AMERTUMES (1990)

03.08.08

AMERTUMES (1990)

Permalien 14:40:09, Catégories: Bibliographie, Amertumes  

5 Mars : anniversaire

J’aurais voulu comme dans la chanson
« Mettre mon complet neuf
« Les souliers qui me serrent »
Pour te prendre dîner
Avec quelques amis
Pour notre anniversaire
Oui mais hélas la guerre
A voulu autrement

Alors au milieu de ces poèmes de guerre
Qui fleurent l’amertume
Et sentent la misère
J’ai voulu te dédier
Pour notre anniversaire
Un poème d’amour
Des mots de tous les jours
Qui sentent le bonheur
Amour doux amour fleur
Tendre amour fol amour

Je t’aime pour toutes les choses
De la vie
Que nous avons connues
Ensemble
Que nous avons aimées
Ensemble
Que nous avons créées
Ensemble
Je veux t’offrir à travers ce poème
Une tranche de ciel bleu
Eclatant de soleil
Eclatant de chaleur
Où les quelques nuages
Sont des nuages blancs
Porteur de bleus printemps
Un coin de firmament
De la nuit étoilée
Diamants de la nature
Parsemés dans la voûte
Clignant des yeux pour toi
Dans leur sérénité
Etoiles scintillantes
Que je retrouve dans tes yeux
Grands comme le ciel
Beaux comme les étoiles

Je veux t’offrir la neige
Blanche comme toi
Sur des montagnes azur
Couvertes de parures
Et dans les sources vives
Te former des rivières
D’affection, de tendresse
Pures comme l’eau claire
Claires comme l’eau pure
Rivières caressantes
Dans les gorges rieuses
Au milieu de vallées
Profondes et dévoilées
Se glissant sinueuses
Au milieu des murmures
Pour étancher nos soifs
Inonder nos envies
Et finir dans la mer
De nos bonheurs intenses
Où les vagues sont roulis
Et les roulis sont vagues
Vagues à l’âme dans l’oubli
Et dans l’oubli de nous
Et dans l’oubli de tout.

Je veux t’offrir encore
Un tintement de cloche
Au loin dans un vallon
Quand le soleil se couche
Du côté de la mer
Et dans le silence
Des bois de pin sans guerre
Il arrive vers nous
Comme jadis, comme toujours
Pour chanter notre amour
Et le soleil rougit
Et le soleil s’abîme
Et nos mains se croisent
Se délient et dessinent
Des phrases dans l’azur
Que tu lis dans mes yeux
Les mots de chaque jour
Les mots d’éternité

Je veux t’offrir la vie
Façonnée comme on l’aime
Folles heures folles années
Folles minutes d’envie
Remplie de rires cristallins
De baisers volés au petit matin
De chansons pour enfants
D’enfants faits en chantant
T’offrir la vie, tout simplement
La vie des espoirs dans chaque souffle
Quand soufflent dans la vie
Les espoirs lendemain
Et que soufflent les cœurs
Les bougies des années
Années lumière, années bonheur
Côté jardin ou côté cœur

T’offrir la vie tout calmement
Dans le brouillard des autres vies
Loin des tempêtes et des moussons
La vie guitare d’une chanson
La vie, la vie « toujours recommencée »
Comme la vague sur les galets
Où tu cours biche sauvage
Au milieu du tendre frimas
Et j’apprends à te ivres
Et je t’offre instants de folie
Ma vie nos vies, nos survies

J’ai voulu te dire je t’aime
Un peu à ma manière
Beaucoup à ta façon
Un peu pour hier
Pleinement pour demain
Chaque jour autrement
Chaque heure tendrement

Je t’aime tant matin
Quand tu ouvres les yeux
Au son du café chaud
De mon baiser câlin
Je t’embrasse doucement
Pour prolonger en toi
La tiédeur du sommeil
Le rêve interrompu

Je t’aime tant chez nous
Chez nous où ta chaleur
Irradie dans chaque fleur
Dan chaque coin, dans chaque objet
Choisi avec amour
Choisi dans le bonheur
Au milieu de couleurs
Qui laissent entrer le jour

Je t’aime pour les enfants
Que nous aimons ensemble
Je te revois en eux
Comme dans une eau vive
Dans leurs fureur de vivre
Tu leur as donné
Le meilleur de toi-même
L’amour du don de soi
La bonté, le sourire
Et le courage d’être
L’amour par amour
L’amour pour l’amour

Tu leur as donné
Tout cela et tu me l’as appris
Et moi dans la vie
J’aime cueillir sur tes lèvres
Le courage de vivre
Et la force d’aimer
Je t’aime enfin pour toi
Tout comme au premier jour
Femme câline femme joie
Femme ferveur femme moi
Femme force femme soutien
Ma muse mon bien
Mon calme ma passion
Ma tendresse ma raison
Mes jours mes nuits
Mon amour, mon amie.

Et au milieu de l’enfer
De cette absurde guerre
J’ai la force quand même
De t’écrire, je t’aime

Pages: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40

Janvier 2018
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        

Jean-Claude Boulos

ECRIVEZ VOTRE COMMENTAIRE en cliquant au bas de chaque catégorie. Découvrez la biographie, les poèmes d’Amertumes, tous les chapitres de La Télé, Quelle Histoire, les articles, les photos de Jicébé…

Rechercher

powered by
b2evolution