Articles publiés dans la presse

01.08.11

Articles publiés dans la presse

Permalien 08:15:00, Catégories: Articles  

LES LARMES CONTRE LES ARMES
Août 2006

Un de mes bons amis qui partage avec moi le goût pour les calembours et les jeux de mots m'a dit l'autre jour: "A l'ombre de Rafik Hariri, Fouad Siniora. Maintenant il ne s'ignore plus.”

C'est si vrai. Car depuis qu'il a été nommé au poste de Président du Conseil des Ministres, M Fouad Siniora a offert aux libanais, à tous les libanais, l'image d'un véritable homme d'Etat, à la hauteur de la considérable épreuve qu'il a assumée, pour concilier le points de vue les plus inconciliables et mener le "char de l'Etat"de façon exceptionnelle.

Et depuis le 12 Juillet, le voilà confronté à une guerre que ni lui ni son gouvernement, ni la très grande majorité de la population n'a voulue. Une guerre qui nous a été imposée et qui ne devait durer que quelques jours et qui approche le mois et sans doute plus encore.
Impuissant sur le terrain de la guerre, M Siniora s'est attaqué sur le terrain diplomatique pour obtenir un cessez le feu immédiat. On lui a offert un cessez le feu "dans l'immédiat "
Alors il a appelé à l'aide nos frères arabes qui ont immédiatement répondu à l'appel. Dans l'ambiance dramatique de la Réunion des ministres des Affaires Etrangères arabes, l'intermède Mouallem a fait sourire plus d'un.

Mais l'ambiance n'était pas au sourire. Elle était aux larmes et aux sanglots. Car tous les libanais et, à travers les satellites l'univers en entier, a vu M Fouad Siniora fondre en larmes en lisant son discours.

Sans doute à ce moment là il a vu défiler devant lui les images de ces bébés morts à Cana, de ces femmes emportées par les obus, de ces immeubles entiers détruits sur leurs occupants. Sans doute a-t-il compté, lui qui a suivi la reconstruction pas à pas ce qu'il fallait comme efforts pour tout reconstruire : l'aéroport, les ports, les ponts (le même ami me dit qu'il ne ferait pas le ...pont de l'Assomption de peur d'être bombardé...), les autoroutes, les stations de communications. Sans doute a-t-il mesuré son impuissance à arrêter cette guerre entre une milice plus armée que l'armée libanaise et une des plus puissantes armées du monde. Et de subir ce nouveau calvaire après tant d'autres. Et M. Siniora a pleuré. Avant de continuer son discours d'une voix brisée par l'émotion. Un discours qui lui a valu à la fin une "standing ovation" de la part des ministres arabes.

En honneur de son talent d'homme d'Etat.
Des larmes. Voila tout ce que M. Siniora a pu utiliser contre les bombes, les raids aériens, les salves navales et la volonté de détruire.
Les larmes contre les armes. Quelle équation injuste.
Entre les deux mots, il y a une différence : la lettre " L "
L, comme Liban détruit par les armes.
...Larmes

Pages: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20

Juillet 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            

Jean-Claude Boulos

ECRIVEZ VOTRE COMMENTAIRE en cliquant au bas de chaque catégorie. Découvrez la biographie, les poèmes d’Amertumes, tous les chapitres de La Télé, Quelle Histoire, les articles, les photos de Jicébé…

Rechercher

powered by
b2evolution