Humeurs Passées (Janvier 08)

01.01.08

Humeurs Passées (Janvier 08)

Permalink 10:19:49, Catégories: Humeur du Jour, Humeurs passées  

31 janvier 2008

Soixante-huitième jour sans Président de la Raie- Publique


Il neige. Décidément même le temps se met sur le diapason du "général". Car dans leurs commentaires télévisés les journalistes ont parlé de "général-Neige" pour décrire le superbe manteau de neige blanc qui a couvert notre Pays jusqu'à la côte. Et le Paysage, ce matin, était superbe de mon balcon de Mar Takla et le jardin de la télévision Alsumaria à Mansouryeh était couvert de poudre blanche accumulée durant la nuit. LE GENERAL NEIGE A DONC BLANCHI LE LIBAN.
Mais puisque nous parlons de général, il y en a d'autres qui ne sont pas blancs comme neige. D'abord, il y a le Général Aoun qui broie du noir dans sa villa couverte de blanc. Car il voit s'éloigner presque définitivement la Présidence de la Raie-Publique. Il y a aussi le Général Sleimane (Michel de son prénom) qui voit rouge car d'aucuns accusent son armée d'avoir fomenté les tirs contre les manifestants de dimanche dernier. Il y a le général Bachar, même si ce n'est pas son grade, qui voit vert de la couleur des dollars qui lui sont envoyés par l'Iran pour dynamiter la volonté libanaise d'élire enfin un Président. Et il y a le Général Nasrallah (puisqu'il a mené à lui seul une guerre contre Israël et il prend ses "GRAD" pour des réalités militaires) qui voit jaune comme son drapeau qu'il aimerait bien planter dans les jardins du Grand Sérail. Devant toute cette kyrielle de généraux que pouvons nous faire, nous simples "particuliers"

Notez que même en France, il y a une "Générale" qui fait la une et c'est la Société Générale qui elle voit "rouge"comme le déficit de 7 Milliards dus à la manipulation d'un simple particulier, (comme nous).

Avez-vous fait le lien entre les événements de dimanche avec le prénom à la mode ? Ces événements se sont produits à Mar Mikhael, traduction libanaise de Saint Michel. Coïncidence? Référons-nous au dictionnaire Hachette : Michel ou Michael (saint)un des archanges chef de la milice (sic) céleste qui protège Israël (re-sic) d'après le prophète Daniel. Hmm...

La Syrie approuve l'accord d'acheminement de l'électricité vers le Liban. Pour nous préserver de rester dans le noir la Syrie nous met au...courant. Filons tous en ...courant.
Le Liban : blanc comme neige. Pourvu que cela dure. Nous en avons assez de broyer du noir.

30 Janvier 2008

Soixante-septième jour sans Président de la Raie- Publique

Et les nouvelles de ce matin sont les mêmes que celles d’hier, d’avant-hier, d'avant avant hier etc.
Sauf que les positions s'exacerbent de jour en jour, que les passions s'affrontent dangereusement, que les dialogues deviennent de plus en plus impossibles, que les solutions s'éloignent comme l'horizon quand on veut y accéder, et que les libanais perdent confiance dans leur système, dans leur originalité de coexistence, dans leur joie de vivre, en un mot dans leur foi dans un Liban multiconfessionnel, cette "nation message"si chère à Jean Paul II.
Tant va la cruche à l'eau qu'à la fin elle se brise, dit La Fontaine dans une de ses très célèbres fables. Et c'est vrai. Les malheureux neuf jeunes qui sont tombés au cours des escarmouches de dimanche après-midi sont-ils les véritables responsables? Où sont responsables ceux qui les ont poussés à manifester un dimanche après-midi alors que le courant était présent dans toutes les maisons et de venir braver les soldats en faction à tous les carrefours sensibles de la capitale, de brûler des pneus, d'arriver à bord de motos qui soudain ont fait irruption dans le décor et sont devenus les martyrs d'une cause qui leur était certainement étrangère, mais au nom de laquelle ils ont donné leurs vies, sans demander la permission à leurs parents éperdus de douleurs, sans demander permission à leur conscience qui doit, ce soir, le leur reprocher, sans même pouvoir sourire avant de rendre le dernier soupir. Pauvres jeunes gens victimes de la haine de leurs aînés. Et qui viennent ne l'oublions pas (comme certains le font) allonger la liste déjà longue des attentats, assassinats, voitures piégées bombes lancées, qui depuis Elie Hobeika jusqu'à Wissam Eid, ont fauché aveuglement des Présidents, des ministres, des députés, des militaires, et avec eux un cortège de passants innocents qui ont payé la rançon de la rancune de ceux qui un 14 Mars sont sortis du Pays par la volonté du peuple et non point par la force des baïonnettes. Par une multitude de "paumes"qui ont scandé le rythme sur des paroles de la liberté.
Quand donc finira-t-on de mourir, de mourir, de pourrir ? Je reprends un proverbe très connu : "Partir c'est mourir un peu", qui est une véritable contrepèterie de "Martyre c'est pourrir un peu". Et même beaucoup!!!

Lors des obsèques de l'un des jeunes tués dans la manif de dimanche, une jeune femme en foulard a crié devant la caméra :"Siniora, l’ennemi de Dieu" Le dialogue au coeur de l'Islam est ..."fichu".
Tout comme en Turquie où le gouvernement a permis à nouveau le port de foulard dans les Universités. Là c'est les espoirs de l'entrée de la Turquie en Europe qui sont...fichus.

Rue de Damas (toujours omniprésente cette capitale...) on a découvert un sous-sol riche en vestiges sur les fouilles du campus des Jésuites. La photo en première page de L'Orient le Jour montre des squelettes et des tombeaux. Tiens on mourait déjà dans l’antiquité, sur la ligne de démarcation qu'est la Rue de Damas.

Un porte conteneurs en perdition au large des côtes libanaises. Sur terre et sur mer, c'est la tempête au Liban : politique sur terre, violente en mer. Comme quoi le peuple libanais aujourd'hui est mené en bateau...par les politiciens.

Vente aux enchères (ou aux gens chers...) en France sur les vêtements ayant appartenu à François Mitterrand.10.000 euros ont été payés pour son célèbre feutre noir. Eh bien Chapeau M. Le Président !

29 Janvier 2008

Soixante-sixième jour sans Président de la Raie-Publique

Et l'escalade continue. Qu'elle soit sur le terrain ou qu'elle soit verbale, elle est là, évidente et claire. On ne veut pas d'un Président de la république aussi consensuel qu'il puisse être. Et on gifle la Ligue Arabe comme jamais on ne l'a fait, en refusant de se réunir à la Chambre et à élire le général Sleimane, que tout le monde s'accordait à trouver le meilleur pour régler la crise et dont le paquebot commence à prendre l'eau tellement l'on s'acharne à le trouer de toutes parts.

Quand Nahr el Bared a commencé, le Chef du Hezbollah avait déclaré: L'armée est une ligne rouge et les camps sont une ligne rouge.
On en a terminé avec le camp de Nahr el Bared au prix de plus de 160 soldats qui ont donné leur vie pour sauver le pays. Et Nahr el Bared fut le Nahr rougi du sang de nos héros.

Aujourd'hui l'armée libanaise n'est plus une ligne rouge puisqu'on l'invective pour avoir fait son travail dimanche soir et ramené le calme dans ce qui aurait pu dégénérer en un second "13 Avril 1975".

Si l'on veut défendre l'armée, il faut savoir interdire les manifestations incendiaires qui s'attaquent à la sécurité des gens (innocents de ce qui se passe) et qui paient la rançon de la paix, de la légalité et de l'honneur. L'armée a assez payé pour qu'on ne se permette plus de l'invectiver comme on le fait. Et les soldats de toutes les communautés, de toutes les religions, de toutes les régions ont donné le sang pour leur patrie pour le sauver de ce terrorisme aveugle qui, par la suite a emporté deux des officiers (de l'armée et des FSI) les plus talentueux de leur génération.

Protégeons notre armée de ceux qui veulent sa dislocation.
Voila mon humeur ce matin. Je rage. Devant l'outrage que l'on fait à l'armée libanaise.
Et je dis :"C'est assez"
Comme Jonas qui s'était écrié :" Cétacé" en sortant de sa baleine...

28 Janvier 2008

Soixante-cinquième jour sans Président de la Raie- Publique

Une Raie Publique que l'on viole de jour en jour un peu plus. Par paroles, par actions et par omissions.
Par paroles d'abord par ces discours sans fin qui nous font chanter : le tiers de blocage, la formation d'un cabinet avant l'élection du Président. Et en face un discours rengaine, sans poivre ni sel, sans rodomontades, sans saveur presque.
Par actions, ensuite et quelles actions! La décapitation du renseignement libanais par une bombe meurtrière qui a tué le Chef de ces renseignements apparemment très bien renseignés, par des manifestations contre les coupures de courant comme s'ils n'étaient pas au courant que s'il y a des coupures c'est parce que chez eux ils accrochent des fils électriques et volent le courant, ce qui oblige à le couper, comme s'ils n'étaient pas au courant que ces coupures ne méritent pas que huit personnes meurent pour cette cause.
Par omissions, car on omet de mettre ces gens au courant (justement...) des possibilités d'un accord au Caire, que ces actions brouillent les cartes, car on omet aussi de leur dire que ces actes ne profitent pas au Liban mais qu'ils profitent à la Syrie et à l'Iran,ce qui d'après ce que l'on a vu hier, est une omission préméditée.

Dès que le bruit est arrivé disant que la tendance au Caire était de refuser le tiers de blocage, l'ordre est donné de devoir se mettre absolument "au courant" (électrique...).Et advienne que pourra.
Heureusement que les habitants de Ain Remmaneh ont su garder leur sang froid, sinon nous aurions eu une répétition du 13 Avril 1975. D'un côté le feu, de l'autre côté le couvre-feu. Et tant pis pour les gens qui voyagent.

Donc rendez vous le 11 pour une élection du Président. Faut-il en rire ou faut il en pleurer?
En rire parce que cela sera fait sans le tiers de blocage. Et je ne sais pas si le locataire de La Source aux Figues (lire Ain el Tineh) acceptera d'ouvrir les portes du Paradis et dira à ses hommes de venir voter. En pleurer car on aurait pu la faire cette élection il y a deux mois puisque rien n'a changé à part des morts et des blessés en plus et des attentats en supplément.
En pleurer car de nouveau nous voyons la Ligue Arabe faire preuve d'une incapacité totale de régler un problème arabe concernant le Liban si la Syrie s'y oppose. Et l'on nous demande d'espérer.
Espérons!!!!

Nagib Aoun titre son édito dans l'Orient Le Jour : Lignes de démarcation. Titre judicieux en effet car elles sont de plus en plus utilisées ces lignes pour faire chanter la population libanaise
Mais j'aurais dit plutôt :"Lignes de marchandages", tant il est vrai qu'elles s'embrasent simplement pour obtenir d'un côte comme de l'autre un gain supplémentaire. Alors que le Liban saigne jour après jour.

Salloukh a adressé une missive à Moussa. Vraiment celui là : il ne se réveille aux Affaires étrangères que quand la Ligue se ligue contre son camp (dont il fout le camp quand cela lui plait...) Ministre ou Sinistre, that is the question...

Choc des jeunes au tournoi de Melbourne en tennis et partie très serrée en effet. Entre DJO(kovic) et JO (Wilfried), la finale s'est jouée sur un coup de... "D".

26 Janvier 2008

Soixante-quatrième jour sans Président de la Raie-Publique

Et le sang innocent continue d’être versé par les ennemis de l'Etat, par les ennemis du Liban. Plus rien n'arrête ceux qui sèment la terreur, cette terreur dont Issa Goraieb donne si bien "le mode d'emploi" dans son éditorial de ce matin, côtoyant sur la Une l'image atroce de cet immense nuage de fumée, provenant de toutes ces voitures brûlées, emmenant avec elles une nouvelle liste de morts et de blessés graves, de toutes les classes de la population, de toutes les confessions, de tous les âges.
Soudain hier, le téléphone devint muet. Et toutes les inquiétudes du monde nous ont agressées. C'était le moment ou Josyane descend à son bureau par le chemin de "Chevrolet"(comme on l'appelle même si la compagnie Chevrolet n'est plus là). Dix minutes plus tôt, Christophe, mon petit-fils m'avait parlé parce qu'il avait besoin de la voiture pour aller à son Université. Etait il sorti? Le bureau de mon fils Naji surplombe de sa fenêtre à Memac (Sin Fil)le lieu du crime. Y - a –t-il des dégâts? Il m'aura fallu plus de 20 minutes pour enfin avoir une ligne et me tranquilliser. Josyane avait tout simplement plongé dans le sommeil. Chris avait renoncé à aller à l'AUB et Naji regardait les dégâts de sa fenêtre.
Combien de pères et de grands-pères, n'ont pas su, si leurs parents, leurs amis étaient sains et saufs.
Mais de ça, l’assasssin (les assassins ...) s’en foutent. Pour eux tuer est une joie. Assassiner est un plaisir presque charnel. Semer des bombes est un travail lucratif.
Et pour le Liban, c'est le plongeon encore plus profond dans les eaux troubles de la non existence.
Le Liban aura perdu hier un as du renseignement Wissam Eid. Il a dù découvrir les fils conduisant à la condamnation certaine de ceux qui tirent les ficelles des bombes. On l'a tué alors qu'il avait découvert de grands secrets. Pourvu qu'il ait gardé des doubles preuves, en lieu sùr.

Demain la Ligue Arabe se réunit à nouveau sous la pression de Amr Moussa qui doit faire son rapport. Mais dira-t-il qui a fait basculer la précédente résolution ? Encore une fois les libanais vivront aux battements du "Caire". Et les résolutions seront..."Nil"


Entretien téléphonique entre le Chef de l'Armée et Bachar el Assad :
-Allo Oui Mon Général
-Ola non! Mon Président plutôt.
-Venez donc à Damas, mon Général, on ira faire la ...bombe!

Malgré les bombes d'hier, nous sommes allés dîner chez des amis à Achrafieh. J'y ai rencontré mon vieux et cher ami, Joseph Chami ancien collaborateur (très lu) de L'Orient Le Jour. Nous nous sommes remémorés de très nombreux souvenirs qui ont rempli nos coeurs (et nos yeux rougis) d'une grande émotion.
- Tu ne veux pas changer de nom avec tout ce qui se passe avec Al Cham. lui dis je
- Chamais, repondit-il, pince sans rire.

Sur France 2, l'autre soir, dans la rubrique mode, on nous a montré des modèles de Haute Couture de Elie Saab "Le créateur libanais qui habille le monde de la haute."
Cette semaine dans Paris Match une superbe robe de notre grand Couturier. Heureusement que ces images là, aident à faire oublier les fumées noires des attentats.
La grande Couture, les attentats : deux choses qui sont a la mode, chez nous

Apres son voyage solitaire en Inde, où il avait demandé une chambre avec "Delhi" double Sarko a déclaré :
"J'ai apprécié la cuisine indienne : c'est un New "Dhelices".
Mais c'est Carla qui explique son absence : "Je ne voulais pas que les indiens trouvent ma poitrine très "Bombay" et qu'ils me disent "Qualcuta’s".

Un sourire pour ce long week-end que l'on nous annonce très froid.

25 Janvier 2008

Soixante-troisième jour sans Président de la Raie-Publique

Et une grève qui n'en était pas une par un temps ou en plein Janvier on aurait eu envie de se mettre sur la Grève et de se dorer au soleil. Après le froid très rigoureux de la semaine dernière, le soleil est au rendez vous et le temps est magnifique. Comme quoi, le ciel du Liban est plus clément que ses habitants...

Oh la la! je viens d'être secoué par une déflagration... Par ma fenêtre, au bureau, je vois la fumée noire s'élever dans le ciel.

C'est sur le chemin que je prends presque chaque jour et que ma fille Josyane emprunte tous les jours a cette heure-ci pour aller travailler... Avec difficulté j'ai pu joindre la maison. Tout le monde est sain et sauf... Mais quelle horreur. Les mots sont inutiles.
...Vivre la mort en direct, quelle horreur.

Le soleil continue de briller. La nouvelle de la mort soudaine n'a pas du lui arriver.
Sinon il se serait mis en deuil...

Je m'arrêterai là.
En espérant que demain sera un autre jour...
Dieu préserve le Liban...

24 janvier 2008

Soixante-deuxième jour sans Président de la Raie-Publique.

Qu'attend Michel Murr pour quitter son homonyme "prénominal" et se poser lui aussi comme défenseur de la légalité et son divorce avec les agissements d'un groupe où il se sent vraiment étranger. Les élections du Metn de 2005 ont déjà presque 3 ans, et tout le monde sait que c'est grâce à votre appui cher confrère ingénieur civil, et votre apport que la liste où vous étiez a été élue en entier moins un. Ce dernier ayant été lâchement assassiné et remplacé - encore grâce à vous - par un candidat présenté par le CPL et qui n'aurait aucune chance d'être élu si vous n'aviez pas appuyé sa candidature et démontré Votre force au Metn.

Quand je t'ai vu hier mon Cher Michel (je te tutoie en souvenir de nos quatre années passées à l'Ecole Supérieure d'Ingénieurs, où je t'ai succédé à la tête de l'Amicale...), devant les caméras, demander aux journalistes de te rappeler le nom de la formation politique du général Aoun, je me suis dit : que fait-il encore dans cette galère ? Quand on t'a vu il y a deux semaines, appuyer la position du Patriarche maronite et presque épouser les thèses du 14 Mars qui te sont si proches, par l'appartenance de ton fils miraculé de la mort au Gouvernement Siniora, dont il est le Vice Premier Minstre, toi qui a été si longtemps au même poste avec le Président Hariri, chacun s'est dit : ça y est il quitte le navire aouniste. Quand on t'a vu appuyer la présence des députés chrétiens de ton camp à l'élection Présidentielle quand le consensus s'est fait autour de Michel 3, on s'est dit que les votes de la majorité allaient assurer avec toi un bien plus grand quorum.

Et hier, ta défense du Patriarche Maronite que tu as traité comme la référence non seulement des Maronites mais de toutes les confessions libanaises, m'a donné raison de t'avoir surnommé dans une de mes précédentes humeurs ..."Murr-ANI"

Alors qu'attends-tu vraiment après tant de critiques vis a vis de ton allié gradé de quitter le navire et mettre le cap sur tes véritables options politiques?

Car en effet, tous les Chrétiens du Parlement devraient comme tu l'as dit rejoindre le Parlement car la décision de la Ligue arabe, donne enfin après tant d'années de galère une véritable VOIX au président de la République réduit au rôle d'arbitre depuis Taêf.

Une chanson ancienne disait "De la haine à l'amour il n'y a qu'un seul pas, c'est le pas de Samba..." je te dis: "De la haine à l'amour il n'y a qu'un seul pas : suivre la pas d'Amr Moussa..."

D’ailleurs un autre membre du Groupe Aoun est en train de ruer dans les brancards, c'est Nemetallah Abi Nasr :"L'occupation (sic) du Centre ville par l'opposition n'est elle pas suffisante ?" proclame-t-il. Surtout que sous les tentes du Centre ville, on sert du café, du café "Abi Nasr "sûrement...

Le Général Sleimane avertit : « L'Ordre Public est une ligne rouge. » Il prend sa revanche sur Hassan Nasrallah qui avait déclaré en Juin : L'Armée est une ligne rouge et les camps sont une ligne rouge." Après cela : qui sera "si vil" et qui sera "al'armée"?

Patricia Sentinelli, Vice Ministre des Affaires Etrangères du Gouvernement italien déclare : C'est un honneur pour l'Italie d'aider à restaurer la paix au Liban. Elle a promis d'envoyer des renforts pour la surveillance de la situation : « des Sentinelle »...sans doute !

Croissance record de l'activité du Port de Beyrouth en 2007. C'est beau, c’est superbe...Et vous voulez qu'après cela la Syrie ne veuille pas absolument revenir au Liban pour partager ces recettes? Comme avant.

Sarko visiterait l'Inde tout seul. Carla ne l'accompagne pas. A cela deux raisons. Primo elle voudrait éviter que le Canard enchainé ne titre : Elle revient "d'Inde". Et qu'on n'aille l'accuser de "Delhi"d'initié.

Mon neveu et filleul Bernard Boulos, qui habite la France, m’a envoyé un message sur le blog. Merci Bernard de suivre la politique libanaise à travers mon regard critique. Fais la bise à tous les membres de ta famille. A bientôt.

23 Janvier 2008

Soixante et unième jour sans Président de la Raie-Publique

En latin on dit- même si l'orthographe est à l'à peu près, corrigez-moi, corrigez-moi - "si vit pacem para bellum". Si tu veux la paix prépare la guerre.
Malheureusement il ne semble pas que ce proverbe soit appliqué par l'un des protagonistes majeurs de la scène libanaise. Non seulement l'opposition prépare la guerre, mais elle veut la guerre.
Et ils le disent carrément. D'abord le "Grand Patron" dans son discours fleuve à Ashoura. Puis les grabuges du mardi soir,et les déclarations de Moussaoui, suivies des menaces à peine voilées de Ali Hajj Hassan, pour en arriver à cet ex-Premier Ministre tripolitain qui rêve encore de laver l'affront (en 93 et en 2005) de deux démissions forcées par la pression de la foule, en redevenant Premier Ministre, ou de cet ex-Vice (du mot vicieux...)Président de la Chambre à la voix rocailleuse qui profère des menaces.
Mais veut-on vraiment la Guerre? Ce serait un cadeau de plus à offrir à Israël qui prône de tout temps la création d'un Pays Mono-religieux et qui voit dans notre pays la négation même de l'Etat hébreux. Si demain à Dieu ne plaise, les sunnites, les chiites, les druzes, les maronites et les autres chrétiens du Liban se remettent à faire la guerre ne donneront-ils pas raison à Israël,qui répondrait : "Vous voulez que nous intégrions les Palestiniens? Mais regardez les arabes eux mêmes au Liban ne parviennent pas à s'entendre à cause de la multiplicité des religions et des confessions. Non merci nous voulons un Etat purement hébreu pour être en Paix." Et ils feront de tout pour que nous n'ayons pas cette harmonie de la vie ensemble et, où le Président de la République sera maronite, le Président de la Chambre sera (présent d'abord) chiite et le Président du Conseil sera sunnite.
La formule de l'entité Libanaise va à l'encontre de la réalité de l'Etat d'Israël. La paix dans la région va tarder. Et ce n'est pas demain, ni le 11 Février que nous aurons une élection du Futur Chef de l'Etat. (Sauf miracle de N.D.de Fatima dont c'est justement la Fête, le 11 Février...et comme vous le voyez, je n'ai pas cité St Maron que l'on fête deux jours avant le 11 Fevrier : il trouve que ça ne tourne pas (Ma)rond chez les Maronites...

Les émeutes de l'autre soir ont ete fomentées (dit-on) par des saccageurs qui n'avaient pas d'électricité. Et pourtant le Ministre de l'Energie est un membre éminent de Hezbollah. C'est de sa faute si ses collègues broient du ...noir. Leur conduite tient à un fil ...non conducteur.

Qu'attend Le Général Michel Sleimane, pour dire à tout le monde :"Je ne veux plus être candidat à la Présidence."Renvoyant ainsi le 14 et le 8 Mars dos à dos et préservant surtout son image intacte de Général qui a fait une guerre que nous ont imposée les assassins et les réfugiés des camps. Lui il restera Chef de la Grande Muette et les autres seront "a-l'armée"

Les Irakiens changent le drapeau qu'avait signé Saddam, quatre ans après avoir déboulonné sa statue. Quand changeront-ils de ..."statut" ?

22 Janvier 2008

Soixantième jour sans Président de la Raie-Publique

Et voilà : deux mois sans Président, une preuve de plus que les ennemis du Liban ne veulent pas avoir un Président de la République libanaise et prouvent au Monde qui reste les bras ballants, que le Liban peut vivre sans le Président Maronite imposé par les différentes constitutions depuis l'Indépendance.

Mais il ne peut pas se passer, oh que non! d’un chef de Parti qui se proclame de Dieu et qui tient des propos haineux et injurieux qui dépassent tout entendement : le passage du discours où avec un ricanement il parla des restes de cadavres qu'il avait en sa possession, resteront un témoignage de la barbarie du 21ème siècle.
Mais il ne peut pas se passer d'un Président de la Chambre qui reste calfeutré dans son Oeil-du- Figuier, attendant que le fruit mûrisse pour qu'il soit le premier à en manger tous les pépins. Prouvant que rien ne se fait sans lui, alors à quoi bon partager ce que lui seul peut faire, et pourquoi ouvrir les portes de la Chambre, lui qui en a toutes les clefs. Insistant que la formule 10-10-10 est la potion magique sans laquelle pas de salut et pas de président comme s'il avait la science infuse des décisions d'un sommet ministériel auquel il n'assistait pas.


Mais il ne peut pas se passer, d'un Général qui a laissé ses galons de la Gloire en 89 quand un 14 Mars (déjà) il avait lancé son attaque contre les Syriens pour les chasser de notre Pays, qui avait attiré des foules accourues pour le protéger contre les bombardements de l'Armée libano-syrienne pour le renvoyer de son Palais de Baabda, et qui finit par se réfugier à l'Ambassade de France. A qui il ne voue même plus la reconnaissance du ventre. Et qui aujourd'hui se place en tête des personnes qui défendent ses alliés : Hezbollah - Baas Syrien - Parti National Syrien- Syriens et six fois rien.
Et qui renie pratiquement son appartenance religieuse pour invectiver le Chef de Communauté maronite et applaudir le Hérault de la Communauté hezbollahi. Tout ça pour être Président à la place du Président. Et il ne s'est même pas rendu compte que justement les premiers qui ne veulent plus d'un Chef de l'Etat ce sont ses alliés.
Et il ne peut pas se passer de ces voyous qui sous aucun prétexte plausible, brûlent des pneus dans les rues pour couper la route de l'Aéroport et lancent des pierres contre cette armée, qui hier encore remportait une sainte victoire contre les véritables ennemis du Liban et pour laquelle François Hajj a été assassiné froidement, lâchement par ceux-là mêmes qui ne veulent pas d'un Président de la Raie- Publique bilanaise (simple contrepèterie qui dénonce le bilan où on est arrivé).
Et le jour est lointain pour une élection.
Malgré les souhaits du Patriarche. Malgré l'ardente plaidoirie de Cheikh Amine Gemayel qui a nommé les choses par leur nom lors de sa conférence de Presse. Malgré les efforts du Président Siniora qui réprouve mieux que les Maronites ce qui se fait contre l'élection d'un Président sur lequel tout le monde est tombé d'accord mais qui hélas continue d'attendre Godot dans son bureau du Ministère de la Défense.

L'heure pour moi est à l'Humeur (la mauvaise) et non pas à l'humour.
Dieu fasse que nos politiciens retrouvent surtout le chemin de l'amour. L'un pour l'autre.

Avez-vous remarqué que dans la page « Carnet » de l'Orient-le Jour, il y a l'annonce d'une naissance. Et aucune annonce de nécrologie. C'est si rare. C'est bien si on arrête de mourir au Liban. Mon ami Dudul qui a un moment donné de sa carrière s'occupait de la Publicité de L'Orient-Le Jour avait sorti ce slogan : " Si vous ne mourrez pas dans le Carnet de L'Orient Le Jour, c’est que vous êtes encore vivants."
Ad vitam Eternam.

21 Janvier 2008

Cinquante-neuvième jour sans Président de la Raie-Publique

Et 13ème annulation de la Séance parlementaire. Par le Président (?) Berri. Qui a dû sans nul doute lire mon blog quand il avait décidé de la date du 21 Janvier et que j'avais fait remarquer que c'était ce jour là que Louis XVI avait perdu... la tête en 1793. Alors c'est l'élection qu'il a envoyée à l'échafaud aujourd'hui sans même prendre la peine de voir si ses amis et ses ennemis étaient d'accord.


D'ailleurs au lieu de passer a l'échafaud, M.AMR MOUSSA a renoncé à ses allées et venues stériles entre Damas et Beyrouth et il est rentré au Caire. Où il restera muet comme un Sphinx. Je crois qu'il va même opter de se faire appeler "AMER" Moussa (en français, tellement il ressent de la déception devant ces gens qui ne veulent en aucune façon sauver leur pays, ou au moins de laisser vivre avec un Président de la Raie-Publique.
Et nos gens font de tout pour prouver que le Liban peut fonctionner sans Président, puisque depuis deux mois déjà, nous n'en avons pas un.
D'ailleurs devant la démonstration de force que Nasrallah (Hassan) le jour de Ashoura, et la démonstration de faiblesse que Nasrallah (Sfeir) a acceptée devant les rodomontades de Sleimane (Frangieh pas Michel...) que peut-on encore espérer d'un pays où des gens se flattent de garder des restes de cadavres pour en faire un troc macabre. Faut-il se résigner à vivre dans un lopin de terres allant de Baabda à Batroun, entassés les uns sur les autres, dans un semblant de République qui ne ressemblera à rien Et aurons-nous la possibilité de dire à nos petits enfants quel beau Pays ils ont quand à chaque coin de rue, ils risquent la honte, l’injure à la raison, le bannissement, voire la mort?
Oui je suis Amer ce matin, comme Moussa, comme le Patriarche, comme Siniora, comme le 14 Mars, désemparé et déboussolé par tant d'insolence de l'autre côté, comme tous les libanais qui rêvent encore d'un Liban terre de miel et d'encens et qui découvrent une terre de fiel et de sang.
Nabih Berri a perdu la tête.
Et en la perdant, il a décapité la République ex-Libanaise.

19 Janvier 2008

Cinquante-septième jour sans Président de la Raie-Publique.

C'est aussi le congé à l'occasion de Ashoura. Voila pourquoi je n'écris mon humeur que le soir après une grasse matinée bien méritée. D'ailleurs cela m'a permis de lire mon journal calmement, puis de regarder la télévision et voir un peu partout ce que l'on pense de la situation au Liban

Ma première conclusion est une lettre ouverte au ministre de l'Information, mon ami Ghazi El Aridi.

Monsieur le ministre, au nom de nombreux téléspectateurs libanais, je vous conjure d'interdire dorénavant et jusqu'à nouvel ordre la diffusion de débats politiques en direct à la télévision avec la possibilité d'intervention de personnes politiques ou autre, par téléphone et établir un débat qui loin d'être positif et sain, devient jour après jour négatif et malsain, créateur de dissensions politiques de plus en plus exacerbées et créant dans le pays un climat délétère dont le pays peut facilement se passer en ces temps où au contraire, on a besoin de sérénité pour analyser les positons de tout un chacun et décider ce qui est le meilleur pour notre Pays.

En effet dans les débats, chacun profite de l'instant qui lui est donné pour dire sa vérité, et de dire leurs vérités à ceux qui discutent avec eux.
Puisque, cher Ghazi, la publicité à la télévision étant interdite durant les campagnes pour l'élection des députés, pourquoi n'interdisez vous pas les débats pour le soutien des thèses de l'un et de l'autre à l'approche des élections Présidentielles qui semblent s'éloigner de nous de plus en plus.
En conclusion : s'il y a "débats", il faut aussi qu'il y ait des "OH!"
Sarko lui-même a demandé que l'on sorte le Liban d'une crise alimentée de l'extérieur. Pourvu qu'il n'envoie pas de nouveau Saint Bernard nous dégager de nos contradictions, surtout que cette fois-ci le Patriarche ne le recevra que du bout des lèvres. Avec la contestation du jeune Slimmy à son égard le Patriarche ne veut plus fréquenter ni des "franji" ni des "Franjieh"

Mais la Syrie passe par Berlin pour casser l'embargo politique de Sarko. Et le ministre Moallem se fait dérouler le tapis rouge lors de sa visite. En arabe on dit "Darbett Moallem" (un coup de Maitre, tout bonnement).

Zyad Makhoul est énervé de voir Damas déclarée ville culturelle pour l'année 2008. Beyrouth l'a été en 1999 et Beyrouth était alors occupée par les Syriens. Quoi de plus normal quand Beyrouth s'est libérée (?) que Damas devienne à son tour la capitale de la Culture. Et je comprends son allusion en fin d'article à Michel Kilo qui croupit dans les geôles syriennes. A mon avis avec les mauvais traitements qu'il subit, il devra changer de nom en sortant de prison. Et se faire appeler : Michel "Cinqcentgrammes".

Le plus grand joueur d'échecs de tous le temps, Bobby Fisher est mort. A force de mettre en échec tous ses adversaires de l'échiquier persan, Bobby Fisher...Mâte

A la télévision on a vu le grand rassemblement de Dahyeh avec au centre d'une cohue de supporters, M. Hassan Nasrallah (tiens M.Slimmy, voilà un Homme de religion qui non seulement fait des prêches incendiaires mais aussi fait la guerre, la vraie qui a ruiné notre Pays qui est aussi le vôtre...) A visage découvert. Sans pare balles. Sans écran de sauvegarde. Comme pour bien narguer le plus acharné de ses ennemis, Israël, et le défier. D'un côté nous avons le "peuple élu de Dieu" et de l'autre "le parti de Dieu"
Devant cette image, peut on encore chanter "Koulouna lil Watan?"

L'Australie vit la même chose que nous. Grâce au tournoi de tennis, elle aussi vit dans l'attente d'un échange de... balles.

18 Janvier 2008

Cinquante-sixième jour sans Président de la Raie-Publique

Et, hier, une lueur d'espoir que l'on ne dépassera pas les 60 jours de vacance de la Première magistrature de l'Etat. En effet M. Moussa était sur le point de servir le vin mousseux après sa rencontre avec Saad, Amine et Michel dans un salon (avec des meubles vraiment de très mauvais goût...) du Parlement Libanais mis en fermeture depuis plus d'un an par un Président Berri qui joue plus dans son palais de Ain Tineh que dans l'enceinte (on dit que c'est lui qui l'a rendue enceinte...) de la Chambre.
La photo de l'Orient Le Jour de ce matin m'inspire les bulles suivantes pour chacun des 4 protagonistes :
Michel Aoun, très souriant : "De toutes les manières, je voterai pour un Michel..."
Amine : "J'avais donné le pouvoir à Michel Aoun en 88 et ce fut la guerre. Je ne peux que lui refuser ce second honneur maintenant..."
Moussa qui est entre les 2 Chefs maronites : "C'est formidable qu'ils fassent appel à un sunnite pour leur tirer leur Maron du feu..."
Saad:"Bon calculons. Si j'ai placé ma fortune à 5% d'intérêt cela me fera à la fin des trois heures de discussions 890.726.983 dollars d'intérêt. Je peux perdre ces trois heures, Bassita!"

Mais politique panarabe exige, Moussa doit se rendre à Damas pour les con-vaincre. Alors le 21 Janvier, ou il y aura une élection ou nous sommes partis pour longtemps.
Et ce malgré les rodomontades d'Israël qui a fait des essais d'un missile d'une portée de 4500 km. Heureusement il n'est pas destiné pour le Liban. Mais pour avertir l'Iran : "Chah ne nous fait pas peur" ont réagi les Perses.

Mais celui qui a réagi par contre c'est le Patriarche, devant les insultes du jeune Slimmy. Il a dit : "Pardonnez-leur, Seigneur car ils ne savent pas ce qu'ils font"
Veuillez m’excuser, votre Béatitude, mais c'est trop leur faire d'honneur que de citer l'Evangile pour eux. Vous devriez plutôt leur dire :"Ne leur pardonnez pas, Seigneur, car ils savent ce qu'ils font"
Tout cela est orchestré, prémédité, ourdi pour que l'on décapite la présence Chrétienne au Liban et en effacer l'image de "Pays Message" comme l'avait qualifié Jean Paul 2. Ils savent ce qu'ils disent et pèsent leurs mots. Ils savent comment ils bougent, pas comme des Maronites mais comme des Marionnettes dans les mains des Syriens. Mais ils ne savent pas comme nous l'a enseigné Jésus, tendre l'autre joue quand le jour du 14 Mars ils ont reçu la gifle de leur histoire. Ils ne savent pas, comme le bon larron, dire à Jésus sur sa Croix : "Pensez à moi quand vous serez au Paradis".
Mais il faut dire aussi, Votre Béatitude, que vous vous êtes laissé embarquer dans une histoire à la Kouchner, en acceptant de dresser la liste des Présidentiables, ce que vous n'auriez jamais dû faire.
En un mot Votre Béatitude je vous lance une invitation à la vie dévote... non à la vie des votes. Car si en religion on ne peut être que près du Bon Dieu, ce qui nous met tous à égale distance, la foi étant notre seule planche de salut, en politique hélas, les sirènes du pouvoir politique civil, ne pourra que nous éloigner les uns des autres et nous dresser les uns contre les autres."Amine", m'aurait répondu Gemayel.

Le Président du RDCL Camille Menassa déclare :
"Les Mesures de Pression sont en cours." Il est vrai que nous devons absolument sortir de notre mouise. Et un peu plus loin:"La crise politique dissuade les investisseurs..." "Menaça" Camille....

Le chanteur Carlos est mort. Il était si sympathique et chantait avec une verve extraordinaire. Il avait déclaré : « j'adore avoir plusieurs casquettes. Mais je vais mourir un jour. » Il est mort. Si jeune d’esprit. Adieu l'Artiste.

17 Janvier 2008

Cinquante-cinquième jour sans Président de la Raie- Publique

D'abord comme c'est le 17 Janvier, j'envoie mes voeux à tous les Antoine. En effet, on célèbre St Antoine le Grand. Je le sais car c'est une fête que nous avons célébrée toute notre vie en famille, mon père se prénommant Antoine. Il y a aussi St Antoine de Padoue célébrée le 13 Juin.
Je remercie aussi mon ami Oswald Mamo, un des fidèles lecteurs de mon blog au Canada, et dont j'avais raconté l'histoire de notre rencontre grâce a l'Internet il y a cinq mois. Il me corrige, et je l'en remercie, mon erreur d'hier. En effet il me rappelle que la chanson "Ne me dis plus tu" était interprétée par Fernandel et non pas par Maurice Chevalier comme je l'avais noté. Erratum corrigé. Merci Oswald

Je n'envie pas les journalistes qui doivent faire un journal de 16 pages variées et en principe pleines de "nouvelles". Ce matin en ouvrant L'Orient Le Jour, j'ai eu l'impression de relire les nouvelles d'hier et d'avant hier et... Non pas que les journalistes ne font pas leur travail. Tout au contraire, il est admirable. Mais c'est la faute aux politiciens qui reprennent les mêmes antiennes et les débitent, se partageant les rôles jour après jour, afin de changer le nom du ministre, du député ou de l'ex député qui dit ce que son confrère aurait dit la veille.

J'ai envie de faire grève pour manque d'information pour alimenter mon blog...Non je blague!

Mais la nouvelle à mettre en exergue est l'acharnement que met Slimmy Frangieh à attaquer le Patriarche des Maronites et à le traiter "d'employé de la France et des Etats Unis". Quelle insolence.

Eh bien je le dis haut et fort : je préfère être l'employé de la France que le suppôt et l'ami du régime syrien actuel. Dans le temps, il y avait les excommunications. Ne pourrait on pas excommunier tous ceux qui briguent la Présidence et qui ne la méritent pas. Excommuniés, ils ne sont plus maronites. N'étant pas maronites ils n'ont plus le droit d'être élus Président. Je déraille je sais...

Le salut nous est venu de Ghassan Moukheiber. Ce Grec Orthodoxe est le seul député du Bloc-Aoun (j'ai failli écrire blockhaus...) à prendre la défense du Saint Prélat. De quoi dire aux maronites de l'opposition : allez vous faire voir chez les ...Grecs.

Les rimes en "tente" sont terminées. Mais il y en a tellement en "tante", que je suis vraiment "tanté"de vous en donner quelques unes avec la promesse ferme que c'est la dernière fois : (attention ce sont des rimes en ante que j'écris ente).

Agi-tente...caho-tente...com-battente...chan-tente...
con-sen-tente (oh oui!)...con-sultente (elle ne prend pas l'avis qu'on lui donne.)... degou-tente... embe-tente (oh combien)... grelot-tente (surtout cette dernière semaine)... inexis-tente (du moins leurs habitants)... infec-tente (tous les détergents de la ville ne suffiront pas pour désinfecter...) insul-tente (pour avoir exécuté le centre ville)... profi-tente (grâce au pas de porte qu'ils vont exiger)... résis-tente (mais au mauvais endroit, l'ennemi est au Sud...) sor-tente (mais pas de sitôt).

La seule chose que l'on ne souhaite pas c'est que ces tentes ne deviennent des"tente-à-Sion"

16 Janvier 2008

Cinquante-quatrième jour sans Président de la Raie-Publique

Et la balle de la Roulette de la Mort continue de tomber au hasard sur un numéro macabre qui entraine avec lui, morts, cadavres et blessés innocents dans les rues de la capitale, de sa banlieue (chrétienne surtout, il faut bien le dire, hélas!).Cette fois les diplomates américains sont la cible des terroristes. Demain quelques-uns auront le culot de dire, à titre d'exemple, que ce sont "les gens du 14 Mars qui ont perpétré l'attentat afin d'obliger le Président Bush qui se trouve dans la région, d'envoyer sa sixième flotte débarquer des marines au Liban afin qu'ils se paient la peau des terroristes..."
Et les voix arabes et internationales montent de partout pour "menacer la Syrie." Et la Syrie se rebiffe.

Rice est indignée de l'attentat d'hier. Grâce à Dieu aucun des occupants de la voiture blindée n'a été touché. Mais qu'en est-il de ces trois passants innocents qui ont perdu la vie? Et des ces maisons dévastées pour aucune raison? La seule menace vient de Moubarak : La crise libanaise "pourrait" avoir des retombées sur le sommet de Damas. Pourquoi ce conditionnel? Pourquoi ne pas dire que nous allons boycotter le sommet de Damas? Après tout le Liban est un des membres fondateurs de la Ligue Arabe. C'est son droit de demander à cette Ligue de faire de tout pour sauver son intégrité. Des menaces? Cela ne suffit plus. Il faut des actions. Mais hélas les "actions" de la ligue Arabe sont en baisse.
Mais il est vrai que la route tue plus que les attentats au Liban. Il y a eu 200 tués et blessés sur les routes. En proportion cela équivaut à 3200 tués et blessés en France (qui compte 63 Millions d'habitants.)
C'est le moment de fredonner la chanson de Maurice Chevalier (je crois...): Ne me dis plus tu...e! (...je sais tout vois-tu).

Marrant: Un renne de Scandinavie se fait la belle en Alsace. Est ce à dire que les Scandinaves ne veulent plus de "reine" et choisissent la République???

Grogne chez les Inuits peuple polaire du Canada contre ceux qui défendent l'Ours polaire. Sommé de réagir à cette nouvelle le Premier Ministre Canadien a dit:"C'est Vraiment InOuit"


Rubrique de la tente.
Justement le premier mot de ce matin c'est :latente.
En deux mots la tente est cette demeure en toile plantée depuis plus de 13 mois au Centre ville et sous laquelle personne ne vit. En un mot latente qualifie la situation de "ça suffit" qui règne chez les exploitants commerciaux du Centre ville. Mécontente, s'applique également à la somme de tous ces commerçants qui ont quitté le Centre ville pour aller planter leur "tente" ailleurs. Mésentente entre tous ceux qui sont au pouvoir ou qui l’ont quitté sans pouvoir le terrasser. Et cette mésentente est partout : entre le 8 et le 14 Mars, au sein du 14 Mars, au sein du 8 mars, chez les Libanais. Au fond pourquoi ne pas appeler le camp de Bourj au lieu de Camp des tentes, CAMP DE LA MESENTENTE...
Patente : il y a l'adjectif qui signifie Evident comme dans "erreur patente "(exemple donné dans le dico Hachette. Et il y a le nom patente qui est l'impôt direct perçu à l'occasion d'une activité commerciale. Gageons que l'entente revenue, ces pensionnaires vont toucher un bon de sortie. Sustente, ça ils le sont (ils boivent et se sustentent comme ils veulent Et c'est pas les cafés du Centre qui les nourrissent,Tout simplement parce qu'ils sont fermés. Ventripotente: à force de manger et de boire la population de ces tentes sera vraiment ventripotente.
Certains vivent sous les tentes. D'autres n'ont plus de maisons, fauchées par les explosions.
Pour conclure je vous offre cette phrase que j'ai entendue dans une comédie à la française qui passait sur France 3 hier :
ON EST INSTALLES DEFINITIVEMENT DANS LE PROVISOIRE

Avouez que cette phrase donne à réfléchir.

15 Janvier 2008

Cinquante-troisième jour sans Président de la Raie-Publique

Et tout un chacun au Liban semble s'en f...
A qui profite le crime, se demande-t-on chaque fois qu'on lit un roman policier en essayant de découvrir le responsable du meurtre.
On assassine notre pays et les policiers en fins limiers cherchent un indice pour montrer du doigt à qui profite le meurtre de ce Pays, créé par le Bon Dieu pour être à la Fête et que ses habitants condamnent depuis des siècles à suivre les cortèges funèbres. On s'est battus sous l'Emir Fakhreddine. L'Emir Béchir a pété les plombs contre ses adversaires. On s'est battus à Ain Dara. On s'est égorgés à Deir Kamar, Beyrouth. On s'est offert à un mandat français. On s'est battus pour ou contre Nasser en 58.On s'est entretués 20 ans durant pour et contre les palestiniens, pour ou contre les syriens. Puis pour ou contre Aoun pour ou contre Geagea. Chacune des confessions libanaises s'est battue contre une autre durant la guerre 75-90. Et maintenant nous vivons une ère de guerre froide après un été chaud contre les terroristes qui nous narguent encore avec leurs armes. Une guerre de l'été qui a fait ressortir de l'ombre une figure emblématique qui s'appelle Michel Sleimane et que tous les libanais ont accepté comme Président sauf celui qui veut être calife à la place du Calife en appelant à une élection du Président de la Raie-Publique par suffrage universel. Comme si cela était simple à organiser. Comme si en claquant du doigt les urnes se mettraient en place et la loi pourrait être votée et les citoyens seraient bien disposés à aller voter comme un seul homme. Comme si les Chrétiens pouvaient se rassembler et aller voter en masse, qu'ils soient au Liban ou à l'étranger (auquel cas ils seraient en majorité...) alors que de l'autre côté les gens du Hezbollah embrigadés par une force militaire divine, emmèneront leurs hommes et leurs femmes voter par la force. Pour le' sauveur du Liban'.
Il est temps de chanter avec Gilbert Bécaud dans "Je reviens te chercher...Mais après les guerres il faudra bien faire la Paix...!”

Paris avertit : Si ça ne marche pas avec la Ligue arabe, nous irons à l'ONU. Ha! ONU soit qui mal y pense.

Pour contrer les ambitions iraniennes, Bush amadoue Ryad avec des contrats d'armements. Malgré la rigueur de l'Islam, en Arabie, Bush a fait ...la bombe

Il parait que Sarko s'est marié il y a 4 jours (info de ce matin dans les 4 Vérités). Carla a enfin trouvé son"marri" idéal.

La vague de froid tue trois personnes au Liban. Même les autorités restent de...glace.
Et c'est une bonne transition pour mon feuilleton sur les tentes : comment font-ils pour ne pas mourir de froid?
Suite du feuilleton. Il y a la rime Impénitente (c’est vrai qu'ils ne se repentent pas d'avoir tué le centre ville). Impotente comme l'autorité qui ne prend pas la décision de les chasser manu militari, mais même le mili est tari !). Incompétente comme leurs factions dirigeantes qui ne voient pas qu'elles ont échoué lamentablement dans leur action.) Intente (le "In" tente c'est personne d'autre que quelques sans abris venus dormir ici de temps en temps et font semblant d'être des opposants. Mais intente, c'est ce que chacun de nous doit faire. Que chacun intente un procès aux forces du 8 Mars pour non assistance à pays en péril...). Intermittente (comme les espérances de solutions à chaque fois que Moussa vient au Liban sans pour autant visiter les tentes devenues partie du paysage libanais.) Suite du feuilleton des tentes ...demain

14 Janvier 2008

Cinquante-deuxième jour sans Président de la Raie-Publique

Et l'on commence à perdre espoir tant le choses se compliquent. En écoutent l'expos télévisé du chroniqueur vedette du Journal An Nahar, Sarkis Naoum, à la LBC, il y a de quoi désespérer de trouver une solution que tout le monde acceptera avec joie. Et tourner en rond avec les allées et venues du Secrétaire général de la Ligue vont augmenter et durer pratiquement jusqu'à la Réunion de la Ligue arabe en Mars.

Afin que chacun marque des points en politique, que les Syriens se fassent applaudir, que les iraniens se fassent admettre, que les Etats-Unis se fassent battre, que Sarkozy ne pense à rien d'autre qu'à sa lune de miel et que les Libanais en aient marre d'attendre des solutions et se résignent à n'importe quelle solution qui ferait de notre pays, une nation inféodée aux bons vouloirs de nos deux terribles voisins qui se font la guerre sur notre territoire et qui feront la Paix sur notre dos.

Le pire dans tout cela c'est que le Général Sleimane ne perde pas patience et soit complètement désossé de sa stature de futur Président de la République, que tout le monde veut, mais pour qui nombreux sont ceux qui ne veulent pas voter.

Pendant ce temps là deux grands du monde sont dans notre région. Bush et Sarkozy. Mais dans des périples différents et des visites déphasées.
Bush déclare, croyant bien faire : "L'Iran sape les espoirs de paix libanais en armant le groupe terroriste du Hezbollah" !!! "Dé-l'Iran" de parler ainsi tandis que les arabes cherchent à rapprocher les points de vue.
A Abou-Dhabi Cheikh Mohammad Ben Zayed a d'ailleurs offert à Bush, un faucon : "Pourquoi un faux", a demandé Bush?..."


Sarkozy lui s'est montré "très très clair" vis-à-vis de Damas. Avant d'entamer sa visite dans le Golfe. Comme c'est sa première visite, il est entré dans le cockpit de l'avion pour demander au pilote:"L'Arabie' c'est-où-dites?"
Carla ne l'a point accompagné pour ne pas porter de fichu. Les relations avec Ryad seront elles ...fichues.

Le Roi aurait qualifié Sarko de 'CHEVAL FOUGUEUX"
Carla le sait que c'est un grand ...étalon.
Pourtant elle aurait du être avec lui à Doha. Comme chanteuse elle aurait interprété la chanson si connue en Italie (dont elle est originaire): "Qatari, Qatari..."

Cette nouvelle qui vient d'Angleterre : De plus en plus d'enfants baptisés selon le rite catholique.
De nombreux anglicans ont marché dans la rue en...protestant car il ne trouvait pas cette attitude très...catholique.

J'étais au centre ville et j'ai de nouveau constaté l'aberration qui s'appelle le village des tentes (ou tantes...au choix).J'en étais vraiment écoeuré car ce Centre ville était appelé à vivre et non pas à mourir. Et je me suis posé la question :"ces tentes, à quoi ça rime?"
Et cela m'a donne une idée en rentrant à la maison. J'ai consulté mon dictionnaire des rimes et j'ai trouvé un très grand nombre de mots qui riment avec tente et tante. Alors j'ai décidé chaque jour de gloser sur les mots qui riment avec tentes.
Il y a : attente (d'une décision iranienne. Compétente(ne s'applique sûrement pas à la population qui habite les tentes). Contente (j'aime la première syllabe du mot qui s'applique elle non seulement à celui qui y est mais surtout à leurs chefs respectifs). Détente (à prendre dans les deux sens: détente du fusil sur laquelle ils attendent avec impatience d'appuyer, et détente de la situation qu'ils rejettent jour après jour). Entente (oui si on écrit en-tente, non si vraiment on l'espère avec eux...). D'autres commentaires demain, suspense!!!

12 Janvier 2008

Cinquantième jour sans Président de la Raie-Publique.

Et voilà nous avons atteint le 50ème jour sans élire un nouveau Président de notre pauvre République laissée sans tête. Quelle misère. Et quelle insulte à ce Général en Chef de l'Armée, qui avait eu tous les honneurs de la guerre et qui essuie toutes les avanies, tous les opprobres de la politique. Il était seul dans son coin (comme dit la chanson d'Aznavour) se glorifiant d'une magnifique victoire de son Armée vaillante contre les ennemis du Liban, de la République, de la démocratie. Le monde entier lui avait reconnu des qualités exceptionnelles. Bien sûr au fond de lui même, le rêve d'être Président de République était présent. Mais il voulait, lui le militaire, être le "présent" que l'on offrirait à tous les civils libanais. Ce ne fut pas le cas, car Constitution dixit, il n'avait pas le droit de briguer la Magistrature Suprême à cause d'un article de cette Constitution (originellement voté pour contrer les désirs de Michel Aoun...) qui lui interdisait de se présenter s'il est toujours en fonction. Il accepta. Le 14 Mars avait deux candidats, qui pouvaient être le Futur Président.
Michel Sleimane s'effaça. Le 8 Mars avait une autre idée- tout aussi "général" que Michel Sleimane. Mais ce AOUN refusait de mener une bataille au Parlement "Moi ou personne "devint son slogan.
Et puis soudain, les pôles du 14 Mars arrivaient avec une proposition de sauvetage : ils renonceraient à leurs deux candidats et appuient la candidature de Michel Sleimane. Ce qui prend l'amer Michel (Aoun) de court et fait dire à son Moallem : Allez discuter avec Aoun.
Moussa arrive avec une sorte de diktat arabe : Elisez Michel Sleimane Président du Liban.
Et la bataille des chiffres commence. Il repart bredouille, mais promet de revenir.
Et nous passons le cap 50 sans président....

Berri a remis l'élection au 21 Janvier.
Sans doute il ne connait pas son histoire de France comme nous qui l'avions étudiée sous le mandat français. Le 21 Janvier 1793, Louis XVI fut guillotiné.
Est-ce à dire que le Général Sleimane élu ce jour là perdra aussi la tête? Sans même pouvoir "échafauder" des plans pour l'avenir?
C'est aussi l'anniversaire du Président Amine Gemayel. Mais il n'a plus droit " à la vie des votes" depuis sa défaite aux élections du Metn. J'espère que les députés offriront à l'Ancien Président de la République, un cadeau qui compenserait tous les deuils qui le poursuivent depuis tant et tant d'années: Bachir, Pierre, Antoine Ghanem, sa région, son parti et que les députés trouveront enfin le chemin de l'Etoile (comme les Rois Mages...) et iront voter ...et pas fauter.
Le 21 Janvier c'est aussi l'anniversaire de ma petite fille, Joanne, la fille de Naji. Pourvu que cela devienne une date historique. Et quand on lui demandera, quel jour tu es neé elle pourra répondre :"Le Jour où le Liban, naquit à nouveau."

11 Janvier 2008

Quarante-neuvième jour sans Président de la Raie-Publique.

Et une Raie-Publique que l'on ne se lasse pas de violer par paroles, par actions et par omission.
Par Paroles d'abord, avec toutes ces interprétations d'un texte qui aurait dû être tellement simple à appliquer: élire d'abord et avant tout un Président et le laisser faire puisque nous avons tous confiance en lui, du moins en apparence. Et c'est à qui trouvera la virgule mal placée, le point d'interrogation contorsionné et le point d'exclamation droit comme un soldat (c'est bien le cas...)
Par actions ensuite. Car à peine débarqué, le Mousseux Moussa" (comme l'a appelé ce matin notre cher Gaby Nasr), est accueilli par pas moins que trois bombes placées par ci par là , dont une charge contre la FINUL, ce qui en d'autres termes annonce que ceux qui ne veulent pas de cette élection font ...la bombe à leur manière avec ce début d'année nouvelle.
Par omission enfin, car les députés qui ne voudront pas élire le président vont omettre de se rendre au Parlement demain, même s'ils sont convaincus que c'est leur devoir, puisque le peuple les a élus pour être au Parlement et siéger. Et non pas déambuler dans les couloirs en attendant que le porteur de clefs déclare Urbi et Orbi (Pardon Saint-Père pour cette comparaison...) que la séance de l'élection devra être reportée. Et ce malgré l'exhortation héroïque de Michel el Murr de presser tous les députes chrétiens de venir voter.
Les paris sont ouverts : y-aura-t-il une élection demain ?
-Pour la réponse oui, pressez "Miracle"
-Pour la réponse non, pressez "Syrie"
-Pour la réponse abstention, pressez n'importe quel autre bouton (de toutes façons ils ne sont pas reliés...)

Il parait que Moussa est enlisé dans la guerre des Chiffres pour la distribution des portefeuilles. Là encore pour corser le Jeu, on pourrait lui proposer les Jeux de la Télé Française:
1- D'abord Les Chiffres et les Lettres avec Laurent Romejko. Pour les Lettres c'est facile. Il a un tirage avec les lettres A EE I L MM N S. Et la réponse est M.Sleimane. C'est avec les chiffres des ministres qu'il est difficile de jouer Il faut atteindre le chiffre de 127 avec 10, 10,10, 14, 10,6 ...Et le Compte est loin d'être bon


2-On pourrait l'envoyer chez Foucault pour jouer : Qui veut gagner des Millions? Malheureusement pour lui,il sait qu'il n'a plus qu'un seul choix à la question qui va être Président de la Raie-Publique mais il n'a aucun bouton à presser qui ne fasse pas éclater la bombe de la dissension interne.
3-Finalement je préfère le prendre à "Questions pour un Champion".Car en fait c'est un champion de Marathon, le Moussa, car il fait facilement 42 Km à pied durant son séjour au Liban. Puis de 4 candidats à la Présidence (Les Michel mousquetaires du début...)
ils avaient été réduits à trois, puis dernièrement à deux Michel, pour arriver au gagnant final Michel Sleiman. Mais faut dire à Moussa de ne pas chercher un ballon d'essai avec lui. En effet Julien… Le Perse.

Si on n'a pas de lueur d'espoir encore dans la situation politique, pour l'électricité il n'y a aucune amélioration en vue. Comme quoi l'Etat ne veut vraiment pas nous mettre au ...courant.

A Ramallah, le Président Abbas s'est plaint à Bush en lui demandant d'insister auprès d'Israël de détruire le mur de séparation entre la Cisjordanie et Israël
"Vous êtes quittes avec Israël. Maintenant vous aussi vous avez votre Mur de lamentation."Et Abbas de répondre : Vous voulez dire qu'ils ne sont pas assez Mûrs pour cela..."

Future TV annonce la projection de « Desperate Housewives ». La série sera-t- elle basée sur la galère qu'ont vécue et vivent encore les "Femmes"de députés de la majorité au Phoenicia ou ailleurs?

10 Janvier 2008

Quarante huitième jour sans Président de la Raie-Publique

Et M. Amr Moussa est au Liban depuis hier. Il a engagé son marathon de visites en commençant, à tout seigneur (?), tout honneur par le Président Berri.
Normal pour ouvrir le Parlement, il faut d'abord s'adresser à celui qui en a les clefs. M. Moussa n'a rien révélé de ce que les Chefs des diplomaties arabes ont vraiment décidé et ses réponses sont restées énigmatiques. Plus Sphinx que cela, tu meurs.


Mais celui qui a tenu la vedette hier c'est encore et toujours le Général Aoun, qui a justifié pourquoi l'opposition allait "en sens interdit" comme l'en avait accusée le Patriarche. Pour dire que depuis son jeune âge il allait en sens opposé :" quand les gens descendaient à la Mer, je montais à la montagne. Et quand ils montaient à la Montagne, je descendais nager." Il a confondu "sens inverse" avec "sens interdit". On en est tout interdit.
La grande nouveauté vient de Michel Murr l'homme aux déclarations surprises. Il a le génie (normal, il est ingénieur...) de trouver les formules convaincantes. En invitant tous les députes chrétiens à venir au Parlement élire le futur Président car "c'est pour la première fois que les arabes, donnent plus de force au Président de la République." Michel Murr serait il devenu soudain ... Murrani?

Visite de Bush à Tel Aviv. Accueilli par la Ministre des Affaires Etrangères qui l'a immédiatement enlacé pour l'embrasser."OK! OK! mais pas sur la...BUSH!"

Les vedettes iraniennes "espionnent" la marine US dans le détroit d'ORMUZ. Les Iraniens accusent les Américains de les espionner. Et les Perses..."perse-sévèrent" et continuent leur manège.

Verra-t-on l'élection du Président ce samedi ? Ce serait le 50ème jour après le départ du Président Lahoud..

09 Janvier 2008

Quarante-septième jour sans Président de la Raie-Publique.

Et chacun fourbit ses armes en attendant l'arrivée de Amr Moussa. C'est surtout la bagarre des chiffres : 6-10-14 ou 10-10-10- ou 5-11-14.
Le fait est clair. Nous avons vraiment envie de sortir de l'ornière, mais nous voulons avoir la maîtrise de la corde qui sortira les hommes du puits. Il est vrai que la formule des "hommes du Président" est bonne car il aura son mot à dire ce qui a manqué à Hraoui et à Lahoud (?) depuis Taëf. Mais qui sont les hommes du Président et comment les choisira-t-il. S'ils sont six reviendrons-nous au célèbre ministère formé par Aoun en 88 avec les 6 officiers du haut comité militaire avec un maronite, un sunnite, un chiite, un druze, un grec orthodoxe et un grec catholique? Et si ces derniers reçoivent des pressions de leurs Chefs spirituels démissionneraient-ils avant même d'être investis?
Et en supposant le problème résolu et que les 6 hommes du Président soient des civils, où trouvera-t-on au Liban, 6 plus que justes (des saints), qui ne prendront "patrie" ni pour le 8 ni pour le 14 Mars? Le Pays a été tellement politisé par les différentes télévisions, elles mêmes inféodées à des politiciens, que personne mais vraiment personne n'est politiquement libre et que dans le tas, il y aura toujours des personnes soumises à leur environnement politique. Sauf si ce sont, comme je l'ai écrit plus haut, des militaires. Et alors, c'est une autre histoire.
Tout cela attend le pauvre secrétaire de la Ligue Arabe qui arrive cet après-midi pour une course contre la montre devant amener les parlementaires à voter pour le Général Sleimane, ce samedi.
Mais on plante déjà des bombes ici et là : sur le passage de la Finul, à Blat près de Jbeil, casa du futur Président.
Prions qu'après ses conversations, le secrétaire général ne devienne"l'AMER" Moussa. Et qu’il nous abandonne à nos contradictions en laissant la "SCIERIE" nous couper en deux, en trois, en quatre ...

Belle expression du Patriarche Sfeir qui dit que l'opposition "roule en sens interdit".Moi j'ajouterai : tous feux éteints, sans clignoteurs (ce qui leur permet d'aller dans tous les sens), en mangeant des"oranges" au volant et en jetant les pépins par la fenêtre, pour créer d'autres pépins dans la vie quotidienne. En plus leur voiture n'a plus de freins et nul ne peut les arrêter sur leur lancée. Et le vendeur syro-iranien leur a vendu une voiture ...sans marche arrière.

"Baabda en Hausse" titre Issa Goraieb ce matin. Mais le pauvre Général

Pages: 1 2

Août 2019
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  

Jean-Claude Boulos

ECRIVEZ VOTRE COMMENTAIRE en cliquant au bas de chaque catégorie. Découvrez la biographie, les poèmes d’Amertumes, tous les chapitres de La Télé, Quelle Histoire, les articles, les photos de Jicébé…

Rechercher

powered by
b2evolution