Humeurs Passées (Juillet 08)

01.07.08

Humeurs Passées (Juillet 08)

Permalink 05:16:24, Catégories: Humeur du Jour, Humeurs passées  

31 juillet 2008

Dernier jour d'un mois de juillet qui a été très difficile à cerner du point de vue politique.
Et terrible à endurer du point de vue santé (je parle surtout de notre couple)
Et si agréable à vivre avec l'arrivée dès le 7 juillet de Myrna, notre adjointe du Maire de Kingersheim, et ses enfants.

Retour à la case zéro. Le 25 mai, le parlement réuni en présence de tous les grands de ce monde, arabe, européen, américain, élit le général Michel Sleimane comme président de la République libanaise. Une élection qui aurait pu se faire tout aussi simplement le 25 octobre 2007 et nous faire gagner "tout ce temps perdu savoir comment, oublier le temps des malentendus." Surtout que les mêmes arguments de l'opposition demeurent et continuent de bloquer une situation qui n'a pas du tout l'air de se décanter pour donner un rythme nouveau à cette vie extraordinaire que Libanais, émigrés et visiteurs arabes et universels sont en train de vivre sur notre sol et dont ils emporteront des souvenirs inoubliables comme chacun dans son Festival a déclaré.

Au lieu d'aller dans le sens de l'Histoire, c'est à dire celui de la paix et de l'ouverture enfin entre tous les pays de la région, au lieu de profiter pacifiquement de ce retour triomphal de prisonniers d'Israël, en ayant la victoire discrète, le Hezbollah "puisqu'il faut l'appeler par son nom (et ses acolytes) faisait aux Libanais la guerre en déclarant, tout de go': "La Loubnane min douni Al Mouqawama" ( Pas de Liban sans la Résistance.)

Quelle outrecuidance! Montrez mois un seul pays arabe où une telle phrase prononcée n'aurait pas été sanctionnée par un emprisonnement pour haute trahison. Nier l'existence de son pays (quand tous ces gens étaient encore au berceau), reconnu par tous les pays du Monde, membre fondateur de la Ligue arabe, membre fondateur de l'ONU, ayant porté souvent seul, les problèmes multiples des pays arabes et surtout de la cause palestinienne, faisant passer celle ci avant ses intérêts propres en 1969 (guerre de Tripoli) en 1973 (guerre contre l'armée libanaise et menaces de la Syrie baasiste) en 1975 (débuts de la guerre qui n'en finit plus de finir et qui a créé cette Résistance victorieuse souvent (mais à quel prix).

Je doute que le Cairote puisse dire: Il n'y a pas d'Egypte sans la résistance.
Un seul peuple est habilité à dire cette phrase: le peuple palestinien car on lui a pris sa terre, ses patrimoines, on lui a refusé un pays, une identité.

A ceux qui disent qu'il n'y a pas de Liban sans résistance, on pourra répondre et "il n'y a pas de résistance sans le Liban.
Et surtout il faut oeuvrer pour arrêter la folie qui leur est montée à la tête, avant qu'ils ne réclament le retour de Cordoba et de Grenade, à la nation arabe.

Voire réclamer Poitiers à la France et clamer la collusion, haut et fort, de Charles El-Chekouch (lire Martel) avec les forces du mal et de l'impérialisme....

30 juillet 2008

Je suis à la maison et j'essaie de trouver le temps de regarder un peu de télévision durant la journée, le monde de la télé de nuit étant totalement squatté par mes petits enfants qui s'acharnent à voir les émissions que je regardais à leur âge et que je n'arrive vraiment plus à supporter maintenant. Quelle différence de style, de présentation, d'intelligence (disons le sans trop les heurter) et surtout de technique.
Mais que verront donc leurs enfants dans 15 ans????

De toutes les manières ils ont raison de chasser leur vieux de devant les petits écrans surtout au moment des journaux télévisés et des émissions politiques. Car là, rien ne va plus. On pensait que tout le monde à Doha s'était donné le mot pour faciliter la tâche à notre président de la république élu avec l'appui du peuple libanais tout entier, des pays arabes, des pays occidentaux, et que l'on accule aujourd'hui à accepter une déclaration ministérielle qui date de 3 ans (comme s'ils n'avaient pas fait une guerre eux mêmes en juillet 06), et font monter les enchères eux mêmes pour des acquis dont on se demande tous les jours à qui ils vont profiter. A chaque séance, le ton monte. A chaque discussion l'opposition (encore une fois l'opposition à qui ?) hausse ses enchères. A chaque requête s'oppose une condition plus rédhibitoire que les autres? Et tout cela dans le but de gagner un tout petit avantage pour un de ses alliés, proches, cousins, gendres ou... gendarme?

On en a marre. Les soirées musicales et artistiques se suivent. Les Festivals offrent le meilleur. Les villages se parent de leurs plus beaux vestiges touristiques. La saison touristique est un succès. La saison politique et surtout l'assaisonnement ministériel sont deux échecs lamentables.
Mika, ce Libanais descendu du ciel. Smain qui fait encore rire les chutes de Hammana, Michel Legrand qui fait se trémousser les vagues de Byblos: voilà Messieurs les ministres la véritable déclaration ministérielle.

Tout le reste c'est du Pssssttttt!

29 juillet 2008

Depuis mardi dernier je ne suis pas présent à mon rendez-vous quotidien ou presque de mon blog et j'avais annoncé la couleur d'ailleurs : J’entrais à la Clinique du Dr Rizk pour me faire enlever un rein. Des amis se sont émus, qui m'ont adressé des sms, des emails ou qui m'ont téléphoné. Je les en remercie.

En sortant de cette longue semaine d'hébétude et de douleurs, mais aussi de lutte contre la douleur, je me sui permis de parodier les paroles de l'un des plus grands succès d'Edith Piaf que je vous offre ci-après :

"Non REIN de REIN,
Non je ne regrette REIN.
Ni le gauche... bien portant
Ni le droit qu'était pas important.
Non REIN de REIN,
Deux cela ne sert à rien,
Incisé, enlevé,
Le rein droit ce n'est que du passé.

Couplet:
Adieu tous les "calculs"
et la "gravelle" aussi
Soustraction Majuscule
A néant, les soucis,
Fini "l'éreintement"
Les nuits des gros bobos
Je suis bien maintenant
Je repars à zéro

Non REIN de REIN etc....

Voilà et je propose à tous ceux qui m'ont téléphoné pour me dire : mais moi aussi j'ai fait ça, ne t'en fais pas, je vis depuis 20 ans avec un REIN, Bienvenu au Club etc.
de former justement le Club des One-Men-Rein et d'adopter mon texte comme Hymne néphrétique.

Je pensais que le Conseil des Ministres profiterait de cette absence, pour rédiger la Déclaration Ministérielle. Malheureusement la Médecine a évolué pour permettre à réussir avec des tous petits ..."reins", mais la Politique de notre pays bute encore, bute toujours, sur l'existence de deux REINS
1- Celui de la Majorité gonflé à bloc, mais qui n'arrive pas à faire des "calculs" politiques probants
2-Celui de la Minorité toujours vindicative et victorieuse et qui multiplie les crises néphrétiques qui empêchent non seulement le pays de p.... d'un côté mais qui le fait ch... de l'autre coté.

Je ne voudrais ajouter ce soir qu'une chose : nos remerciements à Bicha et moi pour tout le personnel médical et infirmier de la Clinique du Dr Rizk, qui nous ont donné les meilleurs soins et une attention de chaque instant, ce qui va nous permettre très vite de mettre à flot le navire malade chez les Boulos.
Merci encore à tous les amis (quel bonheur qu'ils soient aussi nombreux...) qui ont prié pour nous, nous ont appelés, visités entre deux portes et apporté le soutien de continuer de vivre et de revenir petit à petit vers notre bonheur.

A mes lecteurs, Merci d'avoir pris des nouvelles. Et d'avoir également été si fidèles.

19 juillet 2008

Bonne Fête à tous les Elie de notre cher pays. Et ils sont nombreux heureusement. Les Elias, Elie, Lallous, Eliane aussi (pourquoi pas?), AbouNassif (même s'il s'appelle André...message personnel....).A chaque coin de village, il y a une église dédiée à St Elie. Ou de grands portraits du Saint.
Bonne augure: on forme un gouvernement dans la semaine de sa fête et celle de Mar Charbel. Et vous allez me dire ensuite que le Liban n'a pas une image chrétienne profonde??

Toute la semaine prochaine, je ne serai pas au rendez vous de mon humeur. En effet, je subis une opération d'ablation d'un rein, ce mardi, et donc, dès lundi je suis à l'hôpital. On me dit que c'est bénin (comme le pays de l'ouvrière domestique qui travaille chez nous.), et qu'il n'y a rien à craindre.
Et puis que de gens vivent avec un seul rein!!!
Demandez aux Alsaciens aussi. Depuis des siècles ils vivent grâce à un seul...Rhin.
On me promet de ne pas être éreinté. Donc j'aurais suffisamment de vigueur pour retrouver mes esprits et ...mon humeur.
Vous allez me manquer.

N'oubliez pas d'aller voir SMAIN au Festival de l'Humour de Hammana. C'est le jeudi 25
Son spectacle est à tordre de rire.
Bonne semaine

18 juillet 2008

Je pense qu'après le Festival armé qui a accompagné le retour des "émigrés" libanais de Palestine, et la sépulture en série (j'allais écrire... en Syrie...) des centaines de morts libanais et palestiniens enveloppés de leurs drapeaux respectifs, et les pleurs de deux familles recevant les corps des deux soldats enlevés par le Hezbollah il y a 2 ans, le temps est venu de s'occuper vraiment des Festivals qui se passent dans notre pays et qui attirent chaque saison des milliers et des milliers de touristes et de spectateurs.
Comme si soudain le Hezb avait compris que: Rien ne sert de mourir il faut bien rire à point.

Sur le "qui a gagné, qui a perdu "? de Gilbert Becaud, il est trop tôt de conclure. Alors puisque festivals il y a : allons rire, et faire la fête. Les Arabes et les étrangers sont venus nombreux pour cela.

Je commencerai par un Festival qui me tient à coeur et c'est le Festival de l'Humour de Hammana ou Hammana Comedy Festival. Voilà un village charmant de la montagne libanaise qui se met soudain à se faire un nom dans le grand cortège des Festivals que l'on voit ici et là et qui ont derrière eux des années de présence et des millions de sponsors. Faire différent était le slogan de M. Habib RIZK Président de la Municipalité de ce village (qui a accueilli Lamartine au 19ème siècle), et il s'est adressé à Urban Art pour lui trouver l'idée nouvelle qui ferait tilt chez les gens. L'idée fut très vite lancée: le rire étant le propre de l'homme, "make them laugh, make them laugh, make them laugh "(chanson de Donald O'Connor dans Singing in the Rain, le plus beau film musical de tous les temps à mon humble avis).

Et pour les faire rire Urban Art a contracté trois humoristes qui présenteront des spectacles en anglais, en français et en arabe.


Jeudi 24 Juillet, c'est le célèbre one man show de Nemr Abou Nassar, en anglais, une vedette qui monte et qui est promise aux plus grands succès.

Vendredi 25 Juillet, c'est la grande vedette de l'humour français SMAIN qui présentera son spectacle:"Mon dernier...avant le prochain" et qui vous garantira deux heures de fou-rire ininterrompues.

Samedi 26 Juillet, le spectacle est en arabe et c'est le talentueux Georges Khabbaz qui présente: "Georges Khabbaz in concert", avec un pot pourri de chansons de sa composition et qui l'ont rendu célèbre a travers les émissions de télévision. Georges Khabbaz n'est plus à présenter. Mais courez le voir dans un programme entièrement inédit.

Vous aurez ainsi le loisir de découvrir les charmes incroyables du village de Hammana, un chef d'oeuvre du Bon Dieu, niché dans la montagne regorgeant d'eaux de sources.

C'est bien de se replonger dans l'esprit poétique de temps en temps.
Aimez-vous l'odeur des brins de pins brûlés? Hmm.

17 juillet 2008

Quatre photos font la une de l'Orient-Le Jour de ce matin.

Quatre photos l'une mise à côté de l'autre résumant à elles seules toute la problématique de l'Etat libanais avec une armée plus forte que la sienne qui accueille ses 'héros", le Premier ministre de l'ennemi serrant une jeune israélienne en deuil, une photo de famille de tous les ministres réunis pour la photo officielle, qui prépare l'avenir du pays, et deux participants juifs à la conférence sur le dialogue à Madrid serrant la main du gardien de l'Islam en Arabie Saoudite.

Quel raccourci de notre vie politique.
J'ai consacré la totalité de mon blog, hier, au retour des prisonniers libanais en Israël et j'avais approuvé que les Libanais fussent à un moment donné, tous des Samir Kantar, mais déniant d'être des Hezbollahis. Pour la simple raison que la résistance avait un sens quand Israël occupait le Liban,mais que le fait de la guerre contre Israël telle que déclanchée en Juillet 2006, ne pouvait l'être que par le truchement de l'Etat libanais et non pas par Hezbollah. Cinq hommes en battle dress heureux de revenir chez eux enfin libres.

Enfin accueillis par les leurs, enfin retournés au bercail.

La joie des combattants prisonniers RESTES EN VIE malgré tout ce qu'ils avaient fait comme victimes en Israël, contraste avec la grande tristesse d'une femme israélienne qui vivait dans l'espoir de voir revenir vivant son époux enlevé le 12 juillet 2006 et qu'on lui a livré dans un cercueil. L'autopsie pourra-t-elle dire quand ce soldat a été tué? Mais à la guerre comme à la guerre.
Echange de vivants contre des morts. Les règles de la guerre sont impitoyables.

31 hommes en blanc (a part les deux ministres druzes de la majorité - c'est drôle- et une femme en noir el blanc: telle est la photo N*3 qui nous montre notre gouvernement au grand complet (blanc) souriant (avec aucun maronite au premier rang... à part le président Sleiman évidemment)et nous promettant à travers leur sourire de nous concocter une jolie loi électorale. et une déclaration ministérielle qui ne prendra pas on l'espère autant de temps que la formation du gouvernement. Cette photo pourrait être intitulée: Le présent.

Dans les deux sens: le présent c'est à dire l'aujourd'hui!
Et le présent dans le sens de cadeau fait aux Libanais.
Faisons lui confiance.

La quatrième photo pourrait être intitulée: l'avenir. Des sourires entre le gardien de l'Islam et des juifs, n'est il pas ce qu'espèrent toutes les populations du monde entier fatiguées de l'interminable guerre menée au Moyen Orient entre les arabes et les israéliens. La Syrie qui prend langue avec Israël en Turquie. Les Palestiniens qui s'acheminent vers une entente avec les israéliens. Plusieurs pays arabes qui entretiennent des relations commerciales avec l'Etat juif.

Quand donc les gens de la photo une, nous permettront-ils à nous les libanais, représentés par les gens de la photo 3, à nous faire photographier publiquement avec les israéliens de la photo quatre, pour ne jamais vivre le drame de la photo 2.

Vous connaîtrez le dénouement dans le numéro 14322 de l'Orient-Le Jour.
A noter que le numéro du 17-07-08 porte le numéro 12322.
A bientôt

16 juillet 2008

Le jour de gloire est arrivé. Que l'on soit de gauche ou de droite, avec ou contre le Hezbollah, il faut reconnaitre les faits: l'échange de prisonniers et de dépouilles mortelles de ce 16 juillet 2008, deux ans après le déclanchement de la guerre de Juillet 2006 qui a fait tant de destructions au Liban, dont nul ne s'est encore relevé, dont chacun garde les cicatrices profondes fussent-elles physiques ou morales, l'échange donc, après une dimension universelle importante et peut être considéré comme une victoire non seulement pour la Résistance mais avec elle pour le Liban et avec le Liban pour les peuples arabes dont l'ennemi est certainement Israël avec ses guerres à outrance menées toutes les décennies contre l'Egypte et la Syrie en priorité , la Jordanie pour recouvrer Jérusalem et contre le Liban de façon continue pour décourager les palestiniens dans leurs rêves de "revenir en Palestine “et le Hezbollah dans le but de l'arrêter dans son rêve de détruire Jérusalem, comme le leur conseille l'Iran des Ayatollahs, cet Iran qui était devenu du temps des Shahs le meilleur allié de l'Etat d'Israël tous deux minoritaires dans cette vaste contrée du sunnisme pur et dur.

Oui le jour de gloire est arrivé et il serait difficile de ne pas applaudir (quelle que soit notre conviction intime).
L'homme que l'on a fêté n'est quand même pas un homme de Hezbollah. Samir Kantar a été récupéré par le Hezb, pour devenir le doyen des prisonniers, alors qu'en fait ses grands faits d'armes qui ont fait de lui le véritable héros de la lutte contre l'ennemi, datent du temps où il était membre du Parti communiste (de Georges Haoui, lui même victime d'un attentat dans sa voiture), et il le faisait au nom du peuple libanais et du peuple palestinien, et non au nom d'une confession religieuse connue du temps de Moussa Sadr pour son pacifisme et son ouverture pour le dialogue.
Le seul qui devrait tirer profit de ce jour de gloire, c'est Samir Kantar. Bien sùr le Hezbollah a perdu de nombreuses victimes dans leur guerre contre Israël. Mais c'est dans des attaques de commandos que Kantar et ses compagnons se sont rendus célèbres.
Pourvu que les foules n'oublient pas ce détail comme semble le vouloir le Hezb qui veut tirer toute la couverture vers lui.

Faut-il tourner la page ou attaquer demain des civils à la frontière libano-israélienne pour recommencer à donner des alibis à Israël pour nous attaquer à nouveau?
Nous sommes tous des Samir Kantar. Nous refusons d'être des membres de Hezbollah. Et toute notre différence est là.

Et cet événement est bon pour notre nouveau Président, Michel Sleiman. Qui a donné a cet échange de prisonniers une dimension Nationale qu'il mérite. On ne doit plus mourir. On ne doit plus être incarcéré.
Nous voulons vivre. C'est tout. Mais c'est si difficile. . . .

15 juillet 2008

La machine reprend sa marche en avant et c'est tant mieux. Avec un général à la tête de l'Etat, le commandement naturel ne devient-il pas: « En avant, Marche! » Et ça marche.
D'abord le général Sleiman face à la complicité de Nicolas Sarkozy est entré dans la cour des grands par la grande porte. Au premier rang des présidents et chefs de l'Etat, il était là assistant au défilé du 14 Juillet, honneur que peu de présidents de la république libanaise peuvent se targuer d'avoir eu. Et cette conférence de presse à 4 où notre président se trouvait à la droite du président Sarkozy, était une preuve de plus de l'importance que la France. Et l'Europe avec elle, donnent ce dialogue libano-syrien auquel ils appellent de toutes leurs forces avec l'espoir que le côté syrien l'écoute et ne place pas mille et une embûches sur la route de l'espoir de paix.

Issa Goraieb a trouvé un jolio titre à son édito:"Paris ouvert" en donnant à ouvert une connotation de singulier très singulier mais surtout très significatif.
Bien sûr tous les paris sont ouverts aujourd'hui allant du dessin de nos frontières avec la Syrie, jusqu'à l'établissement des relations diplomatiques en passant par la fermeture des voies de passages des armes qui n'ont jamais cessé de transiter vers les groupes ou groupuscules qui s'opposaient au pouvoir en place, si ce dernier avait l'outrecuidance de s'opposer aux volontés syriennes.

On verra bien. Si la France a pu oublier le meurtre de Delamare, les prises d'otages et l'attentat si meurtrier du Drakkar, nous pouvons peut être prendre exemple sur elle pour également essayer d'oublier tous les prisonniers actuellement dans les geôles syriennes, les assassinats télécommandés dans la capitale et tous ces disparus que des familles espèrent encore voir rentrer au Liban.
"oublier le temps des malentendus
et le temps perdu à savoir comment
oublier les heures qui tuaient parfois
à coups de pourquoi
le coeur du bonheur..."

On commence à savoir, qui remplace qui dans nos ministères. Et l'on se rend alors compte à travers les photos, le nombre de personnalités fortes qui vont être remplacées par des personnes arrivées là par paroles, par action ou par... (beau)filiation.
On regrettera sûrement le sourire de Marwan Hamadeh aux Télécoms surtout après avoir entendu "Kalam Bassile" hier.
On n'oubliera pas de sitôt le style crépitant et incisif de Mohammad Fatfat qui laisse sa place à Mir Talal. Dans l'espoir que ce dernier ne devienne pas un ..."MIR de lamentation"
Un échange à la hauteur des deux grands personnages sortant et arrivant: A la Justice Charles et Ibrahim sauront se rendre... Justice.

D'autres vont livrer leurs portefeuilles. Sauf Salloukh: il garde, lui le portefeuille de l'Extérieur... et l'intérieur du portefeuille

14 juillet 2008

" Le matin du 14 Juillet,
" Je reste dans mon lit douillet
" La musique qui marche au pas
" Cela ne me regarde pas
" Je ne fais pourtant de tort à personne
" En n'écoutant pas le clairon qui sonne..."

C'est là une des plus belles chansons de Georges Brassens. Une de ses premières, d'ailleurs, où il annonce d'emblée sa différence avec les autres citoyens.
Et c'est vrai qu'il était différent.

Tout comme ce 14 Juillet est différent des autres 14 Juillets que nous avons vécus jusqu'à ce jour. Le Président Sarkozy a lancé son rêve de l'Union pour la Méditerranée et a réuni autour de lui jusqu'aux plus irréductibles des ennemis habitant les bords de la Méditerranée. Bachar et Olmert a la même table partageant les mêmes agapes et les mêmes rencontres même si des poignées de mains ne se sont pas échangées même si des accolades n'ont pas été données même si des paroles sont restées muettes à travers des regards pourtant si éloquents.

La France refait le monde à son image:la culture, la liberté, l'égalité, la fraternité et surtout au-delà de tout, la coexistence pacifique des ennemis d'hier, des adversaires de toujours."La Méditerranée est une réalité". Oui bien sûr. Mais les différences féroces entre les peuples des mêmes régions sont tout aussi tenaces.

Eu comment réconciliera-t-il les chrétiens de l'Orient devenus minoritaires avec les jusqu'aux boutistes islamistes n'acceptant d'autre Dieu que celui de l'Islam. Comment pourra-t-il rapprocher les points de vue des israéliens qui ont choisi pour foyer définitif, le territoire de la Palestine où les palestiniens ont à peine de la place pour respirer un air calme et pacifique. Comment mettra-t-il d'accord les grecs et les turcs,les turcs et les chypriotes, les kosovars et les croates, les affamés de l'Afrique du Nord et les natifs de l'Europe du Sud, les Lybiens et les allemands, les amateurs de thon rouge et les écologistes, les fumeurs et les...fumistes.
Ce sera dur, très dur.

Sur 10.000 km2 nous avons la peine du monde à nous mettre d'accord pour gérer un pays presque aussi grand qu'un département français. Monsieur le président de la République française, bravo pour votre initiative, mais l'enfer n'est ce pas est pavé de bonnes intentions.

Il vous restera toujours Carla pour animer vos tristes soirées.

12 juillet 2008

On a depuis hier, un nouveau cabinet
Solide et très varié et loin d'être mort-né
Il est très pléthorique et ses membres sont trente
C'est quand ils sont nombreux qu'il y a la vraie entente.

On saluera d'abord notre Cher Siniora
Qui pour les présider, patiemment saura.
Il a bien un défaut avec Abou Jamra
C'est un défaut inné, qu'on lui impose d'office:
Et c'est plus qu'un défaut "Bou Jamra est un ..."vice"

A vaincre sans péril on triomphe sans gloire
L'arrivée d'Elias Murr a remué l'Histoire
Le proverbe le dit: A tel père y a tel fils
Il a eu la Défense, il n'aura pas la ..."Vice"

Talal est arrivé a la Jeunesse et Sports
Par un tour de passe-passe ou Joumblatt est très fort
Zeaiter à l'Industrie n'inventera plus rien
Mais il enrôlera un grand nombre des siens.

Mon ami Aridi est aux Travaux Publics
Où il fera c'est sûr un travail magnifique
Il règne sur les transports et parions que demain
Il va nous concocter des ..."transports...en commun"

J'arrive au seul point noir de notre Ministère
Ali Kanso a su bien s'y prendre et s'y faire
Ministre Libanais alors qu'il appartient
A un parti fasciste qui s'appelle ...Syrien.

Elie Skaff s'occupera de notre agriculture
(cannabis, et hachiche) parmi d'autres cultures
Khalifé a bien fait à la Santé Publique
Le Liban est malade. Espérons qu'il le... pique

Tabourian s'entoura d'un mystérieux Halo
Pour le récompenser : c'est l'Energie et l'Eau.
Kabbani a montré beaucoup d'éducation
On le met au garage : auto- satisfaction.

On peut tous exulter car à l'Information,
Un ministre battant, va prendre direction
Et un et deux et trois ou one and two and three
C'était le meilleur choix: Ahlan Tarek Mitri

L'homme est élégant de dimanche à Samedi
On peut lui faire confiance à Mhammad Safadi.
M.Fneiche a été nominé au Travail.
Il faudrait quand il baille, pouvoir lui dire :bye,bye!

Monsieur Oghassabian va rejoindre le tas
De c' que nous appelons les Ministres d'Etat
Et Salloukh nous revient à ce grand Ministère
D'émigrés et d'affaires qui lui sont étrangères.

Voici la seule femme nommée au Cabinet,
C'est la soeur ou la... tante, qu'on a ainsi nommée/
Elle qui par ses pleurs força une démission,
Saura nous enseigner au Poste d'Education.

Wael Abou Faour est un homme d'action
Son Ministère d'Etat ne s'ra pas d'inaction.
Tout comme Nassib Lahoud pour la première fois ministre
Réussira toujours dans ce qu'il administre...

Et voici que revient une illustre famille
Chargée d'une longue histoire qui luit et qui scintille.
Au siège de la Culture nous avons un Salam
Ma3o kel shi Tamam, puisqu'il s'appelle Tammam.

Tout premier dans les banques, premier à l'AUDI-METRE,
Pour tous les Déplacés, il sera le Grand Maitre,
Et mon ami Takla quoique Ministre d'Etat,
Ne s'ra sûrement pas, ministre sur ...le tas!

On ne peut rêver mieux comme garde des Sceaux
Purifiant la Justice en éloignant les ...sots.
Et quand Brahim Najjar succède à Charles Rizk
Avec un tel tandem, on éloigne les...risques!

C'est par des interviews qu'on a fait connaissance
Avec Mohammd Chattah Ministre des Finances
Il est fort et subtil, clair et intelligent.
Sans doute il saura défendre notre argent.

Aux Affaires sociales on a le Docteur Aoun
Qui saura bien gérer la… situatiAOUN.
Quant à Tony Karam à l'environnement
Ministre des FL, il lui faudra vraiment
Cent mille hommes pour tuer microbes souris et rats,
Fuel oil et pollution, odeurs etcaetera...

Pur parmi les purs, Ibrahim Chamseddine
Suit les pas de son Père et de sa Doctrine.
Mais Elie Marouni promouvra le tourisme
Sans pour autant plonger dans son maronitisme.

L'homme du président, ben, c'est Zyad Baroud.
Ministre de l'Intérieur, un plaisir qu'on ne boude
pas. Tant cet homme acquis par la pensée logique
A pour notre avenir, un discours magnifique.

Le dernier sur ma liste, nommé aux Telecoms
C'est le gendre de Aoun et ils sont tous deux comme.
Et quand le géneral murmurera à Bassile,
Le Liban en entier ouira:"Kalam Bassile"

Voilà Mesdames, Messieurs le nouveau Cabinet
Après un mois de labeur, enfin, il est bien né.
S'il va bien se conduire, il vivra une année.
Sinon on le jettera , bien sûr ,au..."Cabbinet"

Pages: 1 2 3

Novembre 2019
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  

Jean-Claude Boulos

ECRIVEZ VOTRE COMMENTAIRE en cliquant au bas de chaque catégorie. Découvrez la biographie, les poèmes d’Amertumes, tous les chapitres de La Télé, Quelle Histoire, les articles, les photos de Jicébé…

Rechercher

powered by
b2evolution