Humeurs passées (Novembre 07)

01.11.07

Humeurs passées (Novembre 07)

Permalink 11:50:56, Catégories: Humeur du Jour, Humeurs passées  

30 Novembre 2007

Septième jour sans Président de la Raie-Publique

Et fin de mois pas aussi difficile que celle du mois dernier.
Car elle apporte un petit espoir de passer des Fêtes de fin d'année calmes et avec pour cadeau suprême, un nouveau Président de la République. Si tant est que les divers personnages de la Comédie (in)humaine que jouent les politiciens ne récitent pas les rôles des autres comédiens qui se trouvent sur scène.
Car soudain le texte de la comédie a changé. Le 14 Mars ne s'oppose plus a ce qu'un général (en exercice, qu'on ne me comprenne pas mal...) en remplace un autre en changeant pour la énième fois la Constitution et surtout l'article 49.Le général (qui aurait voulu chasser l'autre...) apporte un soutien du bout des lèvres au général qui va devenir Président.
Le Parti de Dieu ne sait pas encore quelle partition jouer : celle de s'opposer sans s'opposer ou de soutenir leur général et contrer l'autre général. Ou de jouer carrément la PARTITION d'un pays exsangue, qui n'en peut plus d'attendre que les tentes du centre ville se "dé-tentent" pour laisser le poumon de la Capitale respirer enfin!
Avec ces partitions redistribuées, nous risquons d'écouter une symphonie cacophonique incroyablement inaudible, sauf si et c'est là le plus grave, notre voisine gourmande n'obtienne des concessions qui commenceront par un enterrement de première classe des résolutions onusiennes de 1559 à 1701… pour terminer par une reprise en mains de la politique libanaise, en oubliant pour toujours les relations diplomatiques à établir.
Le Duc de Berry a reporté encore une fois la date de l'élection (j'allais presque écrire : l'érection...) du Président de la République. Jusqu'au 7 Décembre.

Poutine a déclaré : Moi ou le Chaos. Ce qui risque de mettre Gary Kasparov KO et de le battre "échec et Mat." Dure issue pour un champion d'échecs qui s'était mis à "cheval" pour jouer un mauvais "tour" à Poutine, et qui se trouve réduit à jouer les"pions" en Russie. Quelle victoire pour le Chef du Kremlin, dans un Pays où, il y a 90 ans, la révolution avait balayé les Tsars. Mais le Président actuel n'est il pas le "RAS-POUTINE" de la Russie du 21ème siècle...


Entre le Phoenicia et Grand Sérail, les députés et les ministres ont élu domicile. A chacun sa manière de s'abriter, depuis que Nabih Berry (lui même prisonnier de son palais ...) a décidé de faire...Chambre à part...

Décembre commence demain. Avec deux grandes Fêtes : Adha les 19, 20,21 et 22 (ou 20, 21, 22, et23, nous le saurons dans une semaine) et Noël/Nouvel An.
Cette concomitance des Fêtes Musulmanes et chrétiennes devraient faire réfléchir les politiciens à faire également entre eux, une fusion. Et non une confusion.

29 Novembre 2007

Sixième jour sans Président de la Raie-Publique

Et peut être parmi les derniers si l'on en croit toutes les informations, qui ne se contredisent pas et qui parlent d'une candidature (unique?) du Général Michel Sleimane. Candidature qui n'a pas encore été bien digérée par le clan du Général Aoun, qui considère qu'il est le seul Général à être un drôle de particulier pour l'élection présidentielle.
La nouvelle s'est propagée comme un feu de poudre dans l'après-midi et les bulletins des nouvelles annonçaient cette candidature en priorité.
L'avantage de Michel Sleimane c'est qu'il a les deux prénoms des deux leaders maronites de l'opposition : Michel (Aoun) et Sleimane(Frangieh). C'est d'ailleurs avec ces deux prénoms qu'il s'est fait un nom.
Et il remplace maintenant tous les Michels candidats. Trois en particulier : Michel Aoun, Michel Eddé et Michel Khoury. C'est comme "YES, Tleteh bi wahad". Pourvu qu'il soit un vrai détergent quand il sera élu.
Même si on doit encore une fois changer la Constitution!
Future TV a immédiatement organisé une table ronde à laquelle a participé le gendre du Général Aoun, Gebrane Bassile. Avec un sourire constant de vainqueur disant : parlez, parlez... le dernier mot sera à mon beau père. D'ailleurs il n'a laissé personne parler.
A bon entendeur salut!

L'assassinat de Hariri aurait été planifié et exécuté par deux groupes. Pour pouvoir descendre un tel Géant libanais et international, il fallait sûrement être DEUX. Encore faut il que l'on puisse les punir.

Drôle de coincidence en première page de l'Orient Le Jour. La photo de Michel Sleimane visitant le Président Berry est juste au dessus de la caricature de Musharraf qui quitte l'armée pour devenir Président. Et il dit : "Enfin Civil! " sur la caricature. Pouvu que Civil ne se transforme pas en « Si...Vil. »

28 Novembre 2007

Cinquiéme jour sans Président de la Raie-Publique

Et la date pour cette élection est toujours maintenue pour après demain vendredi, même si personne n'y croit plus. Car comment calmer les tons exacerbés des différents acteurs politiques è deux jours de l'échéance. Finalement le seul qui lance encore des menaces c'est bien le Général Aoun qui dit presque textuellement: Nous sommes encore en train de parler d'une voix calme et mesurée. Mais si les autres ne veulent pas nous entendre, ils écouteront autre chose dès la semaine prochaine.
C'est quand même étrange qu'un homme de son envergure que beaucoup d'entre nous ont adoré durant la période 88/89, qui l'ont applaudi à tout rompre, qui ont entouré le Palais de Baabda de leurs corps pour empêcher qu'on ne le bombarde,tienne un langage de pronunciamento qui n'ose pas dire son nom, comme si nous allions aller à la guerre civile demain, si le parlement ne le porte pas à la Tête de l'Etat.C'est dommage. Vraiment dommage! que toute cette energie ne soit pas dépensée pour unir plutôt que de désunir.
D'ailleurs le camp commence à se fissurer, si l'on écoute les propos de Michel Murr, véritable "zaim" du Metn qui dit "n'être pas concerné" par les consultations de Michel Aoun. Et il le dit très haut et pas en...Murr-Murrant"
La Scierie -soeur revient sur la scène des affrontements entre factions qui lui sont inféodées et ses adversaires politiques.Ainsi hier 2 morts et des blessés à Tripoli.Le Courant du Futur a dénoncé l'utilisation et le port d'armes au su et au vu de tous."Autrement dit ces gens sont "Tri-polis "pour être honnêtes.
A Annapolis on s'est accordé pour se mettre d'accord. Mais en Palestine on s'est accordépour etre en déaccord.Les photos ont ceci de bien c'est qu'elles figent une physionomie au moment où elles sont prises. Regardez la première page de L'Orient Le Jour et dites moi franchement si vous croyez aux deux sourires figés de Abbas et Olmert.Pendant ce temps en Palestine les manifestants ont crié:
"A Bass-Olmert"

Dans la conclusion de son éditorial Issa Goraieb se demande si le Liban est lâché une nouvelle fois?
Hélas,non seulement les lâches le lâchent, mais les amis aussi. Et la Syrie soeur aura le dernier mot, après nous avoir fait subir tous les..."maux"
Ainsi ne soit il pas (avec l'autorisation du cardinal Sfeir)

27 Novembre 2007

Quatrième jour sans Président de la République.

Et la vie continue. C'est vrai qu'elle n'a plus le même charme auquel nous nous étions habitués. Par exemple les visites protocolaires au Président Lahoud avec les mêmes sempiternelles personnes qui montaient le visiter à Baabda, racolées sans doute de façon systématique et qui en sortant s'adressaient à la Presse pour rapporter les propos "historiques"de l'ex-Président.
Mais ne vous en faites pas : les mêmes pseudo politiciens se retrouvent à Rabieh maintenant. Comme quoi un général en chasse un autre. Mais pas nécessairement un général Président succède à un autre...
Entre-temps le noeud de la Présidentielle reste entier et malgré toutes les déclarations de tous les bords, on ne voit vraiment pas ce qui a changé depuis vendredi dernier. Il faut peut-être changer de jour, Vendredi est chômé chez Hezbollah...
Et dire que les yeux sont braqués sur Annapolis, comme si toutes ces nations pouvaient colmater les deux négations du Liban. Hélas ce ne sera pas le cas et même si notre vaillant Tarek Mitri est présent, personne ne lui fera le... présent de la solution pour la Présidence.
Ce qui est incroyable c'est que le Président Bush a trouvé la solution au problème des réfugiés Palestiniens. Il a recommandé que l'on établisse un Pays sous le nom de Palestine et les réfugiés pourront aller y habiter. A-t-il vraiment consulté tous les Abou X, Y, et Z qui refusent absolument rentrer ailleurs que le lieu dont ils ont été chassés en 1948? De toute évidence, tous les camps au Liban resteront là où ils sont. Et serviront de menace de chantage pour les siècles à venir. Personne ne f...le camp.

Marrante cette photo en première page de L'Orient-Le Jour. " 50% de rabais jusqu'à l'élection d'un nouveau Président. Pauvre Raie-Publique! On te vend au rabais, hélas....

26 Novembre 2007

Troisieme jour Sans Président de la République.

Et la ville dort dans le calme et la quiétude. Après les ultimes rodomontades de l'ex- Président de la Raie-Publique à sa sortie du Palais Présidentiel, le Liban semble beaucoup plus animé par un soupir de "enfin, c'est fini" que par un inquiétant " Mon Dieu qu'est ce qu'on va devenir?"
C'et vrai que le Liban est géré pour la première fois par un conseil des Ministres présidé par un sunnite. Mais mon admiration et mon amitié pour Fouad Siniora me font dire : Qu'il fait bon être gouverné par un homme aussi attaché à l'indépendance et à la souveraineté du Liban.
Le plus mauvais cadeau que l'on ait fait aux maronites c'est de leur avoir laissé le Siège de la Présidence suprême. Alors tous les six ans c'est la foire à l'encan, ce sont les surenchères malheureuses et la scission dans un pays si compliqué déjà dans son multiconfessionnalisme, que l'on finira de le diviser en autant de petites provinces qu'il y de maronites au Liban.
Bien sûr nous aspirons tous, nous les chrétiens, à avoir, comme je l'ai dit l'autre jour le seul Président Chrétien en Asie jusqu'à atteindre les Philippines, mais à quoi sert un Président pour gouverner un pays brisé, en décrépitude tiraillé de toutes parts, où une majorité perd et une minorité gagne par les alliances anti-nature que certains chrétiens ont signées capturant la rue et l'opinion chrétiennes par une main mise illégale sur la rue beyrouthine. Et qui défendent par des arguments militaristes le bien-fondé de l'installation des tentes au Centre-ville
Des élections présidentielles? Oui bien sûr. Mais des élections dans le cadre des institutions et non point contre les institutions publiques.
Il n'était que de voir le sourire hilare de Frogman Wahab hier, savourant sa « victoire », d'avoir fait échouer l'arrivée d'un Président du 14 Mars pour comprendre ce qui nous guette si par malheur, le 14 Mars perdait la bataille.

Glanée dans la Presse de ce matin, la déclaration de Michel Aoun affirmant être le Patriarche de la Rue Chrétienne. C'est en regardant le sourire béat du général que l'on comprend maintenant le mot de : "Béatitude".

Kassem a déclaré hier, toujours l'index menaçant, que la solution "passe impérativement par Aoun".
...La dissolution aussi.

Charles Rizk : J'ai la conscience tranquille et cela est beaucoup plus important que la Présidence"...
...Oui mais qui ne RIZK rien n'a rien.

Il y a une crise de "foul" (fève en arabe) en Egypte. Et cela devient inquiétant.
Mon conseil aux Egyptiens (anglophones...) : "Don't be so...fool"

24 Novembre 2007

Emile Lahoud a quitté la Présidence de la République hier à minuit pile. Adieu Monsieur le Président. Quel dommage qu'à la fin de votre règne, vous ayez été obligé de sortir par la petite porte, au lieu de recevoir les honneurs de tout un peuple qui vous avait accueilli il y a neuf ans dans la liesse et l’espoir dans les coeurs.
Comme Chef de l'Armée, vous m'aviez toujours témoigné d'une grande amitié et durant les 6 mois où j'ai servi votre mandat comme PDG de Télé Liban, j'ai eu à souffrir de la politique d'information assez coercitive appliquée par les Services, mais personnellement je vous reproche trois choses principales:
... Vous n'avez pas eu cette réaction immédiate quand Rafic Hariri a été assassiné de courir vers l'hôpital pour vous enquérir de son état. Et vous avez chargé un officier pour lire les décisions du conseil militaire
...Vous avez parlé de cet assassinat aux répercussions planétaires comme un coup de voyous!
...Jusqu’à la dernière minute vous avez pris la défense des 4 officiers impliqués et emprisonnés suite à l'enquête internationale.

Monsieur le Président, vous avez même raté votre sortie. Car on ne quitte pas une présidence sans faire son devoir de faire élire un successeur.
Et nous voilà sans Chef d'État.
Au 19ème siècle, pour accorder les Chrétiens et les Druzes les grandes Puissances avait créé le Moutassaref qui était toujours un chrétien non Libanais. Puis avec l'État du Grand Liban, nous avons eu droit à des Présidents Chrétiens, sous le mandat Français. Avec notre Indépendance, le Président fut nommément Maronite. Taef est venu confirmer cette confession.
Et voila que nous sommes sans Président. Avec pour gérer les Affaires du Liban, un Président du Conseil -au profil exceptionnel, certes- mais non chrétien.
C'est une première dans un Liban que le Monde entier enviait pour sa coexistence. Et le Pays Message de Jean Paul II, n'est plus hélas ce qu'il était.

Votre dernier discours en sortant de la Présidence n'avait pas sa raison d'être. Vous auriez dû partir dans la discrétion et dans l'honneur.

Vous nous avez laissés à bord d'un bateau ivre.

23 Novembre 2007

Lendemain d'Indépendance. Un goût de plus en plus amer dans la bouche qui nous prouve que nous nous éloignons de plus en plus de notre indépendance tant souhaitée le 14 Mars 2005, après la manifestation du million et demi dont faisaient partie, doit on le rappeler, les partisans de Michel Aoun, excédés eux aussi par l'intrusion intempestive de la politique syrienne dans nos affaires personnelles.
Une manifestation qui était venue contrer, faut-il le rappeler, la manifestation du Hezbollah et des alliés de la Syrie, organisée le 8 Mars de la même année.
Et contre laquelle faut-il le rappeler les partisans de Michel Aoun s'étaient dressés car elle était, cette manifestation, menée par des gens qui criaient: Bel Rouh bel Dam, nafdika ya Bachar...
Bref tout ce que Michel Aoun en exil et ses partisans bouillants au Liban, avaient conspué depuis le 13 Octobre 1990.
Ce soir à minuit, nous n'allons pas avoir un Président élu par tous les députés de la Nation. Nous n'aurons pas de Président de la République qui représentera le Liban et sera l'alter ego de Bush, Poutine et Sarkozy.
Nous n'aurons pas de Président de la République, chrétien maronite,(seul Chef d'Etat Chrétien à l'EST de la Méditerranée jusqu'aux Philippines...), reçu par Sa Sainteté le Pape comme étaient reçus tous ses prédécesseurs, avec une touche spéciale et des attentions pontificales qui n'étaient prodiguées à aucun autre Chef d'Etat, de quelque pays qu'il vînt. Le Liban ne sera plus ce "pays Message" si cher au coeur de Jean-Paul II qui avait en 1997, réuni 300.000 personnes dans une messe qui restera gravée dans la mémoire de tous les Libanais, chrétiens, musulmans, druzes...
Jusqu'à l'abolition de la peine de mort en France, les condamnés à mort étaient décapités. Car les bourreaux savaient qu'en coupant la tête d'un homme, il mourait très vite.
Nos ennemis vont couper la tête de l'Etat.
L'Etat est-il mort???

22 Novembre 2007

Jour d'Indépendance. Quelle indépendance? Des politiciens prisonniers de leurs contradictions. Des présidentiables qui assurent chacun à son tour qu'ils sont assurés d'être élus et des délégations d'hommes politiques étrangers, qui croyaient bien faire en venant nous aider et qui vont revenir sans doute les mains vides et la figure basse.
Car en ce moment où j'écris cette humeur il n'y a qu'un seul gagnant : Bachar Assad. Tout l'Occident est en train de lui parler. Sarkozy qui avait mené la croisade du boycott contre le régime Baasiste s'est trouvé forcé hier soir de téléphoner au Maître de Damas. M.Guéant, son conseiller spécial s'est déplacé jusqu'à Damas pour plaider la cause de la Présidentielle. Abdallah de Jordanie qui visite exprès Damas pour essayer d'amadouer le Président Assad de mettre du vin dans son eau, pardon de l'eau dans son vin (lapsus absolument volontaire...).
Tout le monde se tourne vers Damas et Damas va gagner et cela voudra dire la perte de tous les avantages acquis depuis le 14 Mars 2005. Quelle misère. Et tout çà parce que l'on ne s'est pas entendus, ou du moins on n'a pas su comment s'entendre pour avoir un nom pour être notre Président.
Pourquoi?
Pourquoi ce vide présidentiel?
Pourquoi sont-ils si rares les hommes qui peuvent devenir Présidents?
Pourquoi peut-on élire des Bâtonniers, des Présidents de Syndicats, des Présidents de banques et pas un Président de la Raie-publique.

Et pourtant ce matin j'ai vu deux exemples qui me convainquent qu'il n'est pas très difficile de s'entendre dans notre Pays. Je suis allé aux condoléances de la Mère du Ministre Marwan Hamadé et de l'épouse du Président de l'Ordre de la Presse Mohammad Baalbaki.
La messe a été dite dans la cathédrale St Louis des Capucins pour la maman française de Marwan Hamadé, druze.
Les condoléances ont été reçues par Mohammad Baalbaki dans les salons de l'église grecque Orthodoxe de la Rue Makhoul.
Des gens de toutes les tendances politiques, de toutes les confessions ont défilé pour serrer la main des parents des deux défuntes, donnant l'image vraie du Liban dans lequel j'ai grandi : celui où l'on n'a jamais demandé de quelle religion nous étions car nous étions tous des Libanais avant toute autre chose.

Hier, Lahoud a fait ses adieux. Il aurait pu oublier de prendre la défense des 4 généraux inculpés et en prison. Ce sont les instances internationales qui ont demandé leur emprisonnement et non pas un juge dont on aurait pu monnayer les actions.
Le Président Hraoui avait hérité d'un Liban en morceaux et l'a confié uni et rassemblé à Emile Lahoud. Qui, lui, quitte la Présidence d'un pays on ne peut plus divisé.
Vous avez dit : Fête de l'Indépendance.
Je dirais:Faites de l'Indépendance... votre principal but dans votre vie.
A demain. Si Dieu veut.
Mais quel dieu??? Celui qui a envoyé son Fils pour racheter les péchés du Monde ...
...Ou celui qui a un Parti au Liban?

21 Novembre 2007

Un de mes collègues, plutôt anglophone vint me voir un jour pour me donner cette phrase calembour en français qui n'a pas manqué de m'étonner et de me ravir. Il me dit (c'etait un 21 Novembre) : "Aujourd'hui c'est Un dépendance et demain, deux dépendances."
Amusant non ? Mais tellement vrai à l'époque où nous étions sous une certaine férule dont on pensait s'être débarrassés UN 14 Mars. Et voilà qu'en cette veille d'Indépendance on se demande ce qui en reste ou ce qui en restera si par malheur nous n'avons pas une élection vendredi à 13h après la prière musulmane.
En fait au delà des tractations, certains oublient qu'il y a un avenir à dessiner pour notre Pays et qu'il faut absolument laisser au vestiaire toutes les armes que l'on fourbit pour empêcher cette élection et arriver au vide total.
Drame, Tragédie ...ou simple vaudeville. Finalement tout peut s'adapter à ce que nous vivons actuellement. Et les plus grands vers du théâtre français peuvent servir :
Michel Eddé : Ô rage, Ô désespoir, ô vieillesse ennemie...
Kouchner à Aoun : A qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes?
Ryad Salamé : Je suis jeune, il est vrai mais aux âmes bien nées, la valeur n'attend pas le nombre des années.
Aoun à tous les autres candidats : Qui les a rendus si vains eux qu'on n'a jamais vus les armes à la main?
Les libanais : O temps suspends ton vol et vous heures propices suspendez votre cours, (pour gagner du temps avant l'échéance fatale du vendredi...)
Hariri (optimiste) : Nous étions soixante huit mais par un prompt effort nous nous vîmes cent vingt sept en arrivant au por...oups! Au Parlement.
Et Berry, qui vraiment a fait chanter tout le monde chante à son tour cette phrase d'une opérette célèbre : "Viens poupoule, viens poupoule viens!"
On ne saura jamais à qui il s'adresse…
Terminons par le dernier vers du CID que j’adresse personnellement au Peuple libanais:
Laisse faire le temps, ta vaillance, et ton...Roi
(Encore faudrait-il qu'on le trouve ce... ROI qui en anglais de marketing veut dire Return On Investment...)

Bonne fête de la dépendance!

20 Novembre 2007

Comment peut-on se dire bonjour quand on a passé une si mauvaise nuit, à suivre sur le petit écran les pérégrinations de ce pauvre Docteur Kouchner allant d'un endroit vers un autre, d’un zaim vers un autre, d'un Michel vers un autre et déclarer qu'il dira qui a fait capoter la voiture qu'il croyait faire arriver à bon port après avoir fait la tournée des grands électeurs et cru ce que la Syrie lui avait promis. Un de mes amis m'a décrit ce matin comment le Syrien traite avec les étrangers (comprendre les américains et les français délégués...) : "C'est comme le vendeur de brocante du souk Hamidyeh, qui a une chaise désempaillée, vieille, bancale, jetée dans un coin. L'étranger la voit, tombe en pamoison et en demande le prix. Le marchand, finaud lui dit qu'il ne veut pas la vendre. L'étranger insiste, le marchand lui dit que c'est un héritage qui lui est très cher, l'étranger sort son portefeuille et montre les dollars ou les euros, et finit par payer le prix fort pour l'avoir, cette chaise, ou il est obligé de revenir le lendemain car le marchand dit : je dois demander à mes partenaires quel est le prix a fixer... Et le lendemain... et le surlendemain...etc."
Ainsi va la Syrie qui nous tient au cou et ne laissera pas faire arriver un Président qui ne lui soit pas au moins a 50% obéissant. Quel dommage. Le 14 Mars, le Million et demi de personnes qui avaient demandé et obtenu le départ des Syriens doivent se demander ce que leur vengeance - ce plat qui se mange froid-, nous prépare encore.
Les paris sont ouverts : demain élection ou non élection? Ah si quelqu'un pouvait inspirer les 127 députes restants de faire leur révolution et d'accepter un Liban Libanais et non syrien et non iranien. Quel rêve ce serait.

Notre bon Docteur a même posé la question suivante : "J'aimerais bien savoir qui a intérêt au chaos qui a intérêt à ce que l'élection n'ait pas lieu.”
Elémentaire Dr Watson (Kouchner en l'occurrence), cherchez à qui profite le...K.O.

Le Patriarche a même dit:"Certains hommes politiques n'ont pas tenu parole. "Il faut les punir, Béatitude, donnez leur à réciter Trois Pater et dix Ave Maria.
Et privez les "d'atmo...sfeir"

Il y a quand même une photo de Kouchner éclatant de rire alors que Michel Aoun se gratte l'oreille.
Dialogue imaginé:
- Aoun : Je suis le seul candidat qui peut garantir l'entente
- Kouchner :( éclat de rire, voir photo)

Elizabeth II et Philip célèbrent leurs noces de diamant. 60 ans qu'ils sont mariés...Et entre temps "Charles...attend"

19 Novembre 2007

Bernard Kouchner ne mâche pas ses mots. Il se dit « moins confiant » et déplore la « brisure » du camp Chrétien.» Pour un début de semaine qui voit l'anniversaire de l’Indépendance (?) du Liban cette déclaration n'est pas pour mettre du baume au coeur et de la joie dans notre vie quotidienne.
Mais ne fallait il pas s'y attendre, Dr Kouchner? Avez vous cru un seul instant que la liste proposée par le Patriarche allait être la panacée universelle pour régler les lourds contentieux qui non seulement opposent chrétiens et musulmans dans le pays mais toutes les confessions libanaises entre elles.
Puisqu'en définitive les noms des candidats dits de "consensus" qui se trouvent sur la liste sont exactement les mêmes qui se sont présentés aux élections et qui étaient justement le problème pour le choix d'un consensus. Et comment voulez-vous que le tandem Berry-Hariri puisse jouer les rôles d'arbitres absolus pour trouver le bon candidat qui ferait le bonheur de tous les candidats. N'aviez vous vraiment pas pressenti, cher Dr Kouchner, que le discours déclaration de guerre contre l'élection de M. Nasrallah à la veille de votre arrivée était l'indication nécessaire et suffisante pour faire tout capoter. Et que M.Berry ne représente plus que ses députes chiites qui sont en sous nombre? Et que M. Hariri ne peut pas ne pas revenir aux députés chrétiens (et surtout maronites) pour entériner le choix. Nous vous l'avons dit dès le début : Le Patriarche Sfeir ne peut pas, ne doit pas être le Grand électeur pour la Présidence de la République.
Après tout chaque candidat s'agite dans sa propre ..."spheir".

Cette semaine verra aussi forcément l'anniversaire de notre Indépendance. Plus que jamais pourtant nous allons commémorer, la Dépendance du Liban. Dépendance des décisions de tous nos voisins proches ou lointains. Même le Roi de Jordanie veut une solution de"c... promis" pour la Présidence. "Amman! Amman!" auraient dit nos amis arméniens...

Ramzi Joreige est le nouveau Bâtonnier de l'Ordre des avocats. Issu d'une famille où la Justice et le Droit étaient les guides de la conduite de chaque jour, il est incontestable qu'il saura donner à cette noble Profession toute sa science et sa conscience pour mener à bien sa charge de Bâtonnier. Tiens dans Bâtonnier il y a le mot "bâton". Il en fut pour mettre de l'Ordre dans ..."l'ORDRE..."

Quelle belle image en première page de l'Orient -Le Jour que ce départ du Marathon de Beyrouth. Avec ces mots de START qui apparaissent dans le fond de l'image comme pour exhorter les politiciens de prendre un nouveau ...départ pour le Liban. 20.000 personnes y ont participe. Quelle dévotion pour le Sport. Le Patron du Liban ce n'est plus Mar Maroun, c'est "Mar...Athon"

18 Novembre 2007

Oui, je fais dérogation au jour du Seigneur et je travaille. Enfin si l'on peut appeler cela comme ça.
En ce dimanche 18 Novembre c'est l'anniversaire de mon aînée Josyane. Alors Happy birthday Josyane.(NOTE DE LA CARICATURISTE: MERCI PAPA! BISOUS)
En ce dimanche, elle ne chômera pas non plus. Tout à l'heure elle va entrer sur Internet et elle va créer une caricature pour l'humeur du jour puis elle va corriger mon texte, y mettant les accents aigus, graves et circonflexes, tout comme elle le fait pour trouver le ton juste pour jouer les différents rôles de Claire Zahnassian et évidemment le rôle de Claire elle-même.
Cet après-midi et ce soir ce sont les deux dernières représentations de la pièce mise en scène (brillamment...) par Betty Taoutel. Si vous ne l'avez pas vue profitez de ce conseil de dernière minute.

Aujourd'hui aussi se court le Marathon de Beyrouth. Formidable événement qui groupe les libanais de tout age de tous sexes et de toutes confessions pour faire preuve de courage et d'endurance. Plus une centaine d'étrangers.
Bravo May el Khalil.


Et il y a également une élection ce dimanche. Celle de Bâtonnier de l'Ordre des avocats. Le favori est Maître Ramzi Joreige. Avec lui, quelque chose va certainement changer.

Demain débute la semaine de tous les dangers dont l'anniversaire de l'Indépendance du Liban. Un jour sans doute on en changera la date pour le 14 Mars...

17 Novembre 2007

Quelqu'un m'a dit que la "liste" des candidats choisis par Le Patriarche contient plus d'une douzaine de noms de présidentiables. Ce n'est plus une liste c'est un inventaire...un peu à la manière de Jacques Prévert qui concluait son poème:
Qu'est ce que tous ces gens
QUI NE SAVENT PAS COMPTER JUSQU'A MOI?...

Ma femme m'a dit : "Tu aurais dû monter voir le Patriarche. Peut-être qu'il se serait souvenu de toi et aurait proposé ton nom parmi tous les autres?"
Honte à nos parlementaires qui ne savent pas ensemble s'entendre sur un nom et qui laissent ce soin au choix d'une seule personne qui aurait dû garder sa stature de Plus Grande Personnalité Religieuse Chrétienne du Moyen Orient et non pas se livrer à un simple jeu de Monopoly-tique qui dégrade aussi bien la vie politique et religieuse au Liban.
Dommage que le Liban ait raté ce grand rendez-vous de la liberté de choix pour la nouvelle indépendance.

Même Michel Murr a eu (en dépit de son nom...amer) des propos doux pour assurer le quorum de l'élection sur la liste du Patriarche. Plus "Murrani"que çà, tu meurs...

L'Ambassadeur français a remis donc la liste des présidentiables patriarcaux à Berry et Hariri. Sera-t-on étonné si demain, le Président élu fera forcément figure de ..."PARANT"pauvre???

Le leader des Kataebs affirme :"Nous n'accepterons pas qu'on nous impose n'importe quel Président". Pourtant Gemayel doit se rendre compte que le choix étant patriarcal sa seule réponse à la liste est de dire (avec musique) : "AA-MINE"...

Le Gouvernement de la deuxième indépendance (?) a tenu sa dernière réunion hier. Un gouvernement qui malgré vents et marées a fait un travail remarquable comme le note le Fonds Monétaire International.
Un gouvernement d'une si belle unité nationale et qui a du confronter les plus difficiles situations politiques et économiques.
Je me souviens d'avoir écrit un jour au cours de la guerre avec Israël : "Avec Rafic Hariri, Fouad "Siniora". Maintenant il ne s'ignore plus". C'était au lendemain de son discours face aux délégués des Pays arabes venus soutenir le Liban dans sa catastrophe, au cours duquel il a éclaté en sanglots n'offrant que ses larmes face aux Armes d'Israël et de Hezbollah réunies.
Il a subi le siège des tentes de la place Riad el Solh. Il a subi les routes fermées par l'opposition et une véritable guéguerre civile dans les rues de Beyrouth. Il a subi les chantages les plus ignobles. Il a été traité de tous les noms par des ministres démissionnaires plus actifs après leur démission qu'avant (voir le sourire éclatant du Ministre des Affaires – qui – lui – sont - étrangères accueillant Ban Ki-moon.)
Et a tenu ferme. Et présente un bilan positif. Certainement plus positif que les prises de position de l'opposition et sûrement plus constructif que l'incendiaire réquisitoire du Chef du Hezbollah.
M. Siniora, partez l'esprit tranquille. L'Histoire saura parler de vous comme d'un véritable Homme d'État qui a su faire oublier l'immense personnalité de Rafic Hariri, assassiné pour les mêmes raisons qui ont fait de vous ce rare personnage de la République Libanaise : Lutter pour un Liban indépendant en quête de la vérité pour punir ceux qui voulaient l'assassiner."
Merci M. Siniora. L'Histoire ne vous ignorera pas.

16 Novembre 2007

La pire nouvelle de ce matin, c'est certainement l'annulation pour des causes « d'appartenance financière" de l'émission politique vedette de la LBC : "Kalam Al Nass" préparée et présentée par Marcel Ghanem. Bien sûr le conflit sur la propriété de la LBC est latent depuis longtemps et il y a ceux qui sont de l'avis de Pierre Daher et ceux qui appuient la thèse de Dr Samir Geagea pour définir le véritable propriétaire de la LBC. En fait le véritable propriétaire du nom était Bachir, qui voulait monter une sation de télévision comme il avait monté La Voix du Liban libre "car la Voix du Liban est la radio de mon père", comme il me l'avait dit un soir à Tabarja Beach... La paix revenue, la loi de l'audiovisuel ayant été votée, la propriété des actions de la LBC, restera sans doute en suspens jusqu'à la décision du Tribunal.
Entre temps, le camp du 14 Mars pouvait faire l'économie de cette fissure importante dans le media audiovisuel le plus regardé au Liban.

Le secrétaire général Ban Ki Moon est au Liban, pour continuer ce que Dr Kouchner a entamé. Pour aller vite, Ban se déplace en hélicoptère. Pour éviter de se mêler au ...trafic sur les noms?

Aoun appelle à un soulèvement contre la politique américaine. Il nous surprendra toujours, ce bon Général. N'a-t-il pas été le premier à témoigner à la Syria Accountability Act? Et ne doit-il pas son retour au Liban aux efforts conjoints de la France et des USA? La mémoire est courte chez ceux qui ne veulent pas en avoir... Je le dis en toute"aounetteté"

De nombreux libanais - des jeunes en particulier - apprennent le chinois à l'Institut Confucius. Deux raisons pour cela:
1-sortir de la "Confucion" politique actuelle
2-savoir comment ne pas courber "l'é-Chine" devant la politique syrienne.


Avez-vous vu cette photo du Beaujolais nouveau où les buveurs nagent carrément dans le vin? Comme dit le proverbe : "à vin que nul ne meure..."

Conseil aux lecteurs de L'Orient - Le Jour : Ouvrez vite la page des lecteurs et délectez vous avec l'Humeur intitulée "A bon entendeur Salut!" signée par Nahi Lahoud. Un régal de jeux de mots et de calembours.

15 Novembre 2007

Nous sommes tous dans l'attente. Mais ce mot a un homonyme: la tente. Et nous voilà donc opposé sur le sens des mots.
Les Libanais sensibles au bien être du Liban sont dans l'attente de cette fameuse liste que le Patriarche est sensé livrer aux représentants du Dr Kouchner afin que Messieurs Berry et Hariri choisissent le nom consensuel pour l'élection présidentielle. Et si le Saint Patriarche jouait le jeu à l'envers en livrant une liste contenant les 20 noms des candidats potentiels dont on parle: Boutros- Nassib - Michel 1- Michel 2 - Michel 3 - Michel 4- Ryad –Damien – Rober t- Charles – Amine - Jean- et ...J'en Passe.
Quelle misère. En être réduits nous les chrétiens et surtout les maronites de nous diviser comme nous le faisons chaque fois que l'on veut élire un président de la république. La "présidentialité aiguë" est une maladie que les maronites contractent dès leur naissance.
Le jeu de la liste réduite est très dangereux, très dangereux car il met en cause la plus haute autorité chrétienne dans le Moyen Orient. Et place le problème de la Présidentielle entièrement dans les mains d'un Patriarche. Puisque le choix est le sien, pourquoi le Patriarche ne mettrait il pas son nom en tête des présidentiables. Ce serait résoudre le problème définitivement...

A condition que ceux qui sont dans... la tente sur la Place Ryad el Solh arrêtent leur attente et attentent à la sécurité du Parlement

Ce matin, le Nonce Apostolique semble faire une tournée de présidentiables. Notre crainte c'est que devant les avis différents, le Nonce ne re...nonce.

Le Conseil de Sécurité remplace M Brammertz par M. Bellemare. Pourvu que cela ne se transforme pas en Belle-Mare aux canards


Le Ministre de la Justice sceptique au sujet des noms de présidentiables évoqués dans la Presse. Les journalistes lui ont offert une bouteille d'alcool :"c'est un anti-sceptique”, commente l'un d'eux.

14 Novembre 2007

Est-ce que vraiment la messe est dite? Et dans quelle direction? Docteur Khalass est reparti hier sans conclure son discours par un Ainsi Soit-il tant souhaité. Et il a laissé le soin au Patriarche d’établir une liste de présidentiables.
Ce n'est pas logique et demain le Patriarche devra-t-il aussi intervenir pour le choix du général en chef de l'Armée, maronite ? Et des ministres maronites ? Sera-t-il réduit au rôle d'électeur unique remplaçant aussi bien la Chambre des députés que le président de la République. Est-il sain d'admettre ce précédent, qui pourrait se renouveler à chaque élection présidentielle. Le Patriarche a le droit de dire : "Ceci est mon Corps, ceci est mon Sang" et le Christ est présent dans l'hostie et le vin qu'il a consacrés. Mais dans le civil, avec les civils, il a la facilité de lire son"Journal du Dimanche" et de prêcher la bonne parole.
Dieu fasse que le choix se porte sur les personnes qui accepteront ce choix.
ET IRONT VOTER TOUS AU PARLEMENT.
Sinon on se serait vraiment fourrés dans une histoire abracadabrante ou il y a la liste des personnages, mais où l'auteur aura oublié d'écrire le scénario.

Mais Ban Ki Moon, vient aussi chez nous. Où il nous mettra ...ONU ou il nous montrera sa ...lune (lire Moon)

Les commerçants du Centre-ville ont montré leur ras le bol en manifestant dans les rues. Un conseil, Messieurs: dressez des tentes place de l'Etoile. De toutes les manières elle est vide. Et ne laissez passer que les députés qui viennent pour voter pour le prochain Président.

13 Novembre 2007

Docteur Khalass est de nouveau au Liban pour se pencher aux chevets du malade agonisant et voir quel est le remède miracle qu'il va lui administrer afin de lui éviter une douloureuse et longue agonie. Malheureusement il ne pourra apporter que de l'aspirine alors qu'il faut une chirurgie esthétique voire des transplantations nombreuses et des ablations de membres dans leur entité en raison de nécroses avancées...


A titre d'exemples non exclusifs voici les opérations chirurgicales auxquelles il faudrait recourir:

1. Ablation totale de tous les camps des Palestiniens en les restituant dans leur Pays puisqu'il y a maintenant une Palestine qui a un Président de la République reconnu. Que dites vous ? Ils sont déjà en surnombre là bas? Et alors ? Vaut mieux qu'ils soient en surnombre là-bas qu'ici et dès lors laisser libre cours à Abou Aynain, AbouToufail, Abou D’souffle puisqu'ils s'entretuent Abou Portant...

2. Chirurgie esthétique à la frontière entre nous et la Syrie et surtout entre nous et Israël. Demander à Dr Khalass de presser les israéliens de reconnaître que Mazareh Chebaa sont vraiment libanaises et que les israéliens doivent en partir.Ce qui enlèvera à Hezbollah le fallacieux mobile de la Résistance qui se cache en fait sous la véritable intention de garder en otage un Liban sous-armé et qui ne peut en aucune façon désarmer le Hezbollah.

3. Castration obligatoire de tous ceux qui veulent "b..." le Liban et lui enlever toute velléité d'indépendance chèrement acquise en 1943 et bien plus chèrement acquise le 14 Mars 2005.

4. Amputation des mains de nos voisins proches ou un peu plus lointains qui agitent les ficelles des marionnettes qui sont à leur service au Liban pour saboter toute solution de rapprochement entre les parties libanaises, que rien en fait ne sépare depuis des siècles. Si on les laissait tranquilles.

Après toutes ces chirurgies esthétiques, bien sûr il faut donner des analgésiques pour que le mal soit pris en patience. Mais surtout qu'on ne demande pas aux Libanais de donner de la Patience...
Ils n'en ont plus...

13 Novembre:c'est l'anniversaire de mon neveu le Dr Charles Cosma, cardiologue. Je m'étais trompé le mois dernier en lui souhaitant Habbé Berday touyou le 13 Octobre. Mais c'est pour moi, journaliste, une fierté:"Le premier dans la presse électronique à souhaiter Joyeux Anniversaire à Charles..."

Ha!

12 Novembre 2007

« Messieurs les libanais, je déclare la guerre au Liban indépendant. »
C'est par cette phrase que je résumerai personnellement le discours mise en garde de Hassan Nasrallah diffusé hier. Et tandis que les bons offices vont et viennent entre Bkerké et le Sérail, entre Bkerké et Paris, pour essayer d'obtenir un nom ou même un prénom pour le prochain Président de notre Raie- Publique, voici que dans un seul discours le chef du Hezbollah:
- Demande à Emile Lahoud de violer la constitution
- N’acceptera pas un Président qui n'aille pas prendre sa bénédiction et non pas celle du Patriarche
- Transgresse toutes les règles de la cohésion de l'Armée en demandant presque, si on lit entre les lignes, la démission de tous les soldats chiites de l'Armée Libanais si le futur Président n'est pas celui qu'il veut.
- -En accusant le régime actuel, lire gouvernement, de voler l'Etat en oubliant peut-être que ses ouailles et ses sbires volent l'Etat en ne payant, ni eau, ni électricité, ni téléphone, ni taxes et se permettent de détourner des tonnes de drogue et d'armes
- -En créant en un mot, un Etat de sédition qui ne dit pas son nom.

Et personne en face pour dire son... non.
Et quand on a dit à Nasrallah (Hassan): Vous n'avez pas peur que Nasrallah (Sfeir) ,se fâche, le Sayed a répondu tout comme Staline avait répondu concernant le Pape Pie XII : « Combien de fusées longue portée, le Patriarche a-t-il? »

Et pendant ce temps là, il y a eu deux « Nuits des Publivores » à l 'Unesco, le 30ème Rallye international du Liban, remporté par Roger Feghali, la victoire du Liban en Rugby à 13 contre le Pays de Galles, la victoire Libanaise au « 2007 Industry Recognition » aux USA et trois salles combles au Théâtre Monnot pour la Pièce de Betty Taoutel : « Who is Claire Zahnassian »...

Ainsi va la vie... Ainsi va le monde... avec ou sans Hezbollah.
Inch'Allah

10 Novembre 2007

Je suis à mon bureau en ce samedi matin et j'avais sur mon ordinateur au delà de 100 emails que je devais lire. Le temps de le faire, de recevoir mes collaborateurs qui me souhaitaient bonne arrivée ,il est déjà tard et je dois partir.
Alors à tous mes amis lecteurs,sorry si je suis très court.
Mais une bonne nouvelle quand même dans le journal de ce matin : Sarkozy pourrait venir au Liban.
J'espère qu'il sera accueilli par le nouveau Président.
Sinon qui?
Et cela posera sans aucun doute autant de problèmes de préséance que les problèmes actuellement en cours pour choisir le Président de notre Raie-Publique.
Bon week end

09 Novembre 2007

Au moment où vous lirez cette humeur, je serai déjà dans l'avion qui nous ramène Bicha et moi à la maison après dix jours passés en Alsace avec la famille de ma fille Myrna.
En ce moment, Josyane joue « Who is Claire Zahnassian » au Monot. Je conseille vivement à tous ceux qui n'ont pas vu la pièce adaptée, imaginée et écrite par Betty Tawtel Sfeir d'aller tout de suite applaudir un spectacle vraiment exceptionnel, qui prouve le talent exceptionnel de Betty ancienne de l'IESAV et qui a imaginé une formidable adaptation, au Liban de la célèbre pièce de Dürrenmatt, « La visite de la Vieille Dame. »

Je ne sais pas ce que je vais découvrir en atterrissant. De meilleures nouvelles que celles de ce matin. Un soupçon d'accord entre tous les protagonistes. Ou bien le début de la mort lente d'un pays qui mérite mieux que cela.
Donc je ne vais pas être long.
Et à samedi pour une autre humeur qui je l'espère sera optimiste.

08 Novembre 2007

Vous connaissez cette chanson interprétée par Mouloudji et écrite par Boris Vian: Le Déserteur? Elle commence par cette phrase:
"Messieurs qu'on nomme grands, je vous fais une lettre que vous lirez peut-être si vous avez le temps..." La suite parlait d'un déserteur qui ne veut pas faire la guerre car "je ne suis pas sur terre pour tuer les pauvres gens."

Alors après la rencontre Bush-Sarkozy à Washington, le plus américain des Présidents Français a déclaré que :" La France n'acceptera pas que le peuple libanais soit asservi." Belles paroles en effet. Mais ma question à ces deux Grands et autres grands également, est: Que pouvez vous faire contre des maîtres chanteurs qui tiennent une personne (en l'occurrence un pays) en otage et menacent de le tuer si vous bougez ou si vous avez une velléité quelconque de bouger. Allons soyons sérieux vous ne pouvez rien faire d'autre que de céder au chantage ou engager vos pays dans des guerres aussi perdantes que celles de l'Afghanistan et de l'Irak.


Messieurs, la Syrie et l'Iran vous font chanter en vous menaçant de tuer le Liban si vous agissez en sa faveur et ce chantage dure depuis plus d'un an et vous ne trouvez pas la solution. Puis vous embarquez les politiciens libanais et surtout les présidentiables dans des promesses que même le bon Dieu (par le truchement du Patriarche et de ses évêques) ne peut pas tenir...
La Fontaine a dit: La raison du plus fort est toujours la meilleure... Et dans ce cas, dans le cadre d'un Proche-Orient où il y a des gouvernants sans foi ni loi - des maîtres chanteurs en un mot - c'est eux qui sont les plus forts. Et ils vous le prouvent à toute heure.

Et dès demain je me replongerai dans cette ambiance politique délétère, et je n'en serai que plus pessimiste.
Ainsi va la vie. Nous sommes une équipe de foot sans gardien de but et nous shootons contre notre propre camp....

07 Novembre 2007

Avez-vous vu le Président Sarkozy se mettre en colère dans le port de pêche avant de s'envoler vers les Etats-Unis ? Comment il a défié de la voix et du regard un gréviste qui avait du lui envoyer une grossièreté qu'on n'a pas entendue. Comme pour dire : « Vous voulez faire la bagarre, venez je suis prêt à la faire avec vous. » Et conclusion pratique après sa réunion avec les pêcheurs (en eau trouble...), les syndicalistes étaient satisfaits. Mais néanmoins, ils ont continué à faire la grève"car, disent-ils, on attend que les promesses deviennent réalité"(cela m'était arrivé avec le Syndicat de Télé-Liban (voir mon livre : La Télé quel Enfer!). Est-ce dire que je brigue la Présidence?... bien sûr que non. Pas folle la guêpe!
La raison pour laquelle Sarko est allé aux Etats-Unis, c'est pour convaincre Bush d'une solution "à la française" au Liban. Tout le monde sait par ailleurs que le rendez-vous du 12 Novembre est renvoyé à une date que l'on n'a pas encore spécifiée. Qui sortira de la boîte magique que tiennent les deux grands : Boutrosnassibmichelmichelbisjeanfarescharles qu'importe le prénom pourvu que le nom soit LIBAN. Et surtout Liban indépendant. Mais ça bien sûr c'est une autre histoire!!!
On a du sûrement parler du Liban au cours du tête à tête entre le Pape Benoît XVI et le roi Abdallah. D’une source proche du Vatican (et de la mienne...) le dialogue suivant s'est tenu:
Pape: Vous êtes ABD-ALLAH et je suis son Représentant sur Terre.
Roi: Mais tous les chemins mènent à Rome.
Pape: Mais je ne sais pas. L'Arabie,"c'est où dites?"
Roi: Ah Saint Père vous devenez "FATICAN!"
« Ce furent 30 minutes historiques », titre L'Orient-Le Jour
On y a sans doute beaucoup parlé de RYAD. Le Pape parlait de la capitale saoudienne. Le Roi lui parlait de présidentiable.
Ce qui est bien, c'est que la réunion des évêques vient juste après cette rencontre. Y aura-t-il une fumée blanche telle que celle qui avait fait démarrer le processus de la 2ème indépendance en Juillet 2000 ? Où se contentera-t-on d'un de profundis sur l'initiative des 4 délégués des parties maronites opposées? Alea Jacta Est.

Plus amusant le reportage sur la censure où la Colonelle chargée de la Censure aurait déclaré: "La scène d'amour entre les deux hommes dans Rocky Mountain a subi une petite coupe.» Sur lequel des deux héros...tiques?
Le ministre Tarek Mitri a dit : « La censure est une tare. »… De là à conclure que les censeurs sont des tarés!....
Les USA ont gelé les avoirs de Wiaam-frog face Wahab. Si on les gèle, c'est qu'il en avait chez le "Satan tant hai".
À demain

06 Novembre 2007

Je n'ai pas voulu regarder ce matin les pages de l'Orient-Le Jour, afin d'être libre de mes pensées politiques et garder mon esprit frais. Ne m'occupant avec les 60 millions de français avec lesquels j’habite en ce moment que de ce qui se passe dans l'Hexagone. Et effectivement il s'en passe des choses ici. Le Président Sarkozy prend un avion spécial pour se rendre au Tchad et ramener les journalistes qui étaient allés couvrir l'Arche de Zoé. Zoé avec un Z comme Zanimaux.
Puis il est revenu frais et pimpant présider la cérémonie du bicentenaire de la Cour des Comptes, créée en 1807 par Napoléon (comme la France est redevable à ce petit général, corse de surcroît...), et où il adonné un discours de 45 minutes après avoir reçu toutes les personnalités invitées à cette cérémonie. Et dire que certains syndicats lui demande ...des comptes. C'est compté sans son énergie (j’aimerais ajouter que mon grand ami Jacques Bille occupe de hautes fonctions à la Cour des Comptes)
Et ce matin avant de prendre l'avion vers les Etats-Unis, Sarko fait une halte dans un des ports de la Bretagne pour discuter avec les pêcheurs en grève à cause de la hausse du prix du gazoile comme ils disent, comme si les cours du pétrole dépendait vraiment de la France et de la France toute seule. Pardonnez-leur mon Père car ils n'ont jamais ... pêché.


Cependant je dois répondre à certains de mes amis qui m'ont demandé qui est Leba Assemani, que j’ai mentionné dans mon Humeur d’hier.
Il y a deux semaines Leba (que j'appelle par son prénom car il avait participé à de nombreuses compétitions à la CLT et répondait brillamment aux questions) avait donné une conférence de Presse pour annoncer sa candidature à la Présidence de la Raie-Publique Libanaise. Il doit avoir plus de soixante ans maintenant et il m'est apparenté à travers la belle famille de mon feu frère Maurice. Leba affirme qu'il a ses chances.
Alors bonne chance...

C'est tout. Il fait bon et nous rejoignons notre fille pour déjeuner. Elle, voyez-vous, travaille et les enfants sont encore en congé. Double plaisir.

05 Novembre 2007

Ainsi donc, hier nous avons célébré à Kingersheim (Alsace) le 12ème anniversaire du plus jeune de nos petits enfants, Olivier. Comme nous le lui avions promis, nous lui avons apporté son petit déjeuner au lit, alors qu'il était profondément endormi. Il fallait voir ses yeux lourds de sommeil s'ouvrir dans la pénombre et son sourire satisfait de voir ses parents, son frère Guillaume et ses grands parents se tenir devant lui avec les toasts au Nutella et son verre de lait. Des moments inoubliables pour les grands parents, gagas, que nous sommes devenus, Bicha et moi (je sais qu'elle va s'énerver de ce terme...)



Et ce matin, le temps nous gâte vraiment. Il fait froid bien sûr mais il fait un ciel de Méditerranée, bleu et sans nuages. De quoi se réconcilier avec le temps de la France qui le plus souvent est gris et maussade.

Puis l'on consulte la pege web de l'Orient-Le Jour pour redécouvrir la chanson du désespoir et les commentaires qui ne sont pas pour nous tranquilliser sur l'issue de la réunion du 12 Novembre. Autant Nagib Aoun que Michel Touma nous mettent en garde contre le combats de coqs que risquent de se livrer les amis d'hier, qui pourraient devenir les antagonistes de demain si l'on n'y prend garde. Reviendrons nous à ces prises de position folles où l'on accepterait tout afin de devenir le futur Président de la Raie-Publique?
Et allons nous enterrer la révolution du 14 Mars par un manque de consensus dû aux aspirations des candidats?
Et ce combat de coqs n'est il finalement provoqué, que dans le seul but de gagner...la Poule aux oeufs d'or?

Allons Messieurs, joignons nous à Bernard Kouchner et crions : Halte à l'instabilisation!
Après tout il est médecin et sait prescrire les médicaments que nous devons prendre. Tout en rappelant au cher Saint "Khalass" que ce ne sont pas les libanais qui intimident Bachar. Et que toutes les puissances réunies à Ankara ne pourront pas arrêter les intimidations de la Syrie. Comme elles n'ont rien pu faire contre les ingérences de l'Iran. Depuis que j'étais à l'école la question d'histoire que nous redoutions le plus c'était la "Question d'Orient" véritable casse-tête d'alliances et de mésalliances. Cela reste encore aujourd'hui après 50 ans, le même problème.

Et dire que 60 % sont déçus par l'action de Sarko. Vraiment qu'est ce qu'il leur faut les Français pour être heureux? Leba Assemani comme Président ?

03 Novembre 2007

Il est vrai qu'avec l'Internet nous nous mettons au courant de ce qui se passe dans le Pays et que la lecture de la page de L'Orient-Le Jour nous donne une idée de ce qui se passe dans notre pays lorsque nous en sommes éloignés. Il n'en reste pas moins que beaucoup de choses nous manquent, car vécues de très loin et sans le quotidien des frissons politiques qui nous font sourire et pleurer en même temps.
Ainsi j'ai un collègue à Alsumaria, Elias Haddad, ancien conseiller du Ministre Fares Boueiz, qui vient chaque matin faire le point sur la politique locale et qui d'un mot, d'un geste d'un politicien tire des conclusions et des prévisions qui dans la moitié des cas sont avérées. Elles sont souvent si incroyables qu'on en rit et quelques jours après des faits viennent corroborer ses dires.
C'est vous dire que cet "éditorial " quotidien me manque en France. D'autant plus que je n'y ai pas d'amis avec lesquels discuter le fait du jour.
Le fait du jour continuant à être encore les séquelles de la rencontre de Aoun et Hariri à Paris et dont des délégués ont rendu compte de la teneur au Patriarche.
Les yeux se tournent aussi vers Ankara où les grands du monde se penchent au chevet de l'Irak pour trouver une solution à ses malheurs. Et l'Iran déclare qu'il a la solution pour ce pays aux deux tiers chiite.
J'imagine que l'Iran demandera de placer la région de Basra si riche en pétrole sous le protectorat de l'Iran....Je délire mais n'est-ce pas ce qui se passe dans notre Sud Liban? On disait dans le temps : « C'est là que les Perses se percèrent » avec une différence : maintenant ils veulent percer toutes les civilisations contraires aux enseignements des Ayatollahs.

En lisant tout cela et en regardant les problèmes auxquels font face les français, on se demande vraiment quelles raisons les poussent à faire des grèves leur pain quotidien .Ainsi on nous annonce un Novembre noir de grèves et d'arrêts de travail.
On sera revenu entre-temps à notre quotidien libanais où la question reste la même: après le 12 Novembre le Liban existera-t-il encore ?
Mais bien sur ça c'est une question anodine. N'est ce pas ?

02 Novembre 2007

Aujourd'hui les chrétiens commémorent le souvenir de leurs morts. Mais cette manifestation du respect à ceux qui nous ont précédé prend en Alsace une dimension assez extraordinaire. Et comme je prends le bus pour aller à Mulhouse,et que la station s'appelle Cimetière (car elle est à côté du cimetière de la commune de Kingersheim), je vois depuis plusieurs jours affluer les familles avec gerbes de fleurs, corbeilles, bouquets, plantes dans des pots, qui viennent fleurir les tombes si bien aménagées et conservées,avec un marbre nettoyé et reluisant, de ceux qui leur ont donné la vie, de ceux qui leur sont chers, d'un aïeul disparu au cours de la guerre 14-18 ou 39-45. Emouvant .Très émouvant.
Quand je pense que dans les premières années de notre guerre 75-76, des hordes ont, une nuit, investi les cimetières de Ras El Nabeh, Rue de Damas, cassé les sépultures, retiré des cadavres et, profanation suprême, joué au foot avec des crânes des défunts.
Pardonnez leur Mon Père, car ils ne savaient pas ce qu'ils faisaient... Ou le savaient-ils?
Or aujourd'hui, le journal daté du 2 Novembre 2007, nous annonce une nouvelle que l'on ne saurait vraiment pas juger. Le sourire commun de Aoun et Hariri à Paris relance tous les espoirs. Mais ils donnent à leurs délégués le soin de peaufiner les termes de leur accord. Quand on sait que le Patriarche Sfeir avait également demandé aux protagonistes de déléguer leurs représentants afin de lui proposer des solutions et que l'on attend encore, on se demande, comme notre spirituel Gaby Nasr le fait dans son papier de ce matin, s'il ne faut pas sonner le glas des morts pour toutes ces initiatives qui soufflent le chaud et le glacial sur les souhaits des libanais et du monde entier d'avoir un Président de la Raie-Publique avant le 24 Novembre.
Et Gaby de conseiller de donner des pénitences (Avé Maria, Pater Noster ...)
Pourvu que l'on n'écrive pas en ce 2 Novembre "Requiescat In Pacem" sur la tombe d'un Liban que nous ne méritons pas.

Gemayel parle quand même d'un développement positif. Image en noir et blanc ou en couleurs étincelantes? De toutes les manières son prénom termine toutes nos prières en Arabe: « AMINE »

Harb déclare que la réunion Aoun-Hariri n'est pas destinée à un bazar. Craint-il une "doika" Aoun Président, Hariri Premier Ministre? Ca ne vous rappelle pas la série télévisée "The Bold And The Beautiful" qui dure depuis 20 ans et ne s'est toujours pas terminée ?...

Accord de signature pour la modernisation de l'Administration Libanaise entre la Grèce et le Liban. Habituellement quand ils sont heureux les grecs chantent : «YA sous !»

01 Novembre 2007

Nous voici donc en Novembre, le mois de tous les dangers; Novembre rime avec "pas de réunion de la Chambre", avec "où sont tous les membres?" (De ce Parlement que nous avons élu pour notre liberté et qui se débine quand on a besoin de lui pour conforter cette liberté que la Syrie nous refuse.)
Pourtant Novembre rime aussi avec Cambre. Un mot que tous nos élus ont laissé aux oubliettes de l'Histoire préférant se battre pour un siège au Parlement en oubliant "le siège du Parlement".
Se cambrer, refuser le dictat, se regimber et maintenir le cap de notre indépendance totale que plus d'une douzaine de martyrs ont chèrement payée de leur sang en emportant avec eux des civils qui passaient par là tout simplement.
On dit que les pourparlers Aoun-Hariri sont positifs mais que beaucoup reste à faire. On peut en conclure que rien n'est fait et que Aoun est Aoun, que le 8 Mars est le 8 Mars et que le 14 offre deux candidats et demi (il s'agit de Robert Ghanem qui adopte le 14 Mars mais n'en fait pas partie...)
Le Patriarche semble s'être résigné à rendre son tablier. Michel Sleimane ne brigue rien...Et le Gouverneur de la Banque du Liban fait ... Ses comptes.

Joumblatt n'y va pas de main morte et déclare (ce que chacun sait...) que l'Armée protège la milice de Hezbollah. Bien sûr!Qui compose la majorité de l'effectif de l'Armée?

Israël hésite d'envahir la Bande de Gaza. En Arabe on aurait dit : Ils manquent de... Hamas * (* Hamas = enthousiasme)

Ban Ki Moon va assister à la réunion d'Istanbul. Pour quelqu'un qui se prénomme BAN il appréciera le ...café turc.

C'est la Toussaint aujourd'hui .C'est chômé en France. Ce n'est plus chômé au Liban. Car avec la situation politique qui prévaut, les libanais ne savent plus à quel ...Saint se vouer.

Pages: 1 2

Août 2020
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            

Jean-Claude Boulos

ECRIVEZ VOTRE COMMENTAIRE en cliquant au bas de chaque catégorie. Découvrez la biographie, les poèmes d’Amertumes, tous les chapitres de La Télé, Quelle Histoire, les articles, les photos de Jicébé…

Rechercher

powered by
b2evolution