées (Août 08)

Permalink 11:34:39, Catégories: Humeur du Jour, Humeurs passées  

31 08 08

J'écris un dimanche pour plusieurs raisons. D'abord c'est le dernier jour de l'année (et du siècle) où je peux écrire 08/08 pour la date. C'est quand même historique,

Deuxio c'était une occasion de déjeuner en famille et ce sont des moments d'une rare intensité pour Bicha et moi de déjeuner avec les enfants et les petits enfants surtout après notre maladie simultanée. Pour leur raconter aussi le pèlerinage que nous avons accompli à Saint Charbel sur les hauteurs de Byblos. Une région qui nous réconcilie avec le Ciel non seulement parce qu'elle est superbe mais parce que l'on y retrouve l'essence même du Libanais venu de tous les coins du pays pour prier le Saint libanais et l'implorer pour calmer les souffrances des malades et guérir ceux qui espèrent dans le miracle et qui croient dans le Dieu de l'amour et non point dans le Dieu des armes et des partis.

Enfin parce que je veux vous faire partager une nouvelle exclusive. On n'a pas révélé le nom de l'assassin présumé du capitaine Samer Hanna. Mais mes sources très bien informées confirment l'appartenance certaine de l'assassin à Hezbollah. Il s'appelle: Abou Portant *

* Comme faisant suite à l'humeur d'hier.

Demain, 1er Septembre, grande date dans l'histoire du Liban. Hélas, jetée aux oubliettes: le général Gouraud proclamait l'Etat du Grand Liban. Qu'en reste-t-il aujourd'hui?

30 août 2008

Quand donc cesserons nous de voir des cercueils enveloppés du drapeau libanais et portés à bout de bras par les jeunes gens des villages libanais ou portés par des soldats en uniforme, parcourir les rues de nos villes et villages en signe de dernier hommage à des soldats tombés, non pas au champ de bataille mais tués par une bombe dans un bus, ou froidement abattu par un scélérat qui agit au nom de Dieu?

Quand donc cesseront d'être versées les larmes de mères ,des fiancées,des épouses de libanais attirés par le devoir de défendre notre pays et qui se sont enrôlés dans l'armée libanaise. Pour mourir dans leurs lits prés de Tripoli, assassinés pas des Fateh el-Islam ou qui pendant trois mois se sont battus comme des lions pour défendre l'honneur de l'armée et de leur nation, ou pour être déchiquetés par une bombe placée dans un bus qui les emmenait vers leur lieu de travail, ou encore froidement assassiné par un homme (mais est ce vraiment l'assassin que l'on a livré à la Justice militaire?) qui hier encore luttait contre les Israéliens qui avaient envahi notre Sud, un Sud qui appartient au Liban et non point à une faction qui se proclame de Dieu mais qui agit comme ses démons contre les gens qui n'ont ni leur foi, ni leur croyance, ni leur vision du Liban.

Quand donc se terminera le long convoi de cercueils pour être remplacé par des défilés de la joie, de la noce et de la gaieté.

Réponse: quand tout le monde aura la même vision du Liban de l'avenir, un Liban comme celui que j'ai visité cet avant midi avec mon épouse quand nous sommes allés en pélérinage à St Charbel et que nous avons redécouvert la beauté et la quiétude de ce pays béni de Dieu, avec ses cimes, ses vallées, sa mer, ses villages blottis sur les versants de vallées, avec la ferveur de ses habitants qui montaient les escaliers rudes pour aller prier, s'agenouiller,croire dans la foi non seulement en Dieu mais en chaque être qui foule cette terre bénie, où tant et tant de saints ont vécu en prêchant la parole de l'amour des autres, de servir son prochain,où tout le monde est l'enfant de Dieu...

...Et non ses partisans. Car Dieu n'a pas de parti. Et surtout n'a pas de parti dont les membres assassinent et tuent ceux qui ne croient pas comme eux et n'ont pas leur vison de l'avenir.

Tout le monde s'appelle Samer, titre Zyad Makhoul dans son éditorial de ce matin. Oui tout le monde s'appelle Samer car chacun d'entre nous peut demain être victime d'une force armée plus forte que l'armée, plus forte que l'Etat, plus forte que le bon sens. N'importe lequel peut demain dire que j'ai blasphémé et qu'en raison de son éducation il ne peut admettre cela et qu'il m'assassine.

Tout le monde s'appelle SAMER.Mais Sa Mère ne pourra plus appeler Samer. Hélas!
Et demain on découvrira que l'assassin était fou, qu'il n'avait pas tous ses sens quand il a accompli son forfait, et qu'il a des circonstances atténuantes. Puis un jour on le découvrira dans sa geôle avec une balle dans la tête et:Et l'on dira alors "qu'il s'est suicidé à bout portant " !!!

Pauvre Raie-Publique que l'on n'a pas encore fini de violer jour après jour et au nom de quoi SVP? Au nom de quoi?

La réaction du CPL est décevante à ce sujet. Occupé à donner une envergure à son général qu'il a fait nommer Vice, oublieux de ses galons de général dont il était si fier dans sa guerre de 1989, le CPL,ne monte pas au créneau pour le pas indisposer le Hezb. Etrange, vraiment très étrange "L'incident ne doit pas être exploité politiquement." dit le communiqué. Mr Michel Aoun (on ne peut plus lui donner le titre de général ) vous êtes le premier à exploiter cet assassinat politiquement pour assurer les voix supplémentaires de Hezbollah. Nos taratata tatata sont vraiment désuets aujourd'hui.

Pourquoi le "poulet entier" local a disparu des rayons de supermarchés se demande L'Orient? Tout simplement parce que Poulet en argot c'est la police et la police a disparu non seulement des rayons mais aussi de la rue...

Le nouveau groupe Koweitien qui a acquis Monoprix a assuré que la vente de l'alcool sera toujours permise. Encore heureux, car l'alcool est un anti sceptique. Ce qui augmentera le nombre de ceux qui croient au Liban.

Concernant la nomination du nouveau général en Chef de l'Armée: "puisque l'Etat a choisi un Kahwagi pour diriger l'armée, moi je vais engager un général pour nous faire la "kahwa".

29 août 2008

Que le mois d’août est long! et en plus il se fait rappeler à notre bon souvenir en nous infligeant une fin de mois très difficile.

D'abord du point de vue climatique, avec une chaleur et une moiteur vraiment insoutenables. On arrive à peine à respirer et je plains vraiment toutes ces personnes qui ne conduisent pas une voiture climatisée. Avec la pénurie d'eau, en plus, on se défend de prendre des douches fréquentes et abondantes.


Mais il ne faut pas se plaindre. Car ma fille revenue en Alsace se plaint évidemment de la froidure et de la pluie... Il faut savoir choisir dans la vie.

Le deuxième point qui vient ternir cette fin de mois, est cet assassinat du pilote libanais dans la zone "régie" par le hezbollah. Qui comme le titre l'Orient-Le Jour ce matin garde "un silence assourdissant". Effectivement le Hezb aurait peut être pu dire que ce sont les salafistes qui avaient fait le coup. Ou que c'est l'ennemi d'au delà des frontières qui a tiré sur l'avion qui violait l'espace aérien israélien. Ou que ce n'est pas vrai qu'on lui a tiré dessus mais que c'est un coup interne au sein de l'armée elle même divisée entre les parties opposées au sein du 14 Mars. Je ne sais pas moi:dire quelque chose. Mais non on se tait. Et le lieutenant Hanna est mort. Même pas comme un héros puisqu'il a été abattu comme un oiseau dès qu'il avait pris son envol. Je parie que les Etats Majors du Hezb sont en train de fignoler la version officielle de cet attentat criminel qui a visé l'Armée à peine sortie de plusieurs guet-apens qui l'ont endeuillée. Jusqu'à quand le Hezb restera-t-il impuni. Dans le temps les places où les gendarmes ne pouvaient pénétrer à Paris,on appelait cela "la cour des Miracles".

Mais il faut un miracle pour expliquer le coup de Jarnac porté a notre armée. C'est un coup dur pour notre président de la République qui est sur le point de nommer un nouveau général en Chef de l'armée...
Notons aussi que l'incident s'est passé à Iqlim el Touffah. Est ce une nouvelle ...pomme de discorde avec le Hezb?

Les Jeux de la Francophonie se dérouleront au Liban. Maintenant c'est sûr et cela a été lancé par Fouad Siniora. Pourvu qu'ils ne se transforment pas en "Franco-Folies"....

La Syrie enregistre un déficit commercial record en 2007.
D'où son empressement à ouvrir une ambassade au Liban.
La vente des visas pour la Syrie ça rapportera gros...

Le Liban pourrait acheter entre 150 et 450 Mega watts d'électricité à l'Egypte.Ca va survolter tout le monde.

La marine russe utilisera davantage les ports syriens. A n'en point douter, tout montre que "L'Attaque-y-est"!

28 août 2008

On est tenu informé 24 heures sur 24 grâce au système des bandes qui défilent au bas de nos téléviseurs et quand un événement arrive, bon ou mauvais,heureux ou malheureux, les tickets des télévisions locales nous apportent la nouvelle dans les 5 minutes qui suivent. Bon ou mauvais ce système existe pour durer car la course s'est engagée entre toutes les télévisions libanaises. A tel point que cela en devient gênant l'oeil étant finalement attiré par ce qui bouge au bas de l'écran et non par les invités aux émissions de talks shows.

C'est ainsi que ce matin nous apprenons la mort d'un jeune soldat de l'armée Libanaise tué à bord de son hélicoptère dans le Sud du Liban.

Bien sûr les accusations sont allées bon train et de là à découvrir le vérité du véritable agresseur, il y a lion, tellement les fils sont embrouillés au Sud. Et tellement les gens sont exacerbés par la présence de ces milices qui ne se déclarent pas mais qui, le moment venu tirent sur ce que nous avons de plus sacré: l'armée libanaise.

Chaque barbu du Sud va accuser l'autre, les barbus du Hezb vont accuser Israël, les barbus salafistes vont accuser le Hezb et les barbus rabbiniques vont accuser les deux.
Et l'Armée, encore une fois ne pourra pas riposter.

Avec en arrière plan cette déclaration étrange de notre président de la République: la communauté internationale doit s'ouvrir à Damas. Bizarre... vous avez dit Bizarre?

De l'autre côté de la Méditerranée, le président égyptien envoie un ferme message en confirmant tous azimuts le soutien aux autorités libanaises. Le chef de la diplomatie égyptienne a déclaré que l'Egypte met tous ses moyens au service du Liban au niveau du développement des forces armées en matériel et en formation. (sic). Ce sont de bonnes intentions en effet mais 1948, guerre de Palestine, défaite égyptienne. 1956, guerre du canal de Suez déroute égyptienne. 1967, la guerre de Six jours (ou de six heures).

Alors s'ils viennent nous aider, préparons nous à une nouvelle défaite. Nous qui sommes habitués à un air "des Fêtes" on va être servis... Enfin comme dit le proverbe: le Caire a ses raisons que la raison ne peut comprendre.
Ok Ok ... Au Nil soit qui mal y pense.

Merci à Zyad Makhoul de nous avoir montré cette photo de la Rue Sursock qui n'est plus hélas et depuis longtemps une rue à caractère traditionnel. Et les plus tenaces parmi les tenaces finiront un jour par succomber devant le prix mirobolant du mètre carré de terrains dans cette rue si magique, si magnifique que je me faisais un devoir dans le temps de la faire visiter à mes amis de l'étranger qui ne pouvaient pas ne pas s'extasier devant la beauté des palais qui la bordaient. J'ai cherché la signification du mot soc. Le dico me donne: fer triangulaire d'une charrue qui creuse le sillon. La rue continuera à s'appeler de la même manière: Rue Sur/Soc...

La nouvelle est sérieuse et la peine capitale prononcée contre Kadhafi est plus que logique et méritée. Pas moins. Mais le colonel aux tentes s'en fout!
A chaque accusation il présente..."La Lybie" qu'il faut.

Bkerké s'ingère dans les affaires politiques accuse un responsable du Hezbollah.
Et que fait l'homonyme de notre Patriarche, Nasrallah, il donne des recettes de cuisine quand il fait ses discours et enlève les soldats israéliens?

La lutte entre les deux candidats à la Présidence Américaine ressemble un peu à la genèse de la Bible. Car la lutte est sourde entre (Mc)Cain et l'Abel (ou la belle si vous parlez d'Hillary). Qui cassera le ... Barrack?

Pourtant Hillary a fait les mamours à Barrack lors de sa sortie politique. Aurait elle pris des leçons particulières avec Monica?

27 août 2008

Les petits acquis pris par ci par là, constituent-ils une victoire de la démocratie? Et le majorité a-t-elle le droit de pavoiser parce que le chef du Parlement a donné raison à ses députés, en fixant au 30 septembre la date du vote sur la loi électorale.

En fait si on leur laissait la bride au cou, les députés présenteraient 127 copies différentes de la loi électorale, chacun dessinant les circonscriptions, selon son goût, selon ses partisans et selon l'existence de partisans ou d'opposants à son programme. On voit mal en effet, le Hezbollah accepter un découpage où les chrétiens du sud pourraient choisir à leur guise le député de Tyr et de Jezzine, les chrétiens, même libres, étant obligés de s'aligner au parti qui a sauvé le Liban de l'occupation israélienne, même s'ils ne partagent pas leurs idées politiques. Alliances, désalliances, mésalliances seront les trois mots clés des prochaines érections...heu excusez moi, élections parlementaires.

Et pour mieux souligner que nul ne peut être libre ni dans les décisions à prendre dans l'arène du Parlement, ni demain en entrant dans le bureau des votes, des malabars à Ras el Nabeh ont montré que le 8 Mai n'était pas terminé et que si internationalement cette date est l'anniversaire de la fin de la 2ème Guerre mondiale en Europe, elle reste au Liban le vrai début de la guerre entre les chiites et les sunnites pour avoir la haute main sur les élections non seulement à Beyrouth,mais par ricochet grâce aux porteurs d'orange,sur les circonscriptions du Liban en entier.

Pauvre République réduite à attente le bon vouloir de deux groupes barbus et on se demande lequel des deux groupes est le plus féroce). Car il est né un nouveau mouvement de barbus où les femmes sont entièrement voilées ne laissant entrevoir que deux yeux dont le regard même pas... persan peut abattre ton homme sans lui tirer dessus...Pas facile d'ouvrir un salon de coiffure pour homme dans les régions de Tripoli et au Sud,Les pauvres feraient faillite dans la semaine.

Il y a eu des écoutes téléphoniques révèle Kalam Bassil. Nous voici revenus à la même rengaine qu'au début de l'ère Frangieh et où de façon ostentatoire on avait démantelé les écoutes téléphoniques ...mais rétabli une censure draconienne sur les journaux de l'époque (rappelez vous l'obligation de boycotter le Nahar par les agences de publicité. J'ai connu cette époque...j'y étais).Un Etat ne peut pas assurer sa sécurité s'il ne se tient pas au courant des agissements de certains sbires au service d'étrangers pour leur donner des renseignements. Chaque ministre des Télécoms a fait état, en arrivant, de ces écoutes. Et savez vous comment cela s'est terminé?..."A l'eau... A l'eau!"

Les potins du jour :

- Après la Guinée Equatoriale, le ministre Salloukh se rend au Gabon. Ah s'il pouvait s'inscrire aux ..."Gabonais absents"

- Le ministre Ziad Baroud annule les délais administratifs des carrières à Mayrouba. Quand je vous disais que ce jeune ministre ne se suffit pas d'un "Baroud"d'honneur mais qu'il fera ...."carrière " dans la politique.

- Cheikh Chaar affirme que ce "qui s'est passé à Tripoli visait à provoquer l'implosion de la ville".
Autrement dit cela visait à imposer un.. TRI POLI !!!

- Le Conseil des Muftis stupéfait par la campagne contre la troisième présidence.
Autrement dit il voudrait avoir un... vice de forme...

26 août 2008

Que Ramallah accueille en héros les 198 Palestiniens libérés par Israël quoi de plus juste et de plus normal. Que leur doyen soit porté sur les épaules pour saluer la foule, que de plus formidable pour un peuple chassé de chez lui et qui lutte pour récupérer son lopin de terre, son territoire, son fief. Que des drapeaux palestiniens flottent au dessus des têtes des manifestants, que de plus juste et de plus équitable, car au moins il n'y en a pas d'autres qui appartiennent à d'autres 'Hezb" qui auraient donné cher pour arborer les drapeaux jaunes à la mitraillette, comme si Dieu avait besoin d'armes pour donner la mort aux vivants.

Tout cela est normal. Car il s'agit de Palestiniens qui reviennent libres en cette partie congrue qui leur est restée de leur Palestine.

Mais de voir un grand héros libanais, un chef d'armée fort craint par les Palestiniens du Liban, par les gens de la gauche, par les milices chiites de l'époque, un chef militaire qui s'est rebellé en 1988 contre l'occupation syrienne, et que l'on a suivi les yeux fermés,un chef militaire qui a fait la guerre à la milice chrétienne qui lui était alors opposée pour des raisons que la raison ne peut comprendre, un chef militaire qui dans son exil a continué de galvaniser les Libanais par ses demandes et ses discours qui en faisait applaudir plus d'un, un chef militaire qui a été accueilli par le Liban tout entier quand il est revenu au pays pour entrer en politique mis qui en pensant Orange a oublié que les oranges donnent trop de pépins et que l'on peut parfois en avaler un et en étouffer, mais de voir donc cette figure emblématique, se recueillir non pas devant les cadavres des victimes libanaises de la guerre avec Israël, mais devant un des assassins les plus recherchés dans le monde entier, et qui lui aussi a été la victime de collusions secrètes entre la Syrie et Israël, tué dans sa voiture, dans une rue déserte de Damas, voir cette image donc m'a bouleversé, m'a écœuré, m'a révulsé, franchement révulsé. Et tout cela pour gagner quelques voix en plus dans les élections de l'été prochain.

Honte à nous d'emprunter ces chemins si sinueux de la politique libanaise et de brûler aujourd'hui ce que l'on a adoré hier et adoré en ce jour ce que avions haï il y a moins de 5 ans. C'est dommage que le général se soit réduit à un particulier moins que simple.

Kouchner nous annonce que des ambassadeurs seront échangés entre Damas et Beyrouth avant la fin de l'année.
A quel "taux" se fera l'échange? Les "paris"sont ouverts.

Washington durcit le ton envers Moscou. Moscou menace de rompre ses relations avec l'OTAN...
OTAN en emporte le vent.

Les démocrates à l'assaut de la Maison Blanche.
Au fond si Obama gagne l'appellera-t-on la Maison...Noire

Geagea a déclaré :Nous sommes a cent pour cent pour le caza.
D'autres auraient dit :"et nous pour le caza...maza.”

Fidel Castro a dénoncé dans la presse "la mafia" qui a volé à Angel Matos , la cubaine. la médaille de bronze dans le tournoi de Taekwondo.
Peut on vraiment parler de "C(o)uba? a-t-on demandé au Président du CIO.
Mais non répond ce dernier, mais c'est Fidel qui nous les Casse...trop!

25 août 2008

De quoi allons nous parler dorénavant? Les Jeux Olympiques sont terminés. La Flamme s'est éteinte. La Chine démontre qu'elle est la plus grande puissance Olympique du Monde. La France a pris une dixième place dérisoire. Et nous allons revenir au train train quotidien de la politique qui n'en est pas une. Aux Conseils des ministres ou rien ne se fait. Aux rodomontades des partis qui font monter la tension et aux palabres inutiles de tous nos politiciens.

Que retenir de ces 18 jours magnifiques où le monde a retenu son souffle durant toute une course, se rognant les ongles durant tout un match, s'extasiant de plaisir devant les gymnastes venus de partout, se levant des fauteuils pour applaudir l'exploit?

Moi, je retiens, comme le monde entier d'ailleurs, cette fabuleuse course des 100 mètres où Usain Bolt "Monsieur 100.000 Bolts" a couru le 100 mètres en 9.69 secondes. Il aurait pu faire moins si, assuré de sa victoire il ne s'était pas baladé à la fin de la course perdant de précieux centièmes de seconde. Je retiens aussi le dernier relais du 4 fois 100 mètres quand Assafa Powell a pris le bâton de Bolt et s'est envolé vers la victoire laissant les seconds à plus de trois mètres derrière lui. Je retiens bien sûr le superbe 100 mètres nage libre d'Alain Bernard et sa médaille d'or sans oublier la fabuleuse moisson de Phelps avec ses huit médailles en natation. L'image en 1972 de Mark Spitz était restée dans toutes nos mémoires. Maintenant rien ne remplacera Phelps pour les prochaines 30 années au moins. Les chutes, les blessures, les joies: toutes avaient un goût de larmes de dépit, de douleur ou d'émotion.


Et on ne peut qu'oublier les athlètes libanais moins nombreux que les officiels: ils se sont fait eux mêmes oublier. Et tant mieux. Il fut un temps dans les olympiades de Londres, de Helsinki, de Melbourne où les Taha, les Bechara, nous ramenaient une médaille de bronze… en lutte. Mais ils rapportaient quelque chose. Aujourd'hui nos athlètes ne luttent plus ...et ne rapportent plus que les... bons baisers de Pékin.

Alors dorénavant on va prendre nos politiciens pour des athlètes et à défaut du NID D'OISEAU, on aura notre Parlement pour suivre leurs exploits d'athlètes.

Et Chine Chine. A votre santé.

23 août 2008

J'ai écrit une lettre au courrier des lecteurs de L'Orient-Le Jour qui a paru le jeudi 21 août sous le grand titre Gendarmerie (voir rubrique: Articles parus dans la presse).

Quelques amis proches m'ont comme d'habitude téléphoné pour me féliciter pour mon "courage"(?), mon action, mon style (c'est l'homme).

Hier soir vendredi 22 août vers 21heures mon portable sonne et me donne l'indication Numéro privé. Je réponds bien sûr:
- Allo M. Boulos, c'est Ziad Baroud à l'appareil.
Je mis quelques secondes avant de réaliser qu'il s'agissait du ministre de l'Intérieur.
- Ah bonsoir M. le ministre.
- J'ai lu votre lettre dans l'Orient et je vous remercie. Et comme vous le demandez. Je vais agir, d'ailleurs j'ai déjà agi et j'ai demandé que l'on ouvre cette route. D'ailleurs je ne vous cache pas que ce n'est pas seulement la sécurité des gendarmes qui était en cause mais il y avait d'autres raisons également.
- Merci M. le ministre, vous me comblez.
-On aura l'occasion de se revoir je l'espére, mais j'ai voulu vous mettre au courant.

Le ministre me comblait de joie. Non seulement parce qu'il ouvrait cette route, essentielle pour les automobilistes de Jisr el Bacha, mais aussi parce qu'il prouvait la dynamique de la décision à prendre. En 24 heures, il résolvait un problème vieux de 2 ans. Et je me suis dit que si tout le gouvernement agissait avec cette célérité nous allions avoir des jours heureux devant nous!

Mais qui est en face du ministre Baroud?

D'abord un général qui n'a d'autre qualité que d'être... Vice. Puis une orange pressée de rétablir les télécommunications avec les autres. Un émir repêché par miracle par Walid Joumblatt et qui vit du souvenir de son feu Père. L'ambassadeur de la Syrie au Liban (lire Salloukh). Le digne représentant du Duc de Berri.

Le représentant du Parti Populaire Syrien qui signe au gouvernement libanais par une aberration nationale impensable dans d'autres pays. Un médecin qui veut vivre Damour et d'eau fraîche. Skaff (qui n'est pas son père) Tabourian (qui n'est pas son père non plus et deux représentants du Hezbollah, dont le seul rêve est de détruire Israël à tout jamais.

Alors Monsieur le ministre Baroud, puisque vous m'avez répondu si gentiment, je vous souhaite toute la patience du monde pour faire arriver à bien vos projets de loi et surtout celui des élections. Et quand vous réussirez, mes amis et moi vous ferons un véritable... Baroud d'honneur.

Quelques potins pour terminer:

- Sleiman étouffe dans l'oeuf la dispute sur la vice Présidence. Le Président aurait paraphrase la célèbre tirade de Kipling ou il dit : Si....Si....Si.... pour terminer avec:
"Alors tu seras un homme...mon Vice"

-J'avais d'abord entendu la nouvelle à la radio: Missiles sol-air russes à la Syrie. Et je pensais qu'il s'agissait de missiles... solaires. Mais il est vrai que ces deux derniers jours j'étais dans... la lune!

Un titre m'a attiré l'attention: Bagdad et Washington "très proches "d'un accord sur le SOFA. Et suivait une photo de Condolessa Rice avec le Premier ministre irakien Maliki avec un interprète qui semblait demander à Condy si elle acceptait...Le texte me réconcilia avec les appétits sexuels de Maliki car SOFA veut dire Status Of Forces Agreement. Et Rice n'a eu droit qu'à son "riz"... BASMATI (sourire en arabe).

20 août 2008

Ce matin, dans la rue, nous avons rencontré un vendeur ambulant. Allant de voiture en voiture pour vendre sa marchandise. J'ai dit à mon chauffeur d'ouvrir la fenêtre et de lui demander s'il était syrien. Oui, répond-il. Je lui ai demandé s'il était membre de l'ambassade de Syrie au Liban. Perturbé l'homme a répondu qu'il était au Liban pour gagner son pain quotidien.

Sans l'accord de personne, sans un permis de travail que d'autres "étrangers" paient très cher, voilà que sont revenus ces gens qui vont encombrer les nouvelles routes et offrir aux passagers des marchandises, entrées dans le pays en contrebande. Je me demande si des Libanais nécessiteux faisaient la même chose, les aurait on laissé vendre à la sauvette?

Il ne faut pas s'étonner de voir refleurir tous ces vendeurs à la sauvette syriens dans les rues de Beyrouth. Souvenez vous quand les Israéliens sont entrés dans Beyrouth Ouest, n'a-ton pas vu ces pseudos Syriens mais véritablement Israéliens, quitter leur étal de "kaak" pour sortir leurs uniformes et faire la guerre aux côtés des soldats d'Israël?
Gageons que petit à petit ces vendeurs à la tire deviendront des informateurs, des délateurs et des ennemis du Liban avec lequel pourtant ils vont échanger des ambassadeurs.

Le président Siniora est en Irak. Quand on lui a demandé si les relations avec ce grand pays arabe étaient bonnes, il a répondu: il y a des embûches et a continué en chantant : "Ah ça Irak, ça Irak, ça Irak....

Skaff et Marouni se traînent mutuellement en justice. Assis face à face en Conseil de ministres comment vont-ils faire pour ne pas amener leurs différends sur la table du Conseil.
Le Ministre du Tourisme a dit à Skaff: Ana Marouni et Skaff de répondre: wa ana room Catholique...

On cherche un bureau pour le Vice-premier ministre du gouvernement le général Abou Jamra.
Le ministre des Finances M. Chatah aurait répondu : Sorry! no room...!
Ce qui nous laisse prévoir des piaillements de la part du général Aoun jusqu' ce que sa voix..."séraille"

Bahia Hariri réunit tous ses prédécesseurs au ministère de l'Education pour un brainstorming.
On s'est rendu compte que certains manquaient... d'éducation.

19 août 2008

Qui peut encore croire que le président Assad était sincère en recevant le président Michel Sleiman?
On a vraiment joué un rôle de figurant dans cette visite désirée par les Chancelleries internationales et en particulier la France, afin de donner quelque crédibilité à cette suggestion française d'ouvrir des ambassades entre la Syrie et le Liban. Décision faite de grand coeur mais un peu à la hâte comme tout ce que le gouvernement Sarkozy est en train de faire pour rattraper le retard dans sa popularité des premiers mois de Présidence. L'Allemagne avait une ambassade à Vienne dans les années 30. Cela n'a pas empêché l'Anschluss de 1938 et le début de la Guerre mondiale. Et l'Anschluss syrien a déjà eu lieu en 1989, quand pour en finir avec la rébellion de Michel Aoun, on a donné le feu vert aux Syriens de bombarder Baabda pour en chasser le général en qui plus d'un million de Libanais (dont moi et ma famille) ont cru. A n'importe quel moment après l'établissement de liens diplomatiques, la Syrie pourra sans être punie,faire entrer ses troupes au Liban, piéger l'Armée libanaise,étouffer les voix opposantes et nommer les ministres et les présidents du Conseil qui lui obéissent.
Malheureusement les Kandil, Wiam Wahab, Mrad, et le PPS sont là pour jouer le rôle des Seyss Inquart de la Deuxième Guerre mondiale et vendre le Liban pour profiter des mannes syriennes.

Pourquoi ai-je abordé ce sujet ? C'est en voyant la photo en première page de L'Orient que j'ai eu la peur au ventre. Le Chef du bureau politique du Hezbollah en train d'enlacer ce qui devrait être son ennemi intime: un responsable salafiste qui a signé avec lui un"document d'entente". Immédiatement refus, il est vrai par une autre mouvance sunnite plus proche du mouvement de Hariri.
Voilà les véritables ambassadeurs de la Syrie au Liban. Ils n'ont pas besoin d'ambassades pour agir. lls n'ont pas besoin d'un siège pour s'asseoir. Ils ont un arsenal prêt à mettre le feu aux poudres et obliger à nouveau les Libanais de recourir à la Force de Frappe Arabe pour sauver les citoyens qui "s'entretuent". Le Liban (et les libanais) a-t-il perdu le Nord???

Quelqu'un qui ne perd pas le Nord, heureusement c'est Joumblatt qui veut une commission mixte pour visiter les prisons dans les deux pays. Oui mais quel Libanais osera visiter une prison syrienne sans risquer d'y passer le restant de ses jours. Avec les dénégations de la Syrie en plus?

Et qui va payer les "commissions" de cette affaire?

Au sommet de son impopularité le président Pakistanais, démissionne et jette l'éponge. Malheureusement comme c'est un homme qui "butte-tot"(vous me suivez?),son éponge regorge de sang.

Le général Aoun n'en finit pas de trouver des raisons pour faire parler de lui. En inventant des nominations, en distribuant des revendications pour ses proches. en se permettant de dire que le Sérail est devenu l'hôtel privé du Premier Ministre, oubliant qu'il avait fait du Palais de Baabda son Palais personnel alors qu'il n'était même pas "Président et six ministres"comme il avait répondu à une journaliste. Maintenant il veut des droits pour le Vice Président du Conseil Abou Jamra.Au Sérail.
Y a rien à dire Aoun continue de sortir de "ses-rails".
Et il défend un homme qui n'est que ...vices!

Heureusement que les familles libanaises sont en train de suivre un feuilleton TURC."Evet" un feuilleton Turc doublé en syrien .Mais cela est le cas dans tous les Pays arabes.
Le feuilleton s'appelle NOUR. Sortie des pays arabes après une sombre nuit d'occupation, la Turquie revient avec un "Nour"éclatant. Et on ne peut même pas accuser le héros (très beau garçon) d'avoir une tête de Turc!!!

18 août 2008

Trois longs jours de congé et d'absence mais dont j'ai expliqué la raison hier espérant que vous aurez pardonné mon absence.
Hier soir j'ai assisté à une interview de celui que nous appelons le ministre libanais des Affaires étrangères et que j'appellerai moi même: le Sinistre libanais des Affaires qui lui sont étrangères.
Pour l'amour du ciel comment a-t-on pu donner un bis repetita à Salloukh? Je l'ai entendu dans une interview accordée à la LBC. Quelle catastrophe. D'abord il mériterait d'être appelé Ministre SYRIEN des Affaires étrangères tellement c'est la voix de son MAITRE (Lire Moallem).
A aucun moment on n'a senti qu'il était en train de parler au nom de la nation libanaise ou du peuple libanais. D'abord un ministre des Affaires étrangères se doit de connaître parfaitement la langue arabe. Quelle misère! Voir cet homme chercher ses mots, mal conjuguer ses verbes, mal accorder les "Khabar Kana" et les "Maf3oul bihi". Et c'est moi, le dernier en arabe chez les Frères qui le remarque.

Un discours incongru où il a repris mot à mot tout ce que la Syrie reproche au Liban sans jamais demander à la Syrie ce que le Liban et les parents de ceux qui croupissent dans les geôles syriennes demandent. Pour Salloukh, le problème n'existe pas: les Libanais disparus? Ouvrons les fosses communes pour rendre les soldats... syriens. Des Libanais en prison? Mais ils sont emprisonnés après avoir été jugés. Des prisonniers défendus par Solide? Il n' y a pas trace d'eux. Surenchère sur le discours de Moallem. Plaidoyer national pour innocenter la Syrie.
Les frontières de Chebaa? On ne peut pas les discuter avant de discuter des frontières du ...Golan ou de la frontière du futur état palestinien.

Et c'est cela que vous, président Sleiman, et vous président Siniora et vous ministres et députés du 14 Mars avez accepté d'être notre Ministre des Affaires étrangères. Un homme dont nous aurons constamment HONTE dans les instances internationales. Car il parlera au nom de la Syrie et non pas au nom du Liban.

En conclusion pour gagner au Liban (en politique ), il faut perdre les élections,avoir la minorité,qu'on baptisera de blocage, faire une guerre contre Israël et démontrer que l'on a remporté une victoire divine, alors que le Liban n'en finit pas de panser ses blessures,attaquer Beyrouth un certain 7 Mai et la laisser exsangue en exigeant de reconnaître que Hezbollah a été attaqué, exiger un Gouvernement où les Affaires Etrangères sont menées par un nul,avoir des députés qui demandent à la majorité de se laver la gueule quand on parle du Hezb, car sans Résistance il n'y a pas de Liban. Alors messieurs de la Majorité, perdez les élections la prochaine fis. Vous gagnerez au moins le Liban...

Bien sûr les Olympiades ont été mon pain quotidien. Je ne pense pas que l'on puisse avoir un meilleur spectacle.

Quel que soit le sport. Quelle que soit la discipline. Quel que soit le pays. Quel que soit le vainqueur!

Mais il faudra attendre longtemps avant d'avoir un nouveau Michael Phelps. En 72, Marc Spitz avait gagné 7 médailles et on avait tous rêvé avec lui. Aujourd'hui Phelps gagne 8 médailles et bat 7 records du Monde. De quoi conclure que ce garçon a sur... nagé les Jeux.

Feux d'artifices et pétarades à Dahyé à l'issue de la course des 100 mêtres remportée comme vous savez par Usain Bolt en 9.69.Ils avaient compris que le gagnant se prénommait ... Hussain.

Les habitants de Mansouryeh empêchent une équipe de l'Electricité du Liban d'installer une ligne Haute tension.
Interrogé le Directeur de l'EDL répond : Que voulez vous ce sont des gens qui ne veulent pas être mis au...courant. Un des chefs de cette "rebellion" le Père Tabet a été surnommé par les employés de l'EDL :"Ampère Tabet "

15, 16 et 17 août

Comme vous avez dû le remarquer vous n'avez pas lu mon humeur du 14 août. Je l'ai écrite pourtant. Mais je dois vous mettre au courant du processus "blogatoire"que nous suivons en famille. Je tape mon humeur sur l'ordinateur et la corrige par la suite en essayant de bien mettre les accents et ne pas trop éloigner les virgules des mots. Ce texte est envoyé à ma fille Josyane (qui a inventé le personnage chauve aux lunettes....) et qui met le texte en page quand elle n'est pas débordée de travail et à mon fils Naji (qui lui aussi s'occupe de mettre le texte en page quand Josyane ne peut pas le faire.)
Or il se fait que nous sommes à la Mi-Août (Vous vous souvenez de cette chanson : A la Mi-Août dans le film Nous irons à Paris?...). C'et a dire en plein dans la période du Festival de Faqra que Josyane produit et conçoit depuis 6 ans maintenant et qui attire chaque année un monde fou à Faqra pour le plus grand bonheur des visiteurs, des exposants et des artisans. Donc Josyane est débordée durant une semaine pleine. Et il faut la voir agencer tout son monde et les mener tambour battant, répondant à toutes les questions et se démultipliant pour que tout soit parfaitement ZEN. Et c'est la le secret de l'immense succès de ce Festival que plus de 80.000 personnes ont visité cet été.

Et c'est une occasion pour Naji de monter lui donner un coup de main avec ses enfants ravis de changer d'atmosphère. Il faut ajouter le rôle que joue ma fille Myrna, (vous savez, celle qui a été élue adjointe du Maire de la commune alsacienne de Kingersheim) qui vient passer août au Liban avec son mari et ses deux enfants, champions d'Alsace de gymnastique et qui participent aussi aux "events" de Faqra. De toute évidence aucun d'entre eux n'a le temps de placer mon humeur sur le blog. J'avais essayé de le faire une fois. Patatras! J’ai effacé un mois de textes de la mémoire de l'ordinateur. Alors depuis je me tiens à carreau et vous laisse patienter... avant de lire mes humeurs.

Autre alibi pour moi. Cette semaine qui vient de s'écouler était une semaine réservée aux Jeux Olympiques grandioses de Pékin. J'en ai parlé évidemment, mais j'ai profité du Pont de l'Assomption pour regarder les exploits de tout un chacun. Les médailles de Phelps, le bonheur d'Alain Bernard aux 100 mètres, la victoire à l'escrime de l'équipe de France, le match Marathon du double messieurs entre la France et la Suède (E P O U S T O U F L A N T !) et toutes ces images d'émotion pour les uns, de désespoirs pour les autres. Des images inoubliables. Pour des jeux inoubliables.

Mais comment ne pas comparer ces images à celles d'hommes barbus et hirsutes,qui veulent libérer leurs parents emprisonnés pour méfaits, ou ces barbus qui se disculpent de l'attentat meurtrier de l'autobus où 11 jeunes soldats sont morts,ou de ce ministre des affaires étrangères qui acquiesce tout ce que dit son "Mouallem"syrien,et pour lequel les affaires sont vraiment étrangères, et tous ces gens qui clament pour l'ouverture de consulats syriens au Liban après la future ouverture de l'ambassade de Syrie au Liban ...

On devrait engager tous ces gens aux Jeux Olympiques dans les épreuves de ..."SOTS": sots en hauteur pour ceux qui se voient déjà au haut de l'échelle. Sots en longueur pour ceux qui croient que leur obéissance à la Syrie va leur donner une longueur d'avance. Sots à la perche pour qui le bâton de la perche est nécessaire pour les remettre à rêver de hauteurs.

Et enfin le TRIPLE SOT, comme on appelle tous ceux qui ne comprennent pas que le dialogue se fait à deux entre Libanais et non pas à trois comme ils le font en introduisant le Syrien ou l'Iranien, ou le Palestinien dans leurs discussions.

Alors attendez vous à lire ces blogs, lundi matin. Ce sera une nouvelle semaine pour nous tous.

14 août 2008

Vous souvenez vous de ce nom: Abdelhamid Ghaleb ?
C'est le nom de l'Ambassadeur d'Egypte du temps de Abdel Nasser et qui est resté en poste de longues années. Durant son mandat l'Ambassade était devenue le quartier général de tous les opposants au régime libanais en place,et devint petit à petit le must des lieux de rencontre pour tous les politiciens libanais aussi bien pro-que anti nassériens.

Rien ne se faisait au Liban si Ghaleb ne regardait pas ce qui se passait. Plus qu'une Ambassade, cela devint avec le temps un véritable Haut Commissariat, à la manière de celui de la France Mandataire, ou toutes les décisions capitales se prenaient.

Avec le temps bien sûr, l'influence de l'ambassade diminua même si elle est restée le point de recours de nombreux politiciens. Et qui en a profité? Après l'accord de Taëf et l'entrée en masse des syriens au Liban, c'est bien sûr notre "soeur"qui en a profité et à défaut d'Ambassade, transforma le Quartier général de Anjar en véritable centre de souffrances, d'espionnage, de gouvernance, d'influence politique, faisant et défaisant les partis, créant et enterrant les projets qu'elle jugeait dignes d'application (comprendre à son profit) ou de non application (comprendre ce qui servait le Liban).

Le président Sleiman et Bachar Assad, se sont rencontrés hier à Damas et en moins de trois heures d'entretien ils ont déclaré leur accord d'ouvrir des ambassades dans les deux pays. Au delà de la reconnaissance de la Syrie d'un Liban libre et indépendant qui ne deviendrait (je le mets au conditionnel) plus jamais une province syrienne, il faut espérer que l'ambassade ne se transforme pas en Anjar 2 avec toutes les outrances des généraux qui se sont succédé dans cette ville frontière devenue synonyme de meurtres, d'enlèvements, de prévarications etc.

Mme Rice a très bien accueilli la nouvelle. Et tout le monde ...RIZ!

Cette visite a vu une nouveauté au niveau des visites régulières de responsables libanais : le président Sleiman et son groupe sont arrivés en Syrie par avion. Marquant vraiment que la frontière de Masnaa était un point de passage et non pas une frontière. Et les Libanais se sont envoyés en l'air.

Drôle de coïncidence. Notre ami Joe Moukarzel propriétaire de la revue satirique Ad Dabbour a été arrêté à la frontière jordano syrienne, interrogé trois heures durant puis refoulé vers la Jordanie. Quelle "guêpe" (NDLR: AD Dabbour veut dire Guêpe) a piqué notre ami Joe dont les caricatures sont d'un piquant qui ne passe pas en Syrie. Alors passer la frontière ??? Avertissement de la Syrie au Ad Dabbour: "Qui s'y frotte s'y pique?"

En lisant le titre de l'article de Christian Merville en première page, "50.000", je croyais que c'était le numéro de L'Orient de ce matin. J'ai regardé le numéro et il est vraiment exceptionnel: N*12345...
Un peu comme la politique de notre quotidien en langue française qui nous apprend à... compter.

Les nageuses françaises font grise mine à Pékin. Elles ont rêvé d'argent, ont pris du bronze au soleil mais ont perdu Laure quelque part.

A propos de natation quel est le rêve d'une nageuse en général dans les compétitions Olympiques:
"Que le nageur la mette sur le "dos", qu'il "l'em-brasse" pour la faire rêver de"papillons", qu'elle fasse le relais quatre fois "sans-Maitre"avec l'équipe masculine,se retrouver en "nage" et "libre". Avant de faire le grand "plongeon" de haut "v(i)ol"

Dans Paris Match cette semaine, un superbe reportage sur la plage de La Baule où notre ami Gabriel Dahan est conseiller Municipal.

Prochaines vacances à la Baule, cher Gabriel. Promis!!!

13 août 2008

Je voudrais commencer par deux commentaires qui m'ont été envoyés, suite à mes humeurs du jour.
Le premier est signé par Marc Nader, photographe professionnel et professeur à l'AUB avec lequel j'ai réalisé nombre de catalogues. Suite à l'énumération des comment on va dire "Allo Allo" dorénavant voila ce qu'il me dit:

"Très bon "Allaoun allaoun", il en sera certainement ravi notre Napoléaoun Bonatarte."... (sans commentaire)

L'autre me provient de mon ami Nahi Lahoud suite à mon blog où je dis que le Président de la Chambre devrait commencer à distribuer des cartons jaunes et des cartons rouges aux députés qui se laissent emporter par leur fougue et disent des mots à tout le moins inacceptables dans l'enceinte de la chambre des Députés.
"Si jamais le istiz accepte ta proposition de distribuer des cartons à ces minables pseudo députés il va faire... carton plein. D'ailleurs ce n'est pas une session parlementaire que la télé nous transmet c'est un cart...oon de très mauvaise qualité."

On ne saurait pas mieux résumer la farce des 5 jours de la discussion parlementaire.

Heureusement que cela s'est terminé. Mais ce matin catastrophe, on fait éclater un bus à Tripoli et plus d'une dizaine de victimes tombent dont une majorité de soldats libanais qui meurent là ou il ne faut pas, quand il ne faut pas, pour la cause qu'il ne faut pas.
Ca suffit ! C'est le message que nous vous prions de transmettre, monsieur le président Michel Sleiman au président Assad. Car il aura beau se déclarer innocent de cette action, le régime instauré en Syrie et qui a quasiment gouverné le Liban durant plus de 20 ans a formé des générations de sanguinaires assoiffés de drames et de meurtres et qui perpétuent ce que leurs maîtres leur ont appris. Honte à nous de nous entretuer au nom de quoi au nom de qui. Jusqu'où iront ces assassinats? Demain c'est ton tour. Après demain le mien? Car la mort est aveugle. Et les victimes tombent innocentes de ce qui se passe autour d'elles.

Mais quand on a les pseudo députés qui s'invectivent comme ils l'ont fait à la chambre, comment voulez vous que leurs fidèles électeurs, n'agissent pas de la même façon?
Vivre au Liban devient un sursis de mourir dans la rue, dans le bus, mais rarement dans son lit.

Monsieur le président de la République faites cesser tout cela. Vous avez gagné la guerre de Nahr el-Bared. Il faut gagner la guerre contre les terroristes.

12 août 2008

Vive les Jeux Olympiques. Pas seulement pour la beauté des événements sportifs mais aussi mais surtout sur les performances de tous ces sportifs réunis à Pékin pour un spectacle grandiose.
Mais pour nous vivent les JO car ils nous éloignent beaucoup de ce crêpage de chignons qui se déroulent au Parlement libanais, sensé réunir le gratin des politiciens choisis par les Libanais pour les représenter. Quelle honte! Certains amis me disent que même dans les démocraties occidentales, c'est comme cela. C'est vrai, mais ils parlent français, anglais, russe ou espagnol. Car rien n'est plus vulgaire que de se chamailler en Arabe avec l'usage d'un vocabulaire qui est au ras des pâquerettes. Et d'un index levé tout à fait menaçant.

J'ai assisté à travers le journal télévisé à quelques escarmouches entre les députés avec d'un côté des gens qui ont fait de hautes études universitaires comme le Dr Fatfat, diplômé de médecine en Belgique, ou comme Naila Moawad, pour ne citer qu ces deux personnes)et de l'autre côté Ali Ammar, venu d'on ne sait où, barbe ni longue, ni rasée, col ouvert, sans cravate et qui utilise un langage de véritable charretier en invectivant ceux qui ne sont pas s'accord avec lui. Avec pour seule vérité celle du Hezbollah en dehors de qui personne n'a plus le droit de penser, d'agir, de réagir, de parler, de prier, de gouverner, de préparer l'avenir. Personne n'a plus raison. Car la raison du plus fort est toujours la meilleure. Et ils sont les plus forts.
Sur le terrain. Dans la gueulante. Dans les menaces.
Vous appelez cela vie parlementaire démocratique?

Le sommet Sleimane Assad est il un tournant comme se demande L'Orient-Le Jour. Avec la Syrie on a tellement tourné et tourné que nous avons fini par avoir le vertige. Et le vertige nous mène à la ...nausée.

La Guerre en Europe fait rage. La Georgie est en guerre contre la Russie. David contre Goliath? Je doute. Aujourd'hui on se met en fronde contre les grands, mais on ne sait plus utiliser les... frondes que David utilisa.

Manaudou fait pitié. Elle croyait être couverte par l'or à Pékin. Mais elle a eu Laure qu'il ne fallait pas.

11 août 2008

Week end en famille: comme c'est agréable. Il manquait Josyane à l'appel. Josyane prépare comme tout le monde le sait, le formidable Festival de Faqra à l'occasion de la fête de la Vierge, le 15 août. Et Bicha aussi qui s'apprête à revenir à la maison après son séjour à l'hôpital. Déjeuner dans un restaurant de la Rue de Damas, qui, touchons du bois, était bondé. Comme devaient l'être tous les restos du Centre Ville et des centres de villégiature.

Voilà le Liban que l'on aime. Et non pas celui du piètre spectacle qui est donné à voir sur les télévisions libanaises en direct du Parlement sous la houlette de Nabih Berri sûrement excédé par tous ces discours qui se ressemblent mais ne rassemblent pas les Libanais, bien au contraire.

Je n'ai pas assisté à ces débats. Heureusement que la Chine fait concurrence au Liban avec une"petit événement" (si on doit le comparer aux joutes parlementaires), qui s'appelle Olympiades. Là bas dans une féerie de couleurs et d'actions sportives de très haut niveau, on gagne sans faire la nique au vaincu, on perd sans insulter celui qui a gagné en lui disant : ta gueule, purifie ton gosier ou autres amabilités du même genre, on bat des records sans pavaner mais avec une joie intense et belle à voir. Mais ce n'est pas la faute au député qui se lasse aller à des excès verbaux comme ceux là. Il faut le dire:c'est la faute à ceux qui l'ont élu. Et ceux qui l'ont élu n'étaient pas monocolores mais représentaient toutes les confessions et catégories de personnes.

J'ai un conseil à donner à Nabih Berri: instituer la mode sportive du carton jaune et du carton rouge. A chaque incartade des députés: carton jaune. Deux cartons jaunes =carton rouge et mise à silence immédiate des speakers. Mais finalement, on n'a que ce que l'on mérite.
Quand on laisse à la porte du Parlement tous ceux qui n'avaient pas été élus en 2005, on ne peut que regretter les résultats du scrutin. Mais ce ne sera pas mieux en 2009 et les mêmes reviendront nous menacer du doigt, de la voix car pour eux la raison du plus "faux" est toujours la meilleure.

Je reviens sur l'incident d'Antoine Zahra. Je ne cesse de penser à cette démission d'un député chrétien devant les attaques de ses collègues musulmans. Où est la liberté d'action? Où est la liberté de comportement? Où est la liberté de la religion? Petit à petit avec ces démissions minimes d'aujourd'hui nous en arriverons à des interdictions encore plus grandes et des exigences encore plus stupides. Comme l'interdiction des maillots pour nager, où l'imposition du fichu pour sortir. Nous sommes un pays de toutes les religions et de toutes les cultures et il faut refuser le dictat de ces gens qui croient défendre leur religion par des actes absurdes.
Moi je crois que M. Zahra aurait dû lui même partir de cette invitation et créer la controverse au lieu qu'on la lui impose.
Car le vin comme je l'ai dit l'autre jour devient le sang du Christ quand le prêtre dit: « Ceci est mon Sang».
C'est le fondement même de notre FOI.
En se laissant grignoter les fondements mêmes de notre religion, j'ai peur que l'on soit acculé un jour à dire:"IL ETAIT UNE FOI !!!"

Allons, ne perdons pas espoir. Ils sont nombreux encore ceux qui croient dans un Liban prônant la liberté de croire et d'agir. En toute liberté.

9 août 2008

MUET! Absolument MUET. Même MUETS car la famille m'entourait et regardait avec moi cette cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques de Pékin.

MUET! Devant les efforts gigantesques du géant des géants de la Terre pour montrer à l'Univers que la Chine n'est pas seulement le pays qui confectionne les contrefaçons des produits du monde entier mais qu'en 4 heures de temps ell a prouvé qu'elle pouvait produire un show que personne au monde ne sera capable d'imiter et de contrefaire.

MUET! Absolument sans voix devant ce stade d'abord et ceux (ils étaient 91.000 spectateurs) qui y étaient venus de Chine bien sur mais de toutes les autres parties du monde pour palpiter à la vue d'un show qu'ils savaient grandiose, qu'ils espéraient mirobolant et qui a rempli toutes ses promesses terrestres et extra terrestres car ce que nous avons vu ne se limitait plus à la surface de la terre mais allait au delà pour éblouir Mars, Venus et même le Père éternel perché quelque part là haut en train d'admirer l'oeuvre de ces millions de personnes nées d'une poignée de boue à laquelle Il avait donné Son souffle et Son image (La Bible)

MUET ! Devant ces 2008 tambours et tambourineurs sortis soudain de terre et qui ont réinventé le rythme, la chorégraphie, la mesure de la démesure, le miracle des miracles d'apparaître et de disparaître sur un signe de la main et offrir au monde le plus beau spectacle qui lui fut donné de voir.

MUET! Devant ces caractères d'imprimerie sortis de terre et qu'à l'étage d'en dessous 2008 enfants manipulaient pour créer des lettres chinoises magnifiques de relief

MUET! devant les 204 délégations bigarrées, hautes en couleurs, athlètes bons enfants qui dès demain allaient recommencer à se défier pour une toute petite médaille qu'ils allaient arborer à leurs cous.

MUETS! Et fiers un peu quand même devant le défilé des Libanais très peu nombreux et qui ont passé entre deux grandes nations ce qui a empêché les commentateurs de France 2 de les signaler au passage de notre petite nation à l'antenne. Le drapeau libanais porté par Ziad Richa, champion de tir, nous a quand même rendu muet d'émotion de nous voir sur la piste des étoiles sportives.

MUET! FIGE! LES LARMES D'EMOTION AUX YEUX quand le grand champion de gymnastique chinois, (soixante ans?) a été soulevé en l'air et a "couru" dans le ciel poursuivant un tapis virtuel qui se déroulait sous ses pas pour le faire arriver au bas de la torche olympique, qu'il allait allumer dans une orgie de feux d'artifices énormes que seuls les Chinois peuvent faire. Longtemps après cette image, j'avais les larmes aux yeux, ému au plus haut point. Verra-t-on jamais quelque chose de plus beau?

MUETS! Ah comme j'aurais souhaité que les députés au Parlement libanais réunis en même temps que l'inauguration des Jeux fussent frappés de mutisme au lieu de se perdre dans des déclarations pour prouver à leurs électeurs qu'ils existent, eux qui se sont éclipsés durant deux années sans jamais mettre les pieds à la place des "Etoiles."
Ils ne pourront jamais être aussi créatifs que les chinois, aussi brillants que les feux d'artifice et aussi sportifs que les milliers d'athlètes qui ont défilé.

Le plus grand des pays du monde (au nombre d'habitants) faisait la concurrence sur le petit écran aux parlementaires du plus petit peut être des pays du monde. Ou est allé l'applaudimètre. A vous de le deviner. Moi j'avais fait mon choix.

Un choix qui a été refusé à M. Antoine Zahra, député de la nation, lors d'un dîner au Phoenicia en l'honneur du président du Parlement européen. Le député de la nation a eu envie d'un verre de vin. Qui lui fut servi. Trois députés musulmans ont quitté la table pour protester et le pire c'est que Zahra a été obligé de renoncer à son verre. Alors que tous les jours à la messe le prêtre bénissant le vin dit: "Ceci est mon sang" et le vin se transforme en sang du Christ. Jusqu'où notre liberté, accordée par la Constitution, pourra-t-elle être exercée ? Question à ces trois députés qui ont quitté le dîner? Quand une hôtesse de l'air à bord de la MEA offre des boissons à boire ou à acheter, sautez vous par le hublot de l'avion? LIBERTE, LIBERTE! On reste MUETS devant ceux qui vous agressent.

Bon là encore je préfère rester muet...

08.08.08

Quelle date extraordinaire a choisi la Chine pour démarrer en trombe les Jeux Olympiques d'été. Et en plus cela commencera à 08 heures et 08 minutes exactement,soit pour nous dans un peu moins de deux heures....
Le spectacle sera sans doute grandiose.Car la Chine veut vraiment faire son entrée tonitruante dans le cercle des Nations qui regardent vers l'avenir, avec un oeil nouveau teinté -je dis bien teinté - de démocratie que le parti au pouvoir est encore loin, très loin de connaitre le véritable usage selon les préceptes de la démocratie moderne des pays occidentaux.
Les grands du monde seront là eux qui avaient critiqué le système chinois et on oubliera un instant le problème du Tibet et du Dalai Lama pour ne s'occuper que de performances, de records et de prestige. On estime à 4 milliards,le nombre de personnes qui regarderont la cérémonie en direct.
Le Liban participe à cette inauguration avec près de trente personnes. 20 dirigeants et 10 athletes. Quelle misère. Mais au moins on verra flotter le drapeau au Cèdre et un sentiment de fierté nous etreindra sans doute.

Au fond,si on faisait participer nos politiciens aux Jeux Olympiques?Quelles médailles nous rapporteront-ils?

-Walid Joumblat: le saut en hauteur car il est toujours dans les nuages
-Wiam Wahhab:le triple "sot" (sans commentaire)
-Boutros Harb, Nassib Lahoud, Michel Aoun et Michel Sleiman:le relais 4 fois cent mètres.Le premier au départ c'est Michel Aoun mais le dernier bâton a été pris par Sleimane.
-Les quatre députés de Amal -Hezbollah: ils courraient le 4 fois 400 metres relais. Ils ont été disqualifiés car ils avaient dans la main de faux ..."témoins"
-Michel Aoun s'est aussi inscrit au saut à la perche.Il a sauté si haut qu'on l'a perdu dans l'atmosphère.
-Le President Berri qui ne cesse de faire taire les députés en frappant avec son marteau sur la table s'est inscrit au lancer du ...marteau.Il en est revenu... marteau.
-Le nouveau ministre Baroud s'est inscrit au tir à la carabine. Avec un nom pareil on lui fera un "baroud" d'honneur.
-Enfin tous les députés du Parlement se sont inscrits au Marathon.Ils ont beau courir ils n'arriveront jamais au bout de leur course.

Triste image que ces arbres coupés dans la désolation des incendies qui ont ravagé la montagne.Demain le désert? titre L'Orient Le Jour. Sanction contre les malfaiteurs:les priver de dessert...

07 août 2008

Matinée vertigineuse au bureau ce matin ce qui me plait après deux semaines passées à me demander à quel rein je devais me vouer. Je dis à mes amis que cela se passe très bien et je remercie ceux qui entrent dans mon blog pour demander de ma santé.

La santé du Pays semble aussi s'engager sur la bonne voie. Entendons-nous je ne parle pas de la voie de la résurrection totale mais d'une amélioration du climat politique au moins,qui devrait amener une amélioration du quotidien libanais,même si celui ci n'a pas encore profité de l'amélioration du prix du pétrole brut au Liban. Mais çà viendra.

Entre temps les communications ont recommencé entre les membres du gouvernement qui il y a à peine un mois ne pouvaient pas se voir en image. Alors j'ai imaginé chaque groupe en train de se téléphoner, afin de cerner comment ils s'appellent au Téléphone s'ils appartiennent au même parti politique. Bien sûr les Libanais dans leur majorité se disent Allô avec des accents assez différents certes mais le mot de rigueur reste Allô.
** les propriétaires des forêts ravagées par les incendies, s'exclament devant la pénurie d'eau pour éteindre le feu: "Ah l'eau! Ah l'eau!"
**Les gens du Sud appelant les palestiniens qui habitent les camps leur disent : "Allez... Allez"
** Les chiites disent "Ali, Ali" même si leur correspondant s'appelle Said.
** Les commères rapportant les nouvelles de leurs voisins disent "Al lo wa Al lo"
** Les propagateurs de nouvelles fausses et de rumeurs disent: "Ah loup! Ah Loup!"
** Les gens renversés par les nouvelles crient"Ola!Ola!"
** Les jagals de la ville voyant une fille passer lui téléphonent: "Olé Olé!"
** Et ils espèrent que les filles leur répondent: "Au Lit! Au Lit!"
** Mais c'est le Kalam Bassile qui étonne le plus. Le ministre des télécoms a demandé a tous de répondre au phone par :"A l’Aoun, Ah l'Aoun"

Et pour terminer les gens du Hezb , et c'est normal, se saluent en disant: "Allah, Allah"
(si vous avez d'autres phrases aussi sottes n'hésitez pas de les envoyer.)

Ceci dit, le président Michel Sleiman sera le 13 août à Damas. Première rencontre depuis for longtemps, et de façon officielle entre deux chefs d'Etat Syro-Libanais. Une rencontre qui durera une seule journée alors qu'il faut au moins un an pour vraiment régler tous les différends avec la SYRIE. RIEN QUE FAIRE ADMETTRE À LA SYRIE QU'ELLE DETIENT DES PRISONNIERS DANS SES GEOLES PRENDRA LES SIX ANS DU MANDAT DU PRESIDENT LIBANAIS.

Mais enfin, le chemin de Damas est rouvert. C'est un chemin qui avait été emprunté par Saint Paul.
Alors pourquoi ne pas espérer en un miracle.

Découverte du squelette d'un soldat cananéen au Sud. Hezbollah accuse les israéliens de l'avoir tué...

Demain 08 08 08 commencent les Jeux de Pekin.Tchin Tchin à la Chine. Beau spectacle en vue.

06 août 2008

Habituellement le 6 août on célèbre la Transfiguration, ce qui en Libanais se traduit par "EID EL RAB" ou Fête de Dieu.
Une occasion comme une autre pour fêter tous ceux qui ont dans leurs prénoms le nom de Allah, comme Abdallah, Saadallah, Chekrallah, Jadallah, Hezballah... oops! Pardon.
Non ces derniers ne sont pas compris dans la Litanie des Saints, occupés qu'ils sont plus par "l'Or de la guerre" que par "L'Or-éole de la sainteté'.
Cela n'empêchera pas les familles des Abdallah etc... de tirer des feux d'artifice pour célébrer la journée. Pourvu que les autres n'en fassent pas autant avec des feux qui n'ont rien... d'artifice.

Et l'on ne pourra mettre tous les feux qui dévastent le peu de verdure qui nous reste au Liban sur le compte des gens qui font la Fête. Car c'est vers une "dé-fête" de notre environnement que nous nous acheminons de jour en jour. Pour un petit lopin de terre,pour faire une usine à sa montagne ,une des rares montagnes verdoyantes du Moyen Orient et qui fait ce temps admirable qu'est le nôtre grâce aux forêts qui disparaissent hélas de jour en jour,
Parce que la forêt est l'âme du Liban, celui qui tue la forêt devrait être passible de la peine de mort.
Parce que des arbres,plusieurs fois millénaires,constituent le poumon indispensable pour notre respiration et notre bien être, tout être qui leur fait du mal devrait être jugé et emprisonné.
Et tout gouvernement qui refuserait d'investir, là maintenant, tout de suite, illico dans l'achat de Canadairs, d'hélicoptères, et de citernes à pompes pour éteindre ces brasiers qui emportent tout sur leur chemin, devrait démissionner immédiatement.
Et condamné pour non assistance à un pays en danger.

Le vote de confiance est assuré semble-t-il au cours de la session d'investiture. Très bien.Mais on va nous barber sans doute avec les déclarations que tous les députés voudront faire pour redorer le blason. Face à ses députés, on n'est pas surpris que le peuple soit ..."dépité".

Photo en première page de L'Orient-Le Jour: Assad est accueilli par Erdogan à Istanbul. Quand on pense qu'en 1923 après la prise de pouvoir de Mustapha Kemal en Turquie, la laïcité avait été établie et que la femme turque devenait la plus émancipée de l'Islam, on se demande en regardant cette photo comment la turque porte le fichu, alors que la jeune présidente syrienne affiche un modernisme très courageux en laissant ses cheveux à l'air.Conclusion:les femmes de la génération actuelle en Turquie ne veulent plus montrer leurs têtes ...de turques.

Nouvelle qui contraste drôlement avec le potin précédent: Le gouvernement italien a caché le sein d'une peinture de Tiepolo qui sert de toile de fond à la salle de presse de la Présidence du Conseil."Cachez donc ce sein que je ne pourrais voir..."
Décontenancé, Berlusconi ne sait plus à quel "saint" se vouer.

Dans deux jours les Jeux Olympiques. A Pékin. Espérons qu'ils se dérouleront sans ... pépins.

05 août 08

ENFIN! Titre le journal de ce matin avec une photo barrant la première page. Oui, bien sûr, ce soupir de soulagement est un must après tant et tan

Pages: 1 2

Novembre 2019
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  

Jean-Claude Boulos

ECRIVEZ VOTRE COMMENTAIRE en cliquant au bas de chaque catégorie. Découvrez la biographie, les poèmes d’Amertumes, tous les chapitres de La Télé, Quelle Histoire, les articles, les photos de Jicébé…

Rechercher

powered by
b2evolution